Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Com EZLN & CNI : arrestation porte-parole des autorités traditionnelles yaquis
de : enlacezapatista.ezln
dimanche 28 septembre 2014 - 08h02 - Signaler aux modérateurs

Communiqué émis par l’EZLN et le CNI suite à l’arrestation, le 11 septembre dernier, de Mario Luna, porte-parole des autorités traditionnelles yaquis.

JPEG - 44.9 ko

DÉCLARATION DU CNI ET DE L’EZLN POUR LA LIBÉRATION DE MARIO LUNA, PORTE-PAROLE DE LA TRIBU YAQUI

Septembre 2014

À LA TRIBU YAQUI :

AU PEUPLE DU MEXIQUE :

À LA SEXTA NATIONALE ET INTERNATIONALE :

AUX GOUVERNEMENTS DU MEXIQUE ET DU MONDE :

"Nous exigeons l’annulation immédiate des mandats d’arrêt et de la fabrication de délits contre des membres de la Tribu Yaqui et nous condamnons la criminalisation de leur lutte, et nous disons aux mauvais gouvernements issus des partis politiques que le fleuve Yaqui a été historiquement le porteur de la continuité ancestrale de la culture et du territoire de la Tribu Yaqui, et que, nous qui formons le Congrès national indigène, nous réitérons qu’une attaque contre certains d’entre nous est une attaque contre tous. Nous répondrons donc en conséquence devant toute tentative de réprimer cette digne lutte, ou toute autre lutte." (Caracol de Oventic, 7 juillet 2013, communiqué commun CNI-EZLN)

Ils n’ont pas réussi à tuer nos peuples. Car tels des semences, ils repoussent sans cesse. Ils ont voulu nous tuer en utilisant des armes à feu, mais comme ils n’ont pas réussi, ils ont essayé de nous tuer en utilisant les maladies. Mais de nouveau ils ont échoué. Nombreux sont les chemins utilisés par les puissants pour en finir avec nous, les indigènes.

Maintenant ils veulent nous assassiner à coups d’éoliennes, d’autoroutes, de mines, de barrages, d’aéroports, de narcotrafic. Aujourd’hui, ce dont nous souffrons particulièrement c’est que dans l’État du Sonora, ils tentent de nous tuer avec des aqueducs.

Le 11 septembre dernier, des fonctionnaires, qu’on suppose appartenir à la Procurature Générale de Justice (PGJ) de l’Etat du Sonora, ont arrêté notre frère Mario Luna, porte-parole de la tribu yaqui, en l’accusant à tort de crimes fabriqués pour l’occasion. Par ce biais, ils prétendent emprisonner la lutte menée par la tribu yaqui en défense de ses cours d’eaux, lesquels leur ont été attribués en 1940, suite à une longue guerre, par Lázaro Cárdenas [alors Président du Mexique]. Mais depuis 2010, les maîtres de l’argent souhaitent s’en emparer grâce à la mise en service de l’aqueduc "Independencia", faisant fi d’une résolution de la Cour suprême de justice de la Nation ainsi que de tous les droits que les conventions internationales ont consignés en notre faveur.

L’aqueduc "Independencia" n’est évidemment pas destiné à apporter aux pauvres "eau et progrès", comme l’affirment ceux d’en haut. Il sert à ce que les riches puissent s’emparer de l’eau qui depuis des siècles appartient aux yaquis. Au lieu d’alimenter les champs et les semailles, ils veulent détourner l’eau pour les grands industriels de Sonora.

Pour les mauvais gouvernements cette spoliation a été érigée en étendard du progrès, et à la tête du mégaprojet, on retrouve Guillermo Padrès Elias, gouverneur de l’Etat du Sonora, et Enrique Peña Nieto [président du Mexique], chef suprême des paramilitaires. Mais tout comme le dictateur Porfirio Díaz, qui avait proclamé au nom de ce progrès l’extermination de nos peuples, et tout particulièrement de la tribu yaqui, nous autres savons bien que les verbiages de Padrès et de Peña Nieto ne sont que des mensonges, et que pour que ces mégaprojets puissent exister, il faut en fait que nous, les peuples originaires, nous disparaissions. Mais une bonne fois pour toutes on leur fait savoir, à ceux d’en haut, que ce n’est pas dans nos intentions. S’ils ont arrêté notre frère Mario Luna c’est parce qu’il a refusé de se vendre et de se rendre, et parce qu’il a été un frère de lutte auprès de tous ceux d’entre nous qui veulent que ce monde change en bas à gauche.

Nous autres on ne leur demande rien, aux mauvais gouvernements, car en ce moment il y a bien une chose qu’on a envie de leur faire savoir : c’est que la liberté de notre compañero Mario Luna ne leur appartient pas, et qu’ils ne peuvent pas la lui enlever juste comme ça. Ce qu’on leur dit, c’est que cette liberté lui appartient, à lui et à son peuple, et qu’ils vont devoir rendre ce qu’ils ont pris par la force.

À notre compañero Mario, nous lui faisons savoir que nous, nous avançons ensemble depuis plus de 500 ans maintenant, et que dans la lutte, sa tribu avance, et même quand ces lâches de gouvernants les trimbalent en esclavage jusqu’à l’autre bout du pays, les yaquis s’en reviennent à Vícam, à Pótam, Tórim, Bácum, Cocorit, Huiriris, Belem et Rahum, parce que c’est là que leur sang coule. Que nous autres nous sommes des yaquis, bien que nous soyons aussi zoques, mames ou tojolabales, ou amuzgos, ou nahuas, zapotèques, ñahto, ou tout autre langue. Et qu’en tant que yaquis que nous sommes, nous n’allons pas les laisser nous dérober notre eau, et encore moins notre liberté.

Nous exigeons la libération immédiate de Mario Luna. Nous exigeons l’annulation des mandats d’arrêt et des délits fabriqués à l’encontre des membres de la tribu yaqui, et à côté de cela, nous exigeons aussi la libération de toutes nos prisonnières et de tous nos prisonniers, et en particulier de nos frères nahuas Juan Carlos Flores Solís et Enedina Rosas Vélez, emprisonnés par le mauvais gouvernement depuis le mois d’avril de cette année, accusés eux aussi de faux délits, avec l’objectif de freiner la lutte entreprise par le Front des Villages en Défense de l’Eau et de la Terre du Morelos, de Puebla et de Tlaxaca contre le "projet intégral Morelos".

Mexique, septembre 2014

JPEG - 100.2 ko

JAMAIS PLUS UN MEXIQUE SANS NOUS POUR LA RECONSTITUTION INTÉGRALE DE NOS PEUPLES

CONGRÉS NATIONAL INDIGÈNE

COMITÉ CLANDESTIN RÉVOLUTIONNAIRE INDIGÈNE-COMMANDANCE GÉNÉRALE DE L’EZLN

source originale : http://enlacezapatista.ezln.org.mx/...

NOTE (siete nubes) : Depuis, Fernando Jiménez Gutiérrez, un autre membre en vue de la tribu yaqui, notamment présent dans les dernières tables rondes de "conciliation" de l’été dernier entre gouvernement fédéral et autorités yaquis, vient d’être lui aussi arrêté, le 23 septembre dernier.

( voir : http://serapaz.org.mx/comunicado-ur... )

JPEG - 190.2 ko

Formellement, les faits concernent la privation de liberté dont a été victime un yaqui, Francisco Delgado Romo, qui le 8 juin 2013, avait tenté de forcer le blocage de l’autoroute Mexico-Nogales par les yaquis en résistance contre la construction de l’aqueduc "Independencia". Francisco Delgado Romo, qui, en en état d’ébriété a alors failli écraser une femme et son fils, avait été jugé à ce moment là par "us et coutumes", et privé temporairement de sa liberté et de son véhicule.

C’est à cause de ces faits, ayant eu lieu près de 15 mois auparavant, que le procureur général du Sonora fait aujourd’hui exécuter des mandats d’arrêts contre diverses autorités yaquis connues pour leur résistance aux projets du gouvernement, en qualifiant les leaders emprisonnés d’avoir coordonné la "séquestration" de Francisco Delgado Romo, alors même que le jugement d’us et coutumes prononcé à son encontre n’est pas de leur responsabilité, mais de celle des institutions traditionnelles de justice propres à la tribu yaqui (non reconnues par le gouvernement du Sonora).

Ce ne sont donc évidemment que des manoeuvres d’intimidation mises en œuvre par le gouverneur de l’État du Sonora, Guillermo Padrès Elias, lui-même récemment éclaboussé par un scandale au sujet de la construction illégale d’un barrage "privé" sur ses domaines fonciers.

La contamination du fleuve Sonora par les épanchements de déchets toxiques, et la multiplication de barrages illégaux en son long, comme celui du gouverneur, sont les principaux motifs du manque d’eau à la ville d’Hermosillo. Les effets de la spoliation de l’eau du fleuve yaqui sont quant à eux dramatiques... quelques images ici : http://vimeo.com/96770816.

JPEG - 138.6 ko


Imprimer cet article





BEA TRISTAN : elle pourrait vous apprendre les mauvaises manières
jeudi 27 - 07h24
de : jean 1
Anthropologie multigenrée de la dignité et de l’égalité.
mercredi 26 - 21h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le ministère de l’Intérieur commande en masse des munitions pour fusils d’assaut et des grenades de désencerclement
mercredi 26 - 18h00
de : jean 1
1 commentaire
Participation des associations au Service national universel. L’éducation populaire complice du pire !
mercredi 26 - 14h37
de : jean 1
1 commentaire
Alfortville : La Poste opte pour l’évacuation de ses travailleurs intérimaires sans-papiers
mercredi 26 - 08h33
« J’ai vu des gens tomber à l’eau » : l’opération de police qui a dégénéré, un soir de Fête de la musique à Nantes
mardi 25 - 20h03
de : nazairien
9 commentaires
Qui veut bouffer du président ?
mardi 25 - 17h23
de : jean 1
1 commentaire
Campagne de dons : appel aux lecteurs et aux mouvements sociaux
mardi 25 - 16h48
Rencontre avec la chanteuse engagée Tita Nzebi le 10 juillet
mardi 25 - 13h46
IDÉES NOIRES SOUS GILETS JAUNES
mardi 25 - 05h27
de : jean 1
3 commentaires
VENEZUELA : La nouvelle économie Socialiste, c’est parti !
lundi 24 - 17h01
de : JO
Affaire Legay : les gendarmes en service à Nice ce jour-là ont refusé les ordres du commissaire
lundi 24 - 15h07
de : nazairien
2 commentaires
Ils sont 93
lundi 24 - 11h45
de : jean 1
1 commentaire
LE MONDE A CHANGE : L’impérialisme l’apprend à ses dépends !
lundi 24 - 11h38
de : JO
acte 32, beaucoup de monde à paris, manif sauvage, flics éparpillés, fatigués, inefficaces (vidéo)
dimanche 23 - 14h18
de : nazairien
7 commentaires
HONTEUX, SCANDALEUX ET INACCEPTABLE : L214 dénonce l’horrible scandale des ‘vaches à hublots’
dimanche 23 - 11h56
de : nazairien
2 commentaires
Sarkozy et ses "casseroles" , Sarkozy jugé pour corruption - C l’hebdo - 22/06/2019 (vidéo)
dimanche 23 - 02h45
de : nazairien
L’ Acte 32, a bien tenu ses promesses et le live du sanglier jaune, a donné l’information en continu (vidéo)
dimanche 23 - 01h46
de : nazairien
1 commentaire
perturbation au Salon aéronautique
samedi 22 - 22h32
de : désobéir
Retour aux blocages pour les gilets jaunes
samedi 22 - 17h42
1 commentaire
L’héritage de Brecht : ’Berlin en Seine’ à l’Essaïon
vendredi 21 - 19h56
Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »
vendredi 21 - 14h08
de : jean 1
2 commentaires
C’est un gendarme mobile qui a renversé quatre gilets jaunes à Rouen en février (video)
vendredi 21 - 13h36
de : Lille Insurgée
Fête de soutien aux postier-e-s du 92
vendredi 21 - 10h39
MACRON : PREMIERE A DROITE
jeudi 20 - 10h15
de : Nemo3637
1 commentaire
QG, le média libre (videos)
jeudi 20 - 09h30
de : Aude Lancelin
3 commentaires
RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !
jeudi 20 - 08h53
de : La CGT
Comédie de Béthune - Un an après la grève ...
jeudi 20 - 08h37
de : Synptac Cgt
Ulcan (Chelli) renvoyé aux assises : sera-t-il extradé ?
jeudi 20 - 08h22
de : CAPJPO-EuroPalestine
ASSURANCE CHÔMAGE : LES CHÔMEURS DANS LE VISEUR ! Rassemblement le 20 juin à 11H Place du Palais Royal
jeudi 20 - 08h14
de : FNSAC - CGT
Non au détricotage de la loi sur la liberté de la presse
jeudi 20 - 08h05
de : SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO
Urgence pour l’hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !
jeudi 20 - 07h59
de : Ligue des droits de l’Homme
Le Naufrage d’ALSTOM : Macron dans la tourmente ?
mercredi 19 - 20h50
de : JO
1 commentaire
Assurance chômage : 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat
mercredi 19 - 15h25
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
11 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
1 commentaire
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein, 1921.
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite