Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le progrès social, c’est dans la rue que ça se gagne. L’abrogation de la loi Travail, aussi !
de : Info’Com-CGT
lundi 26 septembre 2016 - 21h51 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Résolution adoptée lors de l’AG des syndiqués d’Info’Com-CGT du 24 septembre 2016

Info’Com CGT, qui prend toute sa part dans la lutte contre la loi El Khomri, estime que le combat doit aller jusqu’au bout.

L’écho enregistré repose sur un contrat de confiance de fait, passé avec celles et ceux qui se tournent vers notre syndicat parce qu’il est combatif, déterminé, indépendant, et doté d’une communication originale parlant à tous les travailleurs. Quelles que soient les difficultés rencontrées, Info’Com-CGT considère que le combat doit continuer, y compris dans la rue. À ce jour, la situation est paradoxale.

La loi Travail a été publiée au Journal Officiel daté du 9 août et pas moins de 170 décrets d’application sont à venir. L’intersyndicale sous ses formes précédentes a vécu et, en fait de suite au 15 septembre, il est avancé un 7 octobre européen sur le travail décent et une « guérilla » juridique pour que la loi n’entre pas dans les entreprises. Pour nous, le compte n’y est pas.

Info’Com-CGT apprécie le mouvement contre la destruction du droit social comme une mobilisation globale et unique depuis 2010 par son ampleur et sa volonté de gagner. Beaucoup, parmi les militants, les jeunes, les salariés et les citoyens, ont perçu la destruction du Code du travail acté par cette loi comme un point de non-retour.

La loi Travail est un élément de l’offensive libérale, mais il est loin d’être le seul. Les licenciements systématiques, le développement sans limite de la précarité, la souffrance au travail et la régression du salaire et de la couverture sociale témoignent d’une dégradation générale que la loi cristallise.

Avant même que cette loi n’entre en vigueur, les annonces de suppressions d’emplois s’amoncellent dans des entreprises à la santé bien établie : Alsthom Belfort, HSBC, SFR… À Renault comme dans beaucoup d’entreprises, les directions veulent imposer des contrats de dupes, ceux-là mêmes définis dans la loi Travail, qui visent à la baisse générale de la rémunération du travail.

En cette rentrée, patronat et gouvernement interprèteront l’arrêt du combat comme un encouragement pour mener de nouvelles offensives. Et les premières victimes risquent d’être nos camarades menacés de sanctions pénales.

La répression s’est très tôt établie comme la seule réponse de l’État aux résistants à la loi. Elle prend l’aspect bien connu de l’utilisation systématique et disproportionnée de la violence pour dissuader les manifestants, cibles d’une véritable intimidation physique. Tout se passe comme si, de fait, les manifestations de rue devaient être interdites par la force policière. Manifester sur un parcours encerclé de forces de police, entrer dans le cortège selon le bon vouloir des forces de police, être à la merci des gaz, des grenades et des matraques, puis entendre l’estimation de la police sur le nombre de manifestants, comment accepter ce coup de force ?

Sans lutte victorieuse, nous passerions du droit du travail au travail sans droits, du droit de manifester à la manifestation permanente de la capacité répressive des forces de l’ordre.

Ce serait d’autant plus dommageable que le système capitaliste, auteur d’un désastre économique s’enfuit à toutes jambes du cadre démocratique et républicain :

• les entreprises de taille et de puissance supérieures à celles de l’Etat sont organisées en réseaux mondialisés qui contournent le pouvoir politique et le droit ;

• l’Union européenne est gangrénée par le système financier qu’elle sert exclusivement. Elle se tourne vers une croisade pour refouler les réfugiés, ce qui alimente le flot montant de l’extrême droite ;

• c’est ainsi que le dispositif du capitalisme mondial veut globalement se passer de pouvoir politique. Il encourage de fait la montée continentale des organisations nationalistes et/ou à forte connotation raciste, comme en France le Front national.

Info’Com-CGT a emprunté très tôt le chemin du combat pour le droit social. De façon logique, ce parcours conduit à cette question : comment reconstruire une démocratie réelle et directe, une république sociale contrôlée et animée par les citoyens.

C’est en fonction de cette vaste entreprise, dont les Nuits Debout se sont fait l’écho, que le syndicat Info’Com-CGT participera aux mouvements qui continuent le combat, et rejettera toutes les manœuvres de diversion, peurs en tout genre, élections comprises.

Il appartient à tout le mouvement contre la loi Travail, CGT comprise, de tenir des réunions pour déterminer la voie commune à emprunter. Pour sa part Info’Com-CGT répondra présent.

En attendant, notre syndicat déploie ses équipes syndicales afin d’informer les salariés de ses secteurs d’activité du contenu et des conséquences de cette loi imposée à coups de 49.3 avec un 8 pages et un décryptage juridique (voir les liens ci-contre).

[LIRE, PARTAGER, TÉLÉCHARGER…]

 :: : 8 pages loi Travail Télécharger : http://goo.gl/CJ9AWZ

Partager sur Facebook : http://goo.gl/ZW7Ljg

Partager surTwitter : http://goo.gl/qMnfIL

 :: : Décryptage juridique

Télécharger : http://goo.gl/wWuWg7

Partager sur Facebook : http://goo.gl/klS3M4

Partager sur Twitter : http://goo.gl/YVHAX4

 :: : Restez informé-e-s en vous inscrivant à la newsletter
 http://www.infocomcgt.fr/newsletter


La Lettre du Cercle Marc Peyrade n°1

Notre syndicat est fier de sortir aujourd’hui un nouvel outil de réflexions et de débats destiné aux syndicalistes, militants et plus largement tous ceux qui s’intéressent aux questions sociales ou sociétales. "La lettre du Cercle Marc Peyrade" sera au rendez-vous en fonction de l’actualité ou des événements.

Cette première lettre est une réflexion sur les suites nécessaires à donner très rapidement au mouvement contre la loi Travail. Une résolution votée samedi dernier en AG des syndiqués d’Info’Com-CGT.

Comme tout espace de débats et réflexions, vous pouvez réagir ci-dessous afin d’échanger et confronter nos idées sur le sujet.

JPEG - 169.5 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le progrès social, c’est dans la rue que ça se gagne. L’abrogation de la loi Travail, aussi !
4 octobre 2016 - 21h46

c’est dans la rue que ça se gagne en 1936 OUI sans doute

mais aujourd’hui , les mentalités ont changés (QI en chute libre ) les armes

ne sont plus les mêmes sans oublier les casseurs royalement payés pour

pour faire avorter une manif , je sais pas quel est le but de cet article ,mais il y

en UN ,dans un pays a l’ambiance survoltée , ne soufflons pas sur les braises ,

et de 1/ VIRER tous les bons a rien ,les traîtres , nuls , 0 pointé , qui nous suce la moelle des os .
La guerre c’est bon pour le moral n’est ce pas
"plus jamais ça " ah... bon !!






Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
1 commentaire
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La critique de la religion aboutit à cet enseignement que l'homme est l'être suprême pour l'homme, c'est-à-dire à l'impératif catégorique de renverser tous les rapports sociaux qui font de l'homme un être humilié, asservi, abandonné, méprisable... Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite