Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Une tribune bien interressante de Brigitte Dionnet, ancienne membre du Conseil National du PCF
jeudi 18 mai
de jean paul duparc
5 commentaires
Bonjour, Il est paru ce jour sur le site de l’Humanité ( à la rubrique Débat ) une tribune de Brigitte Dionnet qui me semble utile à connaitre et faire connaitre. Je me permets de la signaler d’autant qu’elle n’est pas parue dans la version papier du quotidien et que certains d’entre vous n’en ont sans doute pas eu connaissance. Cordialement jean paul duparc http://www.humanite.fr/pour-gagner-... Pour gagner, il faut choisir Par Brigitte Dionnet (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Soixante jours de congés à la SNCF ? La télé déraille
de : Richard Poirot
jeudi 10 mars 2016 - 00h20 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 105.7 ko
Capture d’écran du JT de 13 heures de TF1, mardi 8 mars.

Les cheminots crient au complot, après plusieurs reportages télévisés leur accordant des congés et des RTT qu’ils ne retrouvent pas dans leurs contrats de travail.

INTOX. Des privilégiés, les agents de la SNCF ? On pourrait le croire, après avoir regardé le JT de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut du mardi 8 mars. « Ils travaillent 35 heures par semaine, ils ont 60 jours de congé ou de RTT par an », dit le journaliste dans un reportage sur le statut des agents, à la veille d’un appel à la grève pour la revalorisation des salaires et une amélioration des conditions de travail. Soixante jours de congé et RTT ? Ils sont plusieurs, parmi les cheminots, à avoir avalé de travers ce jour-là. Sur Twitter, les réactions ont été immédiates. Une pétition a même été lancée sur Change.org mardi soir, demandant à Jean-Pierre Pernaut de faire des excuses publiques. « Non Monsieur Pernaut, les cheminots n’ont pas 60 jours de congé, ils en ont d’ailleurs moins que vous, que l’on ne voit guère en période de congés scolaires », est-il notamment écrit. A l’heure où nous écrivons ces lignes, la barre des 10 000 signatures était sur le point d’être franchie.

Des excuses, Pernaut n’en a pas fait, au contraire. Mercredi, dans son JT, il est revenu sur le sujet : « Quelques-uns d’entre vous ont été surpris par des chiffres d’un reportage du 13 heures sur le statut des cheminots et leur nombre de jours de congé et de RTT. Ces chiffres avaient été vérifiés et nous ne pouvons que les confirmer. »

Ce n’est pas la première fois que ce chiffre de 60 jours apparaît. Dans un reportage de France 2 diffusé le 21 décembre, il est dit qu’un « conducteur de train à la SNCF dispose de 38 jours de congés payés et de 22 RTT ». Soit, effectivement, 60 jours au total. Ce qui est nouveau, c’est cet autre comptage avancé par BFM, mardi soir. Le présentateur interroge Gilbert Garrel, secrétaire général de la CGT cheminots : « Que répondez-vous à ceux qui disent qu’il faut adapter cette entreprise publique à la réalité du monde moderne, notamment les conditions de travail. Vous avez par exemple près de 164 jours de congé… » Sourire du syndicaliste : « 164 jours de congé, c’est de l’affabulation, n’écoutez pas ce qui se raconte n’importe où n’importe comment. »

DÉSINTOX. Mettons de côté pour l’instant les 164 jours de BFM, et penchons-nous sur ces 60 jours. L’intervention, mercredi, du présentateur star de TF1 avait été accompagnée d’une précision sur la page Facebook de TF1. « Toutes les informations diffusées sont exactes, dit le communiqué. Elles avaient, bien sûr, été vérifiées par le journaliste chargé de ce reportage, et, elles sont confirmées par la SNCF. » Le total de 60 jours « correspond à la réalité », écrit Françoise-Marie Morel, médiatrice de l’information. Petit mea culpa, cependant : « Ce chiffre n’a cependant pas été détaillé comme il aurait, peut-être, dû l’être. » Et effectivement, la ventilation apporte quelques éléments de réponse : « 60 jours, c’est-à-dire, en moyenne, 28 jours de congés, 10 de jours fériés et 22 de RTT. » La médiatrice conclut : « Votre "colère" méritait d’être entendue mais elle ne se justifiait pas. »

Sauf qu’elle se justifie bien. Car, dans cette précision, il y a une erreur et un comptage de mauvaise foi. Les 60 jours comprennent, comme le reconnaît TF1, 10 jours fériés. Ces repos correspondent aux fêtes religieuses (Noël, Pâques, l’Assomption) ou nationales (11 novembre, nouvel an…). Bref, des jours non travaillés dont bénéficient normalement tous les salariés de France. « En ajoutant ces jours fériés, on arrive abusivement à 60 jours », reconnaît le porte-parole de la SNCF. Il semble étrange en effet de les avoir inclus parmi « les congés et RTT », à moins de ne plus parler de cinq semaines de congés payés réglementaires, mais de sept semaines en comptant ces fameux jours fériés. Ce qu’aucune entreprise ni aucune autorité administrative n’osent faire. La SNCF précise par ailleurs que pour chaque jour férié travaillé, un agent récupère un jour : « C’est du un pour un, il n’y a pas de bonus », précise le porte-parole.

L’erreur concerne les 22 jours de RTT. En réalité, tous les agents de la SNCF bénéficient de 10 jours de RTT, négociés dans le cadre de la réduction du temps de travail. En plus, certains d’entre eux, et notamment les conducteurs, disposent de 12 jours supplémentaires, des jours de récupération appelés « repos compensatoire ». Ces jours supplémentaires ont été accordés en raison des contraintes de travail spécifiques à certains métiers de la SNCF. L’entreprise doit assurer une continuité de service, 24 heures sur 24 et 365 jours par an. D’où des tranches horaires décalées, avec des « extrêmes matinées » qui débutent vers 3-4 heures du matin, ou des « extrêmes soirées » qui se terminent vers 2-3 heures du matin. Sans parler des horaires de nuit ou des services durant les week-ends et, justement, les jours fériés. Ces 12 jours ne sont accordés qu’au personnel roulant et aux sédentaires affectés aux postes opérationnels. « Les directions et les services administratifs n’ont que les 10 jours de RTT », précise Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT Cheminots. Et donc ne concernent pas la totalité des 240 000 « collaborateurs » du groupe SNCF.

Donc, pour résumer, les agents de la compagnie ferroviaire disposent de 26 jours de congés payés, plus 2 jours de « CP de fractionnement ». Ces jours de congé supplémentaires sont inscrits dans le code du travail, rappelle le syndicaliste. Ils sont accordés aux salariés qui, du fait du règlement de leur entreprise, ne peuvent déposer la totalité de leurs congés payés en une seule fois. Ce qui est le cas à la SNCF. A ces 28 jours de congés payés, s’ajoutent les 10 jours de RTT, ce qui correspond à 38 jours au total. Et, pour les agents qui doivent assurer la continuité de service, l’addition des congés payés, RTT et jours de récupérations s’élève à 50 jours. 164 jours un peu trompeurs et un peu mystérieux

Il a été plus difficile, en revanche, de trouver une trace des 164 jours avancés par BFM TV. Il existe bien un document qui pourrait expliquer la provenance de ce chiffre exotique. Il s’agit de l’Etude UTP sur l’organisation du travail datée du 3 juillet 2014. Dans ce rapport de l’Union des transports publics et ferroviaires, l’ensemble des congés sont précisés. Ce document s’appuie sur le RH 077, la bible de la SNCF qui y régit l’organisation du travail. Dans le rapport de l’organisation patronale, il y est bien fait mention du nombre de congés payés annuels (28), du nombre de jours fériés dans l’année (10), du « nombre de jours de repos complémentaires accordés au titre de l’aménagement du temps de travail » (22, soit en fait 10+12). Et puis, deux pages plus loin, il est fait mention des « règles relatives au nombre de repos périodiques ». Soit 116 jours de repos dans l’année pour le personnel roulant. Ce qui fait beaucoup de jours en effet. Mais ce « repos périodiques » correspond pour la quasi-totalité… aux week-ends. Il y a en effet 104 jours de week-ends par an, auxquels ont été ajoutés les 12 jours de repos compensatoires. Possible alors que le journaliste de BFM ait trouvé un chiffre qui additionnait la totalité des jours de congé dans l’année, week-end compris, soit 116 plus 28 plus 10. Mais même dans cette configuration, on arrive à 154. Manque dix jours. On ne les a pas trouvés.

http://www.liberation.fr/desintox/2...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Soixante jours de congés à la SNCF ? La télé déraille
10 mars 2016 - 08h59 - Posté par Gwern

Faut-il encore perdre son temps à regarder JP Pernault !

La seule chose qui nous ramènera à ce triste pantin sera, le jour de sa mort, l’occasion de déboucher un vague crémant !



Soixante jours de congés à la SNCF ? La télé déraille
10 mars 2016 - 09h23 - Posté par le deserteur

Dans le même genre de triste pantin dérailleur, Pujadas ouvre le JT hier soir avec ce com des manifs du 9 mars :
"Pas de ras-de-marée, mais ...bla bla "
J’enrage, mais malgré tout les images de cortèges serrés me font chaud au coeur, ne vous en déplaise, journaleux larbins du patronat
Cela me rappelle votre ton condescendant mais néanmoins bien vicelard pour parler des manifs "bon enfant" des profs ...


Soixante jours de congés à la SNCF ? La télé déraille
10 mars 2016 - 13h17 - Posté par lilitte

Chacun devrait lire le livre de paul nizan "les chiens de garde" paru en 1932.
et celui de serge Halimi" les nouveaux chiens de garde "paru en 1997 puis le film du même nom sorti en 2012 réalisé par gilles balbastre
Ainsi vous comprendrez que ceci n est pas nouveau et que nous devons nous battre pour une information honnête et pluraliste .Mais de plus en plus les grands médias sont détenus et concentrés par des milliardaires qui n ont aucune connaissance du journalisme mais s en servent pour leurs intérêts de capitalistes
Les gueux que nous sommes ne doivent pas réfléchir , comprendre , analyser .Nous devons ingurgiter leur catéchisme libéral et avaler du divertissement débile



Soixante jours de congés à la SNCF ? La télé déraille
10 mars 2016 - 18h21 - Posté par JO

Je crois qu’une pétition est en cours sur site CHANGE ORG. pour exiger un droit de réponse ! Ce serait logique puisque nous n’avons pas, nous, de droit à nous exprimer sur les médias de grandes écoutes, tous les jours pour donner notre avis ! Mais cela fait partie de la propagande de la PENSEE UNIQUE du pouvoir bien pensant ! SCANDALEUX une fois de plus ! Pouvoir bourgeois à démocratie limitée aux nantis !



Soixante jours de congés à la SNCF ? La télé déraille
10 mars 2016 - 23h41

Face à la colère des cheminots, Pernaut rétropédale

Le JT de 13 heures de TF1 avait affirmé mardi que les cheminots jouissaient de 60 jours de congés par an. Colère des agents de la SNCF… et rectification tardive du présentateur vedette du journal.

Face à la colère des cheminots, Pernaut rétropédale

20 000 cheminots en colère auront finalement eu raison des décomptes foireux du JT de Jean-Pierre Pernaut. Mardi, le JT de 13 heures de TF1 diffusait un sujet dans lequel on apprenait, à la veille de la grève à la SNCF, que les cheminots jouissaient de 60 jours de congé. Illico, nombre d’agents de l’entreprise ferroviaire réagissent, d’autant que la veille, BFM TV avait déjà ouvert les hostilités en estimant à 164 (!) le nombre des congés annuels à la SNCF. Si certains réagissent avec humour sur les réseaux sociaux, d’autres l’ont franchement mauvaise.

Une pétition est lancée, demandant à Jean-Pierre Pernaut de faire des excuses aux cheminots. Car de fait, le décompte est des plus aventureux. Comme Désintox l’a rectifié, le nombre de jours de congé est en fait de 28, à quoi s’ajoutent 10 jours de RTT. Certaines catégories d’agents ont également 12 jours de récupération appelés « repos compensatoire ». Ces jours supplémentaires ont été accordés en raison des contraintes de travail spécifiques à certains métiers de la SNCF. L’entreprise doit assurer une continuité de service, 24 heures sur 24 et 365 jours par an. D’où des tranches horaires décalées, avec par exemple des « extrêmes matinées » qui débutent vers 3-4 heures du matin, ou des « extrêmes soirées » qui se terminent vers 2-3 heures du matin. Au maximum, on arrive à 50 jours… Pour atteindre les 60, TF1 a simplement additionné… les jours fériés, dont on ne peut pas vraiment dire qu’ils soient le privilège exclusif des cheminots.

Mais la grogne, dans un premier temps, n’ébranle pas Pernaut. Mercredi, il revient sur le sujet, et affirme, droit dans ses bottes : « Quelques-uns d’entre vous ont été surpris par des chiffres d’un reportage du 13 heures sur le statut des cheminots et leur nombre de jours de congé et de RTT. Ces chiffres avaient été vérifiés et nous ne pouvons que les confirmer. » Résultat, une colère qui s’amplifie, fait boule de neige, et fait gonfler le nombre de signataires de la pétition à 20 000. Le tout obligeant finalement Pernaut à aborder à nouveau le sujet ce jeudi, et à manger enfin son chapeau dans un rectificatif : « Les congés payés des cheminots, et c’est le chiffre à retenir, c’est 28 jours, plus le reste, jours fériés et RTT, comme toutes les autres entreprises. »
Cédric Mathiot



Soixante jours de congés à la SNCF ? La télé déraille
11 mars 2016 - 12h54 - Posté par trinyti

Et si cela avait été vrai. Serait-ce un scandale pour autant ? On nous monte les uns contre les autres en faisant appel à la part sombre de l’humain (l’envie).
C’est comme de dire que le projet de loi elsaloperie permettrait l’embauche de ceux qui sortent du système scolaire sans diplôme, issus des classes populaires et relégués alors que ceux qui ont manifesté auront eux du "taf" puisque futurs diplômés.
Bref que de la division dans la bouche d’une élite qui elle est véritablement à l’abri de la misère
Car, que cela soit les jeunes relégués ou les futurs diplômés cette loi renforce tout simplement l’exploitation en la légitimant par une propagande libérale et assassine. Que l’on bosse pour le smic ou pour le double on est exploité gravement de toute façon.
Et actuellement qui peut dire que la condition des salariées actuelles est épanouissante et enrichissante ?
Ni travail, ni patron,





Avec Macron : Thatcher aujourd’hui. Le Pen demain.
mardi 23 - 22h10
Rassemblement avec Jean-Luc Mélenchon à Montreuil le mercredi 24 mai à partir de 18h30 pl Jean Jaurès
mardi 23 - 20h07
PRUD’HOMMES : La CFDT. gagne la non-élection !
mardi 23 - 19h59
de : JO
Fausses nouvelles / C’est l’heure de l’mettre
mardi 23 - 19h50
de : Hdm
MÉLENCHON : « LES LÉGISLATIVES ONT POUR ENJEU LE CODE DU TRAVAIL » (video)
mardi 23 - 18h46
Mélenchon à Paris : « Ne votez pas pour l’ennemi simplement parce qu’il a une bonne mine »
mardi 23 - 18h41
de : Rachid Laïreche
Nice 1 : inauguration de la permanence électorale (Photos et texte)
mardi 23 - 18h35
Toulouse : l’étiquette PS n’attire plus les gens
mardi 23 - 18h10
Comment « Le Monde » invente la « répression » au Venezuela
mardi 23 - 17h58
de : Thierry Deronne
En Haute-Garonne, le candidat PCF utilise l’image de Mélenchon...
mardi 23 - 17h35
90% des parisiens ont voté pour Emmanuel Macron
mardi 23 - 17h22
de : Eric Hazan
Gilles Poux : S’il n’y a pas d’accord aux législatives, c’est la faute des communistes
mardi 23 - 17h13
de : Gilles Poux
Attaque terroriste à Manchester
mardi 23 - 16h26
de : JO
Premier Ministre : des révélations (gênantes) sur son mandat à la mairie du Havre
mardi 23 - 16h12
de : JO
Rencontre L’Art est nécessaire, au théâtre Baleti de Montreuil avec Alexis Corbière (photos)
mardi 23 - 14h43
de : Delphine Beauvois, Jean-Marc Warszawski, Olga Papp, Franck Boissier, Franck Fbo, Laurent Klajnbaum...
Les 11 et 18 juin, votez pour les candidat.e.s de la France insoumise
mardi 23 - 12h39
de : Charlotte Girard
1 commentaire
Alexis Corbière : "Il ne faut pas se laisser abuser par le résultat des élections présidentielles"
lundi 22 - 15h12
2 commentaires
Macron prépare le conflit dès mardi
lundi 22 - 12h23
de : Sept Jours Debout
2 commentaires
Macron Leaks : les dessous d’une incroyable machination financière, par Mediapart
lundi 22 - 12h20
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
KARL MARX LE RETOUR - Pièce historique en un acte
lundi 22 - 12h19
de : Ernest London
1 commentaire
MARCQ-EN-BARŒUL : Législatives : dans la 9e, une femme libre pour une France insoumise
lundi 22 - 12h06
de : Brigitte Lemery
1 commentaire
Législatives : à Marseille, Bernard Borgialli (France insoumise) est là pour apprendre
lundi 22 - 11h54
de : Coralie Bonnefoy
Perpignan. Le candidat de la France insoumise sort un CD pour les législatives (video - paroles)
lundi 22 - 11h45
de : Arnaud Andreu
Yann Merlevede, candidat de la France insoumise, rêve d’un Premier ministre nommé Mélenchon
lundi 22 - 10h33
de : Youenn Martin
Législatives : La France insoumise sort l’artillerie lourde en Haute-Garonne
lundi 22 - 10h28
de : Lucas Mediavilla
Boris Boillon, un ancien ambassadeur devant les juges
lundi 22 - 10h16
de : Pascale Égré
Retour sur le congrès de Podemos...
dimanche 21 - 11h09
de : Antoine 34
1 commentaire
5 faux culs du gouvernement Micron, Tous à la gamelle, la soupe est bonne (vidéos)
samedi 20 - 22h20
de : nazairien
2 commentaires
Retraites-chapeau patronales : Réformées mais pas supprimées !
samedi 20 - 18h21
de : JO
LEGISLATIVES - candidats Insoumis et FI/PCF dans les circonscription des Alpes-Maritimes
vendredi 19 - 18h39
#Désintox – Muriel Pénicaud, ministre du Travail ou ministre des Grands patrons ?
vendredi 19 - 17h52
Dans la 7e circonscription de Saint-Malo, les candidats de La France Insoumise, le PCF préfère le PS à FI...
vendredi 19 - 17h43
Le 21 mai, faisons bloc contre Europa City à Gonesse !
vendredi 19 - 16h27
de : jean 1
Gilles de Margerie, un assureur comme directeur de cabinet de la ministre de la Santé
vendredi 19 - 16h05
de : Mireille Weinberg
Législatives : sur Bagneux-Malakoff-Montrouge, le PCF et France insoumise trouvent un accord
vendredi 19 - 15h53
Législatives : PCF et FI font cause commune dans la 7e du Val-de-Marne
vendredi 19 - 15h48
Le PCF et la France insoumise
vendredi 19 - 15h46
1 commentaire
Julian Assange va demander l’asile politique à la France après le classement de l’enquête pour viol qui le visait (video
vendredi 19 - 15h26
Après sa nomination au gouvernement, Nicolas Hulot annule la parution de son livre "Osons le big bang démocratique"
vendredi 19 - 15h19
de : Amandine Réaux
Et maintenant ? C’est dans la rue que ça se gagne !
vendredi 19 - 12h53
de : FRONT SOCIAL

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il ne faut pas confondre la critique utile contre les choses avec les jérémiades répétitives contre les gens. Foucault
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Une tribune bien interressante de Brigitte Dionnet, ancienne membre du Conseil National du PCF
jeudi 18 mai
de jean paul duparc
5 commentaires
Bonjour, Il est paru ce jour sur le site de l’Humanité ( à la rubrique Débat ) une tribune de Brigitte Dionnet qui me semble utile à connaitre et faire connaitre. Je me permets de la signaler d’autant qu’elle n’est pas parue dans la version papier du quotidien et que certains d’entre vous n’en ont sans doute pas eu connaissance. Cordialement jean paul duparc http://www.humanite.fr/pour-gagner-... Pour gagner, il faut choisir Par Brigitte Dionnet (...)
Lire la suite
Une déclaration des communistes rassemblés dans l’espace politique de la France insoumise
mardi 16 mai
de Christian Audoin, Bernard Bandelier, Francis Parny, David Pellicer, Françoise Quainquard
6 commentaires
STOP A LA CONFUSION POUR UN VOTE SANS AMBIGUÏTÉ AUX LÉGISLATIVES "Alors que la confusion des valeurs s’établit au sommet de l’Etat, les communistes rassemblés dans la France insoumise sont inquiets de la multiplication d’accords aux législatives qui en rajoutent sur le brouillage politique actuel. Le PS, EELV et le PCF successivement dans trois départements, le Jura les Yvelines et la Marne et de façon plus éparpillée dans des circonscriptions diverses en France ont (...)
Lire la suite
Rassemblement à Paris : Soutien aux grévistes de la faim !
mardi 16 mai
À l’appel de l’AFPS et de nombreuses organisations du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens ***Rassemblement jeudi 18 mai*** de 17h30 à 19 h devant le ministère des Affaires étrangères (Quai d’Orsay) Métro Invalides SOUTIEN AUX GRÉVISTES DE LA FAIM QUI ENTRENT DANS LEUR 2e MOIS DE GRÈVE ILS ONT BESOIN DE NOUS ! Il y a urgence, leur santé est gravement menacée : la France doit agir en urgence pour le respect de leurs (...)
Lire la suite
ELECTIONS LEGISLATIVES - MONTREUIL - BAGNOLET / L’ART NECESSAIRE
mardi 16 mai
de Laurent Klajnbaum
1 commentaire
L’art et la culture n’ont pas été des enjeux de l’élection présidentielle. Dans le programme d’Emmanuel Macron la place de la création est réduite à la question de la diffusion et de sa consommation avec sa mesure phare en la matière : le pass culture de 500 euros pour les jeunes de 18 ans. Il faut que s’exprime, à l’Assemblée nationale, une autre voix sur l’art et la culture, comme d’ailleurs sur le social, l’écologie, la démocratie et (...)
Lire la suite
Un président "Jupitérien"
lundi 15 mai
de Thierry Chantrel
2 commentaires
Donc, nous avons couronné un président "jupitérien", comme le répètent à l’envie, en guise de conclusion à la glorieuse journée d’hier, tout chroniqueur qui se respecte. En fait, si tu dis pas, ce matin, que Macron est « Jupitérien » et que le "bleu Vuitton de sa splendide robe à double boutonnage" va si bien à sa moitié, t’es pas chroniqueur, t’es juste naze de chez naze. Moi, je le dis. Donc, je peux chroniquer grave ! Chroniquer, qui, par ailleurs, vient du (...)
Lire la suite
Bon, les gens, on va évacuer le truc de suite
jeudi 11 mai
de Barbara Goujon
5 commentaires
La guéguerre avec les instances du PCF, ça va deux minutes. Faire passer les insoumis pour les méchants de service, ça va deux minutes aussi. La France insoumise a une charte de bon fonctionnement, et il est demandé aux candidats de signer la charte ANTICOR (anti-corruption, ndlr). Pour intégrer la France insoumise, nul besoin de quitter son parti si on en a un. Nul besoin, non plus, d’être membre d’un parti. Alors, comme ça, on serait les vilains pas beaux parce qu’on (...)
Lire la suite
Législatives : Conf de presse hebdomadaire de la France insoumise du 10/05/2017 (video)
mercredi 10 mai
1 commentaire
Ce mercredi 10 mai 2017 se tenait la conférence de presse hebdomadaire de la France insoumise. Martine Billard, Manuel Bompard et Bastien Lachaud ont présenté la démarche de la France insoumise pour les prochaines élections législatives. Une campagne nationale où les candidat.e.s, issu.e.s à 90% de la société civile, porteront le même programme que celui porté par Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle : « L’Avenir en commun ». À l’occasion de cette conférence (...)
Lire la suite