Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

VENEZUELA : Comment le coup d’Etat a été déjoué, révélations !
de : JO
lundi 11 février 2019 - 17h50 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Source :Bolivar Infos Site d’information et de solidarité avec Cuba, le Venezuela et les pays progressistes d’Amérique Latine NDLR. : Ce que nos merdias muets du sérail ne diront jamais, en toute démocratie ! Ce qui est vraisemblable en tout cas c’est que l’impérialisme n’a pas encore pu trouver "un pinochet" assassin de 3000 Révolutionnaires et Progressistes au CHILI !

Venezuela : Comment le coup d’Etat a été déjoué 8 Février 2019, 18:52pm | Publié par Bolivar Infos

Jorge Rodríguez, vice-président de la Communication du Gouvernement du Venezuela, a montré jeudi une série de vidéos contenant les aveux d’Oswaldo García Palomo, le colonel arrêté en janvier dernier, qui était chargé de planifier plusieurs coups d’Etat contre le Président Nicolás Maduro qui ont échoué grâce à l’action du Renseignement vénézuélien. García Palomo était recherché par le Venezuela depuis l’année dernière et malgré cela, il est entré librement en Colombie, au Brésil, au Chili et aux Etats-Unis en novembre et en janvier. Dans ses témoignages, le détenu a confirmé qu’il travaillait en coordination avec un agent de la CIA en Colombie et que c’est Antonio Rivero, ex-directeur de la Protection Civile et organisateur des guarimbas de 2014, qui les avait mis en contact. Il a décrit Julio Borges comme l’une des personnes qui se sont la plus mobilisées pour le coup d’Etat.

Rodríguez a expliqué que le renseignement a réussi à arrêter García Palomo en lui faisant croire qu’une unité militaire allait se soulever à Caracas le week-end dernier, ce qui l’a fait se déplacer de la Colombie à l’état de Táchira et ensuite à Barinas en utilisant un véhicule fourni – sans qi’il le soupçonne – par le renseignement vénézuélien. Ainsi, il a été arrêté avec des armes et des brassards d’une certaine « Opération Constitution. »

Les actions de García Palomo et son déplacement de la Colombie au Venezuela pour organiser un soulèvement militaire étaient aussi connus de personnalités politiques et de communicants sociaux de droite comme María Corina Machado, le président de la Colombie Iván Duque, Julio Borges et Fernando Del Rincón, qui ont fait des déclarations publiques entre le 31 janvier et le 5 février disant que le Gouvernement du Président Maduro n’avait plus que quelques heures à vivre.

A partir de là, une campagne s’est développée sur les réseaux sociaux pour porter atteinte psychologiquement à la population.

García Palomo a signalé que, quand il a connu l’agent de la CIA en Colombie, il lui a expliqué ses plans pour renverser le Gouvernement de Nicolás Maduro auxquels il a donné son soutien pour le coup d’Etat qui devait avoir lieu en mai 2018. Il a aussiparlé de ses relations avec le patron Parsifal de Sousa.

Première tentative : mai 2108

Rodríguez a indiqué que ce coup d’Etat militaire qui devait avoir lieu en mai 2108 pour empêcher les élections présidentielles du 20, impliquait le soulèvement d’une série d’unités avec des commandants et des colonels, était dirigé par García Palomo conseillé par la Police Nationale de Colombie par l’intermédiaire d’un individu qu’on appelait Alejandro et de 2 agents de la CIA qui assuraient la liaison avec García Palomo “alias Indiana” et “Colonel Lee”. De sorte qu’on peut conclure que le Gouvernement du président de l’époque, Juan Manuel Santos, était également impliqué dans le coup d’Etat.

Cyniquement, García Palomo a signalé que selon « de 3 sources très importantes » parmi lesquelles l’agent de la CIA, un conseiller du Pentagone qu’il dit connaître et le “Colonel Lee,” au premier trimestre de 2019 allait se produire une action militaire du Gouvernement des Etats-Unis contre le Venezuela. C’est pourquoi ils se sont proposé pour réaliser une action militaire contre le Gouvernement vénézuélien pour « éviter le désastre dans lequel nous allons tous être engloutis et « les dommages collatéraux contre tous » s’il se produisait une action militaire étasunienne.

Seconde tentative : janvier ou février 2019

Dans ses aveux sur le voyage qu’il a fait de la Colombie au Venezuela fin janvier, García Palomo signale qu’ils avaient « 3 jours pour faire le coup d’Etat militaire. » S’ils arrivaient à réunir les unités militaires avec celles qui pensaient prendre Fuerte Tiuna, l’ aéroport de La Carlota, le Palais de Miraflores et le réseau de communications de Caracas, ils allaient faire le coup d’Etat le 27 janvier 2019.

Oswaldo García Palomo

Si ce n’était pas le cas, ils allaient faire le coup d’Etat le 31 janvier 2019 ou le 3 février, ce qui coïncidait avec la vague de fausses informations de la fin de la semaine dernière et les déclarations publiques de journalistes et de politiciens, a expliqué le ministre Jorge Rodríguez et il précise que García Palomo avait déjà été arrêté. « Il y ade sheures et des heures de témoignage de García Palomo, » a expliqué le ministre, dont on a demandé l’autorisation au Ministère public de diffuser quelques minutes lors de a conférence de presse de jeudi.

Julio Borges et la Police Nationale de Colombie impliqués dans l’organisation

García Palomo a aussi parlé de ses relations avec Julio Borges qu’il a rencontré à la demande d’un général de la Police Nationale de Colombie : « Sa première impression était qu’il était prêt à tout pour chasser le Gouvernement vénézuélien, » a dit García Palomo.

Il a expliqué que Borges lui a facilité les contacts pour le coup d’Etat : « J’ai compris ensuite que l’un d’entre eux était Fernando Albán, » conseiller pour Primero Justicia qui s’est suicidé en se jetant dans le vide le 8 octobre 2018 dans les locaux du SEBIN sur la place Venezuela, impliqué dans la tentative d’assassinat avec des drones du Président Nicolás Maduro, le 4 août dernier.

Sur cet attentat avec des drones, García Palomo a indiqué que depuis mai 2018, il était au courant du projet et des entraînements en Colombie mais mais « je me suis détaché de ça. » Il a dit avoir entendu mentionner souvent Osman Delgado Tabonsky, qui a coordonné l’attentat du 4 août depuis les Etats-Unis mais qu’il ne l’a jamais connu. Jorge Rodríguez a conclu que Julio Borges devait avoir participé activement à l’organisation de l’attentat.

Parmi d’autres révélations, García Palomo a indiqué que Luisa Ortega Díaz, son mari Germán Ferrer, Rafael Ramírez et Hebert García Plaza appartenaient à une même équipe qui a essayé de les contacter. Il a aussi signalé avoir connu et travaillé avec Miguel Rodríguez Torres qu’il a rencontré plusieurs fois en Colombie et avec Hugo Carvajal et Cliver Alcalá.

Le chef des Communications de la Garde d’Honneur de Miraflores donnait des informations

Sur les vidéos, García Palomo a aussi révélé la participation d’un lieutenant qui travaillait au Palais de Miraflores, Ovidio Carrasco Mosquera, qui était le directeur des Communications de la Garde d’Honneur et a été arrêté il y a quelques jours grâce à son témoignage. Il signale que le contact a été réalisé par Julio Borges. « Il était en communication permanente avec lui. » Celui-ci lui donnait des informations sur la sécurité du Palais, les unités qui le protégeaient, l’armement que possédait le parcours du Président, les moments où le chef de l’Etat était au Palais, entre autres choses.

« Déjà 2 ou 3 jours avant le jour J, nous avions écarté le Palais parce que c’était une unité très forte et invulnérable et le coût en vies aurait été très élevé. Alors, nous aovns décidé de ne rien faire au Palais de Miraflores , » a dit García Palomo sur uen vidéo.

Rodríguez a aussi présenté des vidéos des témoignages de Carrasco Mosqueda qui explique comment il a connu et a rencontré Julio Borges grâce à un autre contact, l’ex-maire de la municipalité de Caroní, Wilson Castro. Borges lui a expliqué les lignes d’action pour renverser le Gouvernement. Il signale qu’il a connu Fernando Albán grâce à Julio Borges, qu’ils sont arrivés à avoir 7 personnes en communication dans une cellule à qui ils donnaient des informations et qui, le 4 août, jour de l’attentat, lui ont demandé de rester en dehors de ça.

Ovidio Carrasco Mosquera

Rodríguez a indiqué qu’une nouvelle enquête doit être ouverte sur la mort de Fernando Albán, parce que “Albán était le ien direct avec Carrasco. Il était son associé, ils avaient une entreprise de tartes et ils allaient très bien, ils déposaient des milliers de dollars ; » L’administratrice était la femme de Fernando Albán. Carrasco a demandé à Borges, en plus de l’argent, l’autorisation de résider aux Etats-Unis et que ses filles puissent entrer dans une prestigieuse université nord-américaine, une sorte de pré-inscription de l’une des filles de Carrasco. »

« Carrasco a facilité le processus pour que les drones puissent attaquer la tribune présidentielle le 4 août dernier, » a expliqué Rodríguez. « Celui qui a dirigé tout le processus, c’est monsieur Julio Borges. » Il signale aussi que c’est Ovidio Carrasco qui a informé Borges de l’endroit où allait se faire le défilé pour l’anniversaire de la Garde Nationale Bolivarienne.

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2019/02/intel...

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
VENEZUELA : Comment le coup d’Etat a été déjoué, révélations !
11 février 2019 - 18h12 - Posté par JOclaude

CHILI : Pour l’histoire les plus de 3000 morts furent tous bien entendu du côté des manifestants les mains nues donc tous assassinés puisque pas de guerre civile possible !

Source : TELESUR . L’aide alimentaire qui arriverait en Colombie à la frontière avec le VENEZUELA serait cancérigène !
Il est révélé que les aliments déshydratés envoyés comme "aide humanitaire" pourraient causer le cancer
11 février 2019 - 07:02:13 | Publié par : Magdalena Valdez
Les aliments déshydratés qui sont envoyés en Colombie peuvent causer le cancer et d’autres maladies, selon une enquête menée par le Centre national d’information sur la biotechnologie (NCBI), rattaché à la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis.

Des études indiquent que ces repas généralement envoyés par le gouvernement des États-Unis pour "aide humanitaire" contiennent du dioxyde de soufre, un composant susceptible de causer des maux d’estomac, des éruptions cutanées et des crises d’asthme chez les personnes qui en souffrent. .

D’autre part, des traces ont également été trouvées d’un produit chimique appelé acrylamide, qui provoque des lésions neurologiques chez les travailleurs utilisant des polymères d’acrylamide.

Pour que ces aliments soient plus agréables au goût, les fabricants ajoutent du sucre. Chaque portion contient en moyenne 25 grammes de sucre, ce qui est plus que l’apport quotidien recommandé pour un adulte.

Consommer cet excès de sucre peut contribuer à augmenter les probabilités de souffrir de maladies cardiovasculaires et de diabète de type II, prévient également l’étude.






L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
10 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
5 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est seulement par le risque de sa vie que l'on conserve la liberté. Georg Wilhelm Friedrich Hegel
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite