Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les trahisons de l’esprit coopératif : le cas Sélectour Afat ?
de : YvesB
lundi 4 décembre 2017 - 19h20 - Signaler aux modérateurs

Depuis juin 2016, Laurent Abitbol, président de Marietton Développement, la holding détenant notamment Auchan Voyages, Voyamar ou encore Havas a pris la présidence du groupement coopératif Sélectour Afat, devenu depuis simplement Sélectour. De soirées mondaines en congrès avec Nicolas Sarkozy, de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer autant la mainmise de Laurent Abitbol sur la coopérative, que la gestion financière opaque de certains avantages en nature. Avec une question lancinante : qui paie la facture pour le compte de Laurent Abitbol ?

Selectour est un groupement coopératif français d’agences de voyages, créé en 2010 suite à la fusion des réseaux Selectour Voyages et Afat Voyages. Il s’agit du premier réseau d’agences de voyages en France, avec environ 1300 agences de voyages réparties entre ses membres. Sélectour est une coopérative, donc une structure appartenant à la sphère de l’Economie sociale et solidaire (ESS). Cela suppose entre autres une gouvernance démocratique (chaque sociétaire détient une vois en assemblée générale) et une lucrativité limitée : sans actionnaire à rémunérer, les bénéfices éventuels servent à constituer une épargne de précaution, à investir dans le développement de l’activité ou sont reversés aux membres. En échange de l’adhésion à la coopérative, les sociétaires paient une cotisation destinée à assurer le fonctionnement des services demandés.

Parmi les activités prises en charge par la coopération figurent naturellement un certain nombre d’évènements indissociables de l’activité de l’ensemble des membres : congrès, assemblées générales, et parfois, parce qu’il faut bien décompresser, cocktails et réceptions. Il est totalement normal qu’un acteur coopératif majeur du tourisme organise des événements de rayonnement. De plus, dans une coopérative, le président est également normalement rémunéré, juste rétribution de son investissement dans des fonctions qui parfois viennent s’ajouter à celles auparavant occupées. Dans le cas de Laurent Abitbol, il n’est pas question de paradis fiscaux, de fraudes ou de détournements, mais des questions commencent à se poser sur une éventuelle instrumentalisation de la coopérative Sélectour à son profit personnel et à celui de sa holding Marietton Développement.

Dans un article récemment paru (1), les sociétaires de Sélectour ont ainsi eu la surprise de découvrir que Laurent Abitbol bénéficiait d’une suite au Bristol à l’année, ainsi que d’une voiture de fonction avec chauffeur. Ces dépenses somptuaires cadrent mal avec la présidence d’un acteur de l’Economie Sociale et solidaire. Il aurait par ailleurs désormais table ouverte aux différentes adresses de la maison Paul Bocuse. Laurent Abitbol admet lui-même être un client de longue date du célèbre restaurateur, mais selon des sources internes à la coopérative, ce principe d’une table ouverte serait à mettre en relation avec les prestations payées par Sélectour auprès du restaurateur : le 8ème congrès du réseau Sélectour à Lyon ne va-t-il pas se terminer par un diner gastronomique (2) à l’Abbaye de Collonges au Mont d’Or, un restaurant de Paul Bocuse, suivi d’un concert d’Enrico Macias ? Pour des soirées régulières (3) à 500 personnes, nul doute que le restaurateur est prêt à quelques faveurs. Nul doute non plus au sujet de l’amitié entre Enrico Macias et Laurent Abitbol, fan de la première heure (son dernier projet de LBO s’appellerait l’opération Enrico (4) d’ailleurs). Mais compte tenu de la fréquence des apparitions du chanteur dans les soirées Sélectour et de ses difficultés financières actuelles (5), il n’est pas dit qu’il le fasse bénévolement. Là encore, la question du paiement de la facture est posée, d’autant plus que la transparence n’est pas toujours le point fort de Laurent Abitbol : la venue de Nicolas Sarkozy eu 8ème congrès du réseau à Lyon serait ainsi le fait d’un « donateur anonyme ». « Qui va payer ? », interroge d’ailleurs le Quotidien du tourisme (6) ; la réponse de Laurent Abitbol ne satisfait pas tout le monde : « Je ne souhaite pas le dire pour le moment. […] C’est quelqu’un qui veut me faire plaisir et agit par sympathie pour Nicolas Sarkozy ».

Certains parleront de networking de haut niveau, un domaine dans lequel Laurent Abitbol excelle. La thèse se défend, mais le bénéfice en termes d’image pour la coopérative est discutable puisque politiquement connoté, en dépit des fonctions actuels de Nicolas Sarkozy au sein d’Accor. Quoi qu’il en soit, cela semble surtout profiter à l’actuel président. Les sociétaires de Sélectour sont par contre un peu plus regardant concernant les arrangements entre Sélectour et les sociétés de Laurent Abitbol, et la manière par exemple dont le président a référencé One 4 You auprès de Sélectour. « Je ne gagne pas un euro dessus ! », se défend l’intéressé (7). Difficile d’en être convaincu lorsqu’on sait qu’il détient près de 95% de One 4 You (8). Dans une coopérative, le fait que le président choisisse un fournisseur lui appartenant et n’est pas sans poser de vraies questions éthiques dans une entité relevant de l’économie sociale et solidaire. En d’autres termes, à la fois juge et partie, Laurent Abitbol, n’est-il pas en conflit d’intérêt au détriment des autres coopérateurs ? Ne va-t-il pas favoriser indûment sa société ? La question mérite d’être posée car le président doit se dévouer à une cause collective et non instrumentaliser sa fonction au profit de ses propres intérêts. Dans le cas de One 4 You la ficelle parait un peu grosse : la société se trouve au siège même de Marietton, Laurent Abitbol en détient 95% et il en a même été le président ! Cette affaire n’est-elle pas le symbole d’une grave dérive où un acteur de l’économie sociale et solidaire est instrumentalisé par son président à son seul profit ? François Teyssier (9) de la Quotidienne, qui a suivi l’ascension de Laurent Abitbol depuis ses débuts, explique l’ensemble par un certain « goût du pouvoir […] bousculant parfois au passage l’ordre et les convenances établies […] avec des méthodes, parfois léonines susceptibles de froisser les egos. En tout cas, loin de règles policées de la diplomatie et du politiquement correct ». Une façon polie de parler d’une gouvernance autoritaire, qui n’est pas sans suggérer de possibles conflits d’intérêts. « Il flambe lorsqu’il a les moyens de le faire » ajoute de façon sibylline François Teyssier. Et le coopérative Sélectour lui donne des moyens.

Les signaux d’alerte sont pourtant déjà nombreux pour Laurent Abitbol : en juin dernier, sa réélection à la présidence de la coopérative s’est accompagnée du rejet de son projet New Coop. Peut-être les membres n’ont-ils pas apprécié le chantage au départ de Havas de la coopérative, évoqué en interview à mots couverts (10). Mais à l’origine de ce rejet, il y a surtout « la crainte de voir les membres les plus puissants de Selectour prendre le pouvoir », selon La Quotidienne (11). Et une telle crainte n’est pas forcément sans fondement : à lui seul, Laurent Abitbol représente 300 des 1300 agences de la coopératives, un chiffre qui devrait d’ailleurs augmenter encore en 2018. Une telle prédominance d’un seul acteur au sein de la coopérative ne va pas sans susciter des craintes sur la réalité des rapports de force internes. Et ce, d’autant plus que la coopérative semble surtout travailler désormais au bénéfice des sociétés de son actuel président. Or le conflit d’intérêts ne fait pas partie des valeurs portées par une entreprise de l’économie sociale et solidaire.

1) https://www.laminute.info/laurent-a...

2) http://www.quotidiendutourisme.com/...

3) http://www.quotidiendutourisme.com/...

4) http://www.economiematin.fr/news-la...

5) http://www.lemonde.fr/police-justic...

6) http://www.quotidiendutourisme.com/...

7) http://www.tourmag.com/Laurent-Abit...

8) http://www.economiematin.fr/news-la...

9) http://www.laquotidienne.fr/peau-de...

10) http://www.tourmag.com/Laurent-Abit...

11) http://www.laquotidienne.fr/laurent...



Imprimer cet article





"Malheur au pays dont le prince est un enfant"
vendredi 20 - 20h12
de : Deeplo
Crime de lèse majesté
vendredi 20 - 17h23
de : irae
1 commentaire
CFDT et FO pas de 1er mai unitaire
vendredi 20 - 14h14
2 commentaires
Frédéric Lordon : et voilà le sens du pari du 5 mai
vendredi 20 - 11h43
3 commentaires
Tolbiac évacué par la police à 5 heures du matin !!! (videos et photos)
vendredi 20 - 07h45
1 commentaire
Usager.e.s et grévistes, nous avons les mêmes intérêts :
 la défense d’un service public de qualité au service du public
vendredi 20 - 07h07
de : via Ch DELARUE
Fonctionnaire(s) et syndicalisme : Pour faire société.
jeudi 19 - 22h01
de : Christian DELARUE
L’insoupçonnable profondeur de la déroute / C’est l’heure de l’mettre - Radio
jeudi 19 - 20h07
de : HDM
Notre-Dame-des-Landes : "Le gouvernement est animé par une idéologie individualiste et capitaliste
jeudi 19 - 18h55
de : jean 1
1 commentaire
Etat espagnol : ¡ Ay Podemos !
jeudi 19 - 16h40
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire
info technique concernant le service mail de la poste
jeudi 19 - 16h17
de : info technique
1 commentaire
Grève SNCF : « C’est plus fort qu’en 2014 et 2016, mais moins dynamique. »
jeudi 19 - 08h38
La CGT Mines Energie appelle à la grève à partir de ce jeudi et jusqu’au 28 juin
mercredi 18 - 16h00
Grève : la CGT-RATP dépose un préavis pour jeudi et vendredi
mercredi 18 - 15h34
de : CGT-RATP
Sciences Po Paris à son tour occupée par des étudiants (video)
mercredi 18 - 14h51
2 commentaires
Comme dirait Ruffin un bol d’air...belge (video)
mercredi 18 - 13h26
de : irae
3 commentaires
SNCF : les grèves commencent à peser sur la croissance française
mercredi 18 - 11h15
3 commentaires
Merci Nicolas Hulot, les opérations à Notre-Dame-des-Landes coûtent 300 000 euros par jour à l’Etat...
mercredi 18 - 11h01
4 commentaires
JUSTICE DE CLASSE
mercredi 18 - 09h59
1 commentaire
Ce Roi d’Espagne qui fait la leçon démocratique ! Et la République, bordel !
mardi 17 - 15h16
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Survie : il faut virer Macron par ordonnances populaires !
mardi 17 - 14h14
de : Author : Pierrick Tillet
3 commentaires
19 avril, 1er et 22 mai : printemps larvé ou explosion sociale ?
mardi 17 - 09h20
PLUS MACRON PASSE A LA TÉLÉ, MOINS IL CONVAINC
lundi 16 - 23h07
de : Luttesinvisibles
François Ruffin - On n’est pas couché 14 avril 2018 (video)
lundi 16 - 22h50
Assemblée générale - Rennes 2
lundi 16 - 21h48
Macron... non... non... non... (video)
lundi 16 - 21h44
Les mensonges sanglants de M. Macron
lundi 16 - 21h27
de : Hervé Kempf
3 commentaires
Emmanuel Macron connaît ses classiques (video)
lundi 16 - 21h20
LE 19 AVRIL, C’EST EN GRÈVE POUR REMPLIR LES RUES !
lundi 16 - 18h55
de : Info’Com-CGT
Pierre Laurent : nous pensons qu’une marche du 5 mai réussie est une marche qui additionnerait toutes les forces
lundi 16 - 15h14
de : Pierre Laurent
3 commentaires
Marie-George Buffet : 5 mai pour faire la fête à Macron, belle initiative de François Ruffin
lundi 16 - 14h21
de : Marie-George Buffet
4 commentaires
(videos et photos) Manifestation nationale inter-luttes du 14 avril à Montpellier : 2500 personnes dans les rues, centre-ville retourné, 50 interpellés, une quarantaine de gardes à vue
lundi 16 - 13h55
de : jean 1
PLUS DE 2 HEURES, TOUT CELA, POUR RIEN OU SI PEU !
lundi 16 - 12h29
de : Serge Cercelletti
1 commentaire
Olivier Faure soutient les frappes en Syrie avec Benoît Hamon !!!
lundi 16 - 11h25
3 commentaires
Université de Tolbiac : point de convergence entre cheminots et étudiants (video)
lundi 16 - 09h57
de : Frédéric Dayan
Orange : Préavis de grève national pour le 19 avril 2018
lundi 16 - 09h46
de : CGT FAPT
Communiqué de l’UD CGT 44 suite à la manifestation du 14 avril
lundi 16 - 09h40
de : UD CGT 44
RÈGNE MACRON… GÉNÉRATION SACRIFIÉE !
lundi 16 - 09h31
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
Il faut choisir : être dominé ou organisé pour le bien commun !
dimanche 15 - 19h15
de : LE BRIS RENE
1 commentaire
(Video) 14 avril 2018 à Marseille, la France Insoumise et la CGT s’unissent contre Macron
dimanche 15 - 17h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Trop souvent nous nous contentons du confort de l'opinion sans faire l'effort de penser. John Fitzgerald Kennedy
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite
Pour la création d’un Conseil de déontologie du journalisme en France. Allez jusqu’à 200 000 !!!
dimanche 11 mars
de Roberto Ferrario
Signez ici : https://www.change.org/p/pour-la-cr... Les médias et la presse jouent un rôle majeur dans la vie démocratique d’un pays. Mais ils ont aussi le pouvoir de façonner le débat public. Ce pouvoir peut donner lieu à des abus. D’autant plus qu’ils dépendent de 9 milliardaires pour 90% d’entre eux et du gouvernement pour le service public. L’émission politique de France 2 du 30 novembre 2017 dont j’étais l’invité est un modèle du genre. (...)
Lire la suite
Solidarité avec les cheminots !!!
lundi 5 mars
de Roberto Ferrario
En juin 2016 les cheminots grévistes de Versailles ont reçu un chèque de 15 000 € de la part de quatre organisations membres de la CGT. ;-) En preparation de la greve, on doit se préparer à faire la même chose de maintenant... ;-)
Lire la suite
Élections en Italie : une droite honteuse, un rayon d’espoir à gauche
mercredi 28 février
de Marc Botenga via RF
Attentat néonazi, corruption, mafia… Sur fond d’une crise inouïe, l’Italie s’approche des élections parlementaires du 4 mars prochain. Alors que la social-démocratie assume son virage ultra-libéral, la droite recycle Berlusconi et s’en prend aux étrangers. À gauche, un nouvel acteur essaie de remettre les pendules à l’heure : ce sont les partis traditionnels, et non les migrants, qui sont responsables du chômage et de la précarité. Un attentat, une droite (...)
Lire la suite
Italie : Pourquoi voter pour Potere al popolo !
mercredi 28 février
de Chiara Carratù via RF
Potere al popolo ! est né lors de l’assemblée du 18 novembre en réponse à la crise de la gauche radicale, qui risquait encore une fois de disparaître des bulletins de vote, entraînée dans des alliances avec des forces ambiguës par rapport à leurs relations avec le PD (le parcours du Brancaccio, puis la convergence en grande partie avec Liberi et Uguali), ou présente avec des propositions politiques de faibles impact sur les secteurs d’avant-garde de la classe ouvrière. Voilà (...)
Lire la suite
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite