Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le Média, ses ennemis, et les rentiers de l’information
de : Jacques Sapir
lundi 12 mars 2018 - 11h20 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 100.3 ko

La chaîne de télévision sur internet « Le Média » a été attaquée par une bonne partie de la presse « officielle » ou mainstream depuis ces derniers jours. Ces attaques se sont appuyées sur deux problèmes différends : le désaccord entre la chaîne et une de ses présentatrices, Mme Aude Rossigneux, et l’émission de M. Claude El Khal sur les combats qui ont lieu en Syrie, dans la région de la Ghouta. Au-delà du cas particulier de chacune de ces attaques, elles révèlent en réalité la défense forcenée d’un monopole et des privilèges qui y sont liés par la presse « officielle ». Elles témoignent de l’effondrement de l’esprit démocratique, remplacé par la simple défense des intérêts et des privilèges, dans cette dite presse.

De l’affaire Rossigneux et de son montage en épingle

Les attaques que Le Média a subi ont eu pour prétexte deux faits clairement distinct. Cette chaîne a décidé de mettre fin au contrat d’essai avec une journaliste-présentatrice, suite à un désaccord profond. Ce n’est guère étonnant compte-tenu de la jeunesse de cette chaîne, que n’émet que depuis le mois de janvier. On peut discuter à loisir des modalités, mais il est évident que si un désaccord majeur s’était fait jour, il ne pouvait y avoir d’autre issue que de mettre fin à la période d’essai de cette journaliste. Cependant, il faut souligner l’immense mauvaise foi dont ont fait preuve ceux qui ont prix prétexte de cet incident pour attaquer Le Média. Certains journaux ont publié des articles ne donnant que le point de vue de la plaignante et n’ont pas cherché à s’enquérir de celui de ses collègues restés en place, ni de la direction de Le Média. Ceci en dit long sur des comportements journalistiques où l’on confond désormais systématiquement « opinion » (et l’on a parfaitement le droit d’être opposé à la ligne politique de Le Média) et information. La carence en information invalide alors radicalement les opinions ! Ajoutons que certains ont eu l’audace de comparer le traitement réservé à Mme Rossigneux à celui qui avait été réservé à Mme Aude Lancelin lors de son éviction de L’Obs en 2016. Or, Mme Lancelin n’était pas juste arrivée dans cet hebdomadaire, mais y travaillait depuis des années et y occupait un poste de direction. Rien à voir au conflit entre Le Média et Mme Rossigneux. Cette dernière avait décidé de participer à l’aventure de la création de cette chaîne. Il s’est avéré que ses conceptions, en particulier en matière de présentation, différaient de celles des autres journalistes et responsables. Il était normal qu’elle ne soit pas confirmée dans son poste (et ceci sans préjuger des conditions dans lesquelles cela s’est fait). Dans le cas de Mme Lancelin on est à l’évidence devant une censure, et c’est fondamentalement différent. Que des professionnels se refusent de la comprendre, ou fasse mine de ne pas le savoir, montre simplement à quelles bassesses sont prêts ceux qui mènent une guerre idéologique ou, simplement, défendent leurs privilèges.

A-t-on le droit de parler sur le Syrie ?

Le cas des attaques suscitées par l’émission de M. Claude El Khal est différent dans la forme, mais il révèle le même problème de fond. Ce que l’on reproche à M. El Khal c’est d’avoir voulu prendre du recul sur les événements de la Ghouta, et d’avoir rappelé que nous manquons dramatiquement de sources indépendantes et fiables. Ce faisant, il a rempli son devoir de journalistes. Or, cela n’a pas plus. Des personnes se prétendant journalistes, et toujours à l’affut de sensationnel, mais sans vérifier leurs sources bien souvent, se sont précipitées en vociférant pour « dénoncer » ce journaliste.

Ho là, mesdames et messieurs ; quand on veut donner des leçons, il faut être irréprochables, et quand on monte sur le mat avoir le cul propre ! La presse « officielle » nous a abreuvé de nouvelles horribles sur la Syrie, nouvelles qui, dans de nombreux cas, ont été démenties, voire sérieusement corrigées. Et c’est ce « beau » monde qui vient nous parles des « Fake News » ? Rappelons ici que, sur le Kosovo[1], sur la guerre civile dans l’ex-Yougoslavie, le Koweït en 1990, voire sur la Roumanie, les mensonges les plus énormes ont été véhiculés par la presse dite « officielle ». Un peu de décence apparaît donc comme nécessaire. Cette procession de « grandes âmes » indignées parce qu’un journaliste à simplement fait son travail apparaît pour ce qu’elle : indigne !

Claude El Khal a d’ailleurs parfaitement répondu aux Tartuffes et autres Basiles sur son blog[2].

Une logique de monopole et de rentiers

Il faut maintenant revenir au fond de ce que révèlent ces deux affaires. Que Le Média rencontre une féroce opposition politique est clair. Mais, cela était prévisible. La violence des attaques qui avaient frappées Jean-Luc Mélenchon, et qui l’assaillent encore, indiquait bien que tout ce qui, de manière directe ou indirecte, serait lié à lui subiraient les mêmes assauts. Ceux qui, aujourd’hui, font mine de s’en apercevoir, sont bien naïfs. En fait, la fraction dominante, car elle s’est tellement réduite que l’on ne saurait l’appeler « classe » vit aujourd’hui dans une telle terreur de perdre son pouvoir et, avec lui, les avantages qui en découlent, qu’elle est – littéralement – prête à tout, y compris aux pires mensonges. Mais, la violence de ces attaques ne s’explique pas uniquement par ce réflexe de caste, par cette volonté politique.

On est, aussi, face à une réaction de « rentiers ». Dans les faits, nombre de journalistes (pas tous, heureusement) défendent une rente de situation qui, aujourd’hui, est très gravement menacée par la crise de légitimité et de crédibilité qui les frappe. Un sondage, réalisé par l’IFOP-Fiducial[3], a mesuré cela. On en rappelle ici les chiffres.

Tableau 1

« Diriez-vous qu’aujourd’hui en France, la liberté d’expression est

menacée… ? » (En % des réponses)

Dans les médias dits traditionnels : (télévision, radio, presse) Dans la société d’une manière générale Sur les réseaux sociaux
Oui, tout à fait 25 24 17
Oui, plutôt 42 43 30
TOTAL : Oui 67 67 47
Non, plutôt pas 27 27 40
Non, pas du tout 6 6 13
TOTAL Non 33 33 53

Pour les personnes ayant répondu au sondage, les menaces se concentrent prioritairement sur les « médias traditionnels » et dans la société. Ce qui est aussi très intéressant est le nombre très faible de personnes répondant qu’il n’y a pas « du tout » de menaces sur la liberté d’expression : 6% de l’échantillon. On comprend, dès lors, que l’émergence de nouveaux médias, bien distincts des médias officiels, puisse apparaître comme une menace directe pour ces journalistes. Se sentant donc directement menacés, que soit dans leurs privilèges ou dans leur statut social, ces derniers réagissent de manière brutale et simultanée. On est en présence de la défense d’un monopole de fait, un monopole qui réagit dès qu’il se sent contesté. Il n’est donc besoin de supposer nulle coordination (même si, naturellement, on ne peut exclure qu’il y en ait une…). C’est le même comportement, d’ailleurs, qui vise les journalistes de RT, que ce soit aux Etats-Unis ou en France[4].

Contre la « caste » et pour le pluralisme

Il est donc clair aujourd’hui que la France a un problème avec ses journalistes, tout comme certains de ces derniers ont un problème avec la France et la société dans laquelle ils vivent. De ce point de vue, l’opprobre qui est portée, et non sans raisons, sur cette profession n’est pourtant ni bonne ni saine.

Jean-Luc Mélenchon a, sur son blog, écrit la phrase suivante : « Si la haine des médias et de ceux qui les animent est juste et saine, elle ne doit pas nous empêcher de réfléchir et de penser notre rapport à eux comme une question qui doit se traiter rationnellement dans les termes d’un combat. [5] » Le constat qui sous-tend cette phrase est juste. Il est surtout indiscutable. Mais, la formule de tête est boiteuse ; ce ne sont pas « les médias » qu’il convient de haïr, mais bien certains d’entre-eux, ceux qui chassent en meute, qui sont forts avec les faibles et faibles avec les forts. Il faut donc se donner les moyens, puisque l’information est redevenue « un combat », de développer un véritable pluralisme. Et, pour cela, repenser les aides à la presse, aides qui devraient être distribuées à une véritables presse indépendante et non à des journaux appartenant à des groupes de presse eux-mêmes propriétés d’oligarques.

Mais surtout, il convient de combattre sans trêve et sans relâche cette prétention des journalistes de la « caste » à être les seuls à pouvoir dire la vérité, eux qui se sont couvertes d’approximations et de mensonges. Ils donnent une image effectivement haïssable de leur profession au moment même ou d’honnêtes journalistes risquent, et hélas parfois perdent, la vie en cherchant à l’exercer. Ils sont, aujourd’hui, des dangers bien pire pour la liberté de la presse que tous les tyrans réunis.

[1] Voir la note confidentielle du ministère de la Défense allemand, analysée dans Jürgen Elsässer, La RFA dans la guerre du Kosovo, chronique d’une manipulation, Paris, L’Harmattan, 2002, p. 48-51, ou encore les rapports de Human Rights Watch, Civilian Deaths in the NATO Air Campaign, HRW Reports, vol. 12, n° 1 (D), février 2000, téléchargeable sur http://www.hrw.org/reports/2000/nato et Human Rights Watch, Under Orders – War Crimes in Kosovo, Genève, 2001, rapport consultable et téléchargeable sur http://www.hrw.org/reports/2001/Kosovo

[2] voir : https://claudeelkhal.blogspot.fr/20...

[3] https://www.fiducial.fr/fr/Actualites-FIDUCIAL/Les-moyens-de-l-audiovisuel-public-et-les-menaces-pesant-sur-la-liberte-d-expression

[4] Voir l’article d’Aaron Mathé dans Le Monde Diplomatique, https://www.monde-diplomatique.fr/2017/12/MATE/58207

[5] Blog du 26 février : https://melenchon.fr/2018/02/26/la-semaine-ou-macron-devisse-bain-de-boue-pour-tous/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le Média, ses ennemis, et les rentiers de l’information
12 mars 2018 - 13h07 - Posté par irae

l’on confond désormais systématiquement « opinion » (et l’on a parfaitement le droit d’être opposé à la ligne politique de Le Média) et information

On peut parler aussi de gros mensonges quand l’information exacte ayant enfin été apportée des "journalistes", (du "service public" payé par les gueux pour servir les intérêts des possédants), de fr5 continuent de relayer effrontément la nouvelle du "licenciement" et poursuivent goûlument en égrainant la liste des socios bobo ayant quitté une aventure bien trop audacieuse pour leurs frêles épaules.






Hommage de l’UJFP à Gisèle Felhendler
mercredi 19 - 07h18
de : UJFP
Rejoignez le Collectif des pisseurs involontaires de glyphosate
mercredi 19 - 06h46
de : Pissou
Les petits pas.
mardi 18 - 21h07
de : L’iena rabbioso
Viols : « Que cette guerre cesse »
mardi 18 - 16h57
1 commentaire
LE MYTHE DE LA THÉORIE DU RUISSELLEMENT
mardi 18 - 08h31
de : Ernest London
1 commentaire
Jann Halexander ’Ceci n’est pas l’Afrique’ 12 octobre, Atelier du Verbe, Paris
mardi 18 - 01h34
de : Bruno
Grande fête du livre Paris samedi 22 septembre 2018
lundi 17 - 23h11
de : frank
ELYSEE , journée du patrimoine : un conseil à un chômeur !
dimanche 16 - 16h54
de : JO
1 commentaire
CLINIQUE DE LA PINEDE (PO)
dimanche 16 - 15h18
La terre dévorée par l’économie ...
dimanche 16 - 12h31
La fête de l’Humanité.
dimanche 16 - 09h22
de : Régis de Nimes.
1 commentaire
Rémo Gary et Debronckart
dimanche 16 - 09h19
de : Norbert Gabriel
Benalla devant le Sénat ?
samedi 15 - 14h48
de : JO
ELYSEE : Un autre raté !
samedi 15 - 14h30
de : joclaude
2 commentaires
Plan pauvreté : Emmanuel Macron en pompier pyromane
samedi 15 - 11h10
2 commentaires
La nouvelle ministre des Sports occupe un logement social !
vendredi 14 - 09h00
de : JO
1 commentaire
ÉCOLOGIE OU CATASTROPHE - LA VIE DE MURRAY BOOKCHIN
vendredi 14 - 07h33
de : Ernest London
Appel des travailleurs iraniens de la métallurgie aux syndicalistes et aux pacifistes du monde entier
jeudi 13 - 21h38
de : Lepotier
Hivers nucléaire.
jeudi 13 - 19h26
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
BRESIL : La démocratie bafouée : LULA interdit de Candidat à la Présidence !
jeudi 13 - 17h58
de : JO
1 commentaire
PETIT PRÉCIS RADIOPHONIQUE de la lutte de classe à la mode franco-belge
jeudi 13 - 13h00
de : C’est l’heure de l’mettre
L’alliance Chine/Russie l’emportera t-elle en la guerre économique que perdit l’URSS ?
jeudi 13 - 10h12
de : JO
1 commentaire
SAMEDI 22 : Repas de soutien aux postier-es du 92 en grève depuis le 26 mars
jeudi 13 - 08h46
Démission de Laura Flessel ! On savait dans les hautes sphères du pouvoir !
mercredi 12 - 19h34
de : JO
1 commentaire
Enregistrement de salariés à leur insu par des visiteurs mystère
mercredi 12 - 18h20
de : Visiteur Mystere de chez Field & Solutions
Licenciements : avec la rupture conventionnelle collective, le nombre de PSE baisse
mercredi 12 - 16h03
Venezuela : Ces millions d’étrangers qui sont bien au Venezuela !
mardi 11 - 19h21
de : JO
1 commentaire
Communiqué CGT : Luttons contre les violences d’extrême droite
mardi 11 - 11h59
de : jean 1
Relaxe des inculpés du 9 avril de la fac de Nanterre !
mardi 11 - 10h03
Les gendarmes évacuent violemment la Zad du Moulin, près de Strasbourg
lundi 10 - 12h53
de : jean 1
2 commentaires
MANIFESTATION POUR LA LIBÉRATION DE GEORGES IBRAHIM ABDALLAH À LA FÊTE DE L’HUMA, SAMEDI 15/09 - 15H00
dimanche 9 - 21h26
Les marches mondiales pour le climat ou le triomphe de l’ingénierie sociale
dimanche 9 - 19h29
de : N.Cazaux
17 commentaires
POLITIQUE QUALITÉ - Le chemin est individuel, collectif et politique
dimanche 9 - 17h32
de : Ernest London
L’extrême droite a tué une centaine de personnes en Europe en dix ans
dimanche 9 - 15h27
L’abécédaire de Murray Bookchin
dimanche 9 - 12h10
de : jean 1
Le féminisme au masculin.
samedi 8 - 20h16
de : L’iena rabbioso
VOLS PRIVES GOUVERNEMENTAUX : CQFD !
vendredi 7 - 21h58
de : JO
MANIFIESTA 2018 : 9IÉME ROUND C’est ce week end
vendredi 7 - 18h19
de : L’heure de l’mettre
1973 de Jean-Pierre Levaray
vendredi 7 - 13h17
de : Ernest London
1 commentaire
En France, il est possible de se faire tabasser parce qu’on est gay
vendredi 7 - 09h49
de : Julien Lefebvre

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Un peuple qui n'aide pas son théâtre est moribond, s'il n'est déjà mort.Federico Garcia Llorca
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite