Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La France, nouvelle colonie israélienne : Récit d’une garde à vue arbitraire
dimanche 27 juillet 2014 - 19h46 - Signaler aux modérateurs

La France, nouvelle colonie israélienne : Récit d’une garde à vue arbitraire
dimanche 27 juillet 2014

Tandis que le nombre des victimes du terrorisme israélien dépassait le millier et que l’on ne pouvait plus compter le nombre de blessés à Gaza, la police française recevait l’ordre de rafler à tour de bras, n’importe qui et n’importe où à Paris ce samedi. C’est ainsi que nous sommes une douzaine de personnes âgées de 21 à 77 ans à avoir passé 24 h en garde à vue ce week-end, pour avoir osé montrer un court moment la réalité de l’occupation israélienne sur le Boulevard du Montparnasse.

Il est 15 H 15 quand débute une scène de check-point ce samedi 26 juillet en face du cinéma Gaumont Montparnasse : des soldats israéliens qui empêchent femmes enceintes et enfants blessés de se rendre à l’hôpital en Palestine occupée.

Les gens regardent, prennent des photos et tandis que nous terminons notre spectacle de rue par un appel à rejoindre la campagne internationale de boycott d’Israël, un policier vient nous demander de nous disperser.

Nous répondons par l’affirmative, regroupons nos affaires, et descendons dans le Métro Montparnasse pour rentrer chez nous quand tout d’un coup, plusieurs policiers surgissent et nous barrent le chemin alors que nous sommes devant les guichets à billets, à l’intérieur du métro.

« Contre-Ordre ! », proclament-ils en nous serrant contre le mur sans nous donner de précisions et en nous annonçant qu’ils attendent des ordres de leur hiérarchie.

En attendant ces fameux ordres, le temps passe, les usagers du métro s’arrêtent, nous entonnons des chants pour la libération de la Palestine et contre le racisme, jusqu’à ce que les fameux ordres arrivent : il faut embarquer tout le monde.

On nous fait monter, 8 femmes et 4 hommes, dans un car de police qui est arrivé après une tournée dans différents quartiers de Paris, et nous partons escortés de 6 motards, toutes sirènes hurlantes et grillant tous les feux rouges jusqu’au commissariat de la rue de l’Evangile dans le 18ème, cortège consacré par les applaudissements et signes de victoire que nous adressent les passants et automobilistes que nous dépassons.

Arrivés au commissariat, une garde à vue nous est signifiée pour « attroupement non autorisé », délit qui n’est légalement constitué que lorsque des personnes refusent après deux sommations officielles au mégaphone de se disperser, ce qui n’est pas notre cas, comme chacun en est conscient.

Qu’à cela ne tienne, nous sommes pressés de signer des PV sans avoir le temps de les lire, ce qui est illégal, tous nos effets nous sont confisqués (soutien-gorge compris), et nous sommes placés dans des cellules à plusieurs, le temps que l’on nous trouve un autre commissariat disponible pour la garde à vue, ce qui n’a pas l’air simple vue l’ordre donné de « faire du chiffre » que ne cherche même pas à cacher la police.

Remontée dans un car, et même ambiance tonique (chants et slogans) jusqu’à l’arrivée au commissariat du 15ème proche du M° Vaugirard, où des policiers, passé 22H, voient arriver ahuris la petite troupe de « criminels » pas ordinaires.

Re-fouille et re-placement en cellules vétustes, sales, sans aération, et aux portes grinçantes comme dans les prisons des films policiers d’antan.

Les policiers, dont les effectifs ont été renforcés pour l’occasion (avec l’argent des contribuables), nous disent à quel point ils sont confus, gênés par cette détention de toute évidence arbitraire.

« Je vais être clair avec vous, vous êtes là sans raison, on va donc faire au plus vite, pour que soyez dehors dès que possible, mais nous sommes obligés de respecter les procédures de la garde à vue », dit à Nawel, l’un des officiers chargé de nous interroger l’un après l’autre.

« J’ai honte de ce que l’on me fait faire », confie un autre à Claire, âgée de 77 ans.

« Je n’ai pas le droit de donner mon opinion en service, mais le gouvernement nous fait faire n’importe quoi », déclare à Olivia un troisième policier.

Comme il est impossible de dormir, vu l’inconfort, la surpopulation des cellules, le branle-bas de combat de la porte à chaque fois que l’un(e) d’entre nous est appelé pour une audition ou pour rencontrer l’avocat demandé (ou encore un interprète pour l’un d’entre nous qui est américain), les slogans, boutades et chansons, fusent de toutes les cellules, dans un joyeux vacarme.

Le tout jusqu’à 15 H 30 passées ce dimanche 27 juillet, soit une garde à vue de 24 H, à l’issue de laquelle on nous libère tous, en nous signifiant qu’aucune charge n’est retenue contre nous !

Combien d’interpellations et de gardes à vue abusives en ce genre, Monsieur Hollande, pour qu’Israël puisse continuer à massacrer en paix, en interdisant la publication des noms des enfants palestiniens qu’il assassine ?

Honte à vous, collaborateurs des criminels israéliens !

Honte à vous, complices des assassins d’enfants !

Honte aux médias qui camouflent la vérité !

Mais le monde n’est plus dupe. Vous pouvez interdire toutes les manifestations que vous voulez à Paris, vous ne réussirez pas à bâillonner les femmes et les hommes de conscience.

10.000 manifestants à Lyon ce samedi. Des dizaines de milliers d’autres dans de nombreuses autres villes de France.

Vous ne réussirez pas à faire taire les consciences, ni à échapper aux grandes poubelles de l’histoire.

CAPJPO-EuroPalestine
http://www.europalestine.com/spip.p...



Imprimer cet article





BEA TRISTAN : elle pourrait vous apprendre les mauvaises manières
jeudi 27 - 07h24
de : jean 1
Anthropologie multigenrée de la dignité et de l’égalité.
mercredi 26 - 21h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le ministère de l’Intérieur commande en masse des munitions pour fusils d’assaut et des grenades de désencerclement
mercredi 26 - 18h00
de : jean 1
1 commentaire
Participation des associations au Service national universel. L’éducation populaire complice du pire !
mercredi 26 - 14h37
de : jean 1
1 commentaire
Alfortville : La Poste opte pour l’évacuation de ses travailleurs intérimaires sans-papiers
mercredi 26 - 08h33
« J’ai vu des gens tomber à l’eau » : l’opération de police qui a dégénéré, un soir de Fête de la musique à Nantes
mardi 25 - 20h03
de : nazairien
9 commentaires
Qui veut bouffer du président ?
mardi 25 - 17h23
de : jean 1
1 commentaire
Campagne de dons : appel aux lecteurs et aux mouvements sociaux
mardi 25 - 16h48
Rencontre avec la chanteuse engagée Tita Nzebi le 10 juillet
mardi 25 - 13h46
IDÉES NOIRES SOUS GILETS JAUNES
mardi 25 - 05h27
de : jean 1
3 commentaires
VENEZUELA : La nouvelle économie Socialiste, c’est parti !
lundi 24 - 17h01
de : JO
Affaire Legay : les gendarmes en service à Nice ce jour-là ont refusé les ordres du commissaire
lundi 24 - 15h07
de : nazairien
2 commentaires
Ils sont 93
lundi 24 - 11h45
de : jean 1
1 commentaire
LE MONDE A CHANGE : L’impérialisme l’apprend à ses dépends !
lundi 24 - 11h38
de : JO
acte 32, beaucoup de monde à paris, manif sauvage, flics éparpillés, fatigués, inefficaces (vidéo)
dimanche 23 - 14h18
de : nazairien
7 commentaires
HONTEUX, SCANDALEUX ET INACCEPTABLE : L214 dénonce l’horrible scandale des ‘vaches à hublots’
dimanche 23 - 11h56
de : nazairien
2 commentaires
Sarkozy et ses "casseroles" , Sarkozy jugé pour corruption - C l’hebdo - 22/06/2019 (vidéo)
dimanche 23 - 02h45
de : nazairien
L’ Acte 32, a bien tenu ses promesses et le live du sanglier jaune, a donné l’information en continu (vidéo)
dimanche 23 - 01h46
de : nazairien
1 commentaire
perturbation au Salon aéronautique
samedi 22 - 22h32
de : désobéir
Retour aux blocages pour les gilets jaunes
samedi 22 - 17h42
1 commentaire
L’héritage de Brecht : ’Berlin en Seine’ à l’Essaïon
vendredi 21 - 19h56
Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »
vendredi 21 - 14h08
de : jean 1
2 commentaires
C’est un gendarme mobile qui a renversé quatre gilets jaunes à Rouen en février (video)
vendredi 21 - 13h36
de : Lille Insurgée
Fête de soutien aux postier-e-s du 92
vendredi 21 - 10h39
MACRON : PREMIERE A DROITE
jeudi 20 - 10h15
de : Nemo3637
1 commentaire
QG, le média libre (videos)
jeudi 20 - 09h30
de : Aude Lancelin
3 commentaires
RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !
jeudi 20 - 08h53
de : La CGT
Comédie de Béthune - Un an après la grève ...
jeudi 20 - 08h37
de : Synptac Cgt
Ulcan (Chelli) renvoyé aux assises : sera-t-il extradé ?
jeudi 20 - 08h22
de : CAPJPO-EuroPalestine
ASSURANCE CHÔMAGE : LES CHÔMEURS DANS LE VISEUR ! Rassemblement le 20 juin à 11H Place du Palais Royal
jeudi 20 - 08h14
de : FNSAC - CGT
Non au détricotage de la loi sur la liberté de la presse
jeudi 20 - 08h05
de : SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO
Urgence pour l’hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !
jeudi 20 - 07h59
de : Ligue des droits de l’Homme
Le Naufrage d’ALSTOM : Macron dans la tourmente ?
mercredi 19 - 20h50
de : JO
1 commentaire
Assurance chômage : 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat
mercredi 19 - 15h25
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
11 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
1 commentaire
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c'est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. Karl Marx
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite