Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Plutôt que Parcoursup... si on essayait l’école anarchiste ?
de : jean 1
mardi 26 juin 2018 - 10h17 - Signaler aux modérateurs

de Isabelle Attard

JPEG - 81 ko

L’esprit de compétition et de sélection, qui envahit l’école après avoir assommé le monde du travail, atteint son paroxysme avec Parcousup. Notre chroniqueuse revient sur une autre vision de l’éducation, celle des pédagogues anarchistes se battant pour l’émancipation des individus.

Isabelle Attard a été députée écologiste du Calvados. Elle se présente comme «  écoanarchiste  ».

Isabelle Attard.

Alors que des centaines de milliers de jeunes Français passent le bac et s’interrogent sur leur avenir, le gouvernement leur a clairement annoncé la couleur : sélection partout  ! Le (dys)fonctionnement de Parcoursup a suscité la colère légitime des lycéens et étudiants. Les représailles sont tombées immédiatement. On ne conteste pas les merveilleuses «  réformes  » du tout puissant Jupiter impunément. Les lycéens d’Arago et leurs parents en savent quelque chose.

J’enrage.

Comment peuvent-ils brutalement décider de casser les rêves de nos enfants  ? Oh  ! je sais, tout n’a pas commencé avec Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal. Mais aujourd’hui, à l’école comme ailleurs, le mépris est de mise. Le mépris de classe envers ceux qui ne sont pas partis en voyage linguistique à l’étranger, ceux qui ont redoublé, ceux qui ne sont pas dans les «  bons  » lycées.

J’étais, pendant quelques années, secrétaire de la commission des Affaires culturelles et Éducation de l’Assemblée nationale. J’avais des rêves, des modèles, quelques «  figures tutélaires  ». Tous à l’opposé de cette sélection destructrice.

«  Laissez l’enfant faire lui-même ses découvertes  » 

Parmi ces figures cohabitent Jean Zay (je vous expliquerai pourquoi une prochaine fois, promis) et trois pédagogues anarchistes qui ont montré le chemin à suivre il y a plus d’un siècle. Ils sont guidés par le postulat, extrêmement puissant, que l’émancipation de l’individu par l’instruction aboutirait naturellement à la transformation de la société et que l’observation et le respect de la nature sont indissociables du développement personnel de chaque enfant. C’est ainsi que le catalan Francisco Ferrer a imaginé son école moderne. Il a ouvert la première à Barcelone en 1901. Il y en aurait près de cent dans toute l’Espagne quelques années plus tard, et l’école moderne de New York a ouvert en 1911.

Francisco Ferrer a rencontré Sébastien Faure et Paul Robin à Paris. Ce dernier avait déjà réfléchi à son concept d’école intégrale car, entre 1880 et 1894, il dirigeait l’orphelinat de Cempuis, dans l’Oise, en promouvant l’émancipation par le travail manuel et l’observation de la nature : «  Laissez l’enfant faire lui-même ses découvertes, attendez ses questions, répondez-y sobrement, avec réserve, pour que son esprit continue ses propres efforts, gardez-vous par-dessus tout de lui imposer des idées toutes faites, banales, transmises par la routine irréfléchie et abrutissante.  » S’ils avaient vécu aujourd’hui, Jean-Michel Blanquer les aurait traités de «  pédagogistes  » en remettant fissa au programme la dictée, l’uniforme, la leçon de morale et les fables de La Fontaine  !

En 1904, s’appuyant sur les expériences de Ferrer et Robin, Sébastien Faure créa à son tour une école, «  la Ruche  ». Il ne voulait ni dépendre de l’État ni créer une école privée. L’enseignement était gratuit pour des enfants issus de milieux très modestes. Pour rémunérer les enseignants et nourrir les enfants, la Ruche fonctionnait selon le modèle coopératif. Faure donnait des conférences pour financer son école. Toutes les communautés éducatives des trois pédagogues étaient en autogestion et permettaient de développer à la fois les libertés et les responsabilités.

Ce travail d’émancipation, de construction de l’individu, sans compétition, sans stress inutile 

Ces trois libres-penseurs prônaient, entre autres, un enseignement mixte dans une école laïque. Cela leur valut les foudres, et l’acharnement contre eux, de l’Église catholique. Francisco Ferrer est mort fusillé en 1909 sous la pression cléricale, Paul Robin dut démissionner de Cempuis. Quant à Sébastien Faure, resté farouchement pacifiste comme Errico Malatesta, il ne put poursuivre ses conférences pendant la guerre et ferma la Ruche en 1917.

Aujourd’hui, les pédagogies Montessori et Freinet poursuivent ce travail d’émancipation, de construction de l’individu, sans compétition, sans stress inutile. Les écoles démocratiques alternatives se développent en se heurtant malheureusement souvent à des problèmes financiers.

Une des écoles héritières de la Ruche, de Cempuis et de l’école moderne se trouve en Espagne, près d’Alicante. Ojo de Agua existe depuis 1999 et regroupe près de 80 jeunes. L’écologie est partout comme le respect (respect de la nature, de l’individu et des autres), la liberté et l’entraide. Les notes n’existent pas…

Ferrer, Robin et Faure étaient tous trois opposés au système de notation. Sébastien Faure disait : «  Ainsi, ce qu’on sème, par le classement, c’est : chez les premiers, la vanité, la présomption, le mépris des inférieurs, l’arrivisme quand même  ; chez les derniers, l’envie, le découragement, le dégoût de l’effort, la résignation.  »

Voilà ce que sème Jupiter. Rien de positif n’en germera. Sauf si les jeunes eux-mêmes en décident autrement  !

https://reporterre.net/Plutot-que-P...



Imprimer cet article





LA HAVANE : Ouverture du 24ème Forum des Mouvements Sociaux de Sao Paulo
mardi 17 - 20h54
de : JO
SYRIE : Un menteur nommé Macron !
mardi 17 - 20h35
de : JO
Nous au Red Star de St Ouen !
mardi 17 - 13h28
de : Un vrai rouge
MORTS PAR LA FRANCE - Thiaroye 1944
mardi 17 - 07h35
de : Ernest London
Adieux aux armes : à Deraa, des radicaux remettent des dizaines de chars à l’armée syrienne
lundi 16 - 14h55
de : JO
2 commentaires
Foot-identitaire : un make-up BBR pour femmes et hommes... en luttes !
dimanche 15 - 16h18
de : Delarue Christian
5 commentaires
OTAN : La guerre qu’ils ne pourront jamais gagner : celle contre les Peuples !
dimanche 15 - 10h40
de : JO
NATIONALISME FESTIF ! VRAIMENT ? ...
dimanche 15 - 09h16
de : philippedechatillon
2 commentaires
Déconnexion massive avant la coupe du monde
dimanche 15 - 01h20
de : CLAP‎
Le sénat Irlandais vote l’interdiction des produits issus des colonies israéliennes
samedi 14 - 20h24
de : JO
MAUVAISES MINES - Combattre l’industrie minière en France et dans le monde
samedi 14 - 19h14
de : Ernest London
L’équipe de France de football : des fantassins en uniforme bleu blanc rouge frappé du coq.
samedi 14 - 16h37
de : René HAMM
Ce matin, nouvelle action sur le Tour de France d’Info’Com-CGT (reportage photo + video)
samedi 14 - 15h58
de : Collectif Bellaciao
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
vendredi 13 - 14h57
de : Info’Com-CGT
Maurice Lévy, le premier des premiers de cordée, préfère investir au Luxembourg !
vendredi 13 - 11h10
de : Hervé Nathan
Les constructions en bois, prisonnières de l’industrie chimique ?
vendredi 13 - 11h00
de : Pierre Fournier
Stand Info’Com-CGT – Sipc-CGT à la Fête de l’Huma !
jeudi 12 - 22h06
de : Info’Com-CGT
La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris
jeudi 12 - 21h36
de : Laurent Jézéquel
TRÈS BRÈVE RELATION DE LA DESTRUCTION DES INDES
jeudi 12 - 20h29
de : Ernest London
Sommet de l’OTAN : Mais qui a peur de quelques pacifistes ?
jeudi 12 - 16h06
de : jean 1
RASSEMBLEMENT SOUTIEN À GAËL, MOUNIR ET XAVIER CONVOQUES AU COMICO
mercredi 11 - 15h55
NICARAGUA : S’informer autrement !
mercredi 11 - 11h03
de : JO
Au château de Versailles, le discours creux du roitelet Macron
mardi 10 - 18h25
de : JO
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
mardi 10 - 14h22
1er Festival des Passeurs d’Humanité du 12 au 15 juillet dans la vallée de la Roya !
mardi 10 - 10h55
de : Les Ami.e.s de la Roya
Penser l’oligarchie, la classe dominante et le peuple-classe
mardi 10 - 00h42
de : Christian DELARUE
5 commentaires
BRESIL : LULA RESTE EN PRISON ! (à suivre)
lundi 9 - 11h11
de : JO
J.LUC MELENCHON : MACRON, C’EST LA MONARCHIE PRÉSIDENTIELLE ABSOLUE
dimanche 8 - 20h34
de : JO
BRESIL : LULA libéré après d’immenses MANIFS. populaires !
dimanche 8 - 20h09
de : JO
Livreurs à vélo : pas de pizzas pour la fin du Mondial
dimanche 8 - 12h30
SUR-TRAVAIL en Autriche et extrême-droite : 12H/j et 72 H/sem !
dimanche 8 - 12h27
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA BOMBE - De l’inutilité des bombardements aériens
samedi 7 - 10h08
de : Ernest London
Uranium Gate sur Léman
samedi 7 - 07h14
de : iwou
Migrants : le Conseil constitutionnel censure le "délit de solidarité", aider un clandestin ne doit pas être puni
vendredi 6 - 13h03
3 commentaires
Pinkwashing : la Marche des fiertés objet de toutes les récupérations
jeudi 5 - 08h48
2 commentaires
Destruction du village palestinien de Khan el-Ahmar par Israël (video)
jeudi 5 - 08h09
1 commentaire
TAZ - ZONE AUTONOME TEMPORAIRE
jeudi 5 - 07h44
de : Ernest London
2 commentaires
Repas de soutien aux Postiers du 92
mercredi 4 - 20h43
Postiers 92 : Toujours là !
mercredi 4 - 20h38
80 Kms./h. : Et si ?
mardi 3 - 20h07
de : JO
10 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. Pierre Dac
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite