Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

VENEZUELA : Une réforme agraire qui ne plaît pas à tout le monde !
de : JO
lundi 14 mai 2018 - 11h59 - Signaler aux modérateurs

NDLR : Voilà comment les nantis d’hier aiment la démocratie : ceux qui ont droit de manger et ceux n’ayant aucun droit ! C’est beau la société à deux vitesses jusqu’au pousse au crime !

Venezuela : Assassinat de 2 paysans enlevés vendredi 13 Mai 2018, 15:02pm | Publié par Bolivar Infos

Samedi matin, les paysans enlevés par des paramilitaires colombiens dans a soirée d’hier ont été retrouvés assassinés. Jesús León et Guillermo Toledo faisaient partie du groupe de familles paysannes qui réclamaient 336 hectares de la ferme Palo Quemao, soi-disant propriété du propriétaire terrien Carlos Pardi, dans la municipalité d’Arismendi de l’état de Barinas, a annoncé le Courant Révolutionnaire Bolívar Zamora (CRBZ) sur son site.

Les 2 paysans étaient membres du « Conseil Communal Robert Serra » composé de 56 familles qui, le 23 novembre 2017, avaient été délogées illégalement et par la violence des terres qu’elles cultivaient depuis 5 ans avec une diversité de cultures dans une zone de 200 hectares restituée au propriétaire terrien qui laissait ses terres en friche.

Ce jour-là, une commission mixte composée de membres de la police de l’état de Barinas et de la Garde Nationale Bolivarienne (GNB) de la Municipalité d’Arismendi, « sans prononcer un mot et en violant tous les droits de l’homme, ont menacé les paysans, » selon ce que raconte la communauté. Sans montrer d’ordre d’expulsion et sans donner d’explications, « ils sont entrés dans nos logements, les ont démolies et détruites, ont brûlé nos affaires et nos outils, les moteurs pour le travail agricole et les motos. 52 familles ont été expulsées. »

En même temps, 9 membres de la communauté ont été arrêtés après avoir été accusés de « troubles à l’ordre public et d’état d’ébriété » et sont encore sous le régime de présentation.

Le cas de cette communauté s’inscrit dans l’escalade de violence, de criminalisation, de judiciarisation et d’expulsions contre les paysans qui a augmenté pendant cette dernière année et demie, une situation qui, à cause de sa gravité, a provoqué le soutien ferme du président Nicolás Maduro envers le mouvement paysan : « Cette Révolution n’est pas une Révolution complice des propriétaires terriens ! C’est une Révolution des paysans, des paysannes, de la justice ! »

Ce même jour, le Président a exigé que l’Assemblée Nationale Constituante fasse une enquête (ANC) : « Une enquête sérieuse pour punir sévèrement ceux qui s’allient aux propriétaires terriens ! Il est interdit d’expulser les communautés paysannes ! » a assuré le président.

Jesús León et Guillermo Toledo avaient fait partie des délégations paysannes sui, du 23 au 25 avril, se sont rendues à Caracas pour résoudre ces affaires et pour être reçues par l’ANC, le Parquet, le Ministère du Pouvoir Populaire pour l’Agriculture de Production et des Terres et l’Institut National des Terres (INTi).

Quelques données ur la plantation Palo Quemao

Selon les communautés paysannes de cette zone, la lutte pour la récupération de cette plantation remonte aux années 70. Le propriétaire présumé est actuellement Carlos Eduardo Pardi Moncada, représentant de l’entreprise commerciale Agropecuaria Mañongo C.A.

Bien que les données concernant sa taille réelle ne concordent pas toutes, selon ce que le patron présumé a déclaré devant le Tribunal Agricole, la ferme Palo Quemao engloberait presque 4 800 hectares de terre.

Le 22 mars 2017, après des dénonciations répétées disant que ces terres étaient en friche et la mobilisation des paysans pour faire valoir le droit à la terre grâce à une session du Directoire, le président de l’INTi de l’époque, José Ávila, a clôturé une procédure de récupération partielle concernant la ferme Palo Quemao. Ce jour-là, 336 hectares ont été récupérés pour être assignés à 7 coopératives agricoles. Mais en :même temps, on a remis à Agropecuaria Mañongo C.A. Un Certificat de Plantation Améliorable sur plus de 1 806 hectares.

Les terres en production et celles des membres du « Conseil Communal Robert Serra » à qui on parlait de « déplacement »n’étaient pas concernées par cette mesure. Il faut souligner qu’on n’a même pas pris en considération les autres hectares de terre de la plantation.

Le 20 octobre 2017, l’entreprise commerciale Agropecuaria Mañongo C.A. Carlos Eduardo Pardi Moncada dépose devant le Tribunal Agricole une plainte pour obtenir une « mesure de protection agro-alimentaire et de l’environnement » sur la ferme.

Le 23 novembre, sans aucun mandat de la justice, a lieu l’expulsion violente des familles du « Conseil Communal Robert Serra. »

Le 12 décembre 2017, une première inspection de la justice a lieu pour déterminer le bien-fondé de la mesure de protection. Face à l’évidence que la propriété était sous-exploitée, Pardi Moncada explique qu’à cause des « envahisseurs, » il n’a pas pu faire les améliorations et augmenter, par exemple, le troupeau de buffles. Cette information concernant l’extension du troupeau donnée par Pardi Moncada ne coïncide pas avec les calculs réalisés par l’Arc GIS-ArcMapversión 10.1, un programme officiel de l’Institut National des Terres. Il y est évident que la soi-disant propriété est composée par 6 lots de terrains. En même temps, on ne peut pas classer les sols pour définir leur utilisation.

Le 19 janvier 2018, le Premier Tribunal de Première Instance Agricole de la Circonscription Judiciaire de l’état d’Apure et de la Municipalité d’Arismendi de l’état de Barinas accorde « une mesure de protection anticipée sur la production agro-alimentaire et l’activité agricole et sur l’environnement » pour les 1 806 hectares et pour une durée de 24 mois.

Sur l’autre moitié de la plantation, on ne dit rien. Les membres du « Conseil Communal Robert Serra. » attendent une inspection de l’INTi pour pouvoir mettre en place le processus de récupération. Le harcèlement de la communauté paysanne continue jusqu’à en arriver à l’enlèvement des 2 camarades, hier.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos



Imprimer cet article





Climat et effondrement : « Seule une insurrection des sociétés civiles peut nous permettre d’éviter le pire »
mardi 16 - 09h57
de : jean 1
2 commentaires
L’ANARCHIE EXPLIQUÉE À MON PÈRE
mardi 16 - 09h10
de : Ernest London
Brésil. Le suprémaciste Steve Bannon. L’ami public commun de Jaïr Bolsonaro et Marine Le Pen.
lundi 15 - 20h32
de : Smaïl Hadj Ali
CAPITALISME ET DESTRUCTION
lundi 15 - 20h21
de : Nemo3637
« Plus qu’une marche pour le climat », mais est-ce suffisant ?
lundi 15 - 14h41
Emission : 1938 – Accords de Munich – France et Angleterre pactisent avec les nazis
lundi 15 - 12h37
de : Emission Polémix et La Voix Off
Txetx Etcheverry : « Contre le changement climatique, nous devons agir comme si nous étions en guerre »
dimanche 14 - 09h24
2 commentaires
Main basse sur l’énergie
samedi 13 - 23h04
de : Eliot Nénesse
Comité de soutien à la grève des postie-r-es du 92
samedi 13 - 17h28
202 jours : Soutenons les Postiers du 92 !
samedi 13 - 11h46
LÉO FERRE - LES ANARCHISTES
vendredi 12 - 21h03
de : jean 1
Brésil : les bolsonazis sèment la mort et le terreur
vendredi 12 - 16h19
de : Smaïl Hadj Ali
1 commentaire
Carrefour-Casino : l’emploi sacrifié sur l’autel des « synergies »
vendredi 12 - 14h49
de : David André
LE CAPITALISME A-T-IL UN AVENIR ?
vendredi 12 - 12h48
de : Ernest London
Réforme des retraites : comprendre l’arnaque en 8 minutes
jeudi 11 - 14h56
1 commentaire
LE FLINGUEUR DE CES DAMES - C’est l’heure de l’mettre
jeudi 11 - 10h20
de : Hdm
les postier-e-s des 10ème et 19ème arrondissement en grève majoritaire depuis mardi !
mercredi 10 - 23h20
Le Brésil sur la voie du fascisme ?
mercredi 10 - 12h22
de : Smaïl Hadj Ali
2 commentaires
Olivier ROSAY, militant SUD PTT : nouvelle mise à pied prononcée !
mercredi 10 - 09h46
de : olivier
Bure la porte ferme mal
mardi 9 - 22h28
de : hibou
Le nombre de manifestants ville par ville
mardi 9 - 19h17
Emission : L’Amour et la Révolution
lundi 8 - 12h33
de : Emission Polémix et La Voix Off
Rapports de force se la raconte
lundi 8 - 08h08
SAUVEZ UN LIEU ASSOCIATIF PARISIEN A RAYONNEMENT NATIONAL
dimanche 7 - 22h41
de : frank
Analyse politique : Une ferme, un monde, une guerre, la nécessité d’un réseau de résistance internationale (EZLN)
dimanche 7 - 22h11
de : ZAPATISTE
5 X 73 = 365 / Relancer la lutte des classes dans toute l’Europe !
samedi 6 - 00h49
de : Marc ARAKIOUZO
Faut-il pendre les entrepreneurs ?.
vendredi 5 - 20h50
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
« MIGRATIONS » : POUR UNE POSITION INTERNATIONALISTE RESPONSABLE
vendredi 5 - 15h58
de : Jo-dez
Reprendre c’est Reprendre !
vendredi 5 - 15h21
de : C’est l’heure de l’mettre
2 octobre 1968 : LA NUIT DE TLATELOLCO - massacre d’État au Mexique
jeudi 4 - 11h06
de : Ernest London
Il faut sauver le pavillon Aquarius
jeudi 4 - 10h12
1 commentaire
Discussions sur L’Afrique l’Algérie La Syrie
jeudi 4 - 00h00
de : SAÏD Bouamama
être né sous le signe de l’hexagone.
mercredi 3 - 22h11
de : L’iena rabbioso
Dégradation, Présidence et Doigt d’Honneur.
mercredi 3 - 19h40
de : Claude Janvier
RADICALISATION EXPRESS - Du gaullisme au Black Bloc
mardi 2 - 19h06
de : Ernest London
Licenciements : quatre délégués syndicaux en grève de la faim contre le plan social de Happychic
mardi 2 - 17h27
Bolloré contre Bastamag : la saison 2
mardi 2 - 15h33
de : jean 1
La gratuité des Transports en commun, c’est non seulement possible mais nécessaire en Ile de France
lundi 1er - 13h11
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
ECOLOGIE, CAPITALISME ET HULOT
lundi 1er - 11h47
de : Raymond H
1 commentaire
NOUS VOULONS DES COQUELICOTS
lundi 1er - 07h39
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si je diffère de toi, loin de te léser, je t'augmente. Antoine de Saint-Exupéry
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite