Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le Chiapas se mobilise et s’unit, pour dénoncer le massacre de Ayotzinapa, à San Cristobal de Las Casas
de : Espoir Chiapas
dimanche 12 octobre 2014 - 04h37 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 38.7 ko

Mobilisation Nationale.

La journée du 8 octobre a été la date décidée pour une mobilisation nationale et internationale, en soutien au familles et aux victimes assassinées, ou disparue la nuit du 26 au 27 septembre à Iguala, ville située dans l’état du Guerrero.

Voir l’article en complet et les photos

A San Cristobal de las Casas, Chiapas, il y a aussi eu plusieurs marches pour dénoncer ce crime d’Etat et se solidariser avec les familles et les victimes. Les Zapatistes avaient d’ailleurs annoncé leur modeste présence dans la ville pour une marche silencieuse, et d’autres étudiants, syndicats, prof, et écoles ont manifesté.

Un massacre, crime d’Etat et Crime contre l’Humanité.

Le 26 septembre, la police a attaqué 3 bus avec plusieurs étudiants dedans, ils revenaient d’une manifestation dans la ville d’Iguala, où ils exigeaient plus de ressources. La police a tiré plusieurs fois et a tué ainsi 4 étudiants et 2 personnes de plus. On a décompté également 25 blessés.

Des vidéos de surveillance de la ville ont par la suite montré que des véhicules de la police municipale a emmené des étudiants Peu de temps après, on annonçait 43 disparus.

Des révélations des tueurs ont permis de faire découvrir aux autorités fédérales plusieurs fosses communes avec les corps des jeunes, brûlés.
Le président Municipal de la ville d’Iguala (120 000 habitants) est en fuite, tout comme le responsable de la sécurité de la ville.

Chiapas, Zapatistes, Marche Silencieuse

Au Chiapas, donc, se furent plus de 20 000 zapatistes, venant des 5 caracoles, qui se sont rassemblés à San Cristobal de Las Casas, pour "une marche silencieuse en signe de douleur et de rage"

Le Comité Clandestin Révolutionnaire Indigène - Commandance Générale de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale, EZLN, par la voix du Sous Commandant Insurgé Moisés, a annoncé dans un communiqué sa modeste présence pour soutenir la communauté de l’école Normale de Ayotzinapa et pour exiger une vraie justice.

Lire le communiqué

Cette date est symbolique puisqu’il y a 47 ans, est mort Ernesto Che Guevara.

Les Zapatistes ont commencé leur marche silencieuse à 16h10, comme ils l’avaient annoncé et ont marché sans un bruit, descendant les rues de San Cristobal, sous le regard des Coletos (Habitants de San Cris), sortis de leur maison ou boutique pour voir cette impressionnante marche.

Voir l’article en complet et les photos

Plusieurs portaient des pancartes :

"Su Rabia Tambien Es la Nuestra"
Votre rage est aussi la notre
"No estan sol dca s"
Vous n’êtes pas seul-e-s
"Su Dolor es Nuestro Dolor"
Votre Douleur est notre douleur

En arrivant dans le centre, place de la cathédrale de la résistance, de la dignité, ou comme on veut l’appeler, les Zapatistes, femmes et hommes ne sont pas attardés, ni même arrêtés leur marche, pour revenir là où ils avaient laisser leur véhicule.

Peu de temps après, se sont rassemblés sur cette même place de la cathédrale, plusieurs autres groupes : écoles, étudiants, jeunes, ahdérents de la Sexta,

Les Etudiants, Ecoles et Société Civile se mobilisent aussi.

Leur marche a commencé une heur plus tard que les Zapatistes et ils ont marché tout autour de la ville avant d’arriver au centre.

Personne n’imaginait une telle mobilisation, si bien que les organisateurs ont vu toute la place se remplir petit à petit.

Premièrement sont arrivés les étudiant-e-s de l’Ecole Normale Jacinto Canek. Tous de noir vêtu en hommage aux différentes victimes du massacre de leur camarade d’école, assassiné lâchement dans l’état voisin du Guerrero.

Les Normalistes de la Jacinto Canek sont aussi habitué-e-s à recevoir différents actes répressifs de la part de l’Etat du Chiapas cette fois-ci. La dernière fois, ce fut en mai 2014, lorsque les étudiants de la Normale situé à Zinacantan ont été violemment expulsé par des personnes payées par le propre gouvernement du Chiapas, durant une action où ils avaient prit le péage de l’autoroute San Cristobal - Palenque.

Lire l’article de Koman Ilel "Normaliste violemment expulsés par des personnes payées par le gouvernement du Chiapas.
http://komanilel.org/2014/05/14/nor...

Vous pourrez trouver sur ce lien, un texte de Bruno Barronet en lien avec cette école, qui a une vision exclusivement pour les jeunes indigènes Chiapanèques. Un article qui permet de mieux comprendre pourquoi le massacre de Ayotzinapa s’est déroulé contre cette même école, ce même projet social.

Par la suite, différents étudiant-e-s et professeurs de la SNTE Seccion 7, de la faculté de Science Sociales se sont entassé-e-s sur la place...

Des milliers de jeunes ont crié divers slogans :
"Gobierno Facista, Assasina Normalista"
"Gouvernement Fasciste, Assassine les Normalistes"
"Gobierno Falsante que mata estudiante"
"Gouvernement manquant qui tue des étudiants"
"Hombro con hombro, codo con codo Apotzi Apotzi somos todos"
"Epaule contre épaule, coude contre coude, Nous sommes tous apotzi !"
...

Enfin, ils ont nommé les 43 disparus, la foule répondant, le poing gauche serré et levé, après chaque nom "PRÉSENT" !!!

En France, nous vous attendons à Blois, où pour le vernissage de l’Exposition Photographique sur le Chiapas, une minute de silence sera respectée au Caffè Labbo

MORTS DURANT L ATTAQUE

*Daniel Solís Gallardo, (étudiant)
*Yosivani Guerrero, (étudiant)
*Aldo Gutiérrez (étudiant)
Un quatrième étudiant est apparu mort avec des signes de torture et le visage arraché. Son nom : *Julio Cesar Mondragon
*Victor Manuel Lugo Ortiz (Chauffeur du bus)
*David Josué Garcia Evangelista (Footballeur, 14 ans)
*Blanca Montiel Sanchez

DISPARUS
Felipe Arnulfo Rosa, 20 años.
Benjamín Ascencio Bautista. 19 años.
José Ángel Navarrete Glz. 18 años.
Marcial Pablo Baranda. 20 años.
Jorge Antonio Tizapa Legideño. 19 años.
Miguel Ángel Mendoza Zacarías. 33 años.
Marco Antonio Gómez Molina.
César Manuel González Hdz.
Julio César López Patolzin. 25 años.
Abel García Hernández. 21 años.
Emiliano Alen Gaspar de la Cruz. 23 años.
Doriam González Parral. 19 años.
Jorge Luis González Parral. 21 años.
Alexander Mora Venancio. 21 años.
Saúl Bruno García.
Luis Ángel Abarca Carrillo. 18 años.
Jorge Álvarez Nava. 19 años.
Christian Tomás Colón Garnica. 18 años.
Luis Ángel Fco Arzola. 20 años.
Carlos Iván Ramírez Villarreal 20 años.
Magdaleno Rubén Lauro Villegas. 19 años.
José Luis Luna Torres. 20 años.
Bernardo Flores Alcaraz.
Israel Caballero Sánchez. 21 años.
Arturo Vázquez Peniten.
Jesús Jovany Rodríguez Tlatempa. 21 años.
Mauricio Ortega Valerio. 18 años.
José Ángel Campos Cantor.
Jorge Aníbal Cruz Mendoza. 19 años,
Giovanni Galindes Guerrero. 20 años.
Jhosivani Gro de la Cruz. 21 años.
Leonel Castro Abarca. 18 años.
Miguel Ángel Hdz Mtz. 27 años.
Antonio Santana Maestro.
Carlos Lorenzo Hdz Muñoz. 19 años.
Israel Jacinto Lugardo. 19 años.
Adán Abraján de la Cruz. 24 años.
Christian Alfonso Rodríguez 21 años.
Martín Getsemany Sánchez García. 20 años.
Cutberto Ortiz Ramos. 22 años.
Everardo Rodríguez Bello. 21 años.
Jonás Trujillo González. 20 años.
José Eduardo Bartolo Tlatempa. 19 años.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le Chiapas se mobilise et s’unit, pour dénoncer le massacre de Ayotzinapa, à San
12 octobre 2014 - 10h41 - Posté par Aspaar

Le quotidien de « référence » et surtout militariste français le Monde.fr titre :
La popularité inoxydable d’Evo Morales

« Le Monde » ne réalise pas qu’en agissant pour le peuple et en agissant pour l’intérêt de la grande majorité des gens ,l ’on ne peut jamais perdre de popularité .
C’est qu’en reniant ses promesses, en devenant l’agent du MEDEF et de la grande finance , qu’on devient surement impopulaire.






Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
1 commentaire
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
9 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique, mais le coeur des hommes. L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite