Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

les courageux gardiens de la police parisienne
de : Charles
dimanche 24 août 2014 - 23h01 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Août 1914-août 1944 le capitalisme c’est la guerre

La presse, les radios, la télévision ont célébré le « soulèvement » de la police parisienne, le 19 août 1944, « contre l’occupant ». Si cet épisode est bien révélateur de quelque chose, c’est de la mystification qui s’opéra alors autour de ce qu’on appela et qu’on continue d’appeler la « libération », où gaullistes et direction du PCF tous unis agirent pour... remettre sur pied l’appareil d’État qui avait sévi contre la population durant quatre ans.

Les troupes américaines avaient débarqué depuis plus de deux mois en Normandie, l’armée allemande avait entrepris un repli général, ce qui avait rendu possible un deuxième débarquement, en Provence, le 15 août. La fin du régime dictatorial de Vichy, mis en place par la Chambre de Front populaire, n’était plus qu’une question de jours ou au plus de semaines. La population qui avait souffert de ce régime pendant quatre ans, en même temps que l’occupation, l’exécrait. La déconfiture du régime et de l’appareil d’État qui l’avait servi risquait de créer une situation politique et sociale dangereuse pour la bourgeoisie. Il fallait donc agir.

Et c’est ainsi que, pour lui redonner une crédibilité de « résistant », fut mis sur pied le scénario de la révolte de la police parisienne, qui démarra le lendemain de ce qui fut pompeusement appelé « l’insurrection parisienne, contre l’occupant ». Le tout fut mis au point en liaison avec le dirigeant du PCF Rol-Tanguy, qui dirigeait l’appareil de la Résistance sur Paris. Pour l’essentiel, cela se traduisit par le retranchement de quelques milliers de policiers au sein de l’immeuble de la préfecture dans l’île de la Cité. Le 24 août, la veille de son arrivée à Paris avec sa division, le général Leclerc leur envoya d’ailleurs le message suivant : « Tenez bon, nous arrivons. »

Et ainsi, cette même police qui depuis 1939 et pendant les années qui suivirent s’était illustrée, avec la dernière violence, par la chasse aux communistes, puis plus tard par la chasse aux Juifs et à tous ceux qui pouvaient contester le régime, n’hésitant pas à utiliser la torture et à commettre des assassinats, devint par enchantement « la police qui osa défié l’occupant ». De Gaulle d’ailleurs lui décerna dès octobre 1944 la Légion d’honneur et déclara : « Bravant l’occupant...déclenchant la lutte dès le 19 août, les courageux gardiens de la police parisienne ont donné à la nation un bel exemple de patriotisme et de solidarité, qui fut l’un des premiers facteurs du succès des combats pour la libération de la capitale. »

Cette réhabilitation de la police parisienne faisait partie de l’ensemble de l’opération voulue, avec la Résistance, la création du CNR, le Conseil national de la Résistance. Tout cela visait à maintenir en place l’ancien appareil d’État, dont la bourgeoisie avait besoin pour assurer sa domination au sortir de la guerre. C’est en particulier pour cette tâche que de Gaulle avait passé alliance avec les dirigeants du PCF et les avait déjà intégrés des mois à l’avance dans son Gouvernement provisoire. Et c’est ainsi que la même police, les mêmes gendarmes, les mêmes juges, les mêmes hauts fonctionnaires, après un bref intermède, purent sans problème relancer leur travail de répression, tout particulièrement contre les populations des pays colonisés qui se dressèrent contre l’impérialisme français.

Paul Sorel (Lutte Ouvrière)



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
les courageux gardiens de la police parisienne
25 août 2014 - 10h35

il suffit de prendre les archives de l’époque pour voir que le nombre de miliciens a explosé apres le débarquement donc ils ne preparaient absolument pas l’insurrection promise, voir annie la croix riz,les forces allemandes sur place auraient pu faire un carnage, exemple de varsovie,tout le monde etaient d’accord pour se scenario dans le seul but etait d’empecher les rouges d’arriver au pouvoir, but d’ailleurs des débarquements



les courageux gardiens de la police parisienne
25 août 2014 - 14h11 - Posté par richard PALAO

Ce texte mêle habilement des vérités historiques , des contre vérités et des approximations ( confusion entre CNR et gouvernement provisoire) pour faire passer une message dans le pur style anti-communiste.

Rien d’étonnant quand ce texte émane de LO dont la dirigeante emblématique et les membres fondateurs étaient adhérents de FO "syndicat" crée de toutes pièces par les services secrets US ( la CIA ) pour affaiblir la CGT et le parti communiste .

Insinuer que le PCF a participé à la réhabilitation de collaborateurs de la police ou les a utilisé est une ignominie et une insulte envers les militants communistes fusillés , torturés, déportés ...

plusieurs semaines avant l’appel à l’insurrection lancé le 19 aout par le communiste ROL TANGUY responsable de la résistance à PARIS des grèves à l appel de la CGT et du PCF se déroulaient dans des grandes entreprises et les administrations dont la police et ce sont ces policiers grévistes qui ont demandé à être placés sous le commandement de ROL TANGUY qui ont pris la préfecture de police sans rencontrer de résistance qui se sont emparés des armes et les ont distribuées aux résistants civils ...FALLAIT-IL REFUSER CETTE AIDE sous prétexte que certains policiers avaient collaboré ? répondre oui , c est avoir une vision angélique de la réalité de cette époque ou rien n ’était tout blanc ou tout noir ....

De plus la prise de la préfecture de police n ’était pas un objectif majeur et prioritaire mais avait une valeur symbolique , celle de démontrer que l’occupant allemand était vulnérable y compris dans les endroits qui lui étaient à priori favorable , tactiquement cette opération a été une réussite car elle a incité de nombreux parisiens à rejoindre les résistants de ROL TANGUY , permettre que PARIS se libère par lui même comme l’ a déclaré DE GAULLE et contraindre les forces alliés à intervenir ce qui n ’était pas dans leur plan .µ

Rien ne peut justifier et faire oublier les exactions perpétrées par certains policiers mais il faut placer chaque chose à sa juste place et ne pas accuser à tort le PCF .
Quand au CNR , jamais le PCF , n ’a prétendu qu’il avait vocation à instaurer le socialisme en FRANCE . La bonne question est : fallait-il y participer ?
Pour moi, c est OUI , sans la présence des commnistes dans le CNR puis dans le gouvernement provisoire , la sécurité sociale , les comités d ’entreprise , EDF/GDF , les services et la fonction publique , les banques nationalisées n’ auraient pas exister et ne serviraient pas de référence sociale encore de nos jours ...

Le PCF savait pertinemment qu’il s ’agissait d ’une séquence sociale démocrate ( relire AMBROISE CROIZAT , FRANCOIS BILLOUX , MARCEL PAUL et les discours de THOREZ ) mais avec la CGT il a fait le maximum y compris par la grève, dans le contexte de l’ époque pour arracher au capital le maximum de conquêtes sociales et faire en sorte que les premières décisions aillent dans le bon sens : celui de l’amélioration des travailleurs et de ceux qui avaient tout perdu pendant les cinq années de conflit .

Pouvait-il en être autement ? On peut toujours réecrire l’histoire , le cul au chaud devant son clavier et affirmer péremptoirement que le PCF a trahi ...
Mais c’est faire fi du rapport des forces politiques et militaires : le PCF était minoritaire et la seule force révolutionnaire dans le gouvernement provisoire et après avoir contraint DE GAULLE à la démission il a également quitté le gouvernement conscient qu’il ne pourrait plus y jouer un rôle positif pour les travailleurs . D’un point de vue militaire , à la fin de la guerre il n ’y avait environ que 250000 résistants armés ( la plupart d’armes légères ) et tous n ’étaient pas communistes , autant dire que l’on était loin du peuple en arme dont nous parle parfois LO et le NPA pour faire croire qu’il était possible d’imposer par la force un pouvoir révolutionnaire , d ’autant plus " qu’en face " il y avait l’armée française reconstituée majoritairement fidèle à DE GAULLE et l’armée " d occupation amicale" américaine qui n ’auraient pas laisser s’installer un pouvoir pro-communiste .

Pour autant faut-il comme certains , revendiquer un retour d ’un CNR BIS , bien sûr que NON , nous sommes en 2014 , en pleine crise systémique du capitalisme avec un PCF inexistant , alors on ne voit pas comment ce que n a pas réussi le CNR avec un PCF puissant pourrait réussir aujourdhui . Ce qui urge ce n est pas la constitution d un comité composite comme l ’était le CNR , mais de construire un parti communiste qui se fixera pour tâche la mise en mouvement des masses pour en finir avec le capitalisme .

A la lecture de cet article dommage que celà ne semble pas être la priorité de LO qui préfére remuer de vieilles querelles et attendre le grand soir , participant ainsi à la survie du capitalisme


les courageux gardiens de la police parisienne
26 août 2014 - 07h11 - Posté par

post interessant et argumenté. J’aime la conclusion que je partage


les courageux gardiens de la police parisienne
28 août 2014 - 21h54 - Posté par A.C

Je n’avais pas lu ces échanges.

S’agissant de la Police Parisienne, c’est complexe !

OUi , la Préfecture est PRISE par les"gaullistes" mais ROL vient y soutenir leur action et en temps que Commandantdes FFI, personne ne lui fera l’injure d’avoir ainsi aidé à ce que les forces résistantes soeint plus cohérentes.

Richard arépondu sur le fond.

Je vais dire ceci à Charles, fraternellement mais fermement :

Moi jeveux bien qu’on me fassele coup d’un R.P méchant "stalinien" qui flinguerait la fine fleur du "COMMUNISME PUR et dur"

Seulement voilà..

LO ose cette infamie
i

cet épisode est bien révélateur de quelque chose, c’est de la mystification qui s’opéra alors autour de ce qu’on appela et qu’on continue d’appeler la « libération  », où gaullistes et direction du PCF tous unis agirent pour... remettre sur pied l’appareil d’État qui avait sévi contre la population durant quatre ans.

Cette approche trotskysante , pseudo "coco" doit nous rappeler que ce type d’argument conduisit les ancêtres de LO, dans le journal lamberto "LA VERITE" à titrer en JUIN 44, alors que les communistes parisiens, et d’autres antifafs s’apprétaient à payer de leur peau le fait qu’aujourd’hui "on" peut ici déterrer NOS morts pour les re-fusiller..., ceci
"ILS SE VALENT"
Wikipedia rappelle des"faits tétus" qui devraient, à tout le moins à conduire L.O à arrêter denous bassiner , Charles..

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trotsk...

Par ailleurs, les trotskistes éditent deux journaux clandestins La Vérité clandestine et L’Étincelle, qu’ils diffusent aussi largement que possible, c’est-à-dire fort peu. L’Étincelle est diffusée par le « Comité pour la IVe Internationale » autour de Yvan Craipeau, Jean Rous, Barta et Daniel Guérin. À la Libération, en raison de leur refus de l’Union nationale et de la puissance du PCF, ces journaux seront les seuls à ne pas obtenir immédiatement l’autorisation de reparaître au grand jour.
La violence de leurs attaques contre les Anglo-Saxons et la France libre n’y est pas non plus étrangères, ainsi que le fait qu’ils renvoient dos à dos les puissances fascistes et les Alliés. De Gaulle était régulièrement qualifié au printemps 1944 d’agent de la City et de l’impérialisme britannique.
Quelques jours après le débarquement allié de Normandie, alors que les massacres des Nazis ensanglantent quotidiennement la France, et les bombardements des alliés détruisent les villes, La Vérité titre :

« Ils se valent » : alors qu’en décembre 1943, le secrétariat provisoire de la IVe Internationale s’était enfin rallié, quoique modérément, à la Résistance, en proclamant une « résolution sur le mouvement des partisans » prônant l’entrisme dans les organisations armées afin d’appuyer une structuration sur une base de classe,

La Vérité va jusqu’à écrire, le 22 juin 1944, dans cet article : « En réalité, la libération de Roosevelt vaut tout autant que le socialisme de Hitler. » L’article suggère aux ouvriers de s’organiser dans des comités d’entreprise pour se libérer eux-mêmes, sans les Alliés

D’autres interprétations furent aussi lancées par les trotskistes clandestins. Ainsi l’idée d’un accord secret entre les belligérants pour s’entendre sur le dos des travailleurs européens et prévenir l’éclatement d’une hypothétique révolution européenne à la chute du Troisième Reich - dans cette perspective, le débarquement signifiait que « le grand capital américain [venait] voler au secours du grand capital allemand » (novembre 1943). De même, les bombardements alliés sur la France, avec leur cortège d’imprécisions et de victimes inutiles, étaient interprétés comme une volonté délibérée de terroriser les ouvriers pour prévenir une révolution...

Quand on se trimballe avec cette POUTRE dans l’oeil trotskyste, on tâche, à
tous le moins, de ne pas profiter des cérémonies commémorant la défaite duFASCISME , la LIBERATION (OUI, sans guillemets puants !!)de PARIS par des hommes et des FEMMES, MAJORITAIREMENT en accord alors avec lePCF et les FTP, de ne pas venir chatouiller l’oeil des soit disant "staliniens" pour y chercher de(’réelles) pailles communistes. _ !

Ce sera tout pour moi.
.
Juste un mot sans aucuneméchanceté :

Quand la décomposition d’un Parti qui fut un pilier décisif du combat de classe, et son engluement dans un FDGmélenchonien , laisse un vide" tragique pour la défense dela classe ouvrière ,
..........et qu’une candiadate L.O, sympa, jeune, sincère(je n’en doute pas) fait moins de un pour cent aux principales élections, on évite le ridicule qui consiste à poursuivre depuis les années30, un procès contre les P.C..

CE sont les masses qui fontl’Histoire. , nous rapppelle le BARBU
On va paslesdissoudre au prétexte qu’elle n’ontpas vu et ne voitent pas que ,du côté de LO.,.le soleil brille brille brille" _ :)
.................commedit la chanson du film..

 :)

Bonne soirée..

A.C



les courageux gardiens de la police parisienne
29 août 2014 - 09h26 - Posté par Charles

Il ne s’agit nullement d’instruire des procès contre les PC à l’époque stalinienne mais de comprendre les politiques qu’on menées leurs directions pour tuer tout ce qu’il y avait de révolutionnaire et de communiste à leur naissance, dans la foulée des bolcheviks et de la révolution d’Octobre....Ceux qui se donnent aujourd’hui pour but fondamental de reconstruire de véritables parti communistes internationalistes se doivent de comprendre cette histoire qui a mobilisé des millions de travailleurs, de militants et a fini par dévoyer leur courage et leur engagement ouvrier.(jusqu’à remplacer le rouge par le bleu/blanc/rouge et fabriquer un parti d’appoint pour la gestion des affaires de la bourgeoisie, quitte à y perdre presque toute sa base militante).

Juste un détail : ça ne sert à rien de prêter à LO des "ancêtres" qui ne sont pas les siens et des références historiques et politiques qui ne sont pas les siennes.


les courageux gardiens de la police parisienne
29 août 2014 - 16h09 - Posté par richard PALAO

T’ as raison CHARLES les trotskystes ,n’ ont pas d ancêtres c est plus pratique pour critiquer les autres communistes qui eux bien sûr ont des ancestres et qui bien sûr eux ont trahi l’ idéal communiste ....


les courageux gardiens de la police parisienne
30 août 2014 - 03h44 - Posté par Charles

Je ne prétends pas parler des trotskistes en général mais je réaffirme que Lutte Ouvrière n’a rien à voir avec l’histoire que tu veux lui prêter.....J’ajouterai cependant que pour l’avenir communiste, celui au nom duquel je suis heureux de militer, ce serait mieux de remballer les vieilles rancœurs qui ne servent ni rien ni à personne
......et vive le Communisme... !


les courageux gardiens de la police parisienne
30 août 2014 - 09h36 - Posté par RICHARD PALAO

ok pour remballer les vieilles rancoeur , mais ne n’ est quand même pas moi qui les ai ressorti en publiant ce texte de LO qui en est le prototype ...

SALUTATIONS COMMUNISTES


les courageux gardiens de la police parisienne
30 août 2014 - 10h46 - Posté par A.C

OK Charles

Dont acte.

J’aurais apprécié que tu fassesun début d’autocritique en reconnaisant que c’est TOI qui a engagé cette controverse
AU moment ou ce célèbre la commémoration de la défaite hitlerienne que constitua ce que tu mets en guillemets , la" libération", tu es un communiste qui écrit

Le PCF a utilisé son crédit, le dévouement et le courage de ses militants pour aider De Gaulle a redorer le blason très sale de l’appareil d’état et permettre à la bourgeoisie française de profiter d’une union nationale et d’une paix sociale propice aux affaires

Contrairement à toi, Richard et moi nous assumons un héritage dans ses"ombres et ses lumières"

OUI, avec nos dirigeants, sans être simplement des connards dévoués et courageux, nous avons incarné un pan d’Histoire alors que d’autres, et, pas plus cons ni moins dévoués nimoins courageux que nous, n’ont jamais pu obtenirun soutien demasse des travailleurs, de laJeunesse, etc .

OUI, nous portonsd’autant plus de lourdes responsabilités d’ECHEC du mouvement ouvrier que chaque erreur stratégique affaiblissait le COMMUNISME en perspective, plus que chaque erreur du mouvement trotskyste,en général , de L.O particulier

Une deux chevaux qui prend un sens interdit et heurte un camion, ça fera moins de victime qu’un convoi debus roulant à contre sens sur l’autoroute à120 à l’heure un soir de départ en vacances..

.
C’est pourquoi, il ne faut pas tricher avec l’Histoire et ayant ouvert une polémique, c’est bien que tu la refermes ,
DERNIERE passe d’"armes" :

TU affirmes que L.O n’ donc pas à se sentirconcerné par "la VERTITE"" de44..alors queRichard, lui, est complice àvie, de ce que tu nommes nos trrahisons" dePCF..

Admettons..

LO sans"histoire" à assumer, sans "héritage" ?

T’es sur ?

Lutte ouvrière prend ses origines en la personne de David Korner, alias Barta

Avant une rupture qui fait partie des X scissions de la famille "trotskiste" Barta puis surtout BARCIA(Robert HARDY) seront restée la REFERENCE de L.O

"Dans leur journal clandestin , Barta et ses amis i , fin 43 déclarent

La tâche historique du prolétariat d’Europe est de bâtir les Etats-Unis socialistes d’Europe et non de tracer avec leur sang des frontières pour les capitalistes. 1944 doit sonner le glas du capitalisme en Europe et dans le monde"

.

Le 6 juin 1944, alors que la RESISTANCE galvanise l’opinion pour que la conjonction du débarquement et la GUERILLA chez nous accélèrent lachute du FSCISME, les pères fondateurs de Lutte OUVRIERE écrivent _ : "

Avec l’invasion des forces impérialistes anglo-américaines à l’Ouest, nous entrons dans une période au cours de laquelle la bourgeoisie tentera par tous les moyens, bombardements, paniques, chômage, famine, de disperser à nouveau la classe ouvrière et de la démoraliser complètement afin de pouvoir liquider la guerre sans danger révolutionnaire

"

Tu vois, CHARLES , àvouloir s’engager dans le réglement de comptes TOTALEMENT contraireà l’UNITE de CLASSE, on s’expose à se voir appelé à un minimum de retenue.

Essayez un peu, stp, de vous entrainer à moins de certitudes., à L.O

TU m’éviteras ainsi, de relire mes"notes", de vérifier sur Google si je te fais pas un procès stalinien..

Camarade,
TU veux un aveu : J’ai apellé au BOYCOTT en 2012

Mais si j’avais voté j’aurais pris le bulletin ARTAUD

Quant aux militants CGT dits "gauchistes" en vieux langage d’ex , si POUTOU est sympa, MERCIER , pour moi est un sacré mec avec une autre paire de c..es que le Paon..

C’est dire qu’ ancien"gros bras stalinien" "complice des bureaucrates "(tu vois que je cause couramment la"trosk-langue) ..."marchaisien" "garde "rouge" ..., je fais certainement plus d’efforts que de bons copains qui me proposent L.O sur le marché, pour mettre à plat certaines questions.

Pas pour me"poignarderl’oignon", pas pour cogner sur les trotsksytes, pas pour balancer destartes aux "mutants fossiles devenus marteaux avec l’actuel PC-FDG

Mais parce que l’émancipation humaine, la REVOLUTION, a besoin autant de TOI que de Richard..

On enterre la hâche de guerre pour passer aux débats afin de participer à la LIBERATION (sans guillemets) de la France del’OCCUPANT CAPITALISTE à traquer et exterminer ?

Cordialement

A.C

(1)

Sur LO, Barcia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert...

http://www.liberation.fr/politiques...


les courageux gardiens de la police parisienne
30 août 2014 - 16h21 - Posté par Charles

Je n’ai jamais considéré les militants du PC comme des ennemis et je peux même dire que j’ai appris de beaucoup d’entre eux avec qui j’ai eu souvent des relations fraternelles....Nous sommes en 2014, le mouvement ouvrier est à reconstruire et ceux qui, malgré les défaites et les reculs, persistent à militer pour le communisme ne peuvent faire l’impasse sur l’histoire. Et cette histoire du mouvement ouvrier a été longtemps marquée par les aléas de la politique d’un PC (et d’une CGT) qui rassemblait l’essentiel des militants combattifs du monde du travail.
J’espère qu’au delà d’inévitables désaccords d’analyse et de nécessaires débats parfois vifs car passionnés, tous ceux qui veulent œuvrer à la renaissance des perspectives communistes se retrouveront contre notre ennemi commun, la capital, en renouant avec une véritable conscience internationaliste.





Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
1 commentaire
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
5 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires
Espagne : 44 ans après la mort de Franco, l’extrême droite s’apprête à entrer au parlement
mardi 16 - 16h37
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Justice : la cour administrative d’appel annule la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
mardi 16 - 14h13
de : Juliette Meurin
LES BLACK BLOCS - La liberté et l’égalité se manifestent
mardi 16 - 12h24
de : Ernest London
Olivier est tombé, son arche restera debout !
mardi 16 - 11h34
de : Le Cercle 49
Christelle Déchronique Les péages urbains (audio)
mardi 16 - 09h48
de : Ciné Christelle
Conférence débat, Michèle Audin présente Eugène Varlin, ouvrier-relieur, jeudi 18 avril à 18h30
mardi 16 - 09h28
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
LE 26 MAI, METTONS LA RACLÉE À MACRON ! - Meeting Mélenchon, Aubry, Ruffin, Becker à Amiens (video)
mardi 16 - 08h40
Juan Branco, avant le "grand déballage" macron, dénonce une nouvelle fois nos "pseudos élites" (video)
lundi 15 - 17h41
de : nazairien
8 commentaires
Acte 22 Place de la République, police nationale et bagueux de Paris, complètement hors sol (vidéo)
lundi 15 - 14h19
de : nazairien
4 commentaires
Toulouse #Acte22 : La police tabasse 2 Journalistes et casse leurs caméras (video)
lundi 15 - 11h01
Jean-Luc Mélenchon. Privatisations : « VOTRE MODÈLE EST FINI » (video)
lundi 15 - 10h33
Le "meilleur des mondes" A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes.
dimanche 14 - 13h30
de : nazairien
6 commentaires
Anti-impérialisme : cycle de conférences
dimanche 14 - 13h29
Marlène Schiappa, piégée par ses mensonges, quitte l’interview (vidéo)
samedi 13 - 15h29
de : nazairien
1 commentaire
Rassemblement pour la libération de Georges Abdallah mercredi 17 avril 2019, 18h00, métro Château-rouge (Paris 18ème)
samedi 13 - 13h22
GAFA de tous les pays, taxez-vous en Irlande !
samedi 13 - 08h52
de : Karine Darmanche
Saurel chante sa révolution à la Comédie Dalayrac
samedi 13 - 00h04

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Plus l'histoire d'un pays est ancienne, plus nombreuses et pesantes sont ces couches stratifiées de paresseux et de parasites qui vivent du «patrimoine des ancêtres», de ces retraités de l'histoire économique. Antonio Gramsci
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite