Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"Heureux les jours que nous vivons" (video)
de : Deeplo
vendredi 7 décembre 2018 - 19h27 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

En cette veille d’acte 4, l’analyse par Jean-Luc Mélenchon des bouleversements en cours est importante : https://youtu.be/dRFGlMf4MKA vue plus de 100 000 fois en moins de 24h, ce qui fait écho à sa forte popularité https://fr.kantar.com/opinion-publi...

La France a renoué avec son peuple. On ne cache plus les « sans dents » comme les appelait le « socialiste » François Hollande, celui qui a nourri en son sein des des gens comme Valls, Hamon ou Macron. Ils ont fait irruption sur les écrans et défendent leur droit à exister, à choisir, à organiser la vie du pays. Quelle bouffée de fraicheur !

Tout redevient possible comme voir la morgue et l’arrogance de la petite clique au pouvoir baisser enfin. Ils découvrent la peur et le rapport de force. Non les multinationales ne font pas la pluie et le beau temps. Oui il est possible que la République reprenne ses droits. Les éditorialistes du régime sur les radios et télés d’état sont en totale déroute. Des gens peu qualifiés leur tiennent la dragée haute et font la preuve que des aide-soignants, des employés de services, des chômeurs, peuvent s’occuper des affaires publiques. Exactement comme la France insoumise a fait entrer à l’assemblée nationale des citoyens qui n’appartiennent pas à la caste.

D’ailleurs les revendications des gilets jaunes sont très proches de celles des insoumis et dénoncent la société de consommation, la destruction des services publiques, la constitution qui ne laisse pas au peuple la possibilité d’être représenté.

En trois semaines la mécanique bien huilée des grands patrons s’est déréglée. Leur marionnette s’est ridiculisée qui demandait qu’on vienne le chercher, ce qui sera chose faite demain ou la semaine prochaine. Et ensuite, seulement ensuite, place aux grands débats nationaux sur la nouvelle république à mettre en place, sur la misère qui s’est abattue sur tant de millions de gens, sur la nécessité de reconstruire une société de la bienfaisance et du respect.

Les sections locales des grands syndicats se sont insurgées contre leurs directions et soutiennent les blocages. Les pompiers, la police, les ambulanciers, les personnels de santé, les agriculteurs soutiennent. La jeunesse s’en est mêlée et a entrainé les profs dans l’action. La convergence des luttes est en place pour aller jusqu’à une dissolution, ce qui représente un objectif minimum tant le pouvoir oligarchique est affaibli.

Le gouvernement a réagi avec médiocrité et stupidité en encourageant la violence ces 3 dernières semaines. Ces arrivistes sans culture ni politique ni historique pensaient que les échauffourées et le matraquage médiatique prendraient le relais du matraquage physique. Mais la colère est tellement profonde. Les moqueries et coups de menton du petit Président des riches ont été comme un filet continu de vinaigre sur la plaie béante de 40 ans de gestion de la misère par les sociaux démocrates. Un cri de souffrance a jailli qui ne s’éteint pas.

Parmi les 400 individus attrapés par la police à Paris samedi dernier, la plupart était de simples pères de famille manifestant pour la première fois ! Simplement en grande colère, en désespoir, avec la rage de se faire insulter depuis 18 mois. Les jeunes leur ont emboité le pas et le traitement de la sécurité publique par des incapables sans éthique a achevé de les radicaliser à leur tour. En 48h ! Voir ces dizaines de jeunes parqués à Mantes la Jolie, sur les genoux, mains sur la tête, a soulevé le coeur et calibré les choses : ceux qui gouvernent sont des abrutis sans discernement qui n’ont honte de rien, qui peuvent employer tous les moyens coercitifs pour casser la contestation. Il s’agit clairement de les empêcher de nuire pour enfin reconstruire le pays.

En terme de stratégie violente mise en place par Castaner, des photos de l’arc de triomphe au petit matin les 24 novembre et 1er décembre avaient parfaitement montré le jeu dangereux de la préfecture de Paris : le 24 les véhicules de CRS encerclaient complètement l’arc de triomphe, le 1 ils étaient en retrait sur le haut des champs Élysées laissant aux manifestants toute latitude pour mettre à sac le monument. La protection de la flamme du soldat inconnu par les gilets jaunes avaient donné ce supplément d’âme au mouvement qui prouvait d’une certaine façon de quel coté étaient les vrais barbares.

Sur les rond points d’ailleurs pas de fachos fâchés comme le pouvoir a tenté de les décrire. On a vu des citoyens qui en 3 semaines ont élaboré un programme politique de bon niveau et se sont imposés en force de proposition. Ils ont pris le contrôle de l’agenda du pays, battent la mesure, et mettent à profit le temps pour s’organiser sans tomber dans les pièges tendus, notamment celui d’appels à la discussion émanant d’un gouvernement autiste qui démolit le pays en passant en force depuis 18 mois. Tous les militants politiques de gauche les ont rejoint. Les politiques professionnels comme Besancenot, Hamon, le PCF, la CGT ou le PS ont finit par comprendre, complètement débordés par leur base une fois de plus, que leur place était aussi dans la rue. La France insoumise est à leur coté depuis la première heure.

On peut raisonnablement penser qu’une assemblée constituante sera la seule issue d’une insurrection qui sinon se transformerait en révolution. Dès décembre ? Après un ou plusieurs massacres ? La France insoumise a appelé tous les adultes volontaires à venir aider les manifestants, surtout les gamins, à déjouer les provocations policières demain, en portant casque blanc et brassard blanc. Il est possible que nous évitions la violence sur laquelle le gouvernement compte pour s’en sortir. Nous sommes devant une page blanche. C’est extraordinaire, inespéré et prometteur. Rien ne sera plus pareil d’ores et déjà. Merci et respect aux gilets jaunes.

Deeplo.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
"Heureux les jours que nous vivons" (video)
7 décembre 2018 - 20h27 - Posté par Raymond H

"Les politiques professionnels comme Besancenot, Hamon, le PCF, la CGT ou le PS ont finit par comprendre, ..."
Et je rajouterais aussi "LFI".
Ont-ils compris ? J’en doute à voir la réaction des dirigeants. Ce qu’ils veulent c’est récupérer leur strapontin de "corps intermédiaire" que E Macron leur a dénié un peu vite.
Ils volent à son secours pour quelques miettes.
Eux aussi doivent dégager !



"Heureux les jours que nous vivons" (video)
7 décembre 2018 - 20h50 - Posté par Roberto Ferrario

hehe Raymond H tu est qui toi ? un provocateur ? tu a coupe la fin de la phrase volontairement : "La France insoumise est à leur coté depuis la première heure."

"Les politiques professionnels comme Besancenot, Hamon, le PCF, la CGT ou le PS ont finit par comprendre, complètement débordés par leur base une fois de plus, que leur place était aussi dans la rue. La France insoumise est à leur coté depuis la première heure."

Je peux témoigné que la FI et personnellement de la premier heure on été a coté de gilet jaunes....


"Heureux les jours que nous vivons" (video)
8 décembre 2018 - 16h00 - Posté par Raymond H

Non camarade : "des militants de FI, des militants CGT, des militants NPA, des militants ... ont été à leur côté ..."
Moi, je critique des dirigeants et des directions. Et quand on va sur les barrages, tu vois bien qu’il y a un certain ressentiment de la part de gilets jaunes quant à l’attitude de ces "corps intermédiaires". C’est nous, militants de base qui devons(encore une fois) rattraper le coup sur le terrain. Car la plupart d’entre nous n’avons rien à envier au sort de beaucoup de gilets jaunes. Nous sommes dans la même galère.





LES SOVIETS TRAHIS PAR LES BOLCHEVIKS - La faillite du communisme d’État
lundi 10 - 18h26
de : Ernest London
Convention Collective de la France Insoumise des 8/9 déc. 19
lundi 10 - 18h25
de : JO
A CUBA : Ceux qui vont à l’étranger pour sauver des vies Humaines et pas pour tuer !
lundi 10 - 16h53
de : JO
MÉLENCHON - Discours sur le BREXIT à l’Assemblée nationale (video)
lundi 10 - 16h51
de : FI
Les images non exhaustif des violences policières subies par le manifestants (video)
lundi 10 - 15h43
de : Nantes Révoltée
2 commentaires
Embrouille sur le SMIC : gagner plus, la même chose, et moins en même temps !
lundi 10 - 15h27
1 commentaire
APPEL DES GILETS JAUNES DE COMMERCY À DES ASSEMBLÉES POPULAIRES PARTOUT
lundi 10 - 14h27
de : jean 1
1 commentaire
Un CRS : « Si vous voulez rester en vie, vous rentrez chez vous ! » (video)
lundi 10 - 12h35
de : Raymond Macherel
Et si la révolution était possible ?
lundi 10 - 12h11
de : Denis Langlois
1 commentaire
Camille Lécole – Episode 1/2 – Militant. Résistant. Déporté. Partisan sans complainte.
lundi 10 - 11h52
Etre Gilet Jaune c’est aussi çà
lundi 10 - 11h48
de : azard
ASSURANCES : ces mauvaises nouvelles qui vous attendent en 2019
lundi 10 - 10h57
de : JO
BHL, Hanouna, Bern et Lhermitte demandent aux Gilets jaunes « de s’arrêter »
lundi 10 - 10h12
de : nazairien
6 commentaires
MACRON DEMISSION REVOLUTION
dimanche 9 - 22h42
de : Nemo3637
1 commentaire
Gilets Jaunes ACTE V. Le grand changement !
dimanche 9 - 19h54
de : Claude JANVIER
Crise dec 2018 : renforcer le mouvement populaire montant !
dimanche 9 - 19h44
de : Christian DLR
Dégagez, dégageons le macronisme
dimanche 9 - 19h35
de : jean 1
2 commentaires
Alerte sur les Réseaux Sociaux !
dimanche 9 - 17h32
de : JO
MEXIQUE : les ennuis commencent pour le Président nouvellement élu !
dimanche 9 - 17h11
de : JO
LA VIOLENCE : Salim Lamrani la décrit ainsi pour ceux "qui ne sont RIEN" !
dimanche 9 - 15h47
de : JO
François Ruffin : la DGSI monte un dossier sur moi pour « sédition » ! (video)
dimanche 9 - 12h46
de : François Ruffin
2 commentaires
DEUX VIOLENCES : D’EN-BAS, D’EN-HAUT
dimanche 9 - 11h06
de : Christian DELARUE CGT Rennes
1 commentaire
DEUX VIOLENCES : D’EN-BAS, D’EN-HAUT
dimanche 9 - 11h03
de : Christian DELARUE
Gilets jaunes : formidable démonstration de l’acte 4… avant l’acte 5 (video)
samedi 8 - 19h47
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
EN DIRECT - PARTAGEZ - Discours de Jean-Luc Mélenchon à la Convention de la France insoumise. (video)
samedi 8 - 18h34
de : FI
1 commentaire
EN DIRECT - Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon (video)
samedi 8 - 13h06
de : FI
Des députés de la France Insoumise sont bloqués place de l’Opera. (video)
samedi 8 - 13h02
de : Nadir Dendoune
Non ce n’était pas à Mantes-la-Jolie....
samedi 8 - 04h39
de : Mila Zamenhofa
La Confédération paysanne appelle à rejoindre les Gilets jaunes
vendredi 7 - 20h43
Police. «  Il y a la volonté que les collègues se lâchent  »
vendredi 7 - 20h39
de : Aya Lafargue
1 commentaire
"Heureux les jours que nous vivons" (video)
vendredi 7 - 19h27
de : Deeplo
3 commentaires
« On voudrait une colère, mais polie, bien élevée »
vendredi 7 - 18h57
de : Sonya Faure
Gilets jaunes et rouges : nous avons tous intérêt que le mouvement gagne !
vendredi 7 - 18h49
de : Info Com CGT
La CGT exige l’ouverture immédiate de négociations sur l’urgence sociale !
vendredi 7 - 18h02
de : JO
3 commentaires
Affaire Benalla, M. Macron : Le responsable c’est moi, qu’ils viennent me chercher !
vendredi 7 - 16h39
de : JO
1 commentaire
Manifestation - cortège CGT pour rejoindre les Gilets jaunes
vendredi 7 - 01h34
de : CGT Territoriaux Paris
1 commentaire
Communiqué « officiel » n°2 « Gilets jaunes » Nous dénonçons !
vendredi 7 - 01h26
de : Les Gilets Jaunes
3 commentaires
manifestons samedi 8/12/2018 à Paris
jeudi 6 - 21h27
de : jean 1
Communiqué de la CGT . ATTENTION aux fausses nouvelles du pouvoir et consorts !
jeudi 6 - 21h23
de : JO
2 commentaires
Toutes les gauches se retrouvent au Forum national de la gratuité !
jeudi 6 - 18h59
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les prolétaires n'ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à gagner. Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! Karl Marx
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite