Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’ambigu Monsieur Jadot
de : frustration
dimanche 9 juin 2019 - 22h49 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 22.6 ko

Afin de mieux cerner le personnage libéralo-compatible qu’est Jannick Jadot, incarnation quasi parfaite qu’il proclame lui-même du « ni de droite, ni de gauche » pompé aux allemands et à Macron, rien de mieux que plusieurs citations contradictoires mais toutefois suffisamment pertinentes pour s’en faire une idée.

En début de semaine, par exemple, il a annoncé que ceux qui s’agrègeront autour d’EELV pourront venir “de n’importe où”, aussi bien de la droite que de la gauche, et d’être expérimentés ou non. Car selon Yannick Jadot, rappelons-le, “l’écologie doit aussi passer par l’économie de marché” alors que, dans le même temps, il lutterait depuis dix ans contre les traités de libre-échange. Mais voilà qu’il explique récemment chez BRUT, tel un militant décroissant qui s’ignore, que le « capitalisme est incompatible avec l’écologie ». C’est peut-être finalement ça, l’écologie “positive” et “pragmatique”. Délaisse-t-il ainsi sa stratégie “à l’allemande” d’opérer un mariage avec la bourgeoisie libérale et capitaliste ? Ou fait-il légèrement marche arrière, en recyclant des formules un peu vagues pour un média jeune et branché ? Le mystère reste entier et l’ambiguïté tout entière.

“Fin du monde, fin du mois ?” – un si juste slogan, souvent repris au sein du mouvement des gilets-jaunes – ne sauront donc trouver leur jonction avec un tel représentant, lui qui leur demandait, chez Bourdin, de “trouver d’autres formes d’organisation” et constatait une “explosion de haine” de leur part. Depuis 2009 et la création d’EELV avec ce cher Daniel Cohn-Bendit, il n’aurait plus quitté les couloirs bruxellois, bien loin des préoccupations sociales et concrètes des Français et à la suite de longs séjours à l’étranger. Militant d’une ONG à ses débuts, un peu de com chez Greenpeace puis tête de liste aux européennes, son parcours n’est pas sans rappeler l’évolution historique des Verts, du militantisme à l’institutionnalisation.

Béquille du capital militant en faveur d’un revenu universel sévèrement critiqué ici ou là, Jadot est également un partisan des « Smic européens » que de nombreux pays ne souhaiteront évidemment pas et qui favoriserait un chantage des entreprises françaises à l’abaissement du Smic français. Surtout, Yannick Jadot, comme d’autres avant lui, ne semble toujours pas comprendre que c’est justement dans ce cadre européen et ses traités qu’une véritable politique environnementale radicalement différente est, justement, tout à fait impossible. Il persiste, interviewé par Reporterre, légitimant par ailleurs la BCE, symbole de notre perte d’autonomie monétaire et financière : “La Banque centrale européenne a depuis 2008 sorti 4.000 milliards de dollars pour les banques. Nous, on veut que 100 milliards d’euros aillent chaque année vers la transition énergétique, pour les énergies renouvelables et l’isolation des logements”. Favorable au oui en 2005 lors du référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe, il ne fallait pas non plus en attendre davantage de sa part.

Radical, Jadot ne l’est pas vraiment lorsqu’il compare le programme économique de Mélenchon à Maduro ou à l’URSS, partageant ces comparatifs nauséabonds pour débile léger avec nos éditocrates de cour préférés. Chez Reporterre encore, difficile labeur pour le journaliste qui lui demande trois fois de suite (!) s’il est anti-capitaliste, ce qui a ce mérite d’illustrer parfaitement l’ambivalence du monsieur : anti-capitaliste, mais du “capitalisme financier”, car favorable à une “économie régulée”.

Critique à l’égard du Parti socialiste dans cette même interview, il n’avait pourtant pas hésité à se désister lors de la présidentielle de 2017 en faveur du candidat Benoît Hamon, cadavre moribond post-PS remplacé aujourd’hui par Raphaël Glucksmann. En 2011, favorable à une alliance avec le PS, il avait quitté EELV par opposition à la candidate Eva Joly. On peut lui reconnaître une certaine constance dans ses alliances, à défaut de les assumer jusqu’au bout.

LE NOUVEAU CHOUCHOU DES MÉDIAS ET DU MEDEF

Si Bernard Tapie, Sibeth Ndiaye et d’autres personnalités du même acabit lui tendent gracieusement la main en l’adoubant presque face à l’urgence climatique, c’est qu’il ne doit pas vraiment déranger, dans le fond, le Jadot. “Yannick Jadot superstar ?” s’interroge LCI, la “Nouvelle vedette de la politique” affirme France info. Véritable coqueluche démédias comme l’était Macron pendant son ascension téléguidée ou un Raphaël Glucksmann, sa visibilité a fini par dépasser celle du président. Alors, nous sommes en droit de s’interroger : de quoi cette ascension est-elle le nom ? Il “bondit”, “s’envole”, “explose” , peut-on lire un peu partout dans la presse, sans compter les Unes exagérément élogieuses, au JDD “Yannick Jadot : il faut assumer la conquête du pouvoir”, Ouest France : “Un vert déjà très mûr”, puis qualifié plus loin dans le quotidien de “révélation”.

Également adoubé par le MEDEF, son “ni de droite, ni de gauche” séduit définitivement beaucoup, notamment dans la bourgeoisie des centres-villes où se trouve son plus fort électorat. Ce qui n’empêche pas à certains sondages d’affirmer que nous avons affaire à la personnalité politique préférée des Français, inconnue il y a encore deux semaines pour les trois quart du corps électoral. Odoxa-Dentsu Consulting produit des sondages pour France Info et Le Figaro et ces temps-ci, on peut dire qu’ils sont vraiment (très) nombreux à évoquer Jadot. Dentsu Aegis Network est un groupe britannique de publicité et d’études de marché coté et la filiale française du groupe est présidée rien de moins que par son propre frère : Thierry Jadot. On peut ainsi de manière tout à fait légitime se poser quelques questions.

Son électorat branché des centres-villes en quête de sens écolo, qui se donne rendez-vous une fois par an au festival We Love Green et peut-être bientôt également dans cette friche, élargit sa base avec certains déçus du macronisme. Comme l’écrit ironiquement mais très justement Régis Debray, “les riches, qui ont de quoi en tout, n’ont plus qu’une crainte, que le ciel leur tombe un jour sur la tête”.

Yannick Jadot photographié en compagnie de la journaliste Isabelle Saporta par le Paris Match de Lagardère, en mode couple présidentiel, cela rappelle de manière évidente l’opération de communication du couple qui a conquis l’Elysée. Yannick Jadot, objectif présidentielle 2022 ? Rassurons nous : des médias se sont déjà chargés de fantasmer dessus à notre place. Dans un entretien paru dans le quotidien Le Monde aujourd’hui, Jadot se livre au sujet de l’élection présidentielle à venir : “C’est très loin. Ma responsabilité est de construire le grand projet pour gagner et être l’alternance”. Responsabilité/projet/alternance : la novlangue comptable est ici parfaitement maîtrisée et son ambiguïté habituelle reste inchangée.

https://www.frustrationlarevue.fr/l...



Imprimer cet article





L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888
mardi 23 - 11h40
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h23
de : jean 1
Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
1 commentaire
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes sont comme les plantes, qui ne croissent jamais heureusement, si elles ne sont bien cultivées. Montesquieu
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite