Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les trahisons de l’esprit coopératif : le cas Sélectour Afat ?
de : YvesB
lundi 4 décembre 2017 - 19h20 - Signaler aux modérateurs

Depuis juin 2016, Laurent Abitbol, président de Marietton Développement, la holding détenant notamment Auchan Voyages, Voyamar ou encore Havas a pris la présidence du groupement coopératif Sélectour Afat, devenu depuis simplement Sélectour. De soirées mondaines en congrès avec Nicolas Sarkozy, de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer autant la mainmise de Laurent Abitbol sur la coopérative, que la gestion financière opaque de certains avantages en nature. Avec une question lancinante : qui paie la facture pour le compte de Laurent Abitbol ?

Selectour est un groupement coopératif français d’agences de voyages, créé en 2010 suite à la fusion des réseaux Selectour Voyages et Afat Voyages. Il s’agit du premier réseau d’agences de voyages en France, avec environ 1300 agences de voyages réparties entre ses membres. Sélectour est une coopérative, donc une structure appartenant à la sphère de l’Economie sociale et solidaire (ESS). Cela suppose entre autres une gouvernance démocratique (chaque sociétaire détient une vois en assemblée générale) et une lucrativité limitée : sans actionnaire à rémunérer, les bénéfices éventuels servent à constituer une épargne de précaution, à investir dans le développement de l’activité ou sont reversés aux membres. En échange de l’adhésion à la coopérative, les sociétaires paient une cotisation destinée à assurer le fonctionnement des services demandés.

Parmi les activités prises en charge par la coopération figurent naturellement un certain nombre d’évènements indissociables de l’activité de l’ensemble des membres : congrès, assemblées générales, et parfois, parce qu’il faut bien décompresser, cocktails et réceptions. Il est totalement normal qu’un acteur coopératif majeur du tourisme organise des événements de rayonnement. De plus, dans une coopérative, le président est également normalement rémunéré, juste rétribution de son investissement dans des fonctions qui parfois viennent s’ajouter à celles auparavant occupées. Dans le cas de Laurent Abitbol, il n’est pas question de paradis fiscaux, de fraudes ou de détournements, mais des questions commencent à se poser sur une éventuelle instrumentalisation de la coopérative Sélectour à son profit personnel et à celui de sa holding Marietton Développement.

Dans un article récemment paru (1), les sociétaires de Sélectour ont ainsi eu la surprise de découvrir que Laurent Abitbol bénéficiait d’une suite au Bristol à l’année, ainsi que d’une voiture de fonction avec chauffeur. Ces dépenses somptuaires cadrent mal avec la présidence d’un acteur de l’Economie Sociale et solidaire. Il aurait par ailleurs désormais table ouverte aux différentes adresses de la maison Paul Bocuse. Laurent Abitbol admet lui-même être un client de longue date du célèbre restaurateur, mais selon des sources internes à la coopérative, ce principe d’une table ouverte serait à mettre en relation avec les prestations payées par Sélectour auprès du restaurateur : le 8ème congrès du réseau Sélectour à Lyon ne va-t-il pas se terminer par un diner gastronomique (2) à l’Abbaye de Collonges au Mont d’Or, un restaurant de Paul Bocuse, suivi d’un concert d’Enrico Macias ? Pour des soirées régulières (3) à 500 personnes, nul doute que le restaurateur est prêt à quelques faveurs. Nul doute non plus au sujet de l’amitié entre Enrico Macias et Laurent Abitbol, fan de la première heure (son dernier projet de LBO s’appellerait l’opération Enrico (4) d’ailleurs). Mais compte tenu de la fréquence des apparitions du chanteur dans les soirées Sélectour et de ses difficultés financières actuelles (5), il n’est pas dit qu’il le fasse bénévolement. Là encore, la question du paiement de la facture est posée, d’autant plus que la transparence n’est pas toujours le point fort de Laurent Abitbol : la venue de Nicolas Sarkozy eu 8ème congrès du réseau à Lyon serait ainsi le fait d’un « donateur anonyme ». « Qui va payer ? », interroge d’ailleurs le Quotidien du tourisme (6) ; la réponse de Laurent Abitbol ne satisfait pas tout le monde : « Je ne souhaite pas le dire pour le moment. […] C’est quelqu’un qui veut me faire plaisir et agit par sympathie pour Nicolas Sarkozy ».

Certains parleront de networking de haut niveau, un domaine dans lequel Laurent Abitbol excelle. La thèse se défend, mais le bénéfice en termes d’image pour la coopérative est discutable puisque politiquement connoté, en dépit des fonctions actuels de Nicolas Sarkozy au sein d’Accor. Quoi qu’il en soit, cela semble surtout profiter à l’actuel président. Les sociétaires de Sélectour sont par contre un peu plus regardant concernant les arrangements entre Sélectour et les sociétés de Laurent Abitbol, et la manière par exemple dont le président a référencé One 4 You auprès de Sélectour. « Je ne gagne pas un euro dessus ! », se défend l’intéressé (7). Difficile d’en être convaincu lorsqu’on sait qu’il détient près de 95% de One 4 You (8). Dans une coopérative, le fait que le président choisisse un fournisseur lui appartenant et n’est pas sans poser de vraies questions éthiques dans une entité relevant de l’économie sociale et solidaire. En d’autres termes, à la fois juge et partie, Laurent Abitbol, n’est-il pas en conflit d’intérêt au détriment des autres coopérateurs ? Ne va-t-il pas favoriser indûment sa société ? La question mérite d’être posée car le président doit se dévouer à une cause collective et non instrumentaliser sa fonction au profit de ses propres intérêts. Dans le cas de One 4 You la ficelle parait un peu grosse : la société se trouve au siège même de Marietton, Laurent Abitbol en détient 95% et il en a même été le président ! Cette affaire n’est-elle pas le symbole d’une grave dérive où un acteur de l’économie sociale et solidaire est instrumentalisé par son président à son seul profit ? François Teyssier (9) de la Quotidienne, qui a suivi l’ascension de Laurent Abitbol depuis ses débuts, explique l’ensemble par un certain « goût du pouvoir […] bousculant parfois au passage l’ordre et les convenances établies […] avec des méthodes, parfois léonines susceptibles de froisser les egos. En tout cas, loin de règles policées de la diplomatie et du politiquement correct ». Une façon polie de parler d’une gouvernance autoritaire, qui n’est pas sans suggérer de possibles conflits d’intérêts. « Il flambe lorsqu’il a les moyens de le faire » ajoute de façon sibylline François Teyssier. Et le coopérative Sélectour lui donne des moyens.

Les signaux d’alerte sont pourtant déjà nombreux pour Laurent Abitbol : en juin dernier, sa réélection à la présidence de la coopérative s’est accompagnée du rejet de son projet New Coop. Peut-être les membres n’ont-ils pas apprécié le chantage au départ de Havas de la coopérative, évoqué en interview à mots couverts (10). Mais à l’origine de ce rejet, il y a surtout « la crainte de voir les membres les plus puissants de Selectour prendre le pouvoir », selon La Quotidienne (11). Et une telle crainte n’est pas forcément sans fondement : à lui seul, Laurent Abitbol représente 300 des 1300 agences de la coopératives, un chiffre qui devrait d’ailleurs augmenter encore en 2018. Une telle prédominance d’un seul acteur au sein de la coopérative ne va pas sans susciter des craintes sur la réalité des rapports de force internes. Et ce, d’autant plus que la coopérative semble surtout travailler désormais au bénéfice des sociétés de son actuel président. Or le conflit d’intérêts ne fait pas partie des valeurs portées par une entreprise de l’économie sociale et solidaire.

1) https://www.laminute.info/laurent-a...

2) http://www.quotidiendutourisme.com/...

3) http://www.quotidiendutourisme.com/...

4) http://www.economiematin.fr/news-la...

5) http://www.lemonde.fr/police-justic...

6) http://www.quotidiendutourisme.com/...

7) http://www.tourmag.com/Laurent-Abit...

8) http://www.economiematin.fr/news-la...

9) http://www.laquotidienne.fr/peau-de...

10) http://www.tourmag.com/Laurent-Abit...

11) http://www.laquotidienne.fr/laurent...



Imprimer cet article





Alerte sur la situation catastrophique des paysans de Gaza
dimanche 21 - 21h05
de : UJFP via La révolte du jardinier
Brésil. Goebbels à l’ère des TIC. Préparation d’une fraude massive pour le second tour de l’élection présidentielle.
samedi 20 - 13h12
de : Smaïl Hadj Ali
Un sculpteur hitlérien débarque à Roubaix ce 20 Octobre 2018
samedi 20 - 09h28
de : Chti LP59
1 commentaire
La Kanaky ne sera pas indépendante après le référendum du 4 novembre
samedi 20 - 08h14
Lorsque le gouvernement viole ...etc.
samedi 20 - 00h10
de : Marc ARAKIOUZO
L’État et les médias lynchent Mélenchon et la FI
vendredi 19 - 21h15
de : JO
“Sondage” RTL : ah merde, 57% des Français approuvent la colère de Jean-Luc Mélenchon !
vendredi 19 - 15h45
de : Pierrick Tillet
1 commentaire
Vive la colère de Jean-Luc Mélenchon et des parlementaires de la FI
vendredi 19 - 15h19
de : Nicole-Edith Thevenin
2 commentaires
On punit en France les travailleurs handicapés
vendredi 19 - 14h57
de : Himalove
Rassemblement « Stoppons l’acharnement contre Gaël »
vendredi 19 - 11h46
Jamal Khashoggi : Un audio donne des détails sordides sur l’assassinat
vendredi 19 - 11h36
Une colère trés juste...
vendredi 19 - 11h29
de : Alexis Corbière
Pour l’instant on peut encore rigoler - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 19 - 11h15
de : Hdm
Goûter-soirée de soutien à la grève des postier-e-s du 92
jeudi 18 - 22h22
Perquisitions à la FI : une agression politique sous couvert de « justice »
jeudi 18 - 21h49
de : JO
1 commentaire
Le soutien du néo-nazi David Duke, ex-chef du KU Klux Klan, à Bolsonaro
mercredi 17 - 16h53
de : Smaïl Hadj Ali
1 commentaire
FO : démission imminente pour Pascal Pavageau ?
mardi 16 - 18h53
Climat et effondrement : « Seule une insurrection des sociétés civiles peut nous permettre d’éviter le pire »
mardi 16 - 09h57
de : jean 1
3 commentaires
L’ANARCHIE EXPLIQUÉE À MON PÈRE
mardi 16 - 09h10
de : Ernest London
Brésil. Le suprémaciste Steve Bannon. L’ami public commun de Jaïr Bolsonaro et Marine Le Pen.
lundi 15 - 20h32
de : Smaïl Hadj Ali
CAPITALISME ET DESTRUCTION
lundi 15 - 20h21
de : Nemo3637
« Plus qu’une marche pour le climat », mais est-ce suffisant ?
lundi 15 - 14h41
Emission : 1938 – Accords de Munich – France et Angleterre pactisent avec les nazis
lundi 15 - 12h37
de : Emission Polémix et La Voix Off
Txetx Etcheverry : « Contre le changement climatique, nous devons agir comme si nous étions en guerre »
dimanche 14 - 09h24
2 commentaires
Main basse sur l’énergie
samedi 13 - 23h04
de : Eliot Nénesse
Comité de soutien à la grève des postie-r-es du 92
samedi 13 - 17h28
202 jours : Soutenons les Postiers du 92 !
samedi 13 - 11h46
LÉO FERRE - LES ANARCHISTES
vendredi 12 - 21h03
de : jean 1
Brésil : les bolsonazis sèment la mort et le terreur
vendredi 12 - 16h19
de : Smaïl Hadj Ali
1 commentaire
Carrefour-Casino : l’emploi sacrifié sur l’autel des « synergies »
vendredi 12 - 14h49
de : David André
LE CAPITALISME A-T-IL UN AVENIR ?
vendredi 12 - 12h48
de : Ernest London
Réforme des retraites : comprendre l’arnaque en 8 minutes
jeudi 11 - 14h56
1 commentaire
LE FLINGUEUR DE CES DAMES - C’est l’heure de l’mettre
jeudi 11 - 10h20
de : Hdm
les postier-e-s des 10ème et 19ème arrondissement en grève majoritaire depuis mardi !
mercredi 10 - 23h20
Le Brésil sur la voie du fascisme ?
mercredi 10 - 12h22
de : Smaïl Hadj Ali
2 commentaires
Olivier ROSAY, militant SUD PTT : nouvelle mise à pied prononcée !
mercredi 10 - 09h46
de : olivier
Bure la porte ferme mal
mardi 9 - 22h28
de : hibou
Le nombre de manifestants ville par ville
mardi 9 - 19h17
Emission : L’Amour et la Révolution
lundi 8 - 12h33
de : Emission Polémix et La Voix Off
Rapports de force se la raconte
lundi 8 - 08h08

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les idées ne sont rien d'autre que les choses matérielles transposées et traduites dans la tête des hommes. Karl Marx
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite