Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
de : EN
jeudi 11 décembre 2014 - 10h55 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

Les résultats des élections professionnelles dans l’Éducation Nationale ont été publiés vendredi 5 décembre 2014.

Avec plus de 44 % des voix exprimées lors du vote dans les CAP des personnels relevant de son champ de syndicalisation et 32 points d’écart avec la deuxième organisation, le SNES-FSU demeure de très loin la référence dans le second degré, même s’il a perdu 6 points. La FSU reste la deuxième fédération dans la fonction publique d’État.

Nous remercions chaleureusement tous les collègues qui nous ont fait confiance en nous donnant leur suffrage. En dépit du constat d’une légère remontée de la participation, 41,7% (+ 3,5 points), nous sommes bien loin des 64 % de la dernière élection organisée à l’urne dans les établissements en 2008. Averti des difficultés que certains ont pu rencontrer dans les opérations de vote et regrettant l’absence de campagne ministérielle de sensibilisation, le SNES-FSU s’est battu pour que ces dysfonctionnements soient corrigés.

Au delà de ces difficultés, l’état de professions en butte depuis de nombreuses années à des difficultés accrues d’exercice et à une véritable dévalorisation des métiers peut aussi expliquer la hausse du nombre de voix portées sur des organisations minoritaires, cantonnées dans la dénonciation et l’immobilisme.

Le SNES-FSU entend intensifier le débat avec les collègues, poursuivre son travail de défense au quotidien des personnels du second degré. Il continuera dans le même temps à chercher à fédérer la profession, à la rassembler dans de larges actions revendicatives.

Ce syndicat a désormais perdu la confiance d’une majorité de la profession, mais demeure craint, car son nombre élèves de commissaires paritaires lui octroie une position cogestionnaire avec l’administration, dont il use désormais non plus pour défendre professionnellement les travailleurs de l’Education, mais pour leur nuire en son nom. Tout en la dénonçant, notamment dans ce communiqué, Il a validé au Comité Technique Paritaire du 27 mats 2014 la dévalorisation du métier, en laissant passer un nouveau décret permettant une caporalisation de la profession. Pire, il a recours à la pitoyable rhétorique de l’UMP, avec sa sempiternelle dénonciation de l’immobilisme", ou de celle des partis de "gauche à l’endroit de l’extêrme -gauche quant à l’"immoblisme". Un véritable discours de petits nantis.

Les résultats des élections dans le Secondaire s’ils se caractérisent par une déroute du syndicat cogestionnaire, ne marquent certes pas pour autant le réveil d’une profession sonnée, résignée, apathique, et il faut le dire, devenue très lâche. Le maintien de l’UNSA, qui est le syndicat très majoritaires dans la hiérarchie de cette administration le dit assez. Mais le signal est là : les tartuffes du Snes sont démasqués.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
11 décembre 2014 - 14h57

Je suis critique envers le snes, il aurait dû faire beaucoup mieux pour défendre les conditions de travail des profs, à commencer par le salaire (pouvoir d’achat effondré). J’ai vraiment beaucoup de critiques à lui adresser (d’ailleurs en interne je vote pour une tendance opposée à la ligne majoritaire).

Mais cet article relève de la phobie, pour ne pas dire plus. Il est dans un excès coupé de la réalité. Un excès tel que ce n’est pas crédible.

Un simple exemple : l’auteur parle de « déroute » (et s’en réjouit... faudrait peut-être d’abord s’interroger sur les causes, ce que ça traduit, et les conséquences à terme pour le métier d’enseignant... pas sûr qu’il y ait des raisons de se réjouir).

Ah oui, c’est ça une déroute ?

Je trouve le communiqué du Snes infiniment plus objectif et proche de la réalité :

Avec plus de 44 % des voix exprimées lors du vote dans les CAP des personnels relevant de son champ de syndicalisation et 32 points d’écart avec la deuxième organisation, le SNES-FSU demeure de très loin la référence dans le second degré, même s’il a perdu 6 points

Autre chose : l’article dit...

Ce syndicat a désormais perdu la confiance d’une majorité de la profession, mais demeure craint, car son nombre élèves de commissaires paritaires lui octroie une position cogestionnaire avec l’administration, dont il use désormais non plus pour défendre professionnellement les travailleurs de l’Education, mais pour leur nuire en son nom.

Il est impossible de porter une accusation aussi grave sans citer des faits concrets, des exemples, des sources.
Sinon on est dans le délire, pour faire dans l’euphémisme.

Bref, pourquoi tant de haine face à un syndicat empêtré dans un certain corporatisme, incapable (comme les autres syndicats ouvriers en ce moment) de mettre sur pied une stratégie gagnante, mais qui reste un des derniers outils pour résister, aussi imparfait soit-il...



Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
11 décembre 2014 - 15h20 - Posté par

Le SNES est content... Je sais pourquoi : c’est le SNALC (de DROITE + FN) et FO (60% de droite et 40% de gauche) qui ont gagné des voix...
La FONCTION du SAINT-DICALISME c’est d’encadrer les salariés pour étouffer la lutte des classes, empêcher les GREVES GENERALES...
Si des syndicats comme SUD ou la CNT avaient bénéficié du recul du SNES cela poserait un problème, par-contre la montée du FN chez certains profs ne dérange pas les bonzes du SNES-FSU...
Je signale en passant que le SNES avait 70% des voix il y a trente ans...


Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
11 décembre 2014 - 16h40 - Posté par

 6 % ce ne serait pas de déroute ? A quel niveau chiffer la déroute , alors :
— 30 % ?
— 50 % ?

Il ne suffit pas d’être "critique" envers le Snes, mais d’accepter les faits. On a vraiment l’impression que comme la majorité de la profession celui qui dénonce la "haine" ne sait pas ce qui s’est tramé le 27 mars 2014 ! Il faut dire que la propagande du Snes fut massive pour masquer la collaboration, mais quand on se dit "critique", on analyse un minimum.


Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
11 décembre 2014 - 16h44 - Posté par

"Un simple exemple : l’auteur parle de « déroute » (et s’en réjouit.."

Ben non..Il fait le contraire au moins dans son analyse globale.


Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
12 décembre 2014 - 17h25

Ce que ne dit pas cet article, et encore moins le communiqué du syndicat SNES, bien sûr, c’est qu"en quinze, le SNES a perdu plus du tiers de ses adhérents !
De quoi pavoiser, en effet...



Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
12 décembre 2014 - 17h27 - Posté par

En quinze ans le Snes a perdu plus du tiers de ses adhérents disais-je.


Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
13 décembre 2014 - 15h21 - Posté par

En quinze ans le Snes a perdu plus du tiers de ses adhérents disais-je.

Oui, et donc, conclusion ?

Entre 2002 et 2012, l’extrême-gauche est passée de 10 à 2%.
Le PCF s’est fracassé.
La "gauche" dans son ensemble est au fond du trou (en terme de résultat, mais aussi d’idéologie).

Le Snes n’a pas été bon, c’est difficilement contestable. Mais penser que c’est l’unique (ou même la principale) cause de la dégringolade, c’est ne pas voir d’autres réalités : je l’ai déjà écrit quelque part, les travailleurs ont les syndicats qu’ils méritent.
Un syndicat, même si on sait les verrouillages bureaucratiques, est quand même une émanation de sa base. Surtout les syndicats de la FSU, où il y a un droit de tendance.

Bref, et c’est pour ça que je n’adhère pas aux attaques que je trouve excessives et trop ciblées sur le Snes, c’est le syndicalisme dans son ensemble, ainsi que les idéologies d’émancipation sociale, qui sont en échec et en régression.
En régression pour tout un tas de raisons, et je pense que leurs insuffisances (donc les nôtres) ne sont qu’une partie du problème, et se focaliser dessus empêche de penser la situation plus globalement.


Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
13 décembre 2014 - 17h42 - Posté par

Que le PCF ait plongé n’aurait rien à voir avec sa son évolution réformiste ?

Bien sûr que si !

Même chose pour le Snes, et son évolution collaborationniste !

Ce n’est pas un détail, c’est un fait majeur dans l’EN !


Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
13 décembre 2014 - 19h40 - Posté par

Au niveau politique :
Le PCF, rappelons le, s’est associé au PS aux dernières municipales ...
Il est politiquement mort à cause de cela, et va sombrer avec le PS.

Au niveau syndical :

la FSU continue de freiner toute contestation dans l’education. Elle y met tout son poids, à tous les niveaux.

Premier degré, la réforme des rythmes scolaires qui casse le statut des personnels enseignants , place l’ecole sous la tutelle de la municipalités, et impose des activités payantes aux familles. Le SNUIPP a trahi l’ecole, les professeurs, et le service public.
`
Second degré, le decret Peillon Hamon, qui casse le statut (1950) des personnels enseignants mieux que la droite ne l’aurait jamais revé, nouveau statut qui imposerait des heures d obligations de services non payées ..

URGENT :

Le décret Hamon doit s’appliquer à la rentrée 2015 si d’autres syndicats que le SNES ne s’emparent pas IMMEDIATEMENT de cette lutte.

Avec le SNES, le degré zero du syndcialisme est atteint, c’est devenu un syndciat JAUNE.

Supérieur : le SNESUP dénonce les regressions ...verbalement...et dirige les universités pour les mettre en place la mort de l’université en France.


Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
14 décembre 2014 - 15h35 - Posté par

Que le PCF ait plongé n’aurait rien à voir avec sa son évolution réformiste ?

Bien sûr que si !

Moi je n’en suis pas si sûr que toi. Si c’était aussi simple, ceux qui n’ont pas dérivé, LO ou la LCR par exemple, auraient fait le plein au fur et à mesure de l’évolution et de la déshérence du PCF, non ?

De même chez les enseignants, si c’était l’excès de modération du Snes qui expliquait principalement son recul, Sud Educ (plus fidèle à une vision radicale du syndicalisme) ou les tendances plus gauches du Snes et de la Fsu auraient progressé, or pas du tout.

Moi je pense que, beaucoup plus globalement, c’est le syndicalisme, c’est la représentation politique des travailleurs, qui sont en crise.

Que les évolutions, tant du PCF que du Snes et d’autres, aient contribué à cette crise, oui, sans doute. Mais je crois vraiment que le problème est bien plus profond que ça, et que la sortie ne se trouvera pas dans des analyses trop simples avec des coupables bien pratiques pour éviter une refondation de notre pensée bien plus profonde.

Et plutôt que de taper sur celui-ci ou celui-là, je crois qu’on devrait plutôt essayer d’inventer les pratiques qui permettront de remobiliser et d’organiser les travailleurs.


Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
15 décembre 2014 - 16h30 - Posté par

""Moi je n’en suis pas si sûr que toi. Si c’était aussi simple, ceux qui n’ont pas dérivé, LO ou la LCR par exemple, auraient fait le plein au fur et à mesure de l’évolution et de la déshérence du PCF, non ?""

Exact,c ’est trop simple comme argumentation,il suffirait d’avoir un discours et une pratique révolutionnaires et hop résulats garantis.
MAis c ’est pas comme ça que ça se passe,il y a d’autres causes .


Aveuglement et mépris : le communiqué du Snes suite à sa déroute aux élections
15 décembre 2014 - 17h54 - Posté par

Il y avait dans les bataillons du PCF une culture anti"gauchiste" plutôt imbécile, caractérisé trop souvent par la violence du service d’ordre de la CGT, une culture post-stalinienne en quelque sorte. CCela explique, avec des erreurs importantes de l’extrême-gauche, que le Fn monte et pas l’extrême-gauche.

Sur le plan syndical, dans l’EN, SUD a commis aussi quelque erreur.
Mais entre la très forte poussée de FO, qui défend le statut, et la débâcle bienvenue des neocollabos du Snes, qui l’ont liquidé avec le ministère, il y a bien un système de vases communiquants.





(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite