Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Il est brigagier chef à la CRS44 de Joigny (89) samedi, nous avons tiré 1000 grenades lacrymogènes
de : nazairien
lundi 3 décembre 2018 - 02h34 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 44.1 ko

Peut etre en est il fier : Ma compagnie a tiré à elle seule plus de 1000 grenades lacrymogènes, dont 250 tirs au fusil « multicoups » pour faire des tirs de barrage. Nous avons aussi tiré une cinquantaine de grenades assourdissantes et 270 coups de « flash-ball ». (il témoigne, dans une interview au figaro)

http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...

INTERVIEW - Engagé toute la journée de samedi autour des Champs-Élysées à Paris, un CRS témoigne de la violence inédite atteinte par les émeutiers en marge de la troisième journée de mobilisation des « gilets jaunes ».

En 20 ans de carrière, Jessy Castane n’a jamais vu ça. Brigadier-chef à à CRS 44 de Joigny (89) et délégué UNSA, il a été mobilisé toute la journée de samedi pour intervenir face aux émeutiers en marge de la troisième journée de mobilisation des « gilets jaunes » à Paris. C’est la première fois qu’il a dû faire face à un tel « déchaînement de violence », assure-t-il.

LE FIGARO. - Comment décririez-vous les affrontements qui se sont produits hier à Paris ?

Jessy CASTANE.- Je fais ce métier depuis plus de 20 ans et je n’ai jamais vu ça. On a atteint un summum en matière de destructions. Ceux qui nous ont fait face hier n’étaient pas là pour manifester, ils étaient là pour détruire et s’attaquer aux « flics ». Boulevard Victor Hugo et avenue Kléber, où nous intervenions avec ma compagnie, les attaques contre nous étaient dignes d’une guérilla urbaine.

Quel était le profil de ceux qui vous faisaient face ?

Il y avait bien sûr du « Black Block », mais beaucoup d’autres individus n’avaient pas des profils d’extrême gauche ou d’extrême droite. C’était des manifestants, pour la plupart de province, qui se sont radicalisés. Ils étaient équipés de masque à gaz et de lunettes. J’en ai même vu avec des protections de football américain. Ils nous canardaient avec des bombes agricoles, des mortiers, de l’acide, de la peinture pour nous aveugler... Ils étaient particulièrement violents et déterminés. On est intervenus sur deux bâtiments qu’ils avaient mis en feu, sans se préoccuper de savoir s’il y avait des gens dedans.

En réponse, le dispositif des forces de l’ordre était-il à la hauteur ?

Le dispositif de filtrage mis en place autour des Champs-Élysées était bon puisqu’aucun incident ne s’est produit sur l’avenue. Ceux qui ont accepté d’ouvrir leurs sacs sont passés sans problème et ont pu manifester de façon tout à fait pacifique.

Mais dans les rues adjacentes, nous avons été confrontés à des groupes très mobiles qui cassaient tout ce qu’ils trouvaient. Ma compagnie a tiré à elle seule plus de 1000 grenades lacrymogènes, dont 250 tirs au fusil « multicoups » pour faire des tirs de barrage. Nous avons aussi tiré une cinquantaine de grenades assourdissantes et 270 coups de « flash-ball ». C’est une première pour ma compagnie. À tel point que nous avons dû être ravitaillés en cours d’intervention.

Comment expliquer un tel niveau de débordements ?

Nous étions 26 compagnies de CRS et 23 escadrons de gendarmes mobiles, ce qui est très important. Mais beaucoup de nos effectifs étaient bloqués à la surveillance des bâtiments officiels : l’Élysée, Matignon, l’Assemblée nationale... Nous sommes des forces « mobiles ». Et comme ce terme l’indique, nous n’avons pas vocation à monter la garde devant des bâtiments.

Si tous les effectifs avaient été mobilisés sur le rétablissement de l’ordre public, les débordements auraient cessé plus rapidement. Il faut que les bâtiments soient protégés autrement (pourquoi pas par des militaires), pour nous laisser faire notre boulot face aux casseurs.

Dans quel état sont vos collègues trois semaines après le début du mouvement des « gilets jaunes » ?

Nous sommes tous épuisés. Hier, on a pris à 4 heures du matin et on a terminé à 23h30. Ce matin, on a recommencé dès cinq heures. À cet épuisement physique s’ajoute un épuisement moral. Nous sommes confrontés à une vraie hausse de la violence contre les forces de l’ordre. Avant les CRS étaient craints. Ce n’est plus le cas maintenant. On est devenus des cibles privilégiées des casseurs. Ils nous visent car nous sommes vus comme des symboles de l’État.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Il est brigagier chef à la CRS44 de Joigny (89) samedi, nous avons tiré 1000 grenades lacrymogènes
3 décembre 2018 - 07h57 - Posté par Jean PRADIER dit jean 1

"symboles de l’État" ?
Milice de l’état capitaliste.Oui.



Il est brigagier chef à la CRS44 de Joigny (89) samedi, nous avons tiré 1000 grenades lacrymogènes
3 décembre 2018 - 16h34 - Posté par Thomas

La police et la gendarmerie sont fait pour protéger la population
Les CRS, comme les gardes mobiles, sont fait contre la population insurrectionnelle pour protéger les dirigeants.


Il est brigagier chef à la CRS44 de Joigny (89) samedi, nous avons tiré 1000 grenades lacrymogènes
3 décembre 2018 - 12h06 - Posté par Raymond H

Le gouvernement préfère épuiser ses troupes plutôt que de céder.
Aux CRS, aux policiers, aux gendarmes, à tous les corps de sécurité : "crosses en l’air".



Il est brigagier chef à la CRS44 de Joigny (89) samedi, nous avons tiré 1000 grenades lacrymogènes
3 décembre 2018 - 15h15 - Posté par nazairien

Message d’un militaire a ses frères d’armes

https://www.youtube.com/watch?time_...

Commentaires de 2 autres soldats

greg delannoy
il y a 7 heures
Je suis militaire depuis bientôt dix ans et c’est la première fois que je constate et comprends le désarrois de la France, car pleinement concerné par la situation de cette pression d’en haut venant de partout et je parle non seulement de la politique mais de mon métier que je rend sans regrets, je préfère être deserteur que de servir de tels intérêts. Il faut que ca change et nous militaire devont aussi le faire savoir ! Non a la Démocratie totalitaire...

Je suis également dans l’armee depuis maintenant 6 mois et franchement tout ce que tu dit est véridique, je vois mon pays s’effondrer et ca me fait mal.. un des 10 codes du soldat dit " Il obéit aux ordres, dans le respect des lois " mais aussi effectivement un soldat peux en refuser si ca lui parait illégal et immorale.. L’armee se bat pour le peuple ! Et non contre le peuple ! Nous sommes censé veiller sur la population et non le contraire ! Gros soutien aux gilets jaunes !






LES SOVIETS TRAHIS PAR LES BOLCHEVIKS - La faillite du communisme d’État
lundi 10 - 18h26
de : Ernest London
Convention Collective de la France Insoumise des 8/9 déc. 19
lundi 10 - 18h25
de : JO
A CUBA : Ceux qui vont à l’étranger pour sauver des vies Humaines et pas pour tuer !
lundi 10 - 16h53
de : JO
MÉLENCHON - Discours sur le BREXIT à l’Assemblée nationale (video)
lundi 10 - 16h51
de : FI
Les images non exhaustif des violences policières subies par le manifestants (video)
lundi 10 - 15h43
de : Nantes Révoltée
2 commentaires
Embrouille sur le SMIC : gagner plus, la même chose, et moins en même temps !
lundi 10 - 15h27
1 commentaire
APPEL DES GILETS JAUNES DE COMMERCY À DES ASSEMBLÉES POPULAIRES PARTOUT
lundi 10 - 14h27
de : jean 1
1 commentaire
Un CRS : « Si vous voulez rester en vie, vous rentrez chez vous ! » (video)
lundi 10 - 12h35
de : Raymond Macherel
Et si la révolution était possible ?
lundi 10 - 12h11
de : Denis Langlois
1 commentaire
Camille Lécole – Episode 1/2 – Militant. Résistant. Déporté. Partisan sans complainte.
lundi 10 - 11h52
Etre Gilet Jaune c’est aussi çà
lundi 10 - 11h48
de : azard
ASSURANCES : ces mauvaises nouvelles qui vous attendent en 2019
lundi 10 - 10h57
de : JO
BHL, Hanouna, Bern et Lhermitte demandent aux Gilets jaunes « de s’arrêter »
lundi 10 - 10h12
de : nazairien
6 commentaires
MACRON DEMISSION REVOLUTION
dimanche 9 - 22h42
de : Nemo3637
1 commentaire
Gilets Jaunes ACTE V. Le grand changement !
dimanche 9 - 19h54
de : Claude JANVIER
Crise dec 2018 : renforcer le mouvement populaire montant !
dimanche 9 - 19h44
de : Christian DLR
Dégagez, dégageons le macronisme
dimanche 9 - 19h35
de : jean 1
2 commentaires
Alerte sur les Réseaux Sociaux !
dimanche 9 - 17h32
de : JO
MEXIQUE : les ennuis commencent pour le Président nouvellement élu !
dimanche 9 - 17h11
de : JO
LA VIOLENCE : Salim Lamrani la décrit ainsi pour ceux "qui ne sont RIEN" !
dimanche 9 - 15h47
de : JO
François Ruffin : la DGSI monte un dossier sur moi pour « sédition » ! (video)
dimanche 9 - 12h46
de : François Ruffin
2 commentaires
DEUX VIOLENCES : D’EN-BAS, D’EN-HAUT
dimanche 9 - 11h06
de : Christian DELARUE CGT Rennes
1 commentaire
DEUX VIOLENCES : D’EN-BAS, D’EN-HAUT
dimanche 9 - 11h03
de : Christian DELARUE
Gilets jaunes : formidable démonstration de l’acte 4… avant l’acte 5 (video)
samedi 8 - 19h47
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
EN DIRECT - PARTAGEZ - Discours de Jean-Luc Mélenchon à la Convention de la France insoumise. (video)
samedi 8 - 18h34
de : FI
1 commentaire
EN DIRECT - Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon (video)
samedi 8 - 13h06
de : FI
Des députés de la France Insoumise sont bloqués place de l’Opera. (video)
samedi 8 - 13h02
de : Nadir Dendoune
Non ce n’était pas à Mantes-la-Jolie....
samedi 8 - 04h39
de : Mila Zamenhofa
La Confédération paysanne appelle à rejoindre les Gilets jaunes
vendredi 7 - 20h43
Police. «  Il y a la volonté que les collègues se lâchent  »
vendredi 7 - 20h39
de : Aya Lafargue
1 commentaire
"Heureux les jours que nous vivons" (video)
vendredi 7 - 19h27
de : Deeplo
3 commentaires
« On voudrait une colère, mais polie, bien élevée »
vendredi 7 - 18h57
de : Sonya Faure
Gilets jaunes et rouges : nous avons tous intérêt que le mouvement gagne !
vendredi 7 - 18h49
de : Info Com CGT
La CGT exige l’ouverture immédiate de négociations sur l’urgence sociale !
vendredi 7 - 18h02
de : JO
3 commentaires
Affaire Benalla, M. Macron : Le responsable c’est moi, qu’ils viennent me chercher !
vendredi 7 - 16h39
de : JO
1 commentaire
Manifestation - cortège CGT pour rejoindre les Gilets jaunes
vendredi 7 - 01h34
de : CGT Territoriaux Paris
1 commentaire
Communiqué « officiel » n°2 « Gilets jaunes » Nous dénonçons !
vendredi 7 - 01h26
de : Les Gilets Jaunes
3 commentaires
manifestons samedi 8/12/2018 à Paris
jeudi 6 - 21h27
de : jean 1
Communiqué de la CGT . ATTENTION aux fausses nouvelles du pouvoir et consorts !
jeudi 6 - 21h23
de : JO
2 commentaires
Toutes les gauches se retrouvent au Forum national de la gratuité !
jeudi 6 - 18h59
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La culture, ce n'est pas ce qui reste quand on a tout oublié, mais au contraire, ce qui reste à connaître quand on ne vous a rien enseigné. Jean Vilar
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite