Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

VENEZUELA : QUI SONT LES VIOLENTS ?
de : JO
jeudi 18 mai 2017 - 17h17 - Signaler aux modérateurs

(source Site Réseau International) NDLR : MARX déjà dans son recueil sur La Commune de Paris dénonça la bourgeoisie pour avoir dans sa dogmatique la violence armée et au besoin économique si nécessaire ! Violence dont elle en accusa les Communards Révolutionnaires alors que ce sont eux les bourgeois les violents, pour coûte que coûte tenter de sauver ses privilèges ! Si l’histoire a changé les prédateurs de nos jours sont restés les mêmes dans leurs principes !

Quelques lecteurs, assommés par la désinformation sur le Venezuela, doutent de ce que nous en écrivons : « Vous y êtes allés ? ». Une réponse négative donnerait l’avantage aux correspondants de notre « grande presse » dont certains, depuis le Mexique, rapportent sans rien vérifier, ce que dit la presse d’opposition vénézuélienne. Or, il se trouve que, depuis des années, LGS bénéficie d’articles écrits sur place par des témoins journalistes (Romain Migus, Thierry Deronne, Ignacio Ramonet, Maurice Lemoine, Hernando Calvo Ospina) et qu’un de nos administrateurs a séjourné à deux reprises au Venezuela pour y mener une enquête sur les médias, travail qui a servi d’aliments à deux livres qu’il a publiés (1). Laissons le temps au temps : 9 milliardaires fabriquent l’opinion chez nous, mais la vérité finit toujours par sortir du puits. Et nos lecteurs nous diront merci. LGS

Il y a moins d’un an à Paris, un groupe d’hommes violents s’attaquait à la façade d’un hôpital pour enfants et quelques vitres furent brisées. A la même période, une voiture de police était incendiée avec à l’intérieur deux agents qui fort heureusement s’en sortirent sains et saufs, sans avoir à faire usage de leur arme.

Ces deux actes eurent lieu en marge de manifestations pacifiques. Immédiatement le gouvernement les identifia comme des actions s’apparentant à du terrorisme et la presse reprit en chœur. La population quasi unanime attendaient des peines exemplaires contre leurs auteurs. La justice ne devait pas seulement punir les actes, mais aussi le fait que les casseurs portaient des capuches ce qui est interdit en France lors de manifestations.

Au Venezuela, dans quelques régions, mais principalement à Caracas, les dernières semaines ont vu se dérouler des actes qui peuvent être catalogués comme terroristes. Par exemple, un hôpital pour enfants a dû être délogé face à la violente attaque d’un groupe de jeunes en capuches qui s’apprêtaient à l’incendier. Les images ont montré des mères sortant précipitamment de l’immeuble sous protection policière, avec leurs nouveaux-nés dans les bras. Un autre jour c’est un véhicule de la police anti-émeutes qui a été incendié. Lorsque les deux policiers ont voulu en sortir, ils ont été violemment attaqués par des hommes cagoulés. Par chance les deux fonctionnaires ne portaient pas d’armes sans quoi ils auraient certainement dû en faire usage pour se défendre. Rappelons que le président Maduro a exigé que la police chargée de faire face aux troubles n’utilise que des bombes lacrymogènes et des jets d’eau. Elle n’est pas non plus autorisée à tirer des balles en caoutchouc, si courantes en Europe et aux États-Unis.

Mais face à ces deux actes criminels, ou terroristes, la grande presse a tout juste sourcillé. Plusieurs médias, nationaux ou internationaux, ont osé dire qu’il s’agissait de réactions désespérées de la population contre la « dictature de Maduro ».

Deux

Lorsque j’ai annoncé à quelques personnes que je partais au Venezuela, j’ai immédiatement remarqué une espèce de panique dans les voix et sur les visages : « C’est la guerre là-bas », « il y a plein de morts », « il paraît que la police assassine… »

Je suis arrivé un jour de semaine dans l’après-midi. Depuis l’aéroport jusqu’au centre de Caracas, en plus d’une heure, je n’ai vu aucune manifestation. Le lendemain et le surlendemain, j’ai parcouru, en voiture et à pied, plusieurs quartiers de la capitale : rien, pas une manifestation.

Pourtant elles ont bien eu lieu. Mais si je ne les ai pas vues c’est parce qu’elles sont de taille réduite et qu’elles se déroulent dans des lieux bien précis. Principalement dans quelques quartiers de classe moyenne dont le maire est dans l’opposition.

Les manifestations pacifiques de citoyens mécontents à l’égard du gouvernement sont autorisées. Elles rassemblent rarement plus de 500 personnes, mais la technique est de placer des caméras de sorte à pouvoir faire des prises spéciales pour montrer « une foule » qui n’existe pas. Ensuite ces images sont lancées sur internet pour prouver la « force » de l’opposition. C’est Mariana qui m’explique tout cela, car elle a vu faire dans son immeuble. Lorsque les manifestations prennent fin, des hommes encagoulés se livrent à des actes de violence. La plupart sont jeunes, ils ont la peau claire et ont l’air bien nourris. Ils portent des insignes fascistes et nazis. Leurs attaques les plus féroces contre la police et les bâtiments ont lieu lorsque la presse, surtout internationale, est à leurs côtés. Parfois il y a plus de journalistes que de casseurs. Sur internet on trouve des exemples à gogo.

Certains cagoulés transportent dans leurs casques des caméras qui retransmettent les scènes en direct sur internet. D’autre part, sur les trottoirs et dans certains immeubles, se trouvent d’autres personnes équipées de caméras, avec le même but. Sur internet on peut trouver des vidéos qui présentent leurs actes de vandalisme comme des actes héroïques de résistance à la « dictature de Maduro ». Mais certains émeutiers ont même commis des crimes contre des innocents ou contre les manifestants eux-mêmes, que l’on attribue immédiatement à la police de la « dictature de Maduro ».

Ce qui est frappant c’est que ces morts ont été filmées et les vidéos ont été mises sur YouTube par les casseurs, mais aucun journaliste de la grande presse ne s’y est intéressé.

Trois

J’ai lu que durant les guerres médiévales on lançait du fumier sur les villes assiégées pour faire apparaître des maladies au sein de la population et parmi les animaux domestiques. De nos jours c’est interdit par les lois internationales.

Jamais je n’avais entendu que quelque part sur cette planète des manifestants lancent des excréments humains sur la police ni sur les institutions de l’État comme méthode de « protestation pacifique ». Cela se produit au Venezuela. Les réseaux sociaux l’encouragent et la grande presse détourne le regard ou explique que ce sont des actes du « peuple » fatigué par le « régime de Maduro ».

Il y a deux jours un célèbre journaliste opposant au gouvernement a appelé par le biais de son compte twitter à cracher sur tous les chavistes et leurs amis, « même dans les avions » a-t-il quasiment ordonné.

Des actes qui semblent désespérés et maladifs ont commencé à être commis à l’étranger. Depuis des agressions contre des missions diplomatiques, jusqu’à des attaques violentes contre des manifestations de solidarité avec la révolution bolivarienne. A Madrid, par exemple, le gouvernement du président Rajoy s’est montré laxiste avec les agresseurs qui ont encerclé et séquestré durant plusieurs heures les personnes qui participaient à un acte de solidarité à l’ambassade du Venezuela.

En revanche, à leur grande surprise, environ cinq manifestants ont été arrêtés à Miami alors qu’ils tentaient d’attaquer le consulat. Au Panama, les auteurs de vandalisme ont été menacés d’expulsion du pays.

Mais les agresseurs anti-chavistes en viennent même aux menaces de mort : à Paris, c’est la fille de la consule vénézuélienne qui a été visée.

J’ai déjà entendu plusieurs personnes ici qui tiennent la presse internationale pour responsable en grande part de l’escalade de la violence, du terrorisme et du nombre de morts. On ne peut que leur donner raison. Elle donne une incroyable importance au moindre affrontement d’éléments violents contre la police. Elle crée un moule d’opinion qui veut faire du gouvernement vénézuélien légitime une dictature qu’il faut à tout prix renverser ou envahir.

Une jeune femme noire aux dents blanches me disait il y a deux jours, tout en me préparant une galette de maïs au fromage : « Ils cherchent à nous pousser, nous les chavistes qui sommes des millions, à l’affrontement avec cette poignée de fous. Ils veulent emporter notre pétrole en marchant sur nos cendres ».

Hernando CALVO OSPINA Ecrivain, Journaliste



Imprimer cet article





LE MEXIQUE INSURGÉ
dimanche 28 - 13h23
de : Ernest London
NON AU RACKET DE M. MACRON SUR LES RETRAITES !
samedi 27 - 15h54
de : JO
2 commentaires
Venezuela : l’opposition paie des enfants pour les enrôler dans ses violences (video)
samedi 27 - 12h53
de : Thierry Deronne
1 commentaire
Veillée d’armes contre les Macro-Ordonnances
samedi 27 - 11h38
de : jo
Ex-Fralib : en faire des tonnes pour gagner ! (video)
samedi 27 - 10h44
2 commentaires
À Besançon, le communiste Christophe Lime soutient la socialiste Barbara Romagnan plutôt que la France insoumise
vendredi 26 - 22h44
3 commentaires
Sur le terrain des grèves !
vendredi 26 - 21h05
de : JO
1 commentaire
#RDLS29 : NUCLÉAIRE SUISSE, OTAN, TRUMP, BAHREÏN, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, IRAK, AFGHANISTAN (VIDEO)
vendredi 26 - 20h04
de : Jean-Luc Mélenchon
Le Parisien 93 va-t-il prochainement parler de notre grand Rassemblement de Montreuil ? (video)
vendredi 26 - 19h47
de : Alexis Corbière et Raquel Garrido
Les bacchanales de la vertu : retour sur l’entre-deux tours de la présidentielle
vendredi 26 - 19h31
de : Mathias Reymond
Un cadre de Force ouvrière rejoint le cabinet de la ministre du Travail
vendredi 26 - 18h43
de : Erwan Manac’h
1 commentaire
Lille : assassinat de notre camarade Hervé Rybarczyk par les identitaires
jeudi 25 - 23h11
Pujadas 11 septembre 2001 : "Woooh, génial !" (video)
jeudi 25 - 22h26
de : phil
Soutenir un documentaire nécessaire "Acharnement, poursuivis pour l’exemple"
jeudi 25 - 21h44
de : Lulu d’Aubrac
La petite colère d’une insoumise censurée en Gironde (10ième) (video)
jeudi 25 - 16h33
de : Cesar
CETA : La Fondation HULOT, Veblen et FW lance un ultimatum à Macron !
jeudi 25 - 14h39
de : JO
BRESIL, violence policière : Nos merdias muets !
jeudi 25 - 11h27
de : JO
La France insoumise censurée
jeudi 25 - 09h16
de : César
2 commentaires
36ème Foire éco-bio d’Alsace au Parc des Expositions de Colmar, entre le jeudi 25 et le dimanche 28 mai.
mercredi 24 - 17h19
de : René HAMM
1 commentaire
FI Paris19 - circo16 à 17:00 aujourd’hui, quartier Rosa Parks avec Sarah Legrain et Stephane Fernandez (video)
mercredi 24 - 15h47
de : Sarah Legrain
FI conférence de presse aujourd’hui, à 17:00 113, avenue Maurice Thorez, 94200 Ivry sur Seine (video)
mercredi 24 - 15h23
de : Mathilde Panot
Apéro insoumis aujourd’hui, à 17:00 Place Edith Piaf, 75020 Paris avec Jean-Luc Mélenchon (video)
mercredi 24 - 15h08
de : Mehdi Kemoune
Atelier insoumis sur l’emploi aujourd’hui, à 19:00 14 Rue Mathis, 75019 Paris (video)
mercredi 24 - 14h58
de : Danièle Obono
Souvenir : Mélenchon est-il parti tout seul à la présidentielle ? Ou de l’amnésie collective
mercredi 24 - 14h16
Souvenir : Jean-Luc Mélenchon se déclare candidat à la présidentielle de 2017
mercredi 24 - 14h10
Souvenir : PCF les bons élèves de la primaire
mercredi 24 - 13h59
Souvenir Primaire à gauche : écologistes, communistes et une partie du PS prêts à y aller
mercredi 24 - 13h50
Souvenir : Le PCF cherche à s’allier au PS pour la présidentielle
mercredi 24 - 12h58
Souvenir : L’appel du pied du Parti communiste à Benoît Hamon
mercredi 24 - 12h43
Souvenir petition : à huit semaines des élections législatives, 1272 élus et dirigeants du PCF contre Mélenchon
mercredi 24 - 12h31
1 commentaire
Souvenir : Les cadres du PCF votent contre un ralliement à Mélenchon pour 2017
mercredi 24 - 11h56
Souvenir : En 2014 plus de 60 militants suspendus du PCF dans l’agglomération rochelaise
mercredi 24 - 11h13
Lorsque le PCF du Val d’Oise utilise la photo de Jean-Luc Mélenchon...
mercredi 24 - 10h52
de : Brigitte Diaz
Les petits arrangements familiaux de Richard Ferrand
mercredi 24 - 10h32
Législatives. À Roubaix, communistes et Insoumis main dans la main
mercredi 24 - 10h27
de : LUDOVIC FINEZ
Jean-Luc Mélenchon était l’invité de RTL le 24 mai 2017 (video)
mercredi 24 - 10h14
1 commentaire
Six mois après sa création, une première action de groupe pour discriminations lancée
mercredi 24 - 09h55
de : Alexia Eychenne
J’aimerais être ce second soleil poème de Fabrice Selingant
mercredi 24 - 09h49
de : le Rouge-gorge
2 commentaires
L’ESPRIT DE RÉVOLTE de Pierre Kropotkine
mercredi 24 - 09h23
de : Ernest London
Il ne suffit pas d’être anti-Valls, il faut un projet politique !
mercredi 24 - 07h34
de : Rabaté Ulysse et Farida Amrani

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les idées ne sont rien d'autre que les choses matérielles transposées et traduites dans la tête des hommes. Karl Marx
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Rassemblement avec Jean-Luc Mélenchon à Montreuil le mercredi 24 mai à partir de 18h30 pl Jean Jaurès
mardi 23 mai
de Alexis Corbière
1 commentaire
Jean-Luc Mélenchon vient mercredi 24 mai à Montreuil pour soutenir la campagne législative de son porte-parole Alexis Corbière (et de sa suppléante Corinne Benabdallah). Rassemblement avec prises de parole sur la place Jean Jaurès à Mairie de Montreuil à partir de 18h30. Animation musicale et festive organisée par l’Orchestre insoumis. Chantez avec l’orchestre ! El Pueblo Unido (Quilapayun) Le Chant des Partisans Bella Ciao The Partisan (Leonard Cohen) avec le (...)
Lire la suite
Une tribune bien interressante de Brigitte Dionnet, ancienne membre du Conseil National du PCF
jeudi 18 mai
de jean paul duparc
5 commentaires
Bonjour, Il est paru ce jour sur le site de l’Humanité ( à la rubrique Débat ) une tribune de Brigitte Dionnet qui me semble utile à connaitre et faire connaitre. Je me permets de la signaler d’autant qu’elle n’est pas parue dans la version papier du quotidien et que certains d’entre vous n’en ont sans doute pas eu connaissance. Cordialement jean paul duparc http://www.humanite.fr/pour-gagner-... Pour gagner, il faut choisir Par Brigitte Dionnet (...)
Lire la suite
Une déclaration des communistes rassemblés dans l’espace politique de la France insoumise
mardi 16 mai
de Christian Audoin, Bernard Bandelier, Francis Parny, David Pellicer, Françoise Quainquard
6 commentaires
STOP A LA CONFUSION POUR UN VOTE SANS AMBIGUÏTÉ AUX LÉGISLATIVES "Alors que la confusion des valeurs s’établit au sommet de l’Etat, les communistes rassemblés dans la France insoumise sont inquiets de la multiplication d’accords aux législatives qui en rajoutent sur le brouillage politique actuel. Le PS, EELV et le PCF successivement dans trois départements, le Jura les Yvelines et la Marne et de façon plus éparpillée dans des circonscriptions diverses en France ont (...)
Lire la suite
Rassemblement à Paris : Soutien aux grévistes de la faim !
mardi 16 mai
À l’appel de l’AFPS et de nombreuses organisations du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens ***Rassemblement jeudi 18 mai*** de 17h30 à 19 h devant le ministère des Affaires étrangères (Quai d’Orsay) Métro Invalides SOUTIEN AUX GRÉVISTES DE LA FAIM QUI ENTRENT DANS LEUR 2e MOIS DE GRÈVE ILS ONT BESOIN DE NOUS ! Il y a urgence, leur santé est gravement menacée : la France doit agir en urgence pour le respect de leurs (...)
Lire la suite
ELECTIONS LEGISLATIVES - MONTREUIL - BAGNOLET / L’ART NECESSAIRE
mardi 16 mai
de Laurent Klajnbaum
1 commentaire
L’art et la culture n’ont pas été des enjeux de l’élection présidentielle. Dans le programme d’Emmanuel Macron la place de la création est réduite à la question de la diffusion et de sa consommation avec sa mesure phare en la matière : le pass culture de 500 euros pour les jeunes de 18 ans. Il faut que s’exprime, à l’Assemblée nationale, une autre voix sur l’art et la culture, comme d’ailleurs sur le social, l’écologie, la démocratie et (...)
Lire la suite
Un président "Jupitérien"
lundi 15 mai
de Thierry Chantrel
2 commentaires
Donc, nous avons couronné un président "jupitérien", comme le répètent à l’envie, en guise de conclusion à la glorieuse journée d’hier, tout chroniqueur qui se respecte. En fait, si tu dis pas, ce matin, que Macron est « Jupitérien » et que le "bleu Vuitton de sa splendide robe à double boutonnage" va si bien à sa moitié, t’es pas chroniqueur, t’es juste naze de chez naze. Moi, je le dis. Donc, je peux chroniquer grave ! Chroniquer, qui, par ailleurs, vient du (...)
Lire la suite
Bon, les gens, on va évacuer le truc de suite
jeudi 11 mai
de Barbara Goujon
5 commentaires
La guéguerre avec les instances du PCF, ça va deux minutes. Faire passer les insoumis pour les méchants de service, ça va deux minutes aussi. La France insoumise a une charte de bon fonctionnement, et il est demandé aux candidats de signer la charte ANTICOR (anti-corruption, ndlr). Pour intégrer la France insoumise, nul besoin de quitter son parti si on en a un. Nul besoin, non plus, d’être membre d’un parti. Alors, comme ça, on serait les vilains pas beaux parce qu’on (...)
Lire la suite