Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les fascistes, dehors !
de : voixsanspapiers
samedi 30 juin 2018 - 10h26 - Signaler aux modérateurs

Un revenant hante l’Europe : le revenant du nationalisme. Toutes les puissances de la vieille Europe-pourriture, de l’Europe-forteresse inaccessible, se sont coalisées pour insuffler à ce revenant une illusion de vie : petits grands hommes passés et présents, tel le président français, petites grandes dames, telle la chancelière allemande, esprits supérieurs, et nobles cœurs humanitaires à l’âme de gardes-chiourme. Par effet de cette insufflation collective ininterrompue depuis deux ou trois décennies, de petits délinquants fascistes « souverainistes » se sont sentis comme ranimés et ont pris de la hauteur, comme font les ballons gonflés, s’élevant au septième ciel de la politique européenne, si bien que l’un d’eux se trouve aujourd’hui catapulté jusqu’aux leviers de commande de la machine d’un État fondateur de l’UE : à la tête, en Italie, d’un ministère-clé. Que l’on juge sur pièce de l’homme et de l’étoffe dont il est fait. Ce qu’il rêve nuit et jour ? ce penseur original, ce génial hâbleur ? Disons-le avec des mots très modérés, ceux de l’hebdomadaire Le Point : il rêve d’« une déportation de masse jamais vue en Europe… qui nécessiterait la mobilisation de 5 000 avions-charters » pour « bouter hors de la péninsule 500 000 immigrés irréguliers ». (lepoint.fr, 26/06/2018) Exagération, propagande paraélectorale ? Faux. Voici ce que vient tout juste (20/06/2018) de déclarer publiquement le nouveau ministre italien de l’intérieur : « Il faut un nettoyage de masse, aussi en Italie, rue par rue, quartier par quartier, place par place, de vive force s’il le faut » (c’è bisogno di una pulizia di massa, anche in Italia, via per via, quartiere per quartiere, piazza per piazza, con le maniere forti se serve : video https://www.youtube.com/watch?v=-EB...) C’est là sa « solution finale » à lui : un simple bon sens, dans sa conception du monde, un point ferme de civilisation européenne. « Nettoyer les villes des immigrés » (ripulire le città dagli immigrati : https://it.wikipedia.org/wiki/Matte...), c’est son programme depuis toujours. Cela est clair et net, un point c’est tout. Comment donc réaliser un si beau rêve, un tel grand plan de nettoyage ethnique et social ? Semplicissimo ! élémentaire. Il suffit pour cela, comme pour bien d’autres maux jamais soignés de la botte italienne, de commencer par, sous ses ordres, « donner carte blanche aux carabiniers et à la police ». (dare mano libera a carabinieri e polizia : ibidem) Conserve-t-on encore des doutes sur le fait que le grand homme est un fasciste raciste de la plus belle eau ? En 2009, alors qu’il était conseiller municipal et président du groupe de la Ligue du Nord à la mairie de Milan, il se distingua par cette proposition : réserver des wagons du métro aux Milanais et aux femmes, « qui ne peuvent se sentir en sûreté à cause de l’insolence et de l’incivilité de beaucoup d’extracommunautaires » (che non possono sentirsi sicure per l’invadenza e la maleducazione di molti extracomunitari : ibidem). De tels relents de ségrégation raciale que sont-ils, sinon une exhumation à la sauce italienne du tragique apartheid d’Afrique du Sud, plus d’un quart de siècle après son abolition ? Les événements de ces jours (Aquarius, Lifeline…) qui ont défrayé la chronique internationale, et grâce auxquels ce beau monsieur a joué, bouffi de soi et de zèle sanguinaire, le rôle du sang à la une, avec ces beaux événements on n’aura encore rien vu, rien entendu, si on n’arrive pas à le stopper à temps, par tous les moyens. Il y en a sûrement qui se souviennent encore des « plus jamais ça ! » de l’après-guerre, quand le souvenir du fascisme et du nazisme était encore brûlant, en Europe, au milieu des décombres fumants de la guerre mondiale. Dans certains pays, comme l’Italie, l’antifascisme devint même une sorte de religion d’État : dans toutes les couches des classes supérieures, on ne jurait que par lui, pour duper le peuple d’en bas insoumis. À tel point qu’en Italie il fut même dicté par la volonté constitutionnelle républicaine : dans une disposition ad hoc toujours en vigueur, qui expressément interdit « la réorganisation, sous n’importe quelle forme, du parti fasciste dissous ». Sous n’importe quelle forme… Et pourtant, voilà un petit chef fasciste, nationaliste enragé, « secrétaire fédéral » de la Ligue, parti raciste et fasciste, voilà un petit délinquant politique applaudi par tous les criminels néofascistes et néonazis d’Italie, d’Europe et d’ailleurs, occuper la place de ministre de l’intérieur de la république antifasciste. On oublie trop vite l’histoire. On oublie que ni Mussolini ni Hitler (élu, celui-ci, à la suite d’élections démocratiques), petits chefs délinquants s’il en fût avant leur ascension au pouvoir, n’ont précisé par avance les crimes monstrueux qu’ils commettraient, par l’exercice du pouvoir d’État, au nom de leur nationalisme extrême. Empêchons que de petits délinquants nationalistes à l’instar de ces deux-là deviennent les nouveaux grands criminels politiques de l’histoire de l’Europe. Plus jamais ça !... Pourtant : a-t-on remarqué le bizarre glissement dans le langage en usage ? Depuis pas mal d’années déjà on avait remplacé « néofascisme » et « néonazisme » par « extrême droite ». C’est comme si fascisme et nazisme n’étaient que des mots de l’histoire passée, n’appartenant plus à notre présent. Maintenant on dit même, de plus en plus, notamment en France : « ultra droite radicale ». Tout se passe comme si on se cachait de la réalité ; comme si, dans l’attente tacite du redevenir de l’« être-là », du phénix renaissant de ses cendres, l’on transformait le « plus jamais ça ! » en son contraire, en un parfait oubli ; comme si l’on s’était déjà soumis, in petto, par avance, aux nouveaux seigneurs à venir de la guerre sociale. Et que dire alors des éternels malins qui ont voulu profiter de la venue du petit grand hâbleur d’« extrême droite » Salvini sur le devant de la scène de la politique internationale, pour essayer de se refaire une virginité droit-de-l’hommiste ? Laissons de côté le passé tout récent de « la France » pays foulant allégrement aux pieds tous ses principes d’« État de droit » à ses frontières, à la frontière franco-italienne notamment. Ne considérons que notre grand homme à nous, le président français en place. Comment peut-il avoir déjà oublié, par exemple, que cela fait presque un an jour pour jour que s’est tenu à Paris, le 3 juillet 2017, un sommet où la France et l’Espagne ont refusé à l’Italie l’ouverture de leurs ports aux bateaux des ONG transportant des migrants ? Son esprit supérieur n’arrive-t-il donc à concevoir même pas que ce sont de tels refus, aussi, qui ont contribué à l’ascension du petit esprit Salvini ? Pour quelle raison, de grâce, exactement la même « lèpre qui monte » des uns serait-elle, chez d’autres, et chez le chef d’État français notamment, une raison pour s’improviser donneur de leçon de droits de l’homme aux premiers ?

Paris, 29-06-2018

Rassemblement samedi 30 juin à partir de 16 h devant l’Ambassade d’Italie, 51 rue de Varennes métro rue du Bac

Ce rassemblement devant l’Ambassade d’Italie à Paris est le premier pas d’une campagne visant à mettre sous accusation M. Matteo Salvini, ministre de l’intérieur italien, auprès des instances internationales, pour atteinte grave et répétée aux droits de l’homme et à la réglementation maritime internationale. Nous appelons toutes les organisations, associations, syndicats, partis politiques et simples citoyens de France, d’Europe et d’ailleurs à se joindre à notre initiative et à nous apporter leur savoir faire et leur collaboration pour l’aboutissement de notre démarche. CISPM-France, CSP75, DIEL - Contact : +33.(0)6.51.70.74.92



Imprimer cet article





LA HAVANE : Ouverture du 24ème Forum des Mouvements Sociaux de Sao Paulo
mardi 17 - 20h54
de : JO
SYRIE : Un menteur nommé Macron !
mardi 17 - 20h35
de : JO
Nous au Red Star de St Ouen !
mardi 17 - 13h28
de : Un vrai rouge
MORTS PAR LA FRANCE - Thiaroye 1944
mardi 17 - 07h35
de : Ernest London
Adieux aux armes : à Deraa, des radicaux remettent des dizaines de chars à l’armée syrienne
lundi 16 - 14h55
de : JO
2 commentaires
Foot-identitaire : un make-up BBR pour femmes et hommes... en luttes !
dimanche 15 - 16h18
de : Delarue Christian
5 commentaires
OTAN : La guerre qu’ils ne pourront jamais gagner : celle contre les Peuples !
dimanche 15 - 10h40
de : JO
NATIONALISME FESTIF ! VRAIMENT ? ...
dimanche 15 - 09h16
de : philippedechatillon
2 commentaires
Déconnexion massive avant la coupe du monde
dimanche 15 - 01h20
de : CLAP‎
Le sénat Irlandais vote l’interdiction des produits issus des colonies israéliennes
samedi 14 - 20h24
de : JO
MAUVAISES MINES - Combattre l’industrie minière en France et dans le monde
samedi 14 - 19h14
de : Ernest London
L’équipe de France de football : des fantassins en uniforme bleu blanc rouge frappé du coq.
samedi 14 - 16h37
de : René HAMM
Ce matin, nouvelle action sur le Tour de France d’Info’Com-CGT (reportage photo + video)
samedi 14 - 15h58
de : Collectif Bellaciao
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
vendredi 13 - 14h57
de : Info’Com-CGT
Maurice Lévy, le premier des premiers de cordée, préfère investir au Luxembourg !
vendredi 13 - 11h10
de : Hervé Nathan
Les constructions en bois, prisonnières de l’industrie chimique ?
vendredi 13 - 11h00
de : Pierre Fournier
Stand Info’Com-CGT – Sipc-CGT à la Fête de l’Huma !
jeudi 12 - 22h06
de : Info’Com-CGT
La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris
jeudi 12 - 21h36
de : Laurent Jézéquel
TRÈS BRÈVE RELATION DE LA DESTRUCTION DES INDES
jeudi 12 - 20h29
de : Ernest London
Sommet de l’OTAN : Mais qui a peur de quelques pacifistes ?
jeudi 12 - 16h06
de : jean 1
RASSEMBLEMENT SOUTIEN À GAËL, MOUNIR ET XAVIER CONVOQUES AU COMICO
mercredi 11 - 15h55
NICARAGUA : S’informer autrement !
mercredi 11 - 11h03
de : JO
Au château de Versailles, le discours creux du roitelet Macron
mardi 10 - 18h25
de : JO
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
mardi 10 - 14h22
1er Festival des Passeurs d’Humanité du 12 au 15 juillet dans la vallée de la Roya !
mardi 10 - 10h55
de : Les Ami.e.s de la Roya
Penser l’oligarchie, la classe dominante et le peuple-classe
mardi 10 - 00h42
de : Christian DELARUE
5 commentaires
BRESIL : LULA RESTE EN PRISON ! (à suivre)
lundi 9 - 11h11
de : JO
J.LUC MELENCHON : MACRON, C’EST LA MONARCHIE PRÉSIDENTIELLE ABSOLUE
dimanche 8 - 20h34
de : JO
BRESIL : LULA libéré après d’immenses MANIFS. populaires !
dimanche 8 - 20h09
de : JO
Livreurs à vélo : pas de pizzas pour la fin du Mondial
dimanche 8 - 12h30
SUR-TRAVAIL en Autriche et extrême-droite : 12H/j et 72 H/sem !
dimanche 8 - 12h27
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA BOMBE - De l’inutilité des bombardements aériens
samedi 7 - 10h08
de : Ernest London
Uranium Gate sur Léman
samedi 7 - 07h14
de : iwou
Migrants : le Conseil constitutionnel censure le "délit de solidarité", aider un clandestin ne doit pas être puni
vendredi 6 - 13h03
3 commentaires
Pinkwashing : la Marche des fiertés objet de toutes les récupérations
jeudi 5 - 08h48
2 commentaires
Destruction du village palestinien de Khan el-Ahmar par Israël (video)
jeudi 5 - 08h09
1 commentaire
TAZ - ZONE AUTONOME TEMPORAIRE
jeudi 5 - 07h44
de : Ernest London
2 commentaires
Repas de soutien aux Postiers du 92
mercredi 4 - 20h43
Postiers 92 : Toujours là !
mercredi 4 - 20h38
80 Kms./h. : Et si ?
mardi 3 - 20h07
de : JO
10 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique. Le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique, mais le coeur des hommes. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite