Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité Marée populaire le samedi 26 mai
jeudi 17 mai
1 commentaire
Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme fiscale favorable aux plus (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Lettre d’une faucheuse volontaire aux faucheurs anonymes
de : Faucheuse volontaire
mardi 8 août 2017 - 18h13 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 35.4 ko
Faucheur volontaire d’OGM
Logo

Chers compagnons, chers militants,

L’AG annuelle des Faucheurs volontaires a eu lieu début juillet. Si on peut se réjouir d’être toujours là après tant de temps (mais cela veut aussi dire que les OGM ne sont toujours pas du passé), je regrette de voir que d’année en année nous nous écartons de plus en plus de nos idéaux fondateurs. D’un mouvement populaire et paysan, nous sommes devenus un petit milieu qui cultive l’entre-soi et amateur de courbettes pour nos petits chefs.

Où est passé le temps du grand mouvement collectif, qui incarnait la société civile ? 2004, 2005, 2006 me paraissent bien loin ! L’ennemi était clair et notre détermination sans faille ! Combien d’entre nous ont reçu des jets de gazeuses des GM, des coups de pioche des agriculteurs à la solde des multinationales ? Couplé aux pneus crevés, aux intimidations judiciaires et aux prélèvements d’ADN, comme si nous étions des délinquants sexuels ou des terroristes ? Je suis encore glacée par certaines images qui resteront gravées dans ma mémoire : enfants pleurant sous les nuages de lacrymo, personnes âgées bousculées et traînées par les gendarmes, chiens lâchés sur nous sous l’œil complice des forces de « l’ordre », tympans percés et dents cassées par les grenades offensives, qui ont funestement prouvé le danger mortel qu’elles représentaient à Sivens ! Le combat a été dur et pourtant nous n’avons pas flanché, nous avons fait front et nous avons été solidaires ! Nous n’avons pas laissé les copains être embarqués sans réagir ! Quand les procureurs et leurs auxiliaires de l’agrochimie mortifère désignaient leurs victimes, nous avons été comparants volontaires !

Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Le sens du combat insufflé par des personnes comme Jean-Baptiste Libouban s’est perdu. Si Jean-Baptiste a toujours dit, avec raison, que la cause était plus grande que lui, d’autres se sont accaparés à leur seul profit nos idéaux d’une agriculture, d’une société plus saine et plus humaine. Quand José Bové, Noël Mamère, Gilles Lemaire font leur beurre de la lutte, sans plus y participer, qu’apportent leurs postures électoralistes face à la nécessité d’agir concrètement ? Censés faire changer les choses de l’intérieur, qu’ont-ils réellement fait ? Ce sont des excuses, ils se sont défilés ! Il a suffi qu’on les menace de confisquer quelques biens matériels pour qu’ils flanchent. Mais, par contre ils étaient tout à fait satisfaits que nous les aidions à payer les amendes ! Quid des sans-grades qui sont laissés à eux-mêmes ? Où on vous explique que c’est votre part du combat de payer seul vos jours-amendes ? Quand les « compagnons de route », comme Christian Vélot, font encore appel à la générosité de chacun d’entre nous pour financer leurs vendettas personnelles ? Alors qu’ils demandent 30 000 euros de dommages et intérêts ? A quel moment a-t-il été question d’un remboursement des petits qui les ont aidés ? L’argent de ses DVD qu’on a acheté et vendu ne lui suffisait pas ? Quand ces beaux parleurs viennent témoigner aux procès de ceux qui ont vraiment agi, viennent-ils bénévolement ? En fait, ils n’oublient surtout pas d’envoyer leurs petites notes avec les frais de déplacement et de restaurant. Et nous, quand nous faisons des centaines de kilomètres pour soutenir nos camarades, nous devrions nous aussi envoyer nos factures d’essence ? Une classe de petits notables, de petits chefs s’est créée, dont la parole est d’or et dont les écrits sont devenus paroles d’évangile. Et ils comptent bien en profiter !

La recherche d’argent est devenue une fin en soi. Précisément ce contre quoi nous avons décidé de nous battre il y a 15 ans ! Les faucheurs volontaires d’OGM sont devenus un produit marketing : qui n’a pas son pin’s, son t-shirt achetés sur le web ou sur un stand ? De la défense d’une agriculture paysanne et authentique, nous sommes devenus les ouvriers d’un biobusiness, sans rapport avec une agriculture biologique qui a un vrai lien avec la terre. Nous marchandons notre image avec Biocoop et compagnie, qui en tirent de juteux profits. Encore d’autres qui exploitent la cause et la dénaturent d’autant plus ! Les faucheurs, complices d’un capitalisme rampant qui a juste changé sa devanture, qui l’eut cru en 2003 sur le plateau du Larzac ?

Mais, il serait injuste de faire reposer toute la responsabilité sur nos petits chefs, ou plutôt nos petits patrons. Quand certains, faucheurs de fait mais pas de cœur, ne participent plus aux actions que pour arrondir les fins de mois, qu’est-ce que cela dit de nous ? Une photo du fauchage et un article dans le journal du coin et vous recevez votre chèque ! La liste des participants à un fauchage n’est plus un acte pour assumer sa responsabilité, mais une fiche pour pointer et recevoir sa prime ! Quand d’autres remettent en cause jusqu’au principe même de la résistance civique, quel avenir avons-nous ? Agir de nuit, sans revendication, c’est abandonner une lutte légitime pour le simple vandalisme ! Nous le savons tous, nous ne pourrons pas détruire tous les champs, mais nous avons le peuple avec nous : il faut faire fléchir les politiciens ! Ces actions de nuit ne sont que des lâchetés, malheureusement cautionnées par une majorité d’entre nous aujourd’hui, en témoigne celle qui a été préparée pendant l’AG de juillet ! Quand en plus nous fauchons les mauvais champs, cela tourne au pitoyable ! A ma connaissance, deux fois en moins d’un an, des champs ont été fauchés à tort ! Comment pouvons-nous espérer être respectés après cela ? Les chèques et les actions de nuit pervertissent : qu’importent nos erreurs, tant qu’on est payé et qu’on n’a pas à s’inquiéter des flics ?

Nous faisons fausse route. Il y a un an, Jean-Baptiste nous écrivait pour s’interroger sur l’avenir du mouvement. Au jour d’aujourd’hui, les craintes restent entières. Nous n’avons pas redressé le cap lors de l’AG. La pensée unique des petits chefs s’est imposée et nous agissons sous perfusion de cette pensée dévoyée par l’argent.

Pauvres de nous…



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Lettre d’une faucheuse volontaire aux faucheurs anonymes
10 août 2017 - 11h23 - Posté par Tourteau

On aurait tendance à oublier que la campagne de sabotages d’OGM en France a réellement commencé avec la destruction des stocks de semence transgénique dans une usine de Novartis à Nérac en 1998 ? On aurait également tendance à passer sous silence la véritable rupture "au sein des faucheurs" qui a eu lieu entre 1999 et 2001 ?

J’espère que l’auteur de ce texte a seulement pas eu la possibilité de se documenter sur la véritable histoire des luttes contre les OGM en France et de ce qui s’y joue. Sans quoi, les omissions du texte relèvent d’un choix politiques tout aussi dangereux que ceux entrepris par le José Bové pourtant dénoncé dans l’article.

Critiquer José Bové face aux OGM, sans jamais citer une seule fois le nom de René Riesel (et les écrits auxquels il a participé), ça sent jamais très bon....

Cette lettre ne s’adresse pas auX faucheurS. Parce que, comme a pu le dire la Confédération paysanne contre les personnes qui refusait de rester à attendre la police : « [ces destructions non revendiquées] gêne d’ailleurs notre démarche qui vise essentiellement à établir la transparence et à modifier la réglementation ». Souvent désireux de se démarquer d’arracheurs indésirables dans son plan média pour s’empresser de déclarer : « J’espère que la gendarmerie va pouvoir identifier rapidement les auteurs. ». Les "faucheurs volontaires" sont dans cette ligne, contre les faucheurs clandestins, alors rien n’est très étonnant.



Lettre d’une faucheuse volontaire aux faucheurs anonymes
22 août 2017 - 09h04 - Posté par Faucheuse volontaire

toujours le même commentaire, quelque soit les sites où la lettre a été postée. Une commande de la part de ce petit milieu qui a phagocyté ce beau mouvement qui était jadis populaire et paysan ?
Etaler sa connaissance, l’historique du mouvement pour se légitimer... Ou encore "cette lettre ne s’adresse pas aux faucheurs"...

De qui se moque-ton à éluder le fond du problème, posé dans cette lettre ?
De quoi avez-vous peur ? De la vérité crue sur vos méthodes abjectes ?

salutations Tourteau (ou écrevisse ou autre...) :)


Lettre d’une faucheuse volontaire aux faucheurs anonymes
22 août 2017 - 10h45 - Posté par Tourteau

Non. Je fais juste parti de celles et ceux - et agriculteurs - qui sont partis avant toi des "Faucheurs volontaires", début 2000, par peur de se faire balancer pour faucher des OGM (sans attendre les gendarmes ou sans vouloir les appeler tout simplement).

L’extrait de ton texte est assez explicite sur la question pour nous montrer que même avec un coup de pied dans ta fourmilière ça risque pas de changer de sitôt :
"Quand d’autres remettent en cause jusqu’au principe même de la résistance civique, quel avenir avons-nous ? Agir de nuit, sans revendication, c’est abandonner une lutte légitime pour le simple vandalisme !"






Intervention militaire sur la ZAD NDDL : suivi du 22 mai 2018
mardi 22 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
Aude Lancelin répond à RSF (video)
mardi 22 - 10h42
de : La Luciole Mélenchantée
La Lega italienne, laboratoire politique de la droite d’après ?
mardi 22 - 09h46
de : Jan Bediat
SYRIE : L’armée aurait fait 300 prisonniers Français+des Officiers de l’OTAN !
lundi 21 - 22h11
de : JO
Il est urgent de faire basculer le rapport de force – n° 20 – mai 2018
lundi 21 - 17h32
de : jodez
Venezuela : La couverture des élections présidentielles par les médias
lundi 21 - 17h20
de : jodez
VENEZUELA : Seuls Washington et ses alliés s’opposent au Peuple Venezuelien !
lundi 21 - 16h50
de : JO
Le Sacré Choeur raisonne au rythme de la Fanfare Invisible, afin que refleurisse la Commune
lundi 21 - 14h55
de : nazairien
5 commentaires
Services publics : les agents malmenés par la perte de sens et la souffrance au travail
lundi 21 - 10h25
Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix (photos)
lundi 21 - 08h46
de : Thierry Deronne
2 commentaires
Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël
lundi 21 - 05h00
Selom, Matisse, Fives : Un maximum de bruit - Témoignages
dimanche 20 - 22h08
de : André
MANIFESTATION NATIONALE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES IBRAHIM ABDALLAH - PARIS, SAMEDI 23 JUIN, 15h00,
dimanche 20 - 20h05
Espagne. Vers une gauche "d’adaptation" soluble dans le régime...
dimanche 20 - 14h31
de : Antoine (Montpellier)
Caméra, pourquoi sans répit m’épies-tu ?
dimanche 20 - 14h14
de : jean 1
Le syndicat contre l’affichage religieux identitaire ostensible
dimanche 20 - 11h52
de : Christian DELARUE
2 commentaires
L’ONU vote l’envoi d’une mission Internationale à GAZA ! Enfin !
dimanche 20 - 11h36
de : JO
1 commentaire
Après les destructions, les matraques et les lacrymos, sur la ZAD de NDDLon ne manque pas d’humour
dimanche 20 - 01h12
de : nazairien
4 commentaires
Entretien avec Laurent BRUN, secrétaire général de la CGT Cheminots #greveSNCF #jesoutienslagrevedescheminots
samedi 19 - 18h59
de : Jodez
Migrants : une fillette kurde de deux ans tuée par balle par la police belge
samedi 19 - 08h21
2 commentaires
Internationalisation du voile crypto-fasciste, drapeau de l’islamisme et plus largement de l’intégrisme musulman.
vendredi 18 - 21h22
de : Christian DELARUE
2 commentaires
SUR LE FRONT DES GREVES : Les agents de l’ONF face aux mauvais coups Macron !
vendredi 18 - 18h11
de : JO
Assemblée Générale anti-autoritaire, illégitime et sauvage
vendredi 18 - 16h30
de : jean 1
Ils sont fiers,sur la manche du Gal Lizurey, commandat l’opération de destruction sur la Zad
vendredi 18 - 12h10
de : nazairien
6 commentaires
Le MRAP condamne l’ignominieux message publié sur les réseaux sociaux du CRIF le 15 mai 2018
vendredi 18 - 11h28
de : MRAP
L’ÉQUIPE : La répression patronale en marche ! Rassemblement vendredi 18 mai 14 heures
vendredi 18 - 07h47
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
VENEZUELA : Enfin , une vrai décision Révolutionnaire !
jeudi 17 - 16h01
de : JO
SYRIE : 60 militaires Français capturés !
jeudi 17 - 15h07
de : JO
1 commentaire
Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité Marée populaire le samedi 26 mai
jeudi 17 - 13h49
1 commentaire
La ZAD est de nouveau attaquée
jeudi 17 - 11h59
de : jean 1
3 commentaires
15 000 suppressions de postes dans les hôpitaux attendues cette année
jeudi 17 - 07h58
de : jean 1
Briançon • Chronique d’une mort annoncée
jeudi 17 - 00h33
de : chez jesus
Israël, 200 armes nucléaires pointées sur l’Iran
mercredi 16 - 22h14
de : Manlio Dinucci
2 commentaires
CHEZ NOUS, À GAZA / C’est l’heure de l’mettre
mercredi 16 - 21h50
de : Hdm
POUR SAUVER LE PLANÈTE, SORTEZ DU CAPITALISME
mercredi 16 - 18h43
de : Ernest London
EPR : plus fort que le survol des drones, le super-vol de cadenas !
mercredi 16 - 17h11
de : Patrick Samba
Enquête : la complaisance de Gérard Collomb envers les identitaires remonte à Lyon
mercredi 16 - 12h43
Ce que tout révolutionnaire doit savoir de la répression
mercredi 16 - 11h43
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
78 organisations CGT d’accord pour participer à la marée humaine du 26 mai
mercredi 16 - 07h01
2 commentaires
Le juste nombre de mort.
mardi 15 - 20h14
de : L’iena rabbioso

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes se sont donnés des chefs pour défendre leur liberté ! Jean-Jacques Rousseau
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite