Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
jeudi 15 janvier 2015 - 21h02 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

Dans les établissements scolaires, la minute de silence après l’attentat contre Charlie Hebdo a parfois été l’occasion de dérapages. Certains avec des propos violents, interdits par la loi.

La lutte contre le terrorisme se mène aussi dans les salles de classes. Selon nos informations, des élèves ont été signalés à la police pour apologie du terrorisme à l’occasion de la minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo. C’est la toute première application de la loi du 13 novembre 2014, un arsenal législatif destiné à renforcer la lutte contre le terrorisme.

Les terroristes, "mes frères". Lors du jour de deuil national, le ministère de l’Education nationale a recensé 70 cas de perturbations. Avec parfois, des propos particulièrement violents qui tombent sous le coup de la loi. "Ils ont réussi leur coup, moi je suis fière de ceux qui les ont tués, ce sont mes frères." Ce sont les mots d’une jeune collégienne de 15 ans, prononcés au lendemain de l’attaque contre l’hebdomadaire satirique. Ces propos ont été retranscrits dans un document confidentiel que nous avons pu consulter. Dans celui-ci, sont indiqués le nom de l’élève, son âge, son adresse, et très précisément les propos qui ont été tenus. Autre signalement effectué, celui d’un élève de 16 ans, qui a véritablement proféré des menaces de mort et de djihad envers tous les "Blancs". Ces propos ont été consignés par écrit par les enseignants ou les surveillants et ont été transmis au chef de l’établissement, puis au rectorat. Les rectorats ont ensuite l’obligation de prévenir la police et le parquet.

Stopper l’embrigadement. Dès lors, les services de renseignement vont analyser les propos énoncés pour distinguer entre la simple provocation et l’apologie du terrorisme. Une enquête est alors ouverte : les services s’intéressent au jeune, à ses parents - étaient-ils au courant -, à son entourage, à ses activités sur internet. Rien n’est négligé pour stopper au plus vite l’embrigadement. L’auteur des propos peut même être interpellé. Car si certains jeunes ne mesurent pas ce qu’ils disent ou apparaissent comme déséquilibrés, selon un spécialiste de la prévention de la radicalisation, d’autres connaissent parfaitement la portée de leurs propos et ont déjà le profil d’apprentis djihadistes.

Vendredi, à Châteauroux, l’élève d’un lycée technique a d’ailleurs été tabassé par des camarades pour avoir un peu trop manifesté son soutien aux douze victimes de l’attentat de Charlie Hebdo.

http://www.europe1.fr/faits-divers/...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
15 janvier 2015 - 21h44 - Posté par SVPat

Attention à la "loi des suspects", qui ,accompagné de délation ,( on vit cela en ce moment dans nos écoles et même sur France 2), qui toutes ont abouti à l’émergence de lois liberticides ou de régimes autoritaires acclamés dans un premier temps par des belles unanimités nationales pour terminer comme nous l’apprend l’histoire de façon tragique pour tous les peuples ! .



Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
15 janvier 2015 - 23h55 - Posté par Philou’S Off

Apologie du terrorisme... ?

 Bon sang, mais c’est bien sûr... quelqu’un a t’il donc signalé à la police le comportement d’un certain F. Hollande que tout un chacun a pu voir sauter au cou de netanyhu, un criminel contre l’humanité notoire (et hélas surtout récidiviste).

S’agit-il là d’une fanfaronnade d’irresponsable, ou bien d’un encouragement délibéré aux crimes de masse ?



Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
16 janvier 2015 - 15h28 - Posté par RICHARD PALAO

oui PHILOU’S , à qui pourrais-je dénoncer ces dangereux incitateurs qui encouragent les jeunes à rejoindre les camps djihadistes en SYRIE en ne dénonçant que les crimes ( réels ) de BACHAR EL ASSAD , mais en se taisant sur les crimes , les décapitations de masse commises par les intégristes sur les musulmans syriens ?

Les services spécialisés dans la lutte anti-terroristes risquent d’être débordés puisque ces incitateurs se situent dans tout l’arc en ciel du monde politique français , à de rares exceptions et dans tous les médias ...

et dire que parmis ces incitateurs on trouve des politiques qui sont partisans de poursuivre ceux qui reviennent de SYRIE alors qu en criminalisant ASSAD et en cachant les exactions de "l opposition" syrienne , ils les ont encouragés à s engager aux cotés des fous de dieu criminels .


Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
16 janvier 2015 - 15h51 - Posté par

« en cachant les exactions de "l opposition" syrienne »

Il n’y a pas Une opposition mais des oppositions (les Kurdes ou les "Démocrates" pro occidentaux ou de gauche n’ont rien à voir avec Daesh, ne soyons pas binaires). Plus pour longtemps je le crains. Ne restera plus que le boucher au pouvoir et les fascistes islamiques. Sale époque...


Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
16 janvier 2015 - 17h30 - Posté par RICHARD PALAO

J’ ai mis "opposition " entre guillemets car l opposition démocratique à BACHAR est divisée et inorganisée et ne pèse donc pas politiquement et militairement , la seule opposition efficace mais au combien dangereuse est donc celle des djihadistes , en considérant BACHAR comme le seul adversaire , le pouvoir socialiste joue les apprentis sorciers et jette des jeunes perturbés dans les bras des intégristes et après hypocritement les assimilent à des terroristes fabriqués par l’étranger .

On pourrrait également parler de la LYBIE que l on a "libérée" , qui est maintenant controlée par différents groupes djihadistes qui interviennent au MALI et au NIGERIA en massacrant et terrorisant la population et à l occasion tuent nos soldats ....


Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
16 janvier 2015 - 10h53 - Posté par Limproviste

Attention, délation ! en dénonçant ces élèves non politiquement corrects (les enseignants font des signalements, les chefs d’établissement transmettent au rectorat, à la gendarmerie) "nous" participons à un engrenage de violences à venir. Place au débat d’idées et quoi de plus normal pour un adolescent que de s’opposer à la parole institutionnelle ? à la pensée dominante. Ne participons pas au "crime de la pensée", au délit d’intention.
Ce sont les pouvoirs publics, leur lâcheté (abandon de la Syrie et le l’ASL par peur de la réaction russe, interventions militaires répétées au Moyen-Orient, absence de prévision, de décision lorsque le départ de jeunes européens vers la Syrie a commencé...) qui sont responsables de cette situation. L’arrivée de l’extrême-droite au pouvoir et le retour des Christ prosélyte en seront les conséquences.



Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
16 janvier 2015 - 15h14 - Posté par RICHARD PALAO

encore un effort et nous aurons bientôt droit à un" patriote act " à la française ...


Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
16 janvier 2015 - 15h52 - Posté par Combes

La liberté d’expression, mais pas pour des gamins.
Est-ce vraiment "laïque" d’imposer une minute de silence à des enfants ? Sommes-nous dans un pays totalitaire avec participation obligatoire aux manifestations officielles ?
Je déplore cette identification d’une partie de la jeunesse avec des assassins qu’elle considère comme des héros, mais à qui la faute ?
Quels crétins croient que le signalement à la police, l’exclusion et l’ostracisme font faire évoluer les esprits vers davantage de tolérance et de dialogue ?



Apologie du terrorisme : des élèves signalés à la police
16 janvier 2015 - 22h48 - Posté par

Tu as raison. a ceic près : les signalements pour apologie du terrorisme sont postérieurs à l’apologie du terrorisme. Alors, en effet, à qui la faute ? Qui a laissé des jeunes croire que leur discours de haine, fondamentalement anti-juif était finalement acceptable, puisque rien ne se passait quand ils le tenaient ?





Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Avant les médias, il y avait une limite physique à l'espace qu'une personne pouvait occuper toute seule. Andy Warhol
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite