Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Une procureure se condamne elle-même
de : Jean-Luc Mélenchon
dimanche 17 décembre 2017 - 12h54 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 50 ko

Autrefois, on la défendait. Maintenant elle nous agresse. Il est vrai qu’on n’a rien à lui offrir pour l’aider à réfléchir. Entre temps, sa conscience et sa plume ont trouvé acquéreur. Madame Caroline Fourest se bouscule au portillon pour nous lapider mieux et plus souvent que d’autres professionnels de l’exercice. Cet été elle prenait à partie « l’honneur perdu de la France Insoumise ». Rien de moins. Mais il est vrai que nous refusions d’aboyer avec la meute contre le Vénézuéla.

Cette fois-là, après maintes agitations haineuses, la voici devenue un passe-plat ordinaire de la caste. Parti pris systématique pour l’extrême droite des beaux quartiers de Caracas, laïcité à géométrie variable, elle exhibe toute la panoplie du bon petit soldat de la caste. Cette fois-ci, le papier s’intitule « le procureur Mélenchon ». On y trouve une lamentable défense inconditionnelle des valeureux animateurs de « L’Émission politique » et de leurs prestations pourries contre moi. Et un pot-pourri nauséabond de tous les mensonges et ragots de ceux qui recopient trop vite les éléments de langage des agences d’influence.

On y lit par exemple que Chavez a interdit la seule télé d’opposition. C’est là un mensonge repris en boucle depuis des années par les répétiteurs des officines spécialisées. Et ainsi de suite. Le tout oscille entre lèche botte et cire pompe pour les « collègues » susceptibles de lui donner des piges.

Si ce n’était que cela, je ne perdrai pas un instant à en parler, pas plus que je ne le fais de la longue cohorte des deuxièmes couteaux du « zèle-qui-prouve-une-bonne-mentalité ». J’en parle pour que mes lecteurs ne manquent pas de connaître un des personnages de cet acabit, avant de se laisser prendre à ces airs de victime éplorée qu’ils se donnent partout où on leur donne la parole. Car madame Fourest n’est pas seulement caricaturale ! Elle est représentative d’une école particulière de la famille des pédants à gage. C’est la variété « je vous fais la morale à tous » car je prends de la hauteur et « la preuve que j’ai raison c’est que je crache sur tout le monde sans distinction ».

Car pour se faire entendre, elle montre patte blanche à l’opinion dégagiste qui pense à 70% que les médias mentent. Elle se sent donc obligée de dénoncer « la médiocrité abyssale de certains journalistes politiques et l’indécence sadique de certains plateaux de télévision ». Pas très élégante cette dénonciation globalisante ! Et c’est même assez prétentieux de sa part. Mais elle pense fournir avec cette grosse ficelle ce qu’il faut du typique renvoi dos à dos pour pourvoir jeter son fiel avec un air de pure sincérité. Tout ça pour en venir à la proposition de conseil du recours déontologique face aux mensonges volontaires des journalistes. Cette proposition serait une preuve décisive de ma volonté de dictature et de contrôle des médias que « même le FN » n’oserait pas.

Oui, selon Caroline Fourest, le FN, dont elle reprend les arguments, ne serait pas aussi dangereux qu’on a pu le penser. La madame nous accuse donc « sous prétexte de soustraire les médias à l’influence du privé » de « dessiner une mise sous tutelle politique de l’information ». L’indice de cette grave accusation est notre volonté, affichée dans le programme « L’Avenir en commun » de travailler pour avoir des « médias au service du peuple ».

Au service du peuple plutôt qu’a ceux des 9 milliardaires qui contrôlent 90% des médias. C’est-à-dire plutôt qu’aux mains nourricières qui payent Caroline Fourest pour faire son dur métier d’accusatrice publique de la « médiocrité abyssale » et de « l’indécent sadisme » de « certains » de ses confrères ? Ne s’est-elle pas donné la peine encore de fustiger le silence des salles de rédaction contre nos projets ? Et n’a-t-elle pas démasqué les responsables de cette situation que seraient le nombre de nos partisans dans ces rédactions ? Ce nouveau maccarthysme n’a pas peur de la délation puisque c’est pour le bien public. C’est ce que pensent toutes les inquisitions.

Ici, Caroline Fourest tient la preuve de nos intentions criminelles puisque nous allons « jusqu’à proposer de créer un Conseil National des médias composé de professionnels et de parlementaires » ! Horreur ! Prenez la mesure de l’abomination mes chers lecteurs : « ensemble, professionnels et journalistes seraient donc chargé de veiller au pluralisme des opinions mais aussi – et c’est le plus ambigu, écrit madame Fourest – de surveiller la qualité de tous les médias ». Cette surveillance et cette vigilance sur la qualité, seule madame Fourest est habilitée a l’exercer, comme on l’a vu et non pas vous, pauvres manants ! Elle seule peut et doit dénoncer les journalistes à la « médiocrité abyssale » et ceux qui sympathisent avec la Fi, et s’arrange pour que personne dans les rédactions, c’est bien connu, ne dénonce cette organisation plus dangereuse que le FN. Vous avez bien compris ?

C’est pour bien découvrir cette outrance bouffie de suffisance que je ne voulais pas que vous manquiez ça. Certes, les deuxièmes couteaux du zèle sont obligés d’en rajouter pour se faire remarquer. Mais ici c’est davantage. C’est un cas d’école. La personne accuse de ce qu’elle est en train de faire elle-même. Et se faisant, elle confirme l’intérêt de la proposition d’avoir un recours contre le mensonge et la manipulation. Car Bien sûr notre proposition ne prévoit aucun « contrôle politique » ni aucune sanction autre que symbolique.

Madame Fourest ment. Elle le fait sciemment car elle est assez informée pour savoir quelle est la réalité. Et d’abord parce que notre proposition n’a rien à voir avec le Vénézuela. Ses confrères journalistes en attestent. Mais peut-être sont ils d’une « abyssale médiocrité ». En tous cas, Arrêt sur images écrit à ce sujet « À quand un Conseil de déontologie du journalisme ? C’est la proposition portée par Jean-Luc Mélenchon qui a lancé cette semaine une pétition en ce sens. L’idée n’est pas neuve, elle compte d’ailleurs des précédents à l’étranger. De la Belgique au Québec en passant par l’Allemagne, petit tour d’horizon de quelques conseils de presse étrangers… aux pouvoirs très relatifs (…) Si Mélenchon remet l’idée sur le devant de la scène, il n’en est cependant pas l’inventeur : fondée en 2006, l’Association de préfiguration d’un conseil de presse milite pour que soit créé en France un organe de contrôle déontologique des médias, à l’exemple de ce qui existe dans d’autres pays ».

En Belgique, le conseil existe depuis sept ans, au Quebec le conseil a déjà 45 ans de fonctionnement, et davantage en Allemagne. Madame Fourest le sait. Elle ment donc sciemment. Et ces situations ne sont pas des cas isolés. Des instances de déontologie du journalisme existent dans de nombreux pays. Ce sont des structures indépendantes du pouvoir politique. Elles sont composées de représentants des journalistes, de la société civile et parfois des entreprises de presse. Elles offrent un recours aux citoyens ou groupements de citoyens la possibilité de déposer des plaintes au nom de la déontologie. Les sanctions que peuvent imposer ces instances sont généralement symboliques et non disciplinaires. N’est-ce pas ce que nous demandons ?

Assimiler cette demande a une volonté de « contrôle politique » et m’imputer une volonté de répression du fait de cette proposition, signale le niveau du mensonge volontaire de madame Fourest. J’y insiste, voyez la liste des pays qui disposent de ce genre d’instance. Voyez l’ancienneté de leur création. Dans ces conditions quel est le sens de la dénonciation par Caroline Fourest de notre proposition et sa grave mise en cause personnelle ? Car au Conseil de déontologie des journalistes de Belgique, créé en 2009 et déjà cité, s’ajoutent le, Conseil de la presse suédoise, créé en 1916, le Conseil des médias de Finlande, créé en 1927, le Presserat en Allemagne, créé en 1956, le Conseil de la presse du Quebec / Tribunal d’honneur des médias, créé en 1973 et déjà cité, le Conseil de la presse du Chili, créé en 1991, l’Observatoire togolais des médias, créé en 1999, et le Conseil de la presse suisse installé en 1977.

Donc madame Fourest ment. Et si un jour le peuple excédé par les abus de pouvoirs médiatiques décidait de ne pas se contenter de sanctions symboliques mais exigeait des amendes pour mensonge ou des radiations de la carte de presse, je le regretterai car je n’en suis pas partisan. Mais on saurait que c’est à des fautes déontologiques avérées et répétées comme celle de madame Fourest que cela serait dû.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Une procureure se condamne elle-même
17 décembre 2017 - 16h12 - Posté par JOclaude

Saludos Jean-Luc et Bravo pour ton excellente prestation ce jour sur Antenne CNEWS ! Beaucoup de Pédagogie, toujours de la pédagogie et encore dc la pédagogie ! Indispensable pour battre en brèche nos "merdias" et peu glorieux "journaleux" Ah ! Puisse-t-on bientôt avoir un médias audio-visuel de grande écoute pour au moins tenter de briser les torrents de mensonges et de mutisme ! La vérité est Révolutionnaire(Lénine) alors c’est nous qui aurions cette carte à jouer ! Quelle est cette démocratie qui traîne dans la boue son opposition sans droit d’explications quotidiennes ? C’est bien connu : qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son, celui de "La Voix de son Maître"



Une procureure se condamne elle-même
18 décembre 2017 - 10h33 - Posté par triaire

Caroline Fourest ment sur tous les sujets, d’ailleurs certains médias ne veulent plus la produire !
Ne jamais écouter cette nana, elle n’est rien .






RETOUR DES ZONES DE DAECH (EI).
samedi 20 - 13h30
L’insolente croissance du Portugal inflige un camouflet au culte de l’austérité de Merkel et Bruxelles
samedi 20 - 10h23
de : Pascal de Lima
Moins Une
vendredi 19 - 16h07
Politique économique : les Français jugent sévèrement Macron
vendredi 19 - 15h33
de : Grégoire Normand
Journée d’action des Ehpad le 30 janvier
vendredi 19 - 15h17
de : CGT Santé et action sociale et Services publics
1 commentaire
#RDLS51 : LACTALIS, PRISONS, LE MÉDIA, NEUTRALITÉ DU NET (video)
vendredi 19 - 10h08
de : Jean-Luc Mélenchon
2 commentaires
Et puis peut-être que si j’aime Ferré, j’aime aussi Pasolini et Bernanos...
vendredi 19 - 09h49
de : Philippe Guillard
Racistes des années 80, mais racistes vraiment très crétins.
jeudi 18 - 18h31
de : L’iena rabbioso
" Tous les syndicalistes dans la chambre à gaz "
jeudi 18 - 12h40
de : Jeanne Blanquart
1 commentaire
Emission de m . . . . / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 18 - 10h07
de : Hdm
1 commentaire
OFFSHORE - Paradis fiscaux et souveraineté criminelle
jeudi 18 - 07h34
de : Ernest London
Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du gouvernement
mercredi 17 - 20h08
Restriction du droit de grève en Grèce : Tsipras remporte le Thatcher d’or 2018
mercredi 17 - 16h25
de : Stéphane Ortega
Scandale Lactalis : l’enquête de Cash Investigation (video)
mercredi 17 - 10h15
de : Mathieu Ait Lachkar
Maraîchage, boulangeries, entraide : les vrais visages de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
mercredi 17 - 09h12
de : jean 1
2 commentaires
Expulsion de Notre-Dame-des-Landes : Serons-nous à la hauteur ?
mercredi 17 - 08h13
de : jean 1
1 commentaire
LE PREMIER JOURNAL DU MEDIA (video)
mardi 16 - 11h39
1 commentaire
Revue de la semaine 50 : Écologie, libéralisme, fake news, législatives partielles (video)
lundi 15 - 16h00
de : Jean-Luc Mélenchon
LE RAPPORT DONT VOUS ÊTES L’OBJET
lundi 15 - 12h16
de : Ernest London
2 commentaires
Macron met fin à l’assurance chômage - Quelles conséquences pour les travailleurs ?
lundi 15 - 11h13
de : CGT chômeurs rebelles 56
LE PROJET DE LOI ANTI-IMMIGRATION DE MACRON-COLLOMB : ARRÊTER, REFOULER, TRIER, EXPULSER
lundi 15 - 10h47
de : Sept Jours Debout
Emmanuel Besnier, premier de cordée de l’agro-industrie
lundi 15 - 10h07
de : club médiapart
Particularité du moment de renforcement patriarcal : venu de femmes, choquant des hommes !
dimanche 14 - 22h52
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Le droit d importuner le patriarcat
dimanche 14 - 20h19
de : Martine lozano
2 commentaires
Réforme de l’assurance-chômage : « Les chômeurs ne peuvent pas donner leurs points de vue »
dimanche 14 - 17h29
de : Stéphane Ortega
NOUS d’Evgueni Zamiatine
dimanche 14 - 12h53
de : Ernest London
Appel d’un collectif d’artistes « Le Temps de la Palestine »
dimanche 14 - 12h33
de : Collectif 69 Palestine
La compétitivité libérale : cancer de l’économie !
dimanche 14 - 12h01
de : LE BRIS RENE
Dossier spécial : La dimension marxienne de l’anarchisme
samedi 13 - 17h52
de : Alternative Libertaire
3 commentaires
LE SILENCE DE MACRON AU SUJET DES PROPOS RACISTES DE TRUMP.
samedi 13 - 14h17
de : LKP - LIYANNAJ KONT PWOFITASYON
Ignoble émission Envoyé Spécial sur France2 sur le VENEZUELA ! Communiqué de Association France-Cuba
samedi 13 - 11h45
de : JO
4 commentaires
LA NUIT DE TLATELOLCO - Histoire orale d’un massacre d’État
samedi 13 - 09h55
de : Ernest London
D’oubli poème de Fabrice Selingant
samedi 13 - 02h17
de : le Rouge-gorge
Affaires LEVOTHYROX, LACTIVIA : Patrons voyous, suite et pas fin !
vendredi 12 - 20h21
de : JO
La vidéo qui rend justice à la ZAD de Notre-Dames-Des-Landes
vendredi 12 - 16h53
de : jean 1
Jeudi 18 janvier à Nîmes : Débat AL 30 "Les anarchistes et la Révolution russe de 1917"
vendredi 12 - 13h55
de : AL 30
1 commentaire
« Fake news » : à quoi joue l’Elysée ?
vendredi 12 - 09h43
de : SNJ-CGT
2 commentaires
La taxe d’habitation serait remplacée par un autre impôt
vendredi 12 - 09h16
In Memoriam
jeudi 11 - 18h38
de : L’iena rabbioso
CHINE : Macron y roule à son tour des mécaniques ! Mais qui paiera la casse du nucléaire ?
jeudi 11 - 16h38
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Suffit-il de n'être jamais injuste pour être toujours innocent ? Jean-Jacques Rousseau

LE JOURNAL DU MEDIA à 20 heures

Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Bonne année 2018 !!! Soutenez Bellaciao !!! :-)
mardi 2 janvier
de Bellaciao
https://bellaciao.org/souscription (transaction sécurisée) Bellaciao souhaite une bonne année 2018 à toutes celles et tous ceux qui luttent contre le capitalisme et qui se battent pour leur dignité et leur émancipation. Bonne santé, vive la liberté, vive l’amour et vive le communisme ! La lutte continue, on les aura ! Soutenez Bellaciao :) Le serveur et la bande passante coûtent cher, nous ne bénéficions d’aucun financement public, mais exclusivement de financements (...)
Lire la suite
Ça n’arrête pas !
mardi 26 décembre
de Jean-Luc Mélenchon
Et toc ! J’avais prévu mon coup. Mon post du lendemain de Noël est prêt. Mes amis Jean-François et Antoine le publient aussitôt. Que l’adversaire se le dise : nous ne dormons jamais que d’un œil. Voici donc des lignes qui vagabondent sur des sujets de la semaine passée. Je n’en rajoute pas. Je me suis fait reprocher à l’Assemblée nationale d’annoncer des désastres comme si je les souhaitais. À mon invitation à nous rendre maîtres de nos destins, on (...)
Lire la suite
Argentine : plus de 160 blessés lors d’une action contre la réforme des retraites (videos)
mercredi 20 décembre
Impressionnante vue de la marche en #Argentine ce lundi 18 décembre en rejetant la coupe des de la #reformaprevisional que le gouvernement mauricien macri pousse au congrès national, pour modifier la façon dont les retraites et les pensions sont calculées. Le bilan des violents affrontements entre police et manifestants provoqués suite à une mobilisation contre une réforme du régime des retraites s’est alourdi à 162 blessés, selon Todo Noticias. La chaîne de télévision argentine (...)
Lire la suite
LOI TRAVAIL : LE CONSEIL D’ÉTAT ANNULE LE DECRET SUR LE RÉFÉRENDUM D’ENTREPRISE + Conférence de presse (videos)
jeudi 7 décembre
de Info’Com-CGT
3 commentaires
Conférence de presse du 8-12-2017 : Suite à la procédure engagée par une quarantaine de syndicats CGT contre les décrets d’application de la Loi Travail, la décision du Conseil d’Etat vient de tomber : le décret sur les référendum est annulé ! :) :: : Le point de vue de Fiordor Rilov, l’avocat des syndicats ayant engagé cette procédure, lors de l’audience publique du 4 décembre :: : Liste des syndicats CGT à l’initiative de cette démarche juridique : (...)
Lire la suite
Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
samedi 25 novembre
Souscription ici : https://www.helloasso.com/associati... C’est vraiment sympa, de lancer un journal... « Ben voilà, c’est comme d’hab’, les petits-bourgeois ont pris le contrôle du canard. » C’était un peu après, ça. Un peu après les débuts tonitruants de Moins Une, Laurent, plombier, syndicaliste, membre fondateur, tirait à vue sur les journaleux du collectif, confondus dans l’opprobre de la réaction, de la bourgeoisie, de l’intellectualisme (...)
Lire la suite
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite