Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Affaire Lafarge en Syrie ou comment les troublions de l’OTAN savent manier Affaires et Terrorisme !
de : JO
dimanche 5 août 2018 - 21h46 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Opinion : Le cas Lafarge dévoile la collusion entre Paris, Washington et Daech en Syrie… dimanche 5 août 2018 - Source Les Moutons Enragés Pas facile de s’y retrouver, entre ceux qui ne savent rien et, ceux qui ignorent tout. La partie de tennis est engagée et chacun se renvoie la balle. Résultât, des morts, un pays ravagé, des attentats et rien n’est résolu, Les divers intervenants pérorant, la main sur le cœur sur la défense des droits de l’homme, l’humanité et l’engagement de notre nation, alliée aux faiseurs de guerres « otanesque », à faire respecter les droits d’un peuple soumis à une supposée dictature. En oubliant que 85% du peuple syrien soutien son président. Quant à Lafarge, quel a été son rôle exact dans le financement des terroristes, autre que l’échange de renseignements, dont le ministre des affaires étrangères Fabius n’a pas souvenir. Quelle soupe immonde est capable de cuisiner le gouvernement et, nous la faire avaler comme un plat de haute gastronomie. Partagez ! Volti

Auteur Francis Dubois pour Mondialisation.ca

L’enquête pour « financement de terrorisme » sur les liens entre le géant du ciment Lafarge et l’Etat islamique (EI, ou Daech), la milice islamiste en Syrie et en Irak, a dévoilé la criminalité politique de l’élite dirigeante française et de l’OTAN. Le patronat et de l’Etat français ont financé et défendu l’EI dans une guerre visant à renverser le Président syrien Bachar al-Assad, alors qu’ils dénonçaient Daech en tant que milice terroriste devant les Français. Les attentats terroristes à Paris en 2015 ont donc été ourdis avec l’aide matérielle et politique de puissantes forces au sein de la classe dirigeante. Dépourvu de tout soutien populaire pour sa politique d’austérité en Europe et de néocolonialisme au Moyen Orient, l’Etat français a instrumentalisé l’EI pour faire la guerre en Syrie et justifier des mesures d’Etat policier en France. Si la police n’arrêtait pas les membres de l’EI qui voyageaient en Europe pour aller commettre des attentats, c’est parce que la police les protégeait et voyait en eux des mandataires utiles en Syrie.

L’enquête soulève les questions les plus explosives. Emmanuel Macron a déclaré en 2017 que “mon ennemi, c’est Daech.” Il est de plus en plus clair que dans les plus hautes sphères de l’Etat, des responsables se sont rendus coupables d’intelligence avec l’ennemi, afin de mener leur sale guerre en Syrie. La question se pose : est-ce que président à l’époque, François Hollande, son conseiller Emmanuel Macron, son ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ou de son ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius sont impliqués ?

L’enquête avait déjà établi en 2017 que le cimentier membre du CAC-40 avait passé des accords financiers avec des organisations terroristes comme l’EI (Daech) et le Front Al Nosra (Al Qaïda) entre 2012 et 2014, versant en tout à l’EI plus de 15 millions de dollars, sous forme de diverses « donations », « taxes » et « commissions ». Le cimentier avait aussi acheté à l’EI du pétrole et des matières premières pour le ciment dans des carrières contrôlées par l’EI.

Huit hauts dirigeants de Lafarge ont depuis été inculpés et deux de ses directeurs ont démissionné. Depuis fin juin 2018, l’enquête vise non plus des responsables individuels de la firme, mais la société elle-même. Au chef d’accusation de financement du terrorisme a été ajouté celui de « complicité de crimes contre l’humanité ».

Pour se défendre, les dirigeants de Lafarge rejettent de plus en plus la responsabilité sur l’Etat. A présent, les déclarations de plusieurs de ses dirigeants dans ce sens ont été largement corroborées. Lafarge en Syrie était en rapport permanent avec les services de renseignements français et collaborait de façon si étroite avec eux que la production de ciment et celle de renseignements semblent ne faire qu’un.

Le chargé de sécurité de Lafarge Jean-Claude Veillard, entendu pour la troisième fois en avril 2018, déclara que des responsables sécurité de Lafarge sur le site étaient impliqués dans la fourniture d’informations qu’il faisait parvenir en bloc à divers services de renseignement. Durant la période en question, il fut aussi en contact avec le cabinet militaire de François Hollande. Sur une question de la juge d’instruction s’ils (les ‘responsables sécurité’ faisant du renseignement) de Lafarge en Syrie « devaient rencontrer les responsables de groupes armés » Veillard a répondu : « Leur première mission, c’est l’acquisition du renseignement. Si ces rencontres pouvaient leur permettre d’obtenir des informations, ils pouvaient le faire ».

Il apparaît aussi que les divers services français ont continué de suivre de très près la situation de l’usine après sa prise par Daech, le 19 septembre 2014. Veillard déclare même qu’un intermédiaire de l’EI avait proposé de remettre l’usine en marche sous contrôle de l’EI après sa prise.

De plus, à l’été 2013, alors que le gouvernement Hollande prépare une attaque militaire de la Syrie avec l’administration Obama, Paris est en contact permanent avec Washington.

Selon Le Monde « Laurent Fabius multiplie les échanges avec son homologue américain, John Kerry, pour monter une intervention militaire contre Damas ». Le jour même de la prise de contrôle de la cimenterie par Daech, Christian Herrault (directeur général adjoint) et Jean-Claude Veillard sont reçus au quai d’Orsay et demandent à l’ambassadeur pour la Syrie Franck Gellet, d’intervenir auprès de Washington pour que l’usine ne soit pas bombardée par l’aviation américaine.

Interrogé comme témoin dans l’enquête, l’ancien chef de la diplomatie du gouvernement PS de François Hollande entre 2012 et 2016 Laurent Fabius, actuellement président du Conseil constitutionnel a déclaré n’avoir jamais rien su des activités de cette firme du CAC-40 en Syrie durant ses fonctions.

Il n‘avait jamais « été saisi d’une question concernant Lafarge, je suis catégorique », a-t-il dit aux juges d’instruction, le 20 juillet. « Aucun élément d’information » ne lui était parvenu. « Si la question est de déterminer si je savais ou non qu’il y avait une usine Lafarge en Syrie, je n’ai pas de souvenir précis », a-t-il insisté. L’audition de Fabius a été qualifiée mardi d’« extrêmement inquiétante » par Marie Dosé, l’avocate de l’ONG Sherpa, à l’origine de l’enquête.

Les déclarations de Fabius sont totalement dépourvues de crédibilité. Déjà en 2014, deux ans avant de quitter le ministère des Affaires Etrangères, des rapports de presse faisaient état d’opérations de Lafarge en Syrie. Il n’est pas crédible de prétendre que le ministre des Affaires Etrangères n’était pas au courant de l’existence de cette usine, qui était au coeur du dispositif de renseignement franco-américain en Syrie, qui faisait l’object de communications entre Paris et Washington.

Mais si Fabius dit ne pas avoir été au courant, ceci soulève simplement la question : quels étaient alors les hauts dirigeants qui étaient au courant des opérations de Lafarge en Syrie, et est-ce que Hollande, Macron, ou Le Drian étaient au courant ?

Les juges d’instruction se penchent à présent sur un autre aspect, dévastateur, de l’affaire : les ventes de ciment à Daech. Trois mois après la prise de l’usine par l’EI, les chefs de Lafarge discutaient semble-t-il toujours de perspectives de ventes de ciment à l’organisation terroriste, des faits qui contredisent la thèse du « racket » dont se sert Lafarge pour se défendre.

« Est-ce à dire qu’en France, un ministre des Affaires étrangères est volontairement tenu dans l’ignorance de questions aussi cruciales que le maintien d’une entreprise française dans un pays en guerre et en proie au terrorisme qui n’aura d’autre choix que de financer Daech pour maintenir son activité ? » a demandé l’avocate de Sherpa.

Tous les éléments disponibles pointent une complicité avec des organisations, Al Qaida et l’EI, dont les membres étaient en train de préparer des attentats terroristes meurtriers en France même. Les frères Kouachi membres d’Al Qaïda dans la péninsule arabe (AQPA) qui ont organisé l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015, avaient vu leur surveillance de quatre ans levée à l’été de 2014. Les auteurs des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, membres de l’EI en Syrie, allaient et venaient entre la Syrie et l’Europe et purent préparer leurs attentats alors qu’ils avaient été identifiés.

L’opération n’a un sens que du point de vue de l’objectif stratégique du gouvernement PS : le renversement du régime Assad à tout prix, et l’imposition de mesures d’austérité impopulaires en France même.

A l’été de 2013, Hollande préparait une intervention militaire contre Assad, qui n’a pas eu lieu car Londres et Washington ont reculé au dernier moment. Les deux ennemis les mieux organisés d’Assad sur le terrain étaient Al Qaida (al-Nosra), et Daech – qui occupait un bon tiers du pays – financés par le Qatar et l’Arabie Saoudite avec le soutien logistique de Washington.

Alors que le PS expliquait aux Français qu’il soutenait des « forces démocratiques » luttant « contre un dictateur », il était en fait engagé dans un guerre néo-coloniale où il soutenait des barbouzes et des terroristes dans une opération de visant à imposer par la force un nouveau régime à un pays souverain.

Ces coulisses des attentats de 2015 et 2016 invaliden les raisons invoquées pour la suspension des droits démocratiques dans l’état d’urgence de novembre 2015, transformé en loi par la loi antiterroriste de Macron. L’état d’urgence a principalement servi à établir une structure d’État policier et à combattre la résistance des travailleurs à la casse sociale de Hollande-Macron. A présent, cette politique continue sous forme des ordonnances de Macron, de la casse du statut des cheminots, et de préparatifs pour de larges attaques contre la Sécurité sociale, les retraites, l’assurance-chômage et d’autres services sociaux essentiels.

La casse des acquis démocratiques et sociaux fondamentaux est menée par des responsables gouvernementaux qui organisent derrière le dos des travailleurs des opérations en tous points criminelles, et dont ils utilisent les conséquences meurtrières pour réprimer une résistance justifiée.

Francis Dubois

La source originale de cet article est Mondialisation.ca Copyright © Francis Dubois, Mondialisation.ca, 2018



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Affaire Lafarge en Syrie ou comment les troublions de l’OTAN savent manier Affaires et Terrorisme !
6 août 2018 - 07h59 - Posté par Noar

LES ENTREPRISES EXISTENT UNIQUEMENT POUR FAIRE DES BENEFICES !

Citation d’un des dirigeants de Firestone, une entreprise de pneumatiques qui faisait du busness bien juteux avec le "seigneur de guerre" Charles taylor pendant la guerre civile du Liberia.

Regarder l’excellent doc "Firestone and the warlord", c’est applicable à tous les conflits néocoloniaux.






Alerte Gilet Jaune sur la Catalogne annoncée pour le 21 décembre
dimanche 16 - 17h31
de : JO
Gilets Jaunes acte V : objectif atteint… en route vers l’acte VI
dimanche 16 - 13h55
de : Pierrick Tillet par nazairien
4 commentaires
MARCOS - LA DIGNITÉ REBELLE
dimanche 16 - 12h39
de : Ernest London
Créer un emploi avec le CICE coûte trois fois plus cher qu’embaucher un fonctionnaire
dimanche 16 - 08h33
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
En finir avec la dictature policière française. ACTE VI
samedi 15 - 18h56
de : Claude JANVIER
Mauvais Rat
samedi 15 - 18h47
de : Rat Lebol
LE PEUPLE ET LES GILETS JAUNES
samedi 15 - 13h31
de : Allain Graux
1 commentaire
MADAGASCAR Des élections présidentielles dans un climat de corruption généralisée
samedi 15 - 13h29
de : Allain Graux
À LA RECHERCHE DU NOUVEL ENNEMI
samedi 15 - 11h27
de : Ernest London
Pour une nouvelle nuit du 4 août (ou plus)
vendredi 14 - 09h13
de : Jérôme Baschet par JAGUAR
2 commentaires
Les mensonges éhontés de Macron
vendredi 14 - 07h11
de : jodez
Pourquoi et comment une augmentation réelle du SMIC doit concrètement favoriser l’emploi...
vendredi 14 - 05h31
de : Lepotier
Les gens vont vous pendre et ils auront raison... (parlement européen, 21/11/2013)
jeudi 13 - 23h18
de : nazairien
1 commentaire
[Vidéo] "Fils de pute", "Dans ta gueule" : quand la police crie de joie en tirant sur les "gilets jaunes"
jeudi 13 - 22h52
SI MACRON VOUS A CONVAINCU, REGARDEZ ÇA (video)
jeudi 13 - 22h17
de : Osons Causer
CONSEIL MUNICIPAL JACOU HERAULT
jeudi 13 - 21h58
de : BERNARD DUPIN
MÉLENCHON -Discours de motion de censure à l’Assemblée nationale (video)
jeudi 13 - 19h13
de : FI
Quelques conseils avant l’acte V (video)
jeudi 13 - 18h33
de : jean 1
Comment Cherif Chekatt, a t il pu entrer sur le marché de Strasbourg ? (vidéo)
jeudi 13 - 16h26
de : nazairien
La jonction / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 13 - 13h39
de : Hdm
GILETS JAUNES : 6ème mort du Mouvement , de nombreux blaissés !
jeudi 13 - 11h56
de : JO
1 commentaire
Attentat de Strasbourg : Le maire perplexe, pas les Strasbourgeois
jeudi 13 - 11h35
de : JO
CSG : Les couples Retraités laissés pour compte !
jeudi 13 - 11h13
de : JO
1 commentaire
Gilets Jaunes en tôle, Fiché S radicalisé en liberté ! Justice et police criminelles ?
mercredi 12 - 19h47
de : Claude JANVIER
3 commentaires
France : guerre psychologique ouverte contre les populations
mercredi 12 - 18h13
de : JO
Discours présidentiel : la fracture syndicale se confirme
mercredi 12 - 13h06
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Sarkozy, conseiller de l’ombre de Macron
mercredi 12 - 12h34
de : Alexandre Lemarié
Le retournements de veste de Christophe Castaner
mercredi 12 - 12h27
de : Alexis Corbière
Chers gilets jaunes, Emmanuel Macron vous arnaque
mercredi 12 - 11h55
de : Thomas Guénolé
1 commentaire
Venezuela VENEZUELA : la Commission internationale souligne la transparence des élections municipale
mercredi 12 - 11h42
de : JO
La honte du français
mercredi 12 - 11h18
de : UJFP
2 commentaires
NON, le SMIC ne va pas augmenter de 100 euros !!!
mercredi 12 - 09h45
de : lepotier
1 commentaire
IMAGES EN LUTTE - La Culture visuelle de l’extrême-gauche en France (1968-1974)
mercredi 12 - 09h24
de : Ernest London
bruno jeudy (BFM) pète les plombs (video)
mercredi 12 - 08h51
de : jean 1
1 commentaire
Ca prend aux tripes "Les Gueux" #Chanson #GiletsJaunes . Thomas Gaëtan (video)
mardi 11 - 23h59
de : nazairien
4 commentaires
Héritiers face à face
mardi 11 - 16h38
de : Marx 2018
Que la honte soit sur ces politiques et ces journalistes aux ordres du grand capital
mardi 11 - 16h03
de : jean 1
1 commentaire
14,15,17 déc : L’heure de la Riposte Générale !
mardi 11 - 09h46
1 commentaire
LES SOVIETS TRAHIS PAR LES BOLCHEVIKS - La faillite du communisme d’État
lundi 10 - 18h26
de : Ernest London
2 commentaires
Convention Collective de la France Insoumise des 8/9 déc. 19
lundi 10 - 18h25
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le nationalisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite