Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

encore quelques nouvelles des deux larons Chimie & Nucléaire
de : moins une
dimanche 12 août 2018 - 23h55 - Signaler aux modérateurs

1) - Reçu des faucheurs

https://www.faucheurs-volontaires.f...

LES FAUCHEURS VOLONTAIRES SONT INTERVENUS DE NUIT A LA TOUR-SUR-ORB.

Des militants héraultais, faucheurs volontaires, ont détruit une parcelle de tournesol VrTH (variété rendue tolérante aux herbicides) dans la nuit du 31 juillet au 1er août.. Dans la nuit du 31 juillet au 1er août, des Faucheurs volontaires d’OGM 34 ont détruit une parcelle de tournesol VrTH (variété rendue tolérante aux herbicides) sur la commune de La Tour-sur-Orb. Il faut savoir que ces VrTH obtenues par mutagenèse, reconnues comme OGM par la directive européenne 2001-18, sont, depuis le 25 juillet, classées par la Cours de justice européenne comme effectivement des OGM.

Contre la mutagénèse

"Notre liberté de refuser de consommer et cultiver ces OGM, et notre droit de vivre dans un environnement sain, viennent d’être confortés par cette décision européenne", se réjouissent les Faucheurs volontaires d’OGM. Et de préciser que "dans l’Hérault, de nombreuses parcelles ont servi à la multiplication de ce type de semences".  Le collectif demande donc "que le conseil d’Etat annule le décret mettant en oeuvre l’exemption de la mutagenèse en droit français ; que le gouvernement mette en place un moratoire sur ces cultures et interdise les semis à venir de colza ; que les municipalités arrêtent de fermer les yeux sur ces pollutions et fassent détruire ces champs ; que les adhérents de la FNSEA remboursent les aides publiques perçues pour ces cultures".

https://www.midilibre.fr/2018/08/02...

https://www.ladepeche.fr/article/20...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

https://france3-regions.francetvinf...

https://www.infogm.org/5676-ogm-pes...

&&&&&&&&&&&&

2) - Vidéo campagne Glypho à diffuser

https://www.youtube.com/watch?v=ZGs...

(voir aussi https://www.youtube.com/watch?v=2Xk...)

&&&&&&&&&&&&

3) - La révolte du jardinier

Le jardinier contre Monsanto : https://www.lemonde.fr/planete/arti...

Procès du glyphosate : Monsanto condamné, un jugement historique

Le géant de l’agrochimie a été condamné à verser 289 millions de dollars à Dewayne Johnson. La plainte du jardinier, malade d’un cancer, était la première examinée par la justice américaine.

LE MONDE | •11.8.2018 | Par Stéphane Foucart

Voir aussi : http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar... GLYPHOSATE/MONSANTO : Mutisme total de la Fondation Hulot ! de : JO samedi 11 août 2018

&&&&&&&&&&&&&&&

4) Nucléaire il était moins une en 1983

Reçu de la coordination www.independentwho.org

Bonjour à Toutes et à Tous, Celles et ceux d’entre vous qui vivent en Europe peuvent voir encore, jusqu’au lundi prochain 13 Août, le film dont je vous envoie ce link : https://www.arte.tv/fr/videos/03991.... Vivant au Tessin je l’ai manqué avant-hier soir et n’ai pu le regarder qu’hier à 9h25 du matin dans le replay offert par Arte. Je vous invite vivement à regarder ce bouleversant chef-d’œuvre qui décrit le parcours du personnage Stanislav Petrov, qui nous a tous sauvés en 1983. Tout y est dit et montré sur la menace de la Bombe atomique. Je n’hésite pas à dire que c’est LE film de ce XXIème siècle marqué du risque, qui nous pend au nez, de la fin définitive de l’Histoire humaine et de toute vie sur la planète. La chose surprenante est que Stanislav Petrov est aussi un grand communicateur, pour ne pas dire acteur car c’est le seul rôle cinématographique qu’il ait joué dans sa vie à part celui d’être l’oint de la providence : l’homme qu’il fallait, à l’endroit qu’il fallait, au moment qu’il fallait, - « n°32 prend la relève », - pour faire ce qu’il fallait. Il est décédé l’année dernière à 78 ans.   &&&&&&&&&&&&&&

5) Mais en 2018 c’est toujours possible

Reçu de la coordination SudEst  :

http://coordination-antinucleaire-s...

Aveu officiel : le retraitement des déchets nucléaires n’existe pas, c’est un leurre produit par l’industrie de l’atome

Par jean le jeudi 9 août 2018,

Dans un document récent de présentation du « Cycle du combustible » français en 2018 le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire fait un aveu de taille : le retraitement des déchets nucléaires n’existe pas vraiment et les piscines d’entreposage frisent la saturation. Moins de 1% des déchets des centrales atomiques est "recyclé", et en un produit de fission encore plus dangereux et hautement radioactif que l’uranium. La terminologie utilisée par l’industrie nucléaire -notamment Areva-Orano - induit la population en erreur....

&&&&&&&&&&&&&

http://coordination-antinucleaire-s...

Arrêt en urgence du réacteur 3 de Cruas-Meysse : des rejets d’iode radioactif131 se sont produits et ont été tus

Par Rédaction le mardi 7 août 2018

Canicule ? Niveau du Rhône insuffisant ? Débit inférieur au minima requis ? Problème technique ? Perte de réseau ? Edf n’en sait rien mais toujours est-il que le réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse s’est mis en "arrêt d’urgence" (Scram)* ce dimanche 5 août 2018 vers 18h. Rejets d’iode radioactif131 et contamination à la clef. Le Rhône et son affluent Isère présentent une situation très critique pour les installations nucléaires et la santé des habitants, la pollution radiologique par insuffisante dilution des rejets. __ Coup de chaud sur le nucléaire

Le réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse s’est mis en "arrêt d’urgence" (Scram) ce dimanche 5 août 2018 vers 18h. Rejets d’iode radioactive131 (1) et contamination à la clef comme en attestent des mesures effectuées sur la "ViaRhôna" à 2km au nord de Cruas sur les vêtements des promeneurs et cyclistes. Ni les autorités préfectorales ni EDF ni l’ASN n’en ont informé la population riveraine, notamment celle se trouvant sous le vent qui soufflait du sud vers le nord à 18km/h selon Météo-France.

La constante

L’arrêt immédiat de la réaction nucléaire confinée dans le cœur d’un réacteur est dans tous les cas une opération délicate à hauts risques : le cœur radioactif du réacteur continue bien évidemment à chauffer fortement ce qui nécessite une évacuation de vapeur soit directement au niveau des échangeurs appelés Générateurs de Vapeurs situés dans l’enceinte de confinement, soit comme le précise EDF dans sa communication sur le SCRAM , sic : "L’arrêt d’une unité de production engendre l’apparition d’un panache de vapeur d’eau au niveau de la salle des machines, visible dans le périmètre proche de la centrale"

Dans tous les cas pour réduire les surpressions diverses engendrées par les réactions complexes, notamment celles possibles de gaz explosifs comme l’hydrogène par pyrolyse ou radiolyse de l’eau, des dégazages sont automatiquement effectués au plus vite, en association et obligatoirement avec d’autres rejets gazeux chimiques et radioactifs par les cheminées de rejets car les filtres atteignent rapidement leurs limites de saturation en quelques secondes. Ces dégazages radioactifs sous forme de fines particules radioactives en suspension dans l’air (aérosols) se déposent progressivement sur les surfaces du sol au fur et à mesure de leur dispersion gazeuse dans l’air, notamment le très volatil isotope contaminant radioactif iode 131, puis suit le transfert de dépôts sur le sol principalement en fonction des vents sur la zone des rejets. Dans sa courte "période d’activité" l’iode 131 est très toxique pour l’humain du fait de sa fixation sur la thyroïde et du risque d’irradiation de cette glande sensible notamment par les rayons bêta.

Niveaux et débits de l’eau, des rivières et fleuves

Avec les fortes chaleurs et la canicule qui se sont installées sur la France (et au-delà) les niveaux et débits du Rhône et de son principal affluent Isère qui prend sa source dans le massif des Alpes sont au plus bas et des plus faibles. La situation est très critique par rapport au seuil réglementaire des installations nucléaires. La pollution radiologique du Rhône par non dilution optimisée et réglementaire des rejets radioactifs des centrales nucléaires du Bugey (Ain), de Saint-Alban (Isère), de Cruas (Ardèche) et du Tricastin (Drôme-Vaucluse) ainsi que des autres installations nucléaires de Cadarache (Bouches-du-Rhône) et Marcoule (Gard) est en cours. Il en va ainsi des niveaux d’eau des fleuves et rivières dans lesquels les centrales atomiques puisent l’eau froide par station de pompage à raison de 50 m3/s pour les réacteurs nucléaires de 900 à 1 300 MWe. Indispensable au refroidissement des installations nucléaires au coeur desquelles la fission atomique atteint des vitesses de destruction des noyaux d’uranium (propagation du neutron émis par la fission) de 20 000 km/s générant jusqu’à 200 millions d’électron-volts/200 MeV (2) équivalent à 3.20435313 10-11 Joules et une température de 160 000 000 000°.

Rivières et fleuves, mers dans lesquels les centrales atomiques rejettent aussi ensuite leurs eaux pas très décontaminées et mixées d’additifs chimiques de traitement contre le tartre pour éviter l’encrassement du condenseur.

Rejets d’effluents liquides radioactifs (source EDF) de 15 radioéléments émetteurs ß et Ƴ issus de la fission nucléaire dont du Carbone 14, du Tritium, des Iodes radioactifs, etc … Rejets d’effluents liquides chimiques (source EDF) : acide borique, hydrazine, lithine ou oxyde de lithium, morpholine ou éthanolamine, ammonium, nitrates, nitrites, sodium, chlorures, AOX acronyme d’Adsorbable Organic Halogen, THM ou trihalométhanes, sulfates, phosphates, détergents, chlore, etc ...

Des rejets évidemment bien plus chauds qu’à l’entrée après avoir porté l’eau du circuit de génération de vapeur jusqu’à 323pression de 155 bar (circuit primaire) et 220 °C à 60 bar (circuit secondaire) . "La pollution thermique d’une centrale nucléaire représente une quantité de chaleur de l’ordre du double de la quantité d’énergie utile produite" (3). La faune et la flore aquatique en pâtissent à longueur d’année. L’agriculture aussi. D’autant plus lors de canicule. Il en va aussi du débit de m3 par seconde afin que l’eau ne stagne pas trop et n’affecte négativement les installations et permette la dilution des rejets (radioactifs) dans la rivière, le fleuve ou la mer (effet de dilution). La réglementation fixe à ≥ mini 500 m³/s le débit minima nécessaire au fonctionnement d’une centrale nucléaire sur le Rhône.. En cette période caniculaire on est fréquemment en dessous. En période de crues on est trop au dessus. Situation critique, arrêt d’urgence, dérogations inadmissibles Les installations nucléaires dérogent en France au droit commun et bénéficient, par décret ou décision préfectorale, d’un droit à polluer et à contaminer permanent. L’atome est maître et les populations et autorités doivent se plier. D’ailleurs sans ces autorisations de rejets dans l’eau et dans l’air le nucléaire ne pourrait pas exister.

Toutefois, pour se "couvrir" les autorités ont édicté quelques normes fixées par ... les dirigeants du nucléaire eux-mêmes sous la contrainte des limites de leur technique (4). Mais parfois ces normes très généreuses peuvent être dépassées ou ne pas correspondre au contexte minima pour qu’une installation nucléaire puisse fonctionner. Réglementairement existent donc des limites à ne pas dépasser pour éviter un réchauffement local trop important et des risques accrus. C’est vrai notamment en cas de fortes chaleurs voire de canicule. Même si l’ASN veille à répondre avec servilité aux demandes de dérogations à la réglementation exprimées par les exploitants atomistes.

Une des autres particularités fondamentales "explosives" des centrales nucléaires est la nécessité de devoir maintenir le refroidissement après l’arrêt même du réacteur. Car une quantité considérable de chaleur (puissance résiduelle) continue d’être dégagée par les produits usés de fission nucléaire ("combustibles" usés/déchets radioactifs). Le refroidissement est crucial après l’arrêt du réacteur pour éviter la fusion du combustible nucléaire et du coeur du réacteur.   EDF ne respecte pas la loi   Le 5 août 2018 à 22h30 le Rhône avait un débit à Ternay (vallée du Rhône, Est Lyonnais) de 295 m³/s et celui de l’Isère de 145 m³/s soit un total cumulé de 440 m³/s et un débit total jusqu’à Avignon inférieur à la réglementation ( ≥ à 500 m³/s). La Drome avec environ 2 m³/s et l’Ardèche avec moins de 2 m³/s présentaient des débits marginaux. Le 6 août à 18h en amont de la centrale atomique de Cruas Meysse l’eau était à 24,6° avec un Ph (acidité) de 6,23, une heure plus tôt à 2km en aval la température de l’eau était de 26°5 et le Ph à 6,76.   En conséquence EDF n’est pas en conformité avec la loi suivant la Décision n°2013-DC-0334 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 14 février 2013 (5) fixant les limites de rejets dans l’environnement des effluents liquides et gazeux : paragraphe "4. Rejets thermiques : L’échauffement maximal entre l’amont du site et l’aval du site après mélange est fonction de la température maximale observée à l’amont du site : - si la température observée à l’amont (T amont) est inférieure à 27°C, cet échauffement n’excédera pas 1°C ; " . En ce moment, avec une élévation constatée de + 1,9° de la température du Rhône EDF n’est donc pas en conformité. 1 seul réacteur, au plus, de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse devrait être en activité. Et non deux à ce jour du 6 août 2018.   En conséquences et réglementairement, à mesures identiques, tous les réacteurs nucléaires devraient être à l’arrêt sur le territoire français et non pas seulement 25 réacteurs sur 58 (plus du tiers quand même) au 6 août. EDF et l’ASN jouent avec la vie de millions d’êtres humains, le territoire et les pays riverains.   JPS   __ (1) L’iode 131 est un élément fortement radioactif ayant une "période radiologique" de 8,02 jours, la décroissance de la radioactivité de ses isotopes est divisée par 1000 tous les 80 jours. Lors de sa désintégration l’iode 131 émet principalement dans 90 % des cas des rayonnements bêta ayant une forte énergie de 192 keV (soit192 Kilo électron-Volt soit 10³ eV). Ces désintégrations de l’iode 131 sont aussi accompagnées d’émission d’irradiations gamma beaucoup plus élevées ayant une valeur de 364,89 keV.   (2) - La température ambiante ( 20 ) correspond à 1/40 d’électron-volt (0,025 eV).   (3) - D’après Énergie, électricité et nucléaire (par Gilbert Naudet et Paul Reuss, 2008),   (4) - Le rendement théorique des centrales nucléaires françaises actuelles est d’environ 33 %. Les centrales électriques alimentées au gaz, fioul, charbon possèdent un rendement supérieur d’environ 40 %. Même l’EPR ne parviendra pas, selon ses promoteurs, à atteindre les 37% %, plutôt 36%. Si seulement 33% de l’énergie produite par une centrale nucléaire est transformée en électricité, le surplus d’énergie produit est relâché sous forme de chaleur conduisant à un réchauffement de l’air et de l’eau. Le panache blanc mélange gouttelettes d’eau visibles et de vapeur d’eau issu des tours de refroidissement est l’aspect le plus visible - mais pas unique - de cette pollution de gaz à effet de serre.   (5) - http://www.next-up.org/pdf/ASN_Reje...   (*) Une perte du réseau, par exemple à la suite d’un incident, entraine la déconnexion de l’alternateur du réseau, une réduction immédiate de l’alimentation en vapeur de la turbine par fermeture des organes d’admission turbine et une réduction de la puissance du réacteur. Celle-ci est alors évacuée par l’ouverture de vannes de contournement vers le condenseur disposées sur le barillet vapeur. Le groupe turboalternateur (turbine + alternateur) reste en rotation prêt au recouplage immédiat sur le réseau. On dit que la tranche est « ilotée » : elle alimente elle-même ses auxiliaires.

opendocument text - 37.9 ko
en version longue


Imprimer cet article





Gilets Jaunes ACTE V. Le grand changement !
dimanche 9 - 19h54
de : Claude JANVIER
Crise dec 2018 : renforcer le mouvement populaire montant !
dimanche 9 - 19h44
de : Christian DLR
Dégagez, dégageons le macronisme
dimanche 9 - 19h35
de : jean 1
1 commentaire
Alerte sur les Réseaux Sociaux !
dimanche 9 - 17h32
de : JO
MEXIQUE : les ennuis commencent pour le Président nouvellement élu !
dimanche 9 - 17h11
de : JO
LA VIOLENCE : Salim Lamrani la décrit ainsi pour ceux "qui ne sont RIEN" !
dimanche 9 - 15h47
de : JO
François Ruffin : la DGSI monte un dossier sur moi pour « sédition » ! (video)
dimanche 9 - 12h46
de : François Ruffin
1 commentaire
DEUX VIOLENCES : D’EN-BAS, D’EN-HAUT
dimanche 9 - 11h06
de : Christian DELARUE CGT Rennes
1 commentaire
DEUX VIOLENCES : D’EN-BAS, D’EN-HAUT
dimanche 9 - 11h03
de : Christian DELARUE
Gilets jaunes : formidable démonstration de l’acte 4… avant l’acte 5 (video)
samedi 8 - 19h47
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
EN DIRECT - PARTAGEZ - Discours de Jean-Luc Mélenchon à la Convention de la France insoumise. (video)
samedi 8 - 18h34
de : FI
1 commentaire
EN DIRECT - Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon (video)
samedi 8 - 13h06
de : FI
Des députés de la France Insoumise sont bloqués place de l’Opera. (video)
samedi 8 - 13h02
de : Nadir Dendoune
Non ce n’était pas à Mantes-la-Jolie....
samedi 8 - 04h39
de : Mila Zamenhofa
La Confédération paysanne appelle à rejoindre les Gilets jaunes
vendredi 7 - 20h43
Police. «  Il y a la volonté que les collègues se lâchent  »
vendredi 7 - 20h39
de : Aya Lafargue
1 commentaire
"Heureux les jours que nous vivons" (video)
vendredi 7 - 19h27
de : Deeplo
3 commentaires
« On voudrait une colère, mais polie, bien élevée »
vendredi 7 - 18h57
de : Sonya Faure
Gilets jaunes et rouges : nous avons tous intérêt que le mouvement gagne !
vendredi 7 - 18h49
de : Info Com CGT
La CGT exige l’ouverture immédiate de négociations sur l’urgence sociale !
vendredi 7 - 18h02
de : JO
2 commentaires
Affaire Benalla, M. Macron : Le responsable c’est moi, qu’ils viennent me chercher !
vendredi 7 - 16h39
de : JO
1 commentaire
Manifestation - cortège CGT pour rejoindre les Gilets jaunes
vendredi 7 - 01h34
de : CGT Territoriaux Paris
1 commentaire
Communiqué « officiel » n°2 « Gilets jaunes » Nous dénonçons !
vendredi 7 - 01h26
de : Les Gilets Jaunes
3 commentaires
manifestons samedi 8/12/2018 à Paris
jeudi 6 - 21h27
de : jean 1
Communiqué de la CGT . ATTENTION aux fausses nouvelles du pouvoir et consorts !
jeudi 6 - 21h23
de : JO
2 commentaires
Toutes les gauches se retrouvent au Forum national de la gratuité !
jeudi 6 - 18h59
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
MANIFS. à Toulouse : CRI de détresse d’une mère !
jeudi 6 - 18h20
de : JO
Le programme du Forum national de la gratuité, tout chaud !
jeudi 6 - 15h41
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
Crise des gilets jaunes : les directions syndicales passent à côté de l’histoire
jeudi 6 - 14h24
8 commentaires
Violences inacceptables
jeudi 6 - 09h15
de : jean 1
Propos de Marie en Toilette Sèche
jeudi 6 - 09h15
de : Pro pot
Balle Populaire / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 6 - 06h45
de : Hdm
Gilets jaunes : Oligarchie contre le peuple-classe
mercredi 5 - 23h49
de : Christian DELARUE
Succès de “rencontrons-nous pour bloquer paris et sa banlieue”
mercredi 5 - 20h18
Violences sur lycéens : les tirs de flashball font de nombreux blessés
mercredi 5 - 18h25
1 commentaire
Combien gagnent, brut, les politiques ?
mercredi 5 - 18h20
de : JO
1 commentaire
L’Assemblée entérine 40 milliards d’euros de cadeau fiscal au patronat
mercredi 5 - 17h35
de : Loan Nguyen
1 commentaire
Brésil : coup d’État institutionnel en guise de destitution
mercredi 5 - 14h39
de : Jérôme Duval
PROFESSIONNELS DU SPECTACLE, C’EST LE MOMENT DE SE FAIRE ENTENDRE !
mercredi 5 - 14h34
de : Cgt Spectacle
1 commentaire
Jann Halexander en concert à Angers le 8 décembre : engagement à fleur de peau
mercredi 5 - 14h12

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le malheur a habituellement deux effets: souvent il éteint toute affection envers les malheureux, et, non moins souvent, il éteint chez les malheureux toute affection envers les autres. Antonio Gramsci
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite