Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Convention Collective de la France Insoumise des 8/9 déc. 19
de : JO
lundi 10 décembre 2018 - 18h25 - Signaler aux modérateurs

NDLR Bref compte-rendu qui m’a été transmis :

vendredi : Pression maximale de toutes les composantes du système pour affoler les gens, effrayer, dissuader, et pour nous enrôler dans les « appels au calme » qui faisaient du peuple cet animal violent que le bourgeois voit toujours dans toutes les mobilisations populaires. La séquence avec les lycéens de Mantes la Jolie aura couronné d’ignominie cet épisode. Mais elle aura surtout fonctionné comme un accélérateur de particules émotives et insurrectionnelles. L’image des jeunes en rang à genoux a résonné amplement. Elle a donné lieu aussitôt à une vague d’imitations un peu partout dans le pays. Et cela opéra comme un appel à mobilisation pour laver l’affront.

Ces moments d’intelligence populaire spontanée, la force de diffusion des faits ressentis comme des symboles entre dans la matière première d’une insurrection comme celle que nous vivons. En tous cas, le mouvement lycéen y a trouvé un aliment de choix. Quatre cent lycées sont bloqués. Et parmi eux, nombre de lycées professionnels. Cela confirme que l’émotion populaire est passée dans sa jeune génération en dépit de la réticence des classes moyennes supérieures de droite comme de gauche dont les lycées sont à la traine. Encore un signal d’identité de ce qui se joue dans le pays.

hydrolienne Avec l’équipe du groupe SEENEOH à Bordeaux

L’après-midi, je me trouvais à Bordeaux, déjà, avant l’ouverture de la Convention des Insoumis. Il s’agissait pour moi d’aller voir l’hydrolienne installée dans la Garonne en aval du pont de pierre. L’enjeu de cette machine, une fois son fonctionnement stabilisé et optimisé, c’est évidemment la place qu’elle aura dans la transition énergétique. Cette formule est évidemment essentielle dans les territoires et départements d’outremer où il ne peut être question de rationner de nouveau avec l’augmentation de la population. Mais là-bas, les barrages hydro-électriques ne sont même pas possibles parfois. Mais il va de soi que l’opportunité impliquera le moment venu tout le territoire national.

La France a été couverte de ces hydroliennes dans le passé. Celles que l’on nommait « moulins à eau ». Il y en avait des milliers. Toute une vie sociale s’organisait d’ailleurs autour d’elles. Installer de nouveau des milliers de machines de cette sorte ne sera pas un trop grand défi sinon d’en produire le nombre nécessaire, de les installer et de les raccorder. L’équipe rencontrée sur place déborde d’enthousiasme et de cette passion technique dont le pays regorge et que seuls nous voulons mettre à profit au service de tous.

En soirée, on fait le point pour vérifier le dispositif en place pour le lendemain. Les retours de terrain nous annoncent un haut niveau de mobilisation. On s’endort confiants.

Samedi Dès le petit matin, les contacts terrain confirment une mobilisation renforcée. Le pouvoir est pris en étau. D’un côté l’État-major policier ne veut plus se laisser ridiculiser comme la semaine précédente. Il déploie d’autres techniques. Sa volonté est d’éviter les images. De l’autre, le pouvoir et les médias sont suspendus à l’apparition des images de violences dont ils comptent se nourrir. Les « éléments de langage » des porte-paroles macronistes puent le coup monté déçu. Les litanies des plateaux de l’info en continu sont assourdissant d’impatience. Le goût du sang et l’appétit de spectacle coulent des lèvres des commentateurs hommes et femmes tronc. Pour eux, un cendrier qui fume est un incendie. Dans les locaux techniques de la Convention, rigolade générale à l’écoute des incitations à l’émeute que représentent chaque interrogation de cette nature à l’écran.

Puis, heure après heure, la certitude se fait : le mouvement est plus puissant que la semaine passée. Tous les témoignages concordent : le style bon enfant prévaut en dépit de plusieurs gazages intempestifs et de violences purement gratuites contre des gens à genoux ou debout mains en l’air. Et partout que la partie des militants et bonnes volontés s’interposent pour faire baisser la température quand les provocations la font monter. À 16 heures, il est certain que la partie est gagnée. Toute la campagne de dissuasion menée par le pouvoir est un échec. La mobilisation n’a pas baissé. La crise continue un cran plus haut en intensité politique.

Avant midi, un tour téléphonique avec les animateurs joignables me confirme la ligne à tenir à dans le discours à prononcer à 18 heures le soir. À nous de proposer le mot d’ordre démocratique de la phase qui va s’ouvrir : retour aux urnes, retour au peuple, dissolution de l’Assemblée nationale.

Dimanche, 16 heures Retour de la Convention des Insoumis à Bordeaux. Fatigue. Ultime coordination avec tous les secteurs en action avant de monter dans le train. Les semaines sans pause sont longues. Demain lundi, discours sur le Brexit à l’Assemblée nationale. Mon équipe ne chôme guère non plus. La machine des Insoumis hérite de tout le savoir faire accumulé au fil de deux campagnes présidentielles. La tenue de cette Convention a donc été une fois de plus un bijou de mécanique horlogère du point de vue de son déroulement technique. Un sans-faute.

Politiquement, il s’agissait de tenir à la fois notre évènement sans se couper de la lutte qui se déroulait dans le pays. Là encore, la répartition des députés et des agitateurs du mouvement entre la Convention et les divers terrains a fonctionné de façon optimale. Nos porte-paroles sur Paris ont répondu aux sollicitations médiatiques et participé aux rassemblements. Sur place, magie du travail bien fait.

La tête de liste est désignée. C’est Manon Aubry. Une militante associative de haut niveau qui nous apporte sa compétence et son savoir-faire dans le domaine central de la lutte contre la fraude fiscale en Europe et en France. Sa présence en tête de file exprime un choix de la part des insoumis. Le Mouvement n’est pas une fin en soi. Sa vocation est de construire la large convergence dont le pays aura besoin comme alternative politique aux équipes néo libérales de gauche et de droite qui se sont succédées au pouvoir de Sarkozy à Hollande puis Macron.

La présence conjointe sur une liste où se trouvent à la fois Emmanuel Maurel et Manon Aubry aux côtés de tant de personnes sans appartenance de parti est un signal que nous envoyons à toutes les bonnes volontés qui, dans le pays, savent que les Insoumis sont les rassembleurs sur qui compter pour écrire la suite de l’Histoire de notre pays quand il voudra changer de cap. Et quand la période est celle de la révolution citoyenne, c’est un atout décisif !



Imprimer cet article





Qui veut bouffer du président ?
mardi 25 - 17h23
de : jean 1
Campagne de dons : appel aux lecteurs et aux mouvements sociaux
mardi 25 - 16h48
Rencontre avec la chanteuse engagée Tita Nzebi le 10 juillet
mardi 25 - 13h46
IDÉES NOIRES SOUS GILETS JAUNES
mardi 25 - 05h27
de : jean 1
2 commentaires
VENEZUELA : La nouvelle économie Socialiste, c’est parti !
lundi 24 - 17h01
de : JO
Affaire Legay : les gendarmes en service à Nice ce jour-là ont refusé les ordres du commissaire
lundi 24 - 15h07
de : nazairien
2 commentaires
Ils sont 93
lundi 24 - 11h45
de : jean 1
1 commentaire
LE MONDE A CHANGE : L’impérialisme l’apprend à ses dépends !
lundi 24 - 11h38
de : JO
acte 32, beaucoup de monde à paris, manif sauvage, flics éparpillés, fatigués, inefficaces (vidéo)
dimanche 23 - 14h18
de : nazairien
7 commentaires
HONTEUX, SCANDALEUX ET INACCEPTABLE : L214 dénonce l’horrible scandale des ‘vaches à hublots’
dimanche 23 - 11h56
de : nazairien
2 commentaires
Sarkozy et ses "casseroles" , Sarkozy jugé pour corruption - C l’hebdo - 22/06/2019 (vidéo)
dimanche 23 - 02h45
de : nazairien
L’ Acte 32, a bien tenu ses promesses et le live du sanglier jaune, a donné l’information en continu (vidéo)
dimanche 23 - 01h46
de : nazairien
1 commentaire
perturbation au Salon aéronautique
samedi 22 - 22h32
de : désobéir
Retour aux blocages pour les gilets jaunes
samedi 22 - 17h42
1 commentaire
L’héritage de Brecht : ’Berlin en Seine’ à l’Essaïon
vendredi 21 - 19h56
Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »
vendredi 21 - 14h08
de : jean 1
2 commentaires
C’est un gendarme mobile qui a renversé quatre gilets jaunes à Rouen en février (video)
vendredi 21 - 13h36
de : Lille Insurgée
Fête de soutien aux postier-e-s du 92
vendredi 21 - 10h39
MACRON : PREMIERE A DROITE
jeudi 20 - 10h15
de : Nemo3637
QG, le média libre (videos)
jeudi 20 - 09h30
de : Aude Lancelin
3 commentaires
RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !
jeudi 20 - 08h53
de : La CGT
Comédie de Béthune - Un an après la grève ...
jeudi 20 - 08h37
de : Synptac Cgt
Ulcan (Chelli) renvoyé aux assises : sera-t-il extradé ?
jeudi 20 - 08h22
de : CAPJPO-EuroPalestine
ASSURANCE CHÔMAGE : LES CHÔMEURS DANS LE VISEUR ! Rassemblement le 20 juin à 11H Place du Palais Royal
jeudi 20 - 08h14
de : FNSAC - CGT
Non au détricotage de la loi sur la liberté de la presse
jeudi 20 - 08h05
de : SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO
Urgence pour l’hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !
jeudi 20 - 07h59
de : Ligue des droits de l’Homme
Le Naufrage d’ALSTOM : Macron dans la tourmente ?
mercredi 19 - 20h50
de : JO
1 commentaire
Assurance chômage : 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat
mercredi 19 - 15h25
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
11 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
1 commentaire
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance
Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre. Gandhi
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite