Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Qui a peur du grand méchant casseur ?
de : YANNIS YOULOUNTAS
vendredi 31 octobre 2014 - 16h25 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 54.8 ko

Une fois de plus, les loups hurlent « au loup ! » et tout le monde tombe dans le panneau. La foule naïve bêle au « grand méchant casseur » à la vue de reportages pathétiques et anxiogènes. Beee, beee ! Qui a osé montrer les dents parmi la jeunesse en colère au point de mordre les gardiens de l’ordre perpétuel ? Qui sont les émeutiers du Testet contre la barrage de Sivens que certains médias comparent à des terroristes et que la FNSEA qualifie de « djihadistes verts » d’un mouvement « bien organisé » ?

Une bonne partie de ces « insurrectionnels », comme on les appelle au collectif Tant qu’il y aura des bouilles (1), ne sont pas des nouveaux venus. Bien au contraire. Tout simplement, parce que les émeutes sur la ZAD sont quotidiennes depuis le premier septembre ! Oui, vous avez bien lu : quotidiennes ! Chaque matin, à l’arrivée des machines, les barricades et les tranchées attendaient systématiquement les gardes mobiles escortant ingénieurs et bûcherons. Certains des zadistes n’avaient rien d’autre dans les mains que des cailloux ou des bâtons, d’autres parfois des cocktails Molotov. En face, le feu d’artifice commençait en général vers 8 heures : brouillard épais de gaz lacrymogènes, explosions de bombes assourdissantes, tirs de flash-ball, souvent tendus et à courte distance, occasionnant de nombreuses blessures depuis deux mois parmi les insurgés, violents et non-violents. Moi-même, j’ai essuyé un tir de flash-ball à deux reprises, alors que j’essayais de parlementer sans le moindre projectile dans les mains et à visage découvert. La violence était permanente de part et d’autre depuis deux mois, mais était-ce vraiment la même violence ?

Ce que répondent mes compagnons de lutte les plus radicaux, c’est que la violence qu’ils emploient est parfaitement légitime, et même nécessaire, dès lors que le pouvoir refuse obstinément le dialogue et poursuit son entreprise de destruction irréversible. Il n’y avait pas d’émeutes durant la pause estivale. On entendait les oiseaux chanter dans la douceur matinale et l’air frais de la zone humide. L’ambiance était paisible, solidaire, joyeuse. La violence n’est finalement intervenue que quand le pouvoir aveugle et sourd, y compris à l’égard de nos grévistes de la faim, a choisi d’utiliser la force en déployant d’immenses moyens militaires. C’est le conseil général et la préfecture qui ont déclaré la guerre au Testet, pas les occupants. Une guerre à la vie, à la nature, à la jeunesse qui s’est rebellée diversement, selon les convictions de chacun et, pour les plus radicaux d’entre nous, c’est vrai, avec des moyens importants, mais sans comparaison possible avec l’attirail démesuré des robocops que le pouvoir a placé comme des pions en face de nous en croyant nous intimider et nous chasser.

Car il s’agit bien de résistance. Résistance à un pouvoir violent, autoritaire, arrogant et coupé de la réalité, pour lequel nous sommes que des chiffres, au même titre que la nature. Un pouvoir bien souvent corrompu, multipliant les conflits d’intérêts et les copinages opportuns. Un pouvoir qui refuse le dialogue et feint de ne rien entendre. Un pouvoir qui ne nous laisse pas le choix : nous soumettre ou résister.

La seule différence entre les émeutes du 25 octobre, durant lesquelles Rémi a perdu la vie, et les précédentes, c’est uniquement le nombre de belligérants. Nous avons mis le paquet en termes de communication tous azimuts et avons préparé ce rendez-vous de longue date. Parmi les insurgés, les plus radicaux ont fait de même : forums anarchistes et révolutionnaires, listes d’infos, presse libertaire, etc. Il était donc prévisible que nous soyons beaucoup plus nombreux : pas loin de 7 000 participants au lieu de 1 000 d’habitude, du côté des spectateurs des prises de paroles, 200 et même plus au lieu d’une cinquantaine d’habitude du côté des plus « énervés ». Oui, ce jour-là, nous avons eu des renforts et il était, par conséquent, certain qu’en laissant sur place son dispositif militaire, à deux jets de pierre du rassemblement, le pouvoir allait provoquer des affrontements. Ce qui s’est passé était parfaitement prévisible. Les innombrables blessures annonçaient la mort prochaine de l’un d’entre nous. Rémi a été celui-là.

N’écoutez pas les violons qui font diversion. Méfiez-vous des larmes de crocodiles. Ne croyez pas les loups qui hurlent « au loup ! ». Ce ne sont pas les émeutiers qui ont tué Rémi, mais le pouvoir criminel qui détruit, frappe, expulse, affame et assassine. Le seul et unique casseur, c’est le pouvoir en place et personne d’autre.

(1) Le collectif Tant qu’il y aura des bouilles a été fondé en octobre 2013 à la Métairie Neuve, sur la ZAD du Testet et occupe celle-ci en pratiquant radicalement la désobéissance civile et la démocratie directe.

 https://www.facebook.com/permalink....



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Qui a peur du grand méchant casseur ?
31 octobre 2014 - 20h42 - Posté par jean 1

"Le seul et unique casseur, c’est le pouvoir en place et personne d’autre." Tout à fait le pouvoir en place et le pouvoir en général.Mort au pouvoir et à l’état assassins.



Qui a peur du grand méchant casseur ?
1er novembre 2014 - 15h37 - Posté par chb

Bon résumé, merci ! Il importait de préciser que la répression violente (et brouillonne, et parfois contre-productive) n’a pas commencé par la grenade meurtrière.
Et la police continue à taper dans les manifs contre la répression... j’ai justement emmené aux urgences une de ses nouvelles victimes, qui ne pourra pas porter plainte évidemment. Anecdote : au cas où, l’imprimé de prise en charge à l’hosto indique « tombé contre un meuble », comme pour une vulgaire blessure de femme battue.






MACRON : PREMIERE A DROITE
jeudi 20 - 10h15
de : Nemo3637
QG, le média libre (videos)
jeudi 20 - 09h30
de : Aude Lancelin
RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !
jeudi 20 - 08h53
de : La CGT
Comédie de Béthune - Un an après la grève ...
jeudi 20 - 08h37
de : Synptac Cgt
Ulcan (Chelli) renvoyé aux assises : sera-t-il extradé ?
jeudi 20 - 08h22
de : CAPJPO-EuroPalestine
ASSURANCE CHÔMAGE : LES CHÔMEURS DANS LE VISEUR ! Rassemblement le 20 juin à 11H Place du Palais Royal
jeudi 20 - 08h14
de : FNSAC - CGT
Non au détricotage de la loi sur la liberté de la presse
jeudi 20 - 08h05
de : SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO
Urgence pour l’hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !
jeudi 20 - 07h59
de : Ligue des droits de l’Homme
Le Naufrage d’ALSTOM : Macron dans la tourmente ?
mercredi 19 - 20h50
de : JO
1 commentaire
Assurance chômage : 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat
mercredi 19 - 15h25
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
11 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
1 commentaire
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance
Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON (video)
dimanche 16 - 16h35
de : JO
2 commentaires
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres ! (videos)
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76
Alternative Nouvelle au Capitalisme (?)
dimanche 16 - 09h47
de : Jean Roussie
Taha Bouhafs : « Je ne suis pas plus militant qu’un journaliste du “Point” ou de BFM TV »
samedi 15 - 23h51
de : Entretien avec Taha Bouhafs
CONGRÈS DE FONDATION DE L’UNION COMMUNISTE LIBERTAIRE (UCL) : DÉCLARATION FINALE
samedi 15 - 19h29
de : jean 1
NON à l’amalgame honteux du régime israélien avec l’Antisémitisme !
samedi 15 - 10h22
de : JO
École de la confiance : la loi passe, la défiance reste, les mobilisations continuent
samedi 15 - 07h50
de : Stéphane Ortega
CE CAUCHEMAR QUI N’EN FINIT PAS - Comment le néolibéralisme défait la démocratie
vendredi 14 - 19h24
de : Ernest London
GILETS JAUNES : PAUSE AVANT LA REPRISE ?
vendredi 14 - 18h23
de : Raymond H
Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour « crime contre l’humanité » (video)
vendredi 14 - 17h41
de : JO
Interview de Maître Sophia Albert Salmeron après s’être rendue à la C.P.I à La Haye (vidéo)
vendredi 14 - 17h32
de : nazairien
Entre Pôle emploi et Françafrique, le gagne-pain de Benalla après l’Élysée
vendredi 14 - 15h20
de : JO
SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 EN GREVE / RDV LUNDI MATIN
vendredi 14 - 11h03
Les "cons" , ça ose tout : la cheffe de l’IGPN « réfute totalement le terme de violences policières
jeudi 13 - 22h43
de : nazairien
4 commentaires
La Grande-Bretagne livrera Julian Assange aux Etats-Unis
jeudi 13 - 17h03
de : JO
1 commentaire
« Ensemble on nous opprime, les femmes, ensemble révoltons-nous ! »
jeudi 13 - 11h51
de : jean 1
Le gong vient de sonné en Chine : l’hégémonie nord-américaine, c’est bien fini !
jeudi 13 - 10h33
de : JO
6 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le comportement borné des hommes en face de la nature conditionne leur comportement borné entre eux. Karl Marx
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite