Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES

Fañch Ar Ruz

Placide
Señal en Vivo
VIDEO

RADIO

radio campusradio montreal
RADIO TETARD

The Run
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Débat "quel avenir pour le travail" - Mardi 28 mars à 19h - Ivry sur Seine
vendredi 24 mars
de PCF Ivry
Ce n’est pas la courbe du chômage qui s’inverse, c’est celle du progrès dans l’Histoire du progrès de l’humanité ! Durant 200 ans, les luttes sociales et les gains successifs de productivité ont permis de produire plus, en travaillant moins : loi des 8h en 1919, congés payés suite au Front Populaire, 35h... Aujourd’hui, dans la bouche des libéraux, la numérisation est devenue une menace pour le travail. Elle risquerait de "détruire des emplois", "faire (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Selon la justice européenne, une entreprise peut interdire le port de signes religieux
mardi 14 mars 2017 - 10h36 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

La Cour de justice de l’Union européenne a rendu son avis mardi sur les cas de deux femmes musulmanes licenciées en France et en Belgique.

La Cour de justice de l’UE était appelée à se prononcer à la suite de plaintes de deux femmes, en France et en Belgique, qui estiment avoir été discriminées par leur entreprise car elles portaient le foulard islamique au travail. Selon la cour, une telle interdiction ne constitue pas une discrimination directe. In fine, il appartiendra toutefois aux juges français et belges de trancher légalement les litiges en question.

La question du port du foulard islamique reste complexe dans l’Union européenne (UE), où les opinions et les pratiques sont très variées, un constat fait par les deux avocates générales dans ces dossiers qui sont parvenues à des conclusions qui peuvent paraître en contradiction. L’une évoque clairement une discrimination illicite tandis que l’autre laisse la porte ouverte à la justification d’une restriction liée à une « politique de neutralité » mise en place par l’entreprise. Le rôle de ces deux magistrates est de présenter un « avis juridique » qui ne lie absolument pas les juges quant à leur décision finale. « Pas de voile la prochaine fois »

Dans le cas belge, la jeune femme ne portait pas le foulard au moment de son embauche comme réceptionniste en 2003 par le groupe G4S, qui fournit des services de surveillance et de sécurité. Trois ans plus tard, elle a fait part à son employeur de sa volonté d’arborer le hijab, malgré la politique de neutralité affichée d’abord oralement, puis par écrit, par la société qui interdit tous signes politiques, philosophiques ou religieux.

La seconde affaire, en France, est relative au licenciement d’une femme musulmane, employée comme ingénieure d’étude par la firme Micropole. Elle portait le hijab au moment de son embauche en 2008. Mais lors d’un rendez-vous avec un client, ce dernier s’était plaint et avait exigé qu’il n’y ait « pas de voile la prochaine fois ». Micropole avait transmis cette requête à son employée qui a refusé. Elle a été licenciée en juin 2009.

Discrimination directe ou indirecte

Il existe deux types de discrimination en matière d’emploi, directe ou indirecte. Et la justice doit prendre en compte deux libertés potentiellement en conflit : celle d’adhérer à une religion et de le manifester, et celle de la liberté d’entreprise.

La discrimination directe relève de l’égalité de traitement, et ne peut trouver d’exception que pour cause d’« exigence professionnelle essentielle et déterminante », avec un « objectif légitime et proportionné », comme l’interdiction d’arborer certains signes religieux pour des questions de sécurité. La discrimination indirecte peut, elle, dépendre d’une politique de « neutralité » affichée par l’entreprise et doit aussi répondre à un principe de proportionnalité dans l’application des exceptions.

Dans l’affaire de Micropole, l’avocate générale Eleanor Sharpston estime qu’imposer d’ôter le foulard pour un rendez-vous avec un client est clairement une discrimination, car celui-ci ne l’empêchait en aucun cas d’exercer son métier d’ingénieure d’études. Dans le cas de G4S, l’avocate générale Juliane Kokott considère, en revanche, que l’exercice de réceptionniste peut exiger le respect d’un cadre vestimentaire et que l’entreprise peut opter pour une image de stricte neutralité, ce qui répond au critère d’exigence professionnelle.

http://www.lemonde.fr/emploi/articl...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Selon la justice européenne, une entreprise peut interdire le port de signes religieux
14 mars 2017 - 14h53 - Posté par rinaldo

l’arrêt de la cour ne concerne pas uniquement les signes religieux QUELS QU’ILS SOIENT Mais également tout autre signe manifestant une obédience politique ou philosophique...A mon avis ce que cet arrêt signifie c’est que sous couvert de lutte contre l’islamisme c’est le renforcement du lien de subordination qui est affirmé .Ce qui permettra de pénaliser des salariés pour avoir porté un badge syndical ou d’avoir une photo portant interprétation sur leur bureau ou dans le vestiaire ! Même si pou l’instant la cour n’interdit les insignes que dans LE RAPPORT à une clientèle et renvoie le reste au règlement intérieur cette décision nous éloigne de ce que réclament les nouveaux rapports de production : démocratie et citoyenneté dans l’entreprise... .



Selon la justice européenne, une entreprise peut interdire le port de signes religieux
14 mars 2017 - 21h03 - Posté par Thomas

Comme toujours, la discrimination pénalise les femmes. Les hommes ne semblent pas concernés. Pourtant pour les musulmans, le ramadan peut être perturbateur dans le temps de travail ?






Présidentielles et Palestine : quand le courage politique vient de Richard Ferrand, proche d’Emmanuel Macron.
mardi 28 - 14h51
de : Mohammed Sidoum
Pékin exige « toute la lumière » sur la mort d’un ressortissant chinois tué par la police à Paris
mardi 28 - 14h24
En tapant sur Mélenchon, Hamon "veut regagner le cœur de cible de l’électorat socialiste"
mardi 28 - 11h59
de : Bruno Rieth
1 commentaire
ÉLOGE DE L’OISIVETÉ
lundi 27 - 19h39
de : Ernest London
Aujourd’hui pour le FacebookLIVE de Jean-Luc Mélenchon, troisième invité du WWF France (video)
lundi 27 - 18h28
de : WWF-France
Je soutiens Hamon : se rallier à Mélenchon est le seul moyen de gagner !
lundi 27 - 18h01
de : Le Bruit du Vent
Jean-Luc Mélenchon l’homme qui peut compliquer la vie d’Emmanuel Macron
lundi 27 - 17h58
Marine Le Pen pose en selfie avec un député homophobe et antisémite
lundi 27 - 17h31
Comment Benoît Hamon a rompu le pacte de non-agression avec Jean-Luc Mélenchon
lundi 27 - 17h16
de : Romain Herreros
1 commentaire
La solidarité doit se développer sans délai avec les travailleurs et la population de Guyane
lundi 27 - 16h39
de : Info’Com-CGT
Présidentielle 2017 : et si Mélenchon passait lui aussi devant Fillon...
lundi 27 - 16h18
de : Maurice Szafran
La Guyane ? Une île, pour Emmanuel Macron (video)
lundi 27 - 16h07
Pétition : Benoit Hamon doit retirer sa candidature, et se rallier à la France Insoumise
lundi 27 - 15h47
de : Jean Marie MOREL
Faisons gagner notre mouvement : rejoignez les groupes d’appui !
lundi 27 - 15h42
Trailers de « Un pont pour Pluton » et « Jusqu’à nous enterrer dans la mer », deux nouveaux films issus de la Révolution Bolivarienne au Venezuela
lundi 27 - 15h36
de : Thierry Deronne
USA : la jeunesse juive se révolte contre le lobby israélien (Vidéos)
lundi 27 - 15h27
de : CAPJPO-EuroPalestine
23 avril et/ou 7 mai : faire une procuration avec la France Insoumise
lundi 27 - 15h21
MERCI BEAU COUP Mr HAMON
lundi 27 - 15h13
de : François Joël (Franek)
Rassemblement contre le licenciement de Gaël Quirante mardi 28 mars 2017 à 9h (video)
lundi 27 - 14h34
de : Sudposte Hauts de Seine
1 commentaire
L’escroquerie des socialistes en marche
lundi 27 - 14h21
de : Citoyen Spartacus
MÉLENCHON - Dimanche 26 mars 2017 meeting à Rennes - #JLMRennes (La vidéo complete)
lundi 27 - 13h59
de : Jean-Luc Mélenchon
LA PETITE RÉPUBLIQUE DES HERBEAUX ou la révolution des violettes
lundi 27 - 13h01
de : Ernest London
Avec Flo, çà décoiffe !
lundi 27 - 10h03
de : LE BRIS RENE
LINKY - ENEDIS a fait pression sur le dircab de Nicolas Dupont-Aignan
lundi 27 - 09h49
SOUTIEN du P.R.C.F. à l’insurrection démocratique des travailleurs et des citoyens de Guyane – 25 mars 2017
lundi 27 - 06h35
de : Jo Hernandez
Benoît Hamon ne sait pas s’il a voté la réforme de la prescription en matière pénale
dimanche 26 - 14h42
de : Julien Chabrout
Tenir compte du passé pour assurer l’avenir !
samedi 25 - 21h42
de : LE BRIS RENE
Guyane : les syndicats vote la grève générale à partir de lundi 27/03/2017
samedi 25 - 19h09
de : SVPat
Jean-Luc Mélenchon et la CGT bloquent un McDonald’s à Paris
samedi 25 - 16h41
1 commentaire
EN MARCHE VERS LE MUR !"
samedi 25 - 10h21
de : Martine
Sondage ,dynamique indéniable de Jean-Luc Mélenchon
samedi 25 - 09h47
2 commentaires
UN AUTRE FUTUR POUR LE KURDISTAN ?
samedi 25 - 08h58
de : Ernest London
Philippe Douste-Blazy, l’homme de tous les retournements de veste, annonce son soutien à Emmanuel Macron
vendredi 24 - 18h35
1 commentaire
Cergy : une foule record pour écouter Jean-Luc Mélenchon à l’ESSEC
vendredi 24 - 18h17
Débat "quel avenir pour le travail" - Mardi 28 mars à 19h - Ivry sur Seine
vendredi 24 - 18h12
de : PCF Ivry
Hamon remanie son programme
vendredi 24 - 17h22
de : Politis
La fille de Jean-Luc Mélenchon assigne un élu de l’Essonne pour diffamation
vendredi 24 - 17h03
de : Laurence Mauriaucourt
2 commentaires
LA PRÉSIDENTE - Tome 3 : LA VAGUE
vendredi 24 - 16h53
de : Ernest London
21 anciens cadres du PS appellent à voter Mélenchon
vendredi 24 - 16h46
de : La Nouvelle Gauche Socialiste
Mélenchon : esprit de campagne, spécial Luttes Sociales (vidéo)
vendredi 24 - 14h51
de : Collectif Bellaciao
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes sont comme les plantes, qui ne croissent jamais heureusement, si elles ne sont bien cultivées. Montesquieu
Faites un don
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Aujourd’hui pour le FacebookLIVE de Jean-Luc Mélenchon, troisième invité du WWF France (video)
lundi 27 mars
de WWF-France
🐼 #PandaLive : RDV à 18h aujourd’hui pour le #FacebookLIVE de Jean-Luc Mélenchon, troisième invité du WWF France. Transition énergétique, pollution, mobilité durable, agriculture bio, perte de biodiversité… Le candidat de la France insoumise répondra à vos questions en direct. Envoyez vos questions à pandalive Ugy wwf.fr ou postez-les dans les commentaires. (...)
Lire la suite
MÉLENCHON - Dimanche 26 mars 2017 meeting à Rennes - #JLMRennes (La vidéo complete)
lundi 27 mars
de Jean-Luc Mélenchon
Le dimanche 26 mars 2017, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Rennes devant 10 000 personnes. Il a expliqué comment le programme de la France insoumise, « L’Avenir en commun », répondait aux problèmes du pays concernant l’effondrement de l’État et des services publics, en insistant en particulier sur le cas de la Guyane. Il a également présenté les propositions de la France insoumise concernant la fin de l’évasion fiscale et l’augmentation des salaires. (...)
Lire la suite
Débat "quel avenir pour le travail" - Mardi 28 mars à 19h - Ivry sur Seine
vendredi 24 mars
de PCF Ivry
Ce n’est pas la courbe du chômage qui s’inverse, c’est celle du progrès dans l’Histoire du progrès de l’humanité ! Durant 200 ans, les luttes sociales et les gains successifs de productivité ont permis de produire plus, en travaillant moins : loi des 8h en 1919, congés payés suite au Front Populaire, 35h... Aujourd’hui, dans la bouche des libéraux, la numérisation est devenue une menace pour le travail. Elle risquerait de "détruire des emplois", "faire (...)
Lire la suite
Mélenchon : esprit de campagne, spécial Luttes Sociales (vidéo)
vendredi 24 mars
de Collectif Bellaciao
1 commentaire
Vendredi 24 mars émission Esprit de campagne spécial Luttes sociales. Participez en posant vos questions dans le chat Youtube et sur Twitter avec le hashtag #LuttesSociales. Partagez !
Lire la suite
23.03.2017 Révolte en Guyane, villes paralysées, écoles fermées, desserte aérienne perturbée (6 videos et 10 photos)
jeudi 23 mars
de Collectif Bellaciao
Depuis le jeudi 16 mars, la Guyane est à l’heure d’une mobilisation sociale portée par des socioprofessionnels, des salariés grévistes et des collectifs de citoyens revendiquant » « l’intérêt général du pays Guyane ». Des barrages sont érigés dans plusieurs communes à Kourou, Cayenne, Saint-Laurent… Suivez notre live ! ici Rémire-Montjoly, Montsinéry-Tonnégrande et Macouria annoncent à leur tour la fermeture de leurs écoles. Des files se forment dans les stations (...)
Lire la suite
Appel de syndicalistes à soutenir Jean-Luc Mélenchon
jeudi 23 mars
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/aux-camara... La séquence électorale qui verra se succéder les élections présidentielles et législatives en 2017 revêt une importance inédite pour le monde du travail. Les scénarios annoncés évoquent la probabilité d’un face à face au deuxième tour entre une droite ultra réactionnaire et l’extrême droite. Nous sommes conscients de ce que cela signifie en termes de régression des droits et garanties collectives, de (...)
Lire la suite
Emplois fictifs, Cambadélis : Je ne vois pas, aujourd’hui, pourquoi Bruno Le Roux devrait démissionner...
mardi 21 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Encore une fois, un deux poids, deux mesures entre les déclarations de Cambadélis accorde à Bruno Le Roux ou à François Fillon. En début février Jean-Christophe Cambadélis appelle Fillon à renoncer à sa candidature dans l’affaire des emplois fictifs présumés de son épouse et de ses enfants. Aujourd’hui Jean-Christophe Cambadélis dans l’affaire des emplois fictifs présumés des enfants de Bruno Le Roux, déclare : "Non, ne faisons pas démissionner les gens ou les mettre en (...)
Lire la suite