Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Douceurs policières (qui font mentir leur ministre les vilains) (4 videos)
lundi 28 janvier
de Irae
1 commentaire
Et après langlois essaiera de nous faire pleurer sur leur sort.
Lire la suite, commenter l'article...

Venezuela : Le grand spectacle des migrants sur la frontière prépare l’attaque militaire
de : JODEZ
dimanche 2 septembre 2018 - 16h48 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

1 Septembre 2018, 17:54pm | Publié par Bolivar Infos

Par Geraldina Colotti

Les principaux médias ne donnent de chiffres que sur les Vénézuéliens qui quittent le pays et définissent ce phénomène comme une « crise humanitaire sans précédent » en accusant, entre autres choses, le Gouvernement de Maduro de ne pas donner de chiffres fiables sur cette situation. Silence sur les résultats d’un sondage réalisé sur la frontière du Venezuela et de la Colombie par l’OIM-ONU après lequel les images de l’exode biblique vers Cúcuta, la frontière de la traite, de al contrebande et des paramilitaires continuent à être diffusées.

Ce sondage révèle que les raisons pour passer la frontière sont : 52% pour acheter, 17% pour rendre visite à la famille, 14% pour le travail, 5% pour le tourisme et 12% pour d’autres raisons. Silence aussi sur la rapport détaillé, complet, avec des cartes et des graphiques, révélé lors d’une conférence de presse par le ministre de la Communication Jorge Rodríguez pour rétablir le sens des proportions.

Et enfin, silence sur le nombre de Vénézuéliens, de plus en plus élevé comme le démontrent les demandes faites dans les consulats et les ambassades, qui veulent rentrer au pays, encouragés par les récentes mesures prises par le Gouvernement pour faire face à la guerre économique. Une centaine d’entre eux sont déjà rentrés du Pérou à bord d’un avion mis à leur disposition par le Gouvernement Bolivarien et ils décrivent les conditions en rien idylliques dans lesquelles ils ont dû survivre au Pérou xénophobe et néolibéral.

Au Venezuela, a dit Rodríguez, il y a 6,5 millions de citoyens étrangers : en majorité colombiens (5,6 millions) mais aussi péruviens (500 000) et équatoriens (400 000). Tous bénéficient des programmes sociaux du Gouvernement Bolivarien dans les pourcentages et pour les postes de dépenses que le ministre a indiqués avec précision. Par exemple, 20% des logements publics meublés par le Gouvernement ont été remis à des familles colombiennes : 438 110 logements. Au Venezuela, 582 000 enfants colombiens sont nés pendant ces 18 dernières années, 7% des naissances survenues dans le pays. La Mission Barrio Adentro (Dans le Quartier) réalise 66 millions de consultations par an dont 17% destinées à des Colombiens. En prenant en considération le fait qu’une visite médicale en Colombie coûte 30 dollars, tout cela représente un coût de 336 000 dollars.

Des dépenses qui s’ajoutent à celles de la nourriture remise par les CLAP, à celles de l’éducation gratuite qui en Colombie est payante et ainsi de suite... Des Colombiens « qui fuient le para-militarisme, la violence, le trafic de drogues et les assassinats de masse. » Le Venezuela est le pays d’Amérique Latine qui a accueilli avec plaisir et continue de recevoir le plus grand nombre de réfugiés sans s’être jamais vanté de recevoir des fonds de l’Union Européenne.

D’autre part, l’Union Européenne, qui se bat tellement pour ne pas recevoir les migrants en Méditerranée, semble décidée à travailler dur pour protéger les migrants vénézuéliens sur les frontières avec la Colombie, l’Equateur ou le Brésil.

Le président du Gouvernement espagnol Pedro Sánchez, en voyage en Amérique Latine, a annoncé de Bogotá que l’UE a déjà destiné 35 millions d’euros à l’assistance aux migrants vénézuéliens dans la région et en particulier en Colombie. Pour l’occasion, le « socialiste » Sánchez a donné aux médias une autre perle d’hypocrisie en accusant le Gouvernement de Maduro de ne pas être démocratique parce qu’au Venezuela, il y a des « prisonniers politiques. » Sauf que celui-ci, quelques jours plus tôt, s’était vanté d’avoir refusé aux prisonniers politiques basques (en prison depuis des décennies) leur transfert dans une prison plus proche du lieu de résidence de leur famille...

Comme nous l’avons souvent écrit, le problème des migrants sur les frontières doit préparer le terrain pour l’agression militaire du Venezuela et faire obstacle à la récupération économique dont le cœur est constitué par la réduction du pouvoir du dollar et la lutte contre la spéculation. Une menace qui est devenue de plus en plus tangible et qui pourrait être un sauf-conduit pour le Gouvernement Trump dans une crise à part entière et avec le Président en danger de procès politique.

Les déclarations du sénateur Marco Rubio, l’un des ennemis les plus fanatiques du “castro-madurisme” qui a rencontré le faucon John Bolton pour dire que le Venezuela est un grave danger pour toute la région latino-américaine vont dans ce sens. Rubio a insinué que Trump avait déjà pris une décision et que bientôt, il pourrait y avoir du nouveau à ce sujet.

Du nouveau annoncé par les différentes positions prises au sujet de la migration, par les prochaines manœuvres militaires en Amazonie, par la tournée de Mattis dans la région et par la récente militarisation des frontières du Brésil où le putschiste Temer a déclaré, comme Rubio, que le Venezuela est un danger pour la région. Le même gouvernement brésilien a dû admettre qu’il ne peut plus payer l’électricité que le Venezuela fournit à la zone frontalière à cause des sanctions imposées par les Etats-Unis et que cela s’ajoute à leurs divers problèmes. Et Trump a insinué à nouveau qu’il pourrait cesser d’acheter du pétrole vénézuélien. Du nouveau annoncé aussi par la position de l’Equateur avec la trahison de Lenin Moreno. Après 11 ans d’absence, les Forces Armées équatoriennes participent à nouveau aux manœuvres militaires « Unitas, » organisées par les Etats-Unis.

Pendant ce temps, l’habituel Almagro prépare pour le 5 septembre une autre réunion de l’OEA pour inventer de nouvelles attaques contre le Gouvernement Bolivarien. Diosdado Cabello, président de l’Assemblée Nationale Constituante, a dénoncé « le spectacle hollywoodien » organisé autour de a question migratoire. Une déclaration pertinente si on considère que du 2 mars au 28 août, il y a eu 721 informations à ce sujet, 187 seulement en août. 81% de ces informations ont été diffusées dans les médias vénézuéliens, le reste dans les médias étrangers. Cependant, personne n’a parlé des réfugiés colombiens au Venezuela.

L’image vendue est celle d’un Etat en faillite, d’un « narco-Etat qui aide les terroristes colombiens » comme l’ont dit Trump et son entourage, qui a provoqué une « crise humanitaire » dangereuse pour toute la région et qu’on en peut arrêter que grâce à une « intervention humanitaire » (identique à celle mise en place en Iraq, en Libye et en Syrie) et inaugurée par l’ouverture d’un « canal humanitaire extérieur. »

Si l’OIM et l’ACNUR participent à la réunion convoquée par Almagro le 5 de septembre, le début des hostilités va être validé avec la menace de la force militaire comme mesure préventive pour défendre la sécurité des Etats-Unis, » a dénoncé Samuel Moncada, ambassadeur suppléant à l’OEA et ambassadeur du Venezuela à l’ ONU. Sous le prétexte des migrants, ils sont en train d’organiser un « coup de force contre le Venezuela, » a dit Moncada.

Et pour chauffer le spectacle hollywoodien, la hiérarchie ecclésiastique ne peut manquer, rien que pour donner une idée de ce qui se prépare contre la République Bolivarienne.

En Italia, lors d’une émission de Radio Radical, honteuse, à laquelle ont assisté certains des pires visages du fascisme vénézuélien, Oswaldo Azuaje, évêque du diocèse de Trujillio, a dit : « Le Venezuela passe par une crise humanitaire sans précédent. Le pays est gouverné par un dictateur, les enfants meurent tous les jours, nous sommes dans une situation désespérée. Le président Maduro ne permet pas que l’aide humanitaire arrive. » Azuaje fera partie de la Conférence Episcopale du Venezuela (un véritable parti politique d’opposition) qui se tiendra du 4 au 17 septembre au Vatican …

silence aussi des médias sur la réaction furieuse des forces puissances face aux mesures économiques prises par le Gouvernement Maduro avec le consentement du pouvoir populaire. Un patron basque qui réside dans le pays en a fait connaître une partie. Devant acheter des médicaments pour une amie qui rentrait d’une fête, il est entré dans une pharmacie de nuit, une de celles qui font partie de la chaîne privée Farmatodo. Là, il a été témoin du fait que tous les produits avaient été retirés par l’entreprise, déterminée à provoquer la pénurie pour éviter le nouveau système de « prix justes » établi par le Gouvernement avec le consentement de certains groupes patronaux. Après la dénonciation du basque, Farmatodo a signé le pacte.

La fabrique de pneumatiques Pirelli, d’autre part, a fermé à cause du « manque de matière première. » La réaction des travailleurs et l’intervention du Gouvernement, cependant, ont fait reprendre la production. Ce que les médias ne disent pas est expliqué dans un enregistrement audio diffusé par des secteurs de Fedecamara et destiné aux patrons : l’idée est de fermer toutes les usines, de licencier les travailleurs et ensuite de les reprendre au bout de 6 mois. Une astuce pour que le Gouvernement, qui a garanti qu’il compenserait les augmentations de salaire pendant la période d’ajustement monétaire, ne puisse pas faire face à l’urgence.

Beaucoup de travailleurs ont été licenciés arbitrairement mais la réaction du pouvoir populaire ne s’est pas faite attendre. Les gens ont dénoncé les spéculateurs et plus de 130 personnes ont déjà été emprisonnées.

Une fois de plus, ce dont les médias ne parlent pas, c’est de la forte marge de bénéfice que les capitalistes auraient encore, même dans un pays qui n’a pas proscrit la bourgeoisie mais a porté sévèrement atteinte aux relations de propriété.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Venezuela : Le grand spectacle des migrants sur la frontière prépare l’attaque militaire
2 septembre 2018 - 20h33 - Posté par JOclaude

Merci, magistrale mise au point pour ceux qui s’imaginent encore que le combat anti-capitaiste se décrète du jour au lendemain ! Parce que le socialisme se construit au jour le jour et par les lois votées suivant la volonté de la majorité du Peuple. Ces lois sont bien sûr économique mais sans doute aussi politique ne serait-ce que pour faire face à une opposition violente pro-capitaliste qui ne supporte pas la démocratie lorsqu’elle ne trouve plus entre ses mains ses Pouvoirs Politique et économique de par le suffrage universel ! Il ne faut pas s’imaginer que cette opposition conservatrice se contente comme chez nous à défiler puis à rentrer à la maison ! Parce que cette opposition a non seulement l’appui de l’ensemble de la bourgeoisie intérieure agissant avec des ligues fascistes sponsorisées et armées au besoin de l’extérieur des frontières par des pays aux mains de l’impérialisme ! En la circonstance au Venezuela comme ailleurs c’est par son Unité que le Peuple fait face aux monstres qui surgissent pour tenter coûte que coûte à sauver leurs privilèges égoïstes. Et pour aller vers l’idéal Socialiste les ELUS de tout le pays doivent agir avec fermeté contre la violence des vaincus de manière à ce qu’ils apprennent à respecter la démocrartie même et surtout lorsqu’ils sont minoritaires !



Venezuela : Le grand spectacle des migrants sur la frontière prépare l’attaque militaire
3 septembre 2018 - 01h33 - Posté par irae

Avec battage mediatique de france info "du service public" en tête et en boucle svp.
Que ne ferait-on pas pour miner le terrain de Lfi aux européennes.

Tandis que sur le Yémen là y a plus personne pour s’émouvoir.



Venezuela : Le grand spectacle des migrants sur la frontière prépare l’attaque militaire
3 septembre 2018 - 01h33 - Posté par irae

Avec battage mediatique de france info "du service public" en tête et en boucle svp.
Que ne ferait-on pas pour miner le terrain de Lfi aux européennes.

Tandis que sur le Yémen là y a plus personne pour s’émouvoir.



Venezuela : Le grand spectacle des migrants sur la frontière prépare l’attaque militaire
3 septembre 2018 - 01h33 - Posté par irae

Avec battage mediatique de france info "du service public" en tête et en boucle svp.
Que ne ferait-on pas pour miner le terrain de Lfi aux européennes.

Tandis que sur le Yémen là y a plus personne pour s’émouvoir.



Venezuela : Le grand spectacle des migrants sur la frontière prépare l’attaque militaire
3 septembre 2018 - 01h33 - Posté par irae

Avec battage mediatique de france info "du service public" en tête et en boucle svp.
Que ne ferait-on pas pour miner le terrain de Lfi aux européennes.

Tandis que sur le Yémen là y a plus personne pour s’émouvoir.



Venezuela : Le grand spectacle des migrants sur la frontière prépare l’attaque militaire
3 septembre 2018 - 01h33 - Posté par irae

Avec battage mediatique de france info "du service public" en tête et en boucle svp.
Que ne ferait-on pas pour miner le terrain de Lfi aux européennes.

Tandis que sur le Yémen là y a plus personne pour s’émouvoir.



Venezuela : Le grand spectacle des migrants sur la frontière prépare l’attaque militaire
3 septembre 2018 - 11h12 - Posté par irae

Il y a eu comme un petit problème informatique hier soir on dirait.





ISRAËL : encore et toujours en cours, Génocide de GAZA !
vendredi 15 - 18h11
de : JO
1 commentaire
Engin de chantier ou transpalette devant le Ministère ? De quoi être perplexe !
vendredi 15 - 17h19
de : JO
Un petit débat / C’est l’heure de l’mettre
vendredi 15 - 16h48
de : Hdm
La Havane : Il est urgent de stopper l’aventure militaire impérialiste contre le Venezuela
vendredi 15 - 15h48
de : nazairien
1 commentaire
« Malheur à nous si nous n’avons pas la force d’être tout à fait libres, une demi-liberté nous ramène nécessairement au
vendredi 15 - 06h52
de : JODEZ
Le parlement européen condamne l’usage des armes de guerre.
jeudi 14 - 19h51
de : JO
La couardise de griveaux mise à jour
jeudi 14 - 18h56
de : jean 1
Mairie de Paris : les lobbies, c’est pas fini !
jeudi 14 - 09h58
Deux ans ferme requis contre Christophe Dettinger : François Boulo réagit sur RT France
mercredi 13 - 23h41
de : nazairien
7 commentaires
La macronie à la recherche de son point G
mercredi 13 - 22h37
de : Alina Reyes
1 commentaire
Les élites sont des dieux, les Gilets Jaunes et les gueux sont des inutiles !
mercredi 13 - 20h13
de : Claude JANVIER
2 commentaires
Christophe Dettinger ex-boxeur Gilet Jaunes en jugement (extrait)
mercredi 13 - 19h30
de : JO
Terrifiant, Laurent Alexandre, un chirurgien-urologue, fondateur de "doctissimo" et transhumaniste, dans ses délires
mercredi 13 - 16h39
de : nazairien
1 commentaire
Venezuela : Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie
mercredi 13 - 12h39
1 commentaire
GILETS JAUNES ACTE XIV
mercredi 13 - 12h22
de : JO
ON LACHE RIEN dédicace Aux gilets jaunes. Pierot
mardi 12 - 16h45
de : nazairien
3 commentaires
Les objectifs des contre-réformes libérales du gouvernement Macron-Philippe
mardi 12 - 11h14
de : Allain Graux
Fête du livre de Noir et Rouge le samedi 16 juin février 2019
mardi 12 - 10h13
de : frank
« LES IDEES S’AMELIORENT. LE SENS DES MOTS Y PARTICIPE »
lundi 11 - 22h03
SYRIE : Il parait que la coalition de l’OTAN ne frappe que des djiadistes ?
lundi 11 - 21h49
de : JO
Les chiens sont lâchés contre Juan Branco
lundi 11 - 21h11
de : curtillat
3 commentaires
Gilets jaunes : les 133 enquêtes de l’IGPN peuvent-elles conduire à des sanctions ?
lundi 11 - 17h57
VENEZUELA : Comment le coup d’Etat a été déjoué, révélations !
lundi 11 - 17h50
de : JO
1 commentaire
EVASION FISCALE : Un fléau qu’une étude Britannique chiffre à 825 milliards !
lundi 11 - 17h33
de : JO
PROPOSITION DE GILETS JAUNES
lundi 11 - 17h04
de : Raymond H
GILETS JAUNES - UNE IDEE A REPRENDRE
lundi 11 - 16h31
de : Raymond H
Européennes larem une équipe de rêve : dormez braves gens
lundi 11 - 09h08
Quod Libet.
dimanche 10 - 21h17
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
De la coke, des putes, des politiques, des voyous et des stars, Gérard Fauré : le dealer des stars dit tout sur TV Liber
dimanche 10 - 20h52
de : nazairien
Ne laissons pas mourir le mouvement des gilets jaunes !
dimanche 10 - 19h14
de : Denis Langlois
7 commentaires
Lettre ouverte aux parlementaires et aux élus.
dimanche 10 - 17h28
de : Claude JANVIER
L’indice Baltic dry continue de s’effondrer !! Déjà -56,45% en près d’1 mois et demi !!!
dimanche 10 - 17h26
de : nazairien
Castaner déplore l’incendie d’un véhicule et ne souffle mot sur le manifestant mutilé.
dimanche 10 - 14h58
de : JO
6 commentaires
« ON A UN COEUR » LA CHANSON EN HOMMAGE AUX GILETS JAUNES ( sur l’air de « YOU ARE THE WORLD »)
dimanche 10 - 14h39
de : nazairien
2 commentaires
VENEZUELA : le pillage des richesses de ce pays n’aura plus jamais lieu !
dimanche 10 - 12h15
de : JO
1 commentaire
L’assemblage suspendu du Tricastin et la folie pure de Jaitapur
samedi 9 - 17h32
de : AIPRI et Reporterre via JYP
Les rose-bruns / C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 12h38
de : Hdm
« L’industrie minière crée des phénomènes qu’elle ne sait pas maîtriser »
vendredi 8 - 12h13
de : Revue Z
Complotisme, fake news ...et pendant ce temps là à l’Amassada
vendredi 8 - 11h27
de : frustration & Amassada
Mais que va donc faire l’Armée Française au TCHAD ? Ce qu’il faut savoir !
vendredi 8 - 11h08
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir. Antonio Gramsci
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite