Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Football, médias, politique, Vangelis Marinakis, profil grec et bras long
de : AndreïS
lundi 24 novembre 2014 - 15h16 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

La Grèce va mal, c’est admis, mais commence à voir le bout du tunnel. La Commission européenne table ainsi sur une fin de récession dès cette année (+0,6 %), et un retour à une croissance confortable dès 2016 (+3,7 %). Dans le même geste, le chômage devrait baisser et les finances publiques s’améliorer. Ça, c’est si le pays de Karolos Papoulias ne crie pas victoire trop vite, et reste vigilant. Certaines menacent continuent en effet de planer au-dessus d’Athènes, dont l’une des plus sérieuses s’appelle Evangelos Marinakis.

Marinakis, illustration de la corruption ordinaire dans le football grec ?

Les fans de football ont déjà entendu sans doute son nom, les autres c’est moins sûr. Marinakis est avant tout connu en tant que président de l’Olympiacos FC. Le club survole le championnat grec, n’ayant raté que deux fois la première place depuis 1997. Impeccable sur le terrain (il faut dire ici que le championnat grec n’est pas réputé pour son niveau), l’OFC d’Athènes n’est semble-t-il pas indemne de tout reproche en coulisses. En cause, les soupçons de corruption qui planent sur lui.

A la manœuvre, Marinakis, qui à en croire Andreas Koreas, procureur en charge du dossier judiciaire le concernant, aurait, en compagnie de ses proches collaborateurs, « approché et tenté de manipuler des officiers de police, des juges, des politiciens et d’autres hommes de pouvoir du pays pour servir leurs intérêts, leur promettant en échange de services d’importants postes au sein du club une fois qu’ils quitteraient leurs fonctions dans le secteur public ». Entre autres combines.

Marinakis est également soupçonné d’avoir acheté des arbitres à de nombreuses reprises. L’affaire prendra une tournure médiatique considérable dans la République hellénique, et sera désignée sous le nom de Koriopolis, contraction du grec korios (enregistrement téléphonique) et de Calciopoli, nom d’un scandale similaire ayant éclaté dans le championnat italien en 2006. L’EU Observer indique que pour arriver à ses fins, Marinakis n’hésitait pas à faire usage de « menaces, de violence et de pots-de-vin. »

A l’époque, l’homme d’affaires grec est également président de la Superleague du pays et vice-président de la Fédération hellénique de football (FHF). Coïncidence ou non, cette dernière fait alors l’objet de soupçons de détournements de fonds, d’irrégularités dans les élections et de manipulations des frais de transferts.

Corruption et sport grec font bon ménage depuis la nuit des temps. En 332 avant J-C, un certain Caloppos est ainsi démasqué après avoir acheté ses adversaires au pentathlon. Les Athéniens refusent de payer l’amende infligée à leur athlète, avant de céder, la pythie de Delphes leur refusant tout service tant qu’ils ne s’en seront pas acquittés. Nombre d’historiens considèrent que la décadence des Jeux olympiques antiques est en large partie due à ce genre d’affaires.

Aujourd’hui encore, un certain niveau de corruption semble toléré de manière tacite dans le sport grec, a fortiori dans le foot. Le scandale Koriopolis n’aurait sans-doute pas mérité de fiche Wikipédia en bonne et due forme s’il n’avait concerné, entre autres, le président du plus grand club du pays. Quand bien même : il n’aurait fait qu’illustrer une fois de plus une réalité connue de tous, dans un pays où la corruption est endémique, si ne s’étaient greffés des à-côtés inquiétants, lui conférant une dimension plus globale, à même d’ébranler le pays.

Un milliardaire interlope à la tête de l’Etat ?

Marinakis, en effet, ne se contenterait pas de traficoter le déroulement de matchs de foot. Homme d’affaires aguerri, le milliardaire grec est aussi armateur, et il ressort des écoutes téléphoniques le concernant (commanditées par le procureur Andreas Koreas en 2012 et dont la retranscription a été diffusée pour la première fois, avant d’être reprise, sur le site grec Skai) qu’il entretiendrait également des liens étroits avec la presse de son pays.

Le journal Avgi, affilié au parti d’opposition de gauche Syriza, prétend ainsi que le journal Parapolitika serait contrôlé par Marinakis, et qu’il s’en servirait pour publier des contenus favorables à l’aile droite du gouvernement Samaras. Le directeur éditorial de Parapolitika, Yannis Kourtakis, également aux commandes d’un journal économique, d’une feuille de chou sportive et de la station de radio Olympiacos FM, s’est toujours défendu de ces accusations. Pourtant, des écoutes réalisées par le procureur Koreas en mai 2012 l’accablent. On y entend Marinakis donner des instructions directes à Kourtakis quant à la ligne à donner à Parapolitika dans les jours à venir.

Quand il n’a pas étendu ses tentacules dans une rédaction, Marinakis semble recourir à une autre méthode. Adieu le soft power, place à l’intimidation. Le journalise George Tampakopoulos a ainsi témoigné que Marinakis l’avait frappé à deux reprises dans un restaurant, tandis que les journalistes Antonis Karpetopoulos et Nikos Vasilaras auraient quant à eux été attaqués par des gangs de supporters de l’Olympiacos.

Dernièrement, le blogueur grec Jodi, connu pour ses graphiques incisifs sur la situation en Grèce, a mystérieusement disparu de la toile après avoir publié une infographie reprenant un extrait des conversations téléphoniques entre Marinakis et un journaliste. Son blog a fermé, ses comptes Twitter et Facebook aussi.

L’affaire est grave, elle renseigne assez sur le manque de liberté de la presse en Grèce, mais elle pourrait s’arrêter là. Ce n’est pas le cas. Alors que le Parlement hellénique peine à élire un nouveau président de la République (en Grèce, ce dernier est élu aux 2/3 par les députés) le nom de Marinakis a été soufflé. Et pas par n’importe qui, puisque cette idée de génie émane… de l’actuel Premier ministre Antónis Samarás.

Farfelue, la proposition de Samarás ? Pas tant, quand on sait que Marinakis se mêle de politique, et qu’il a par ailleurs toute la logistique nécessaire pour accéder à de hautes fonctions : argent, organes de presse à sa solde, carnet d’adresses long comme le bras. D’autant que si l’homme est inquiété dans de multiples affaires, il n’a pour l’instant pas été condamné, les dossiers à sa charge ayant une fâcheuse tendance à s’éterniser.

Marinakis chef de l’Etat grec, ce serait d’abord une grenade dans la chaussure du peuple hellénique, ensuite une forme d’injure adressée à l’Union européenne, qui maintient le pays sous perfusion depuis des années.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Football, médias, politique, Vangelis Marinakis, profil grec et bras long
24 novembre 2014 - 15h37 - Posté par coco lastico

La Grèce prête à voir le bout du tunnel ?
A retrouver une croissance confortable ??
La Grèce sous perfusion de l’UE qu’il ne faudrait pas décevoir ???
Je ne sais pas d’où sort le zigomar qui a pondu ça, mais si le reste de ses infos est de la même farine, on s’en passe volontiers et on se demande même ce que ça fait sur BellaCiao !!!



Football, médias, politique, Vangelis Marinakis, profil grec et bras long
24 novembre 2014 - 16h54

ATTENTION aux infos arnaques, aux vrais mensonges !!!
Lorsqu’un pays perd 50% de son PIB... Il faut qu’il augmente son PIB de 100% pour retrouver son niveau initial... Donc 0,6% aujourd’hui ne "rattrape" que 0,3% d’avant la crise...
La formule mathématique est la suivante :
1000 -50% = 500 500+100%=1000

Donc, pour revenir au niveau d’avant 2008, il faudrait une croissance de 20% pendant 4,33 ans...






les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
7 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite