Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Des policiers veulent prendre la tête du cortège le 12 septembre : "Tant pis si on se fait massacrer"
de : Paul Conge
jeudi 7 septembre 2017 - 10h37 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 80.8 ko

En tête du cortège, le 12 septembre, il n’y aura pas que les traditionnels militants encapuchonnés. Un syndicat policier, le VIGI (classé plutôt à gauche), appelle les forces de l’ordre à prendre la tête du défilé. Les policiers entendent manifester contre la "destruction du Code du travail" mais "tout en protégeant [les manifestants] des délinquants et criminels infiltrés". Alexandre Langlois, secrétaire de ce syndicat "de la colère des policiers", témoigne pour RMC.fr.

Alexandre Langlois est policier du renseignement territorial, et secrétaire général du syndicat policier VIGI (ex-CGT Police).

"Ce que l’on voit, c’est que M. Macron ne veut pas nous recevoir ni nous répondre, malgré nos appels et nos lettres ouvertes. Or, les propositions sur la réforme du code du travail, les CHSCT qui disparaissent, les Conseils d’entreprise (CE) que nous policiers on n’a jamais eus… C’est l’occasion de parler ce qui va nous arriver. Car c’est une réforme d’Etat. On la fait d’abord dans le privé. Ensuite, ce sera la même pour le public.

On veut déjà manifester en soutien le 12 septembre. On a des revendications communes avec les manifestants. La deuxième chose, c’est qu’il y a des gens qui veulent être violents et qui agressent des agents de police dans le cortège de tête, et qui décrédibilisent tout le mouvement social. Des collègues CRS qui subissent des coups pendant des heures avant de recevoir l’ordre d’intervenir.

"Même manifestant, on est en service 24h/24"

Alors autant y être. En nous plaçant à cet endroit stratégique, on veut leur expliquer que taper, agresser, un policier, ou juste casser la figure à quelqu’un ça ne changera pas les choses. Changer les choses, on y arriver tous ensemble.

Le problème, ou l’avantage, d’être policiers, c’est que l’on est en service 24h/24. Même quand on a la casquette du manifestant, on peut intervenir si l’on voit un acte violent. A ce titre là, si on voit quelqu’un agresser quelqu’un, même hors-service, du fait de notre charte d’engagement, on doit faire cesser l’infraction avec les moyens dont on dispose.

Mais on ne vient pas pour être policiers. On vient pour manifester. Et dans le cortège syndical, le vrai, ça s’est toujours bien passé. C’est seulement à l’avant de la manifestation que le message syndical n’est pas écouté.

"Nos revendications consistaient à s’aligner sur ce qui se faisait dans le privé"

On a nous aussi des raisons de venir. On subit des coupes budgétaires de 370 millions d’euros, on a des commissariats insalubres, du matériel pas aux normes, des heures sup’ à outrance qui détruisent notre vie familiale, des heures de nuit payés 97 centimes supplémentaires…

Dans la police, nos revendications ont longtemps consisté en un alignement sur ce qui se pratiquait dans le privé. J’ai fait des heures de nuit dans le privé, c’était payé 27 euros de plus, pas 97 centimes. Une fois que le code du travail sera cassé, on n’aura plus l’exemple du privé pour faire valoir nos droits.

"Tant pis si on se fait massacrer"

Il y a eu, en 2013, ces policiers italiens qui ont enlevé leur casque en solidarité des manifestants. On va déjà régulièrement dans les manifestations pour apaiser et dialoguer. Si c’est contre-productif, tant pis, on ira dans le cortège de tête, et on se fera massacrer.

Ce qu’on répond à ceux qui nous attaquent sur Twitter, c’est que les centrales syndicales ont toutes voté pour un "défilé pacifique". C’est-à-dire sans des gens qui se greffent sur le cortège pour tout casser.

Certains nous disent avec virulence qu’on n’est pas les bienvenus, que ce n’est pas notre manifestation. Mais il y a un problème, ils inversent les rôles. Ce sont ces éléments violents qui ne sont pas les bienvenus.

Si on était sûr de se faire agresser à 100%, on n’irait pas. Mais il y a une chance qu’on ne le soit. Lors de la manifestation contre la haine anti-flics, en mai 2016, on avait été à la rencontre des contre-manifestants.

Il n’est pas sûr que les autres syndicats nous rallieront. Mais on a eu un joli rassemblement avec le syndicat Unité SGP-FO, à la foire de Châlons, peut être qu’ils viendront aussi cette fois-ci. Du syndicat Alliance (majoritaire), on attend peu de choses. Même quand c’est eux qui proposent une intersyndicale, ils ne font rien.

Ce qui est sûr, c’est qu’on ne sera pas de la manifestation du 23 septembre. On se refuse de participer à une manifestation initiée par un parti politique."

http://rmc.bfmtv.com/emission/des-p...

JPEG - 66.7 ko

Les organisations syndicales ont appelé à une manifestation contre la destruction du Code du Travail, qui protègent les plus faibles. Nous, policiers sommes concernés car c’est nos familles, nos amis, nos connaissances que le gouvernement veut affamer et précariser. Nous nous sommes engagés pour défendre le faible contre l’injustice et non l’inverse.

Monsieur MACRON ne daignant pas répondre à notre lettre ouverte du 13 juillet 2017, nous voulons aussi manifester contre la coupe budgétaire de 370 millions d’euros que nous allons subir, dégradant une nouvelle fois nos conditions de travail et la qualité de vie de nos familles. Nous sommes loin des promesses de la lettre ouverte du candidat de la République En Marche aux policiers du 28 avril 2017…

La conséquence est plus d’insécurité pour tous, au nom de l’austérité. Mais nous ne voulons pas nous habituer à vivre avec le terrorisme, comme Monsieur MACRON. Il faut dire que les 99% de personnes, qui ne sont rien à ses yeux, n’ont pas une protection personnelle permanente…

Pourquoi manifester avec des non policiers ?

En 2016 chacun à manifester de son côté avait manifester de son côté : aucun résultat. Nous avons des revendications communes, agissons ensemble !

Pourquoi le cortège de tête ?

VIGI. propose de se positionner dans le cortège de tête pour faire comprendre à toutes personnes violentes que perturber une manifestation syndicale ou agresser un policier, acte criminel, ne fait que le jeu du gouvernement, en créant une diversion, lui permettant de continuer d’éviter de débattre du fond des sujets.

A défaut, en tant que policiers, nous pourrons intervenir pour défendre nos collègues victimes d’agression, qui n’ont pas le droit de se défendre faute d’ordres cohérents et protéger la Liberté d’expression des manifestants, en interpellant les délinquants et criminels infiltrés dans le cortège.

VIGI. a besoin de vous !

VIGI. invite tous les personnels de la Police Nationale, les élus de la Nation et tous ceux qui veulent soutenir leurs policiers à venir nous rejoindre en tête de cortège place de la Bastille à 13h30 pour marcher jusqu’à place d’Italie le mardi 12 septembre 2017.

Les revendications de VIGI. sur la casse du code du travail :

 Maintien d’un droit du travail commun à tous, pour éviter la mise en place d’un point d’indice pour les différentes fonctions publiques, comme annoncé le 17 juillet par Monsieur MACRON ;
 Maintien de la hiérarchie des normes, pour éviter que demain une note de service puisse avoir plus de valeurs qu’un texte législatif ;
 Maintien de toutes les instances représentatives du personnel et créer dans la Police Nationale de véritable CHSCT, avec formation indépendante des élus et les moyens d’avoir recours à des experts. Ce serait un minimum avec un collègue qui réussit à se suicider toutes les semaines. De plus, si cette réforme passe nous ne pourrons jamais avoir de CE, même si nous sommes + de 140 000 personnels.

Les revendications de VIGI. pour la sécurité de tous, une hausse du budget pour mettre fin :

 A la mise en danger de nos vies avec des véhicules et du matériel insuffisant et obsolètes ;
 Aux commissariats et locaux vétustes, voir insalubres et hors normes légales ;
 Aux cantonnements de CRS insalubres ;
 A un parc informatique datant du XXème siècle ;
 A un manque de formation en adéquation avec nos missions ;
 Aux heures supplémentaires à outrance en dehors de tout cadre légal, à cause du manque de personnels et de l’état d’urgence permanent, qui nous épuisent et détruisent notre vie familiale et sociale ;
 Au manque de personnels par un recrutement massif des personnels de tous corps sur la durée ;
 A la suppression des réservistes.

Les revendications de VIGI. pour les personnels, qui vont jusqu’au sacrifice ultime pour la sécurité de tous :

 Pas de jour de carence pour punir les fonctionnaires malades ;
 La hausse du point d’indice et non son gel ;
 Le maintien de l’indemnité de résidence et non sa suppression ;
 Le maintien des règles liées à la majoration des indemnités des fonctionnaires en postes Outre-Mer et non leurs modifications à notre désavantage ;
 Le maintien du supplément familial de traitement et non sa suppression ;
 Pas de gel de l’avancement durant une année, comme cela a été suggéré ;
 Pas d’augmentation de la CSG ;
 Une retraite calculée sur les 6 derniers mois et non les 20 dernières années ;
 La réinstauration de l’Avantage Spécifique d’Ancienneté (ASA) pour les services départementaux ;
 Un 13e mois, voir aussi le 14e selon les conventions des grosses entreprises ;
 Des chèques restaurant ;
 Une mutuelle digne de ce nom et prise en charge à 50% par l’administration ;
 Des heures de nuit payées double et non 0,97€ ;
 Des jours fériés payés triple ;
 Des heures supplémentaires majorées de 25%, puis 50%, récupérées ou payées selon le choix des personnels et non récupérées à temps égal ;
 Une répartition des primes de performance entre tous les personnels de façon équivalente et non plus de 100 000€ pour un directeur et 300€ pour un adjoint technique ou un gardien de la paix ;
 Le respect des textes en vigueur par notre hiérarchie, plus particulièrement concernant le droit au respect de la vie privée et familiale ;
 Une médecine du travail indépendante ayant pour objectif de soigner les agents et non une médecine aux ordres pour « virer » les personnels arbitrairement voir les pousser au suicide ou à la dépression.

VIGI. le syndicat des personnels de la Police Nationale depuis 1883

https://www.facebook.com/VIGIpn/pos...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Des policiers veulent prendre la tête du cortège le 12 septembre : "Tant pis si on se fait massacrer"
10 septembre 2017 - 00h16 - Posté par Davesnes

Pour faire pièce aux arguments de ces flics qui prétendent nous dire quelle est la bonne façon de manifester, je vous propose de regarder cette émission consacrée à Antonin Bernanos, un jeune militant libertaire qui vient de passer dix mois en détention provisoire sans jamais cesser de clamer son innocence. En mai 2016, Antonin Bernanos était interpellé dans l’enquête sur la voiture de police incendiée quai de Valmy, en marge des manifestations contre la loi travail. Notamment mis en examen pour tentative de meurtre sur policier, le jeune militant antifasciste a été depuis remis en liberté sous contrôle judiciaire, jusqu’à son procès qui doit avoir lieu d’ici quelques jours. Poursuivi sans preuve formelle, sur la foi d’un témoignage unique et anonyme qui s’avèrera être celui d’un policier, Antonin Bernanos revient en détail sur l’affaire en témoignant sur le site "Hors série" (émission exceptionnellement gratuite) :
http://www.hors-serie.net/Speciale/...






Pau : des retraités ont déposé une carte de voeux à l’attention d’Emmanuel Macron
lundi 22 - 15h24
10.000 emplois seraient menacés par le futur "plan de transformation" de Carrefour
lundi 22 - 15h09
La justice espagnole refuse de lancer un mandat d’arrêt européen contre Carles Puigdemont
lundi 22 - 14h30
Yann Moix : Vous avez ­instauré à Calais, monsieur le Président, un protocole de la bavure (video)
lundi 22 - 12h46
de : Yann Moix
Macron avoue à la BBC que les Français voteraient pour la sortie de l’UE ! (video)
lundi 22 - 09h56
de : Pierrick Tillet
Economie solidaire pour des biens communs !
dimanche 21 - 18h47
de : le bris rene
St.BARTH. : Paradis fiscal pour les milliardaires !!!
dimanche 21 - 17h19
de : JO
70 ans du honteux démantèlement de la Sécurité Sociale !
dimanche 21 - 14h35
de : JO
2 commentaires
POUR UNE DECROISSANCE LIBERTAIRE
dimanche 21 - 09h12
de : jean 1
ROBERT GUÉDIGUIAN - Cinéaste
samedi 20 - 22h10
de : Ernest London
J’EMMERDE LE SYSTÈME ET CEUX QUI Y CONTRIBUENT...
samedi 20 - 18h50
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Régularisation fiscale d’Apple : Tout le monde en croque !
samedi 20 - 16h29
MÉLENCHON : « Macron crée un gouffre social » (vidéo)
samedi 20 - 15h52
de : France insoumise
RETOUR DES ZONES DE DAECH (EI).
samedi 20 - 13h30
1 commentaire
L’insolente croissance du Portugal inflige un camouflet au culte de l’austérité de Merkel et Bruxelles
samedi 20 - 10h23
de : Pascal de Lima
1 commentaire
Moins Une
vendredi 19 - 16h07
Politique économique : les Français jugent sévèrement Macron
vendredi 19 - 15h33
de : Grégoire Normand
Journée d’action des Ehpad le 30 janvier
vendredi 19 - 15h17
de : CGT Santé et action sociale et Services publics
2 commentaires
#RDLS51 : LACTALIS, PRISONS, LE MÉDIA, NEUTRALITÉ DU NET (video)
vendredi 19 - 10h08
de : Jean-Luc Mélenchon
2 commentaires
Et puis peut-être que si j’aime Ferré, j’aime aussi Pasolini et Bernanos...
vendredi 19 - 09h49
de : Philippe Guillard
Racistes des années 80, mais racistes vraiment très crétins.
jeudi 18 - 18h31
de : L’iena rabbioso
" Tous les syndicalistes dans la chambre à gaz "
jeudi 18 - 12h40
de : Jeanne Blanquart
1 commentaire
Emission de m . . . . / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 18 - 10h07
de : Hdm
1 commentaire
OFFSHORE - Paradis fiscaux et souveraineté criminelle
jeudi 18 - 07h34
de : Ernest London
Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du gouvernement
mercredi 17 - 20h08
Restriction du droit de grève en Grèce : Tsipras remporte le Thatcher d’or 2018
mercredi 17 - 16h25
de : Stéphane Ortega
Scandale Lactalis : l’enquête de Cash Investigation (video)
mercredi 17 - 10h15
de : Mathieu Ait Lachkar
Maraîchage, boulangeries, entraide : les vrais visages de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
mercredi 17 - 09h12
de : jean 1
2 commentaires
Expulsion de Notre-Dame-des-Landes : Serons-nous à la hauteur ?
mercredi 17 - 08h13
de : jean 1
1 commentaire
LE PREMIER JOURNAL DU MEDIA (video)
mardi 16 - 11h39
1 commentaire
Revue de la semaine 50 : Écologie, libéralisme, fake news, législatives partielles (video)
lundi 15 - 16h00
de : Jean-Luc Mélenchon
LE RAPPORT DONT VOUS ÊTES L’OBJET
lundi 15 - 12h16
de : Ernest London
2 commentaires
Macron met fin à l’assurance chômage - Quelles conséquences pour les travailleurs ?
lundi 15 - 11h13
de : CGT chômeurs rebelles 56
LE PROJET DE LOI ANTI-IMMIGRATION DE MACRON-COLLOMB : ARRÊTER, REFOULER, TRIER, EXPULSER
lundi 15 - 10h47
de : Sept Jours Debout
Emmanuel Besnier, premier de cordée de l’agro-industrie
lundi 15 - 10h07
de : club médiapart
Particularité du moment de renforcement patriarcal : venu de femmes, choquant des hommes !
dimanche 14 - 22h52
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Le droit d importuner le patriarcat
dimanche 14 - 20h19
de : Martine lozano
2 commentaires
Réforme de l’assurance-chômage : « Les chômeurs ne peuvent pas donner leurs points de vue »
dimanche 14 - 17h29
de : Stéphane Ortega
NOUS d’Evgueni Zamiatine
dimanche 14 - 12h53
de : Ernest London
Appel d’un collectif d’artistes « Le Temps de la Palestine »
dimanche 14 - 12h33
de : Collectif 69 Palestine

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La question est de savoir dans quels cas et jusqu'à quel point nous sommes obligés d'obéir à un système injuste. John Rawls
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Bonne année 2018 !!! Soutenez Bellaciao !!! :-)
mardi 2 janvier
de Bellaciao
https://bellaciao.org/souscription (transaction sécurisée) Bellaciao souhaite une bonne année 2018 à toutes celles et tous ceux qui luttent contre le capitalisme et qui se battent pour leur dignité et leur émancipation. Bonne santé, vive la liberté, vive l’amour et vive le communisme ! La lutte continue, on les aura ! Soutenez Bellaciao :) Le serveur et la bande passante coûtent cher, nous ne bénéficions d’aucun financement public, mais exclusivement de financements (...)
Lire la suite
Ça n’arrête pas !
mardi 26 décembre
de Jean-Luc Mélenchon
Et toc ! J’avais prévu mon coup. Mon post du lendemain de Noël est prêt. Mes amis Jean-François et Antoine le publient aussitôt. Que l’adversaire se le dise : nous ne dormons jamais que d’un œil. Voici donc des lignes qui vagabondent sur des sujets de la semaine passée. Je n’en rajoute pas. Je me suis fait reprocher à l’Assemblée nationale d’annoncer des désastres comme si je les souhaitais. À mon invitation à nous rendre maîtres de nos destins, on (...)
Lire la suite
Argentine : plus de 160 blessés lors d’une action contre la réforme des retraites (videos)
mercredi 20 décembre
Impressionnante vue de la marche en #Argentine ce lundi 18 décembre en rejetant la coupe des de la #reformaprevisional que le gouvernement mauricien macri pousse au congrès national, pour modifier la façon dont les retraites et les pensions sont calculées. Le bilan des violents affrontements entre police et manifestants provoqués suite à une mobilisation contre une réforme du régime des retraites s’est alourdi à 162 blessés, selon Todo Noticias. La chaîne de télévision argentine (...)
Lire la suite
LOI TRAVAIL : LE CONSEIL D’ÉTAT ANNULE LE DECRET SUR LE RÉFÉRENDUM D’ENTREPRISE + Conférence de presse (videos)
jeudi 7 décembre
de Info’Com-CGT
3 commentaires
Conférence de presse du 8-12-2017 : Suite à la procédure engagée par une quarantaine de syndicats CGT contre les décrets d’application de la Loi Travail, la décision du Conseil d’Etat vient de tomber : le décret sur les référendum est annulé ! :) :: : Le point de vue de Fiordor Rilov, l’avocat des syndicats ayant engagé cette procédure, lors de l’audience publique du 4 décembre :: : Liste des syndicats CGT à l’initiative de cette démarche juridique : (...)
Lire la suite
Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
samedi 25 novembre
Souscription ici : https://www.helloasso.com/associati... C’est vraiment sympa, de lancer un journal... « Ben voilà, c’est comme d’hab’, les petits-bourgeois ont pris le contrôle du canard. » C’était un peu après, ça. Un peu après les débuts tonitruants de Moins Une, Laurent, plombier, syndicaliste, membre fondateur, tirait à vue sur les journaleux du collectif, confondus dans l’opprobre de la réaction, de la bourgeoisie, de l’intellectualisme (...)
Lire la suite
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite