Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

MEXIQUE : Ah ! Que nous aurions aimé avoir élu un Président Humaniste !
de : JO
lundi 29 juillet 2019 - 12h31 - Signaler aux modérateurs

NDLR. : Bonne chance et bon courage au nouveau Président Mexicain, surtout longue vie ! Pour qu’il se souvienne des précautions à prendre lorsque l’on sait le sort assassin subit par le Président du Chili SALVADOR ALLENDE élu aussi sur un programme Progressiste en 1973 victime d’une meute fasciste ! Aussi ses engagements de Campagne électorale sont respectés, une grande leçon donnée à ceux de chez nous notamment qui continuent à penser qu’on ne peu pas se dresser contre les MONSTRES voleurs et assassins ! Un immense MERCI au Peuple Mexicain pour sa grande leçon de démocratie par le cri de toute l’Amérique Latine : "El Pueblo Unido jamas sera vencido "

Mexique : Discours de López Obrador au Zócalo pour le 1° anniversaire de sa victoire Source :28 Juillet 2019, 17:00pm | Publié par Bolivar Infos Mes amis, Mexicains,

Aujourd’hui, il y a un an que notre mouvement a triomphé. Ca a été la victoire de tout un peuple, de nos ancêtres de qui nous tenons la chance de poursuivre ce processus de transformation et de vivre pour le raconter.

Ca a été une victoire pour les enfants mexicains, auxquels nous avons le devoir de laisser en héritage un pays heureux.

Cette victoire est le fruit du travail de nombreux hommes et femmes des champs et de la ville qui ont incarné avec persévérance la voix pour la justice, une voix qui s’est faite entendre de plus en plus dans le temps jusqu’à devenir une volonté collective et majoritaire.

Notre mouvement s’est étendu parce qu’il est né d’idéaux et de principes, il est régi par ceux-ci et ne limite pas son propos à un simple changement de Gouvernement mais il a pour but de surmonter pour toujours le régime corrompu et inhumain qui prévalait.

Il s’agit d’un défi majeur et de quelque chose de véritablement fécond, de construire une nouvelle patrie plus juste, prospère, démocratique, libre, pacifique, fraternelle et souveraine.

Aujourd’hui, 12 mois exactement après cette prouesse collective, nous sommes ici pour réaffirmer notre engagement de ne pas faire défaut au peuple du Mexique. Nous sommes venu lui rendre des comptes dans le respect absolu de la vérité. Ce qu’on a obtenu en 7 mois suffirait à démontrer que le changement de Gouvernement a été plus qu’un changement de Gouvernement, qu’au contraire, une profonde transformation de la vie publique au Mexique est en cours.

A cette occasion, pour expliquer comment nous allons, je ne vais pas m’arrêter à des idées et à des concepts mais j’irai à la source, au concret. J’ai toujours pensé que la politique est, entre autres choses, pensée et action mais le temps est venu des faits, pas des mots, comme disait le révolutionnaire mexicain que j’admire le plus, le général Francisco J. Múgica.

Je commence par vous informer qu’on ne tolérera plus, on ne permettra plus la corruption à la Présidence de la République. Le népotisme, le copinage, le trafic d’influences et toute autre pratique propre à l’ancien régime sont interdits.

Le vol de combustible a été réduit de 94% et ainsi, nous allons économiser 50 000 000 000 de pesos. Le problème de l’approvisionnement en essence a été résolu et, comme nous l’avons déjà dit, on en a pratiquement fini avec le fameux huachicol1.

La corruption et la fraude électorale ont été requalifiées en délits graves.

L’annulation des impôts des personnes riches, puissantes et influentes a été supprimée.

L’Etat Major Présidentiel a disparu et les 8 000 militaires d’élite qui protégeaient le président passeront au ministère de la Défense Nationale et beaucoup à la Garde Nationale pour protéger le peuple. Le président s’occupe des gens.

Je continue à parcourir le pays sans gardes du corps parce que je considère que celui qui lutte pour la justice n’a rien à craindre.

Le CISEN a aussi cessé d’exister et les opposants à notre Gouvernement ne sont plus espionnés comme ils l’étaient auparavant.

On a approuvé à la Chambre des Députés la Loi d’Austérité Républicaine. Avec elle, on appliquera ou pour mieux dire, on continuera d’appliquer, le critère qui dit qu’il ne peut y avoir un Gouvernement riche et un peuple pauvre.

Le fonctionnaire doit être l’esclave de la nation et devra s’habituer à vivre dans la juste moyenne. Le Gouvernement n’est pas fait pour s’enrichir, le Gouvernement est fait pour servir le peuple.

On a supprimé la pension de 5 000 000 de pesos par mois que touchaient les ex-présidents de la République.

Il n’y a plus de soins médicaux privés ni de caisse d’épargne spéciale pour les hauts fonctionnaires publics. Seulement avec ces 2 mesures, nous économisons 10 000 000 000 de pesos.

On n’a pas acheté de véhicules neufs pour les fonctionnaires de l’Etat. Par contre, on a vendu la flotte de camionnettes et de voitures de luxe et ce que ça a rapporté a été remis aux municipalités pauvres d’Oaxaca.

Les salaires des hauts fonctionnaires publics ont baissé et ceux des travailleurs en CDI ont augmenté.

Personne ne gagne plus plus de 700 000 pesos par mois comme c’était le cas sous les Gouvernements antérieurs. Maintenant, aucun fonctionnaire ne peut toucher plus que le Président de la République et j’ai réduit mon salaire à moins de la moitié de ce que touchait le président Peña.

J’ai augmenté le salaire minimum de 16%, ce qui n’était jamais arrivé pendant la période néolibérale.

72 avions et hélicoptères qui étaient utilisés par des fonctionnaires publics sont en vente. Le luxueux et extravagant avion présidentiel a aussi été mis aux enchères en Californie sous la supervision de l’ ONU.

Tout ce qui a été confisqué aux délinquants de droit commun et aux délinquants en col blanc revient à la population à travers une institution intitulée Institut pour Rendre au Peuple ce qui a été Volé.

Le coût de la publicité du Gouvernement a été réduit de 50%, ce qui représente une économie de 4 000 000 000 de pesos.

On a réalisé l’achat groupé de médicaments pour le second semestre de cette année 2019 et on a fait une économie de 2 700 000 000 de pesos.

Jusqu’à présent, dans les achats du Gouvernement, nous avons économisé 113 000 000 000 de pesos.

Tous les ministres d’Etat rendront publique leur déclaration de patrimoine et on a créé une page internet où on peut consulter la liste de tous les serviteurs de l’Etat.

On n’a pas fait l’acquisition de matériel électronique, ce qui était une importante source de corruption. Seuls les membres du Cabinet Elargi ont des secrétaires particuliers.

On a supprimé les postes de conseiller et de directeur général adjoint ainsi que ceux de délégués du Gouvernement fédéral dans les états.

Le Conseil de Promotion du Tourisme qui gérait sans honnêteté ni transparence les impôts payés par les visiteurs étrangers n’existe plus. Maintenant, ces fonds, environ 8 000 000 000 de pesos, sont destinés à la construction du Train Maya et la promotion du tourisme est à la charge des ambassades et du ministère de ce secteur.

51 bureaux de Pro-Mexico à l’étranger ont également disparu. Nous avons signé un accord avec le Bureau des Nations Unies pour les Projets Spéciaux et la Transparence destiné à éradiquer la corruption dans les procédures d’attribution de licences et de signature de contrats pour des travaux.

Nous n’avons pas augmenté les impôts en termes réels et de nouveaux impôts n’ont pas été créés.

La dette publique n’a pas augmenté et n’augmentera pas.

L’inflation est passée de 5,30% à 4,3% par rapport à la même période de l’année dernière.

Dans les 43 municipalités de la de la Zona Libre de la Frontière Nord, on a réduit la TVA de 8% et l’impôt que de Revenu de 20%. On a doublé le salaire minimum dans cette bande frontalière et aujourd’hui, l’essence, le diesel, le gaz et l’électricité y coûtent moins cher. Dans tout le pays, il n’y a pas eu d’augmentation des prix de l’essence, du diesel, du gaz et de l’électricité en termes réels.

La chute de la production de pétrole s’est déjà arrêtée et on travaille dans 22 champs de pétrole pour extraire plus de brut et de gaz associé.

Cette année, 330 000 000 000 de pesos ont été investis dans la production de pétrole, de gaz et d’électricité. Cela représente une augmentation de 50% par rapport à l’exercice de l’année dernière.

Depuis que nous sommes au Gouvernement, le peso est la monnaie qui s’est le plus renforcée dans le monde par rapport au dollar.

En ce qui concerne l’investissement étranger, pendant le premier trimestre de cette année, plus de 10 000 000 000 de dollars ont été perçus, c’est à dire 7% de plus que ce qui avait été perçu pendant le premier trimestre de l’année dernière.

1 pompage massif clandestin et mafieux du pétrole des oléoducs pour le revendre

De décembre à mai de cette année, nos réserves internationales ont augmenté de plus de 4 000 000 000 de dollars.

En mai également, nos compatriotes, nos héros vivants, les migrants mexicains, ont envoyé à leur famille 3 203 000 000 de dollars. C’est le montant mensuel le plus important de toute l’histoire.

En mai, l’indice de confiance du consommateur était de 110 points, ce qui ne s’était jamais vu sous les derniers Gouvernements.

Pendant ce même mois, les magasins en self-service et les magasins départementaux ont augmenté leurs ventes de 5,4%.

Notre relation avec les patrons du pays est bonne et indispensable. Il y a quelques temps, nous avons signé avec les organisations du secteur privé un accord pour rendre réel l’Etat de Droit, combattre la corruption et stimuler la croissance économique. Le Conseil Mexicain des Affaires s’est engagé à investir 32 000 000 000 de dollars cette année et je profite pour remercier les patrons qui sont présents à cette cérémonie au Zócalo. Nous devons tous nous unir pour obtenir dans notre pays le progrès avec la justice.

En mai, les exportations ont atteint plus de 40 000 000 000 de dollars, soit une augmentation de 9%.

Depuis que nous sommes au Gouvernement, la Bourse des Valeurs est montée de 3%. Nous avons, je le redis, respecté l’autonomie de la Banque du Mexique, nous avons des finances publiques saines.

La collecte des impôts a augmenté de 4,5% par rapport à l’année dernière.

Une donnée. Cette année, à cause de la confiance des contribuables envers le Gouvernement, on a reçu 1 000 000 de déclarations fiscales de plus que l’année dernière. Les revenus généraux du Gouvernement sont passés de 2 450 000 000 000 à 2 580 000 000 000 de pesos, c’est à dire une augmentation de 1% en termes réels.

Bien que de peu, l’économie augmente, il n’y a pas de récession. Et mieux encore, maintenant, et c’est très important, la distribution du revenu est moins injuste, c’est à dire qu’il y a plus de développement et plus de bien-être.

Et on a créé l’Institut de Santé pour le Bien-être qui s’occupera de ceux qui n’ont pas de sécurité sociale. Tout cela pour respecter l’engagement et le mandat constitutionnel établi dans l’article 4 de garantir le droit du peuple à la santé.

C’est pourquoi je m’engage à nouveau à offrir rapidement, très rapidement, les soins médicaux et tous les médicaments gratuitement à la population qui n’a pas de sécurité sociale. Quand je parle de tous les médicaments, je ne pense pas seulement aux médicaments de base, je dis tous les médicaments dont le peuple a besoin.

Pendant les 5 premiers mois de cette année, selon l’IMSS, la Sécurité Sociale, on a créé plus de 300 000 nouveaux emplois sans parler de ceux générés par les programmes « En Semant la Vie », « Jeunes construisant l’Avenir », la construction de chemins de main d’oeuvre et d’autres programmes qui ensemble, dépassent le million d’emplois.

7 500 000 vieux, 88% du total, ont reçu leur pension de 2 550 pesos tous les 2 mois,le double de ce qu’ils touchaient auparavant et maintenant, ce soutien est destiné à tous, il est universel, c’est pourquoi ceux qui touchent une pension de l’Issste, de la Sécurité Sociale,de la Défense Nationale, de la Marine, de Pemex, de la Commission Fédérale de l’Electricité et les autres retraités en bénéficient aussi.

610 000 personnes handicapées, en particulier des enfants, 610 000 personnes handicapées reçoivent aussi une pension de 2 550 pesos rapidement, ce soutien sera élargi à 1 0000 000 de bénéficiaires.

Pour la satisfaction de nous tous qui sommes ici, il est important que ceux qui n’ont pas pu venir et qui ont lutté pour ce changement sachent que tous les enfants pauvres handicapés toucheront cette pension de 2 550 pesos tous les 2 mois.

197 000, presque 200 000 enfants qui étaient dans les crèches reçoivent leur bourse directement, sans intermédiaire, 1 600 pesos tous les 2 mois.

3 300 000 élèves d’école maternelle, primaire et secondaire de familles pauvres reçoivent aussi des bourses et il faut encore les remettre à 3 000 000 de plus.

On accorde des bourses à tous les lycéens.

Jusqu’à aujourd’hui, 3 040 000 étudiants en ont bénéficié.

On a accordé également jusqu’à aujourd’hui des bourses à 270 000 étudiants des universités, des bourses de 2 400 pesos par mois. Et ce programme accordera 30 000 bourses de plus, c’est à dire que 300 000 bourses seront accordées à des étudiants.

Savez-vous ce que cela signifie ?

Imaginez tous les étudiants de l’UNAM, c’est équivalent, 300 000 bourses pour des étudiants issus de familles à faibles revenus qui étudient dans l’enseignement supérieur.

Au total, 10 000 000 d’étudiants recevront des bourses, ce qui représente pour cette année un investissement de 60 000 000 de pesos, du jamais vu dans l’histoire du Mexique.

Toutes les ressources que le Gouvernement remettra grâce aux programmes sociaux et de bien-être arriveront directement à leurs bénéficiaires : de la Trésorerie Fédérale aux bénéficiaires, sans intermédiaires. Le clientélisme et les fameux pots de vin, c’est fini et, bien sûr, la corruption.

Qu’est-ce que je dis sur les places quand j’informe sur cette nouvelle méthode de remise des aides aux gens ?

Je ne dis plus : « Je suis de l’organisation indépendante, comme on l’appelle, et donnez-moi l’argent et je vais le remettre aux gens. Non, cousin, ça, c’est fini. »

Cela ennuie certains mais ils vont s’y habituer. Il n’y a plus de partis de pots de vin.

Ca, on me le conseille, il y a longtemps que les conseillers sont venus me le dire, les gens me le disent : « Maître, si nous gagnons, si nous triomphons un jour et qu’on va au Gouvernement, ne nous envoie pas nos aides par l’intermédiaire des gouvernements des départements, remets l’aide directement au peuple. » Et c’est ce que je fais.

La mal nommée réforme de l’éducation a déjà été abrogée et nous discutons avec les enseignants de tous les courants et avec les parents d’élèves pour améliorer la qualité de l’enseignement à tous les niveaux de la scolarité.

Dans 2 mois, avec la nouvelle année scolaire, débutera le programme « L’Ecole est à Nous » qui consistera à remettre directement, sans intermédiaires, aux comités d’enseignants, aux élèves et aux parents de tous les niveaux le budget indispensable à la construction, à la réparation des amphithéâtres et à l’entretien des écoles publiques du pays.

83 universités publiques et gratuites fonctionnent déjà dans des régions pauvres et marginalisées du pays où jusqu’à présent, 7 500 jeunes étudient et 460 maîtres travaillent. Je rappelle que le système éducatif Benito Juárez comprendra 100 universités.

On est en train de réformer le CONACYT et à cause de ça aussi, il y a de l’énervement, on réforme le CONACYT pour orienter ses chercheurs vers les besoins les plus importants du peuple et de la nation, contrairement à ce qu’on a dit, on a remis 9 000 bourses de plus à des étudiants de l’enseignement supérieur.

On a créé le programme d’éducation physique et sportive pour stimuler tous les sports. Très important, le sport, pas seulement parce que c’est un loisir mais pour être bien, pour avoir une bonne santé. Le sport, c’est de la médecins préventive, nous allons stimuler tous les sports en mettant l’accent sur la boxe, la marche à pied et qu’est-ce que vous croyez ? Le base-ball.

L’ouverture de Los Pinos au peuple a été un succès. Ce qui était la Résidence Officielle a été visité jusqu’à présent par 1 500 000 personnes et l’artiste Gabriel Orozco est chargé du projet destiné à convertir les 3 sections du Bois de Chapultepec, plus les terrains sur lesquels se trouvait la Fabrique d’Armes de l’Armée en espace artistique et écologique sur 800 hectares, un espace qui sera rapidement l’un des sites culturels les plus importants du monde. Tout cela avec la collaboration et le soutien du gouvernement de l’état de Mexico que dirige Claudia Sheinbaum.

Les Iles Marías cesseront d’être une prison et deviendront un centre d’éducation environnementale pour les enfants et les jeunes qui portera le nom de « Murs d’Eau » en hommage au roman et à ce grand écrivain révolutionnaire que fut José Revueltas.

Le programme « Jeunes qui Construisent l’Avenir » est une réalité. Jusqu’à présent, plus de 600 000 jeunes qui auparavant étaient discriminés et traités comme des ninis1.

Dans 3 mois, nous arriverons à 1 000 000 de jeunes et l’année prochaine, au plus tard en 2021, aucun jeune ne restera sans travail ou sans faire d’études. Jamais plus, on ne tournera le dos aux jeunes ou on les condamnera à l’oubli.

Jusqu’à présent, on a remis 72 000 crédits sur parole sans intérêts ni paperasse à de petits commerçants, des patrons, des artisans qui gagnent leur vie comme ils peuvent.

Ce programme continuera à être élargi jusqu’à ce qu’il bénéficie à 1 000 000 de personnes, non seulement parce qu’il faut prendre soin de ceux à qui les banques n’accordent pas de crédits ou qui sont pressurés par les usuriers mais parce que nous avons la conviction qu’ainsi, en accordant des crédits à ceux d’en bas, aux petites, aux moyennes entreprises, aux petits commerces, aux petits ateliers d’artisans, en les soutenant avec des crédits sans intérêts, on peut revivifier l’économie par en-bas et avec les gens.

1 200 000 membres de communes, de coopératives et petits propriétaires ont déjà reçu le soutien pour semer et pour la première fois on donnera une aide identique en liquide à tous les cultivateurs de canne et de café du pays.

Les magasins et les centres de stockage de Diconsa et de Liconsa achètent déjà à prix fixes le maïs, les haricots, le riz, le blé et le lait à de petits producteurs. De plus, les près de 33 000 magasins et laiteries de Diconsa et Liconsa vendent à bas prix dans les communautés et les colonies pauvres du pays le Panier de Base d’Aliments et d’articles de première nécessité. Ce Panier de Base d’Aliments est passé de 23 à 40 produits.

Dans 15 jours s’achève la fourniture de fertilisant gratuit à tous les producteurs de l’état de Guerrero.

Nous sommes en train de définir si on constitue une entreprise destinée à produire au Mexique les fertilisants que nous importons actuellement. Pour cela, nous faisons des analyses rigoureuses de coût-bénéfice parce que dans les achats des usines qui existent, comme c’est de l’argent public, il y a beaucoup de faits de corruption évidents.

Je suis très heureux d’informer ici, dans le cœur politique, économique, culturel du Mexique à cause de l’énorme importance écologique, économique et sociale qu’il a, je suis très satisfait de dire que cela fonctionne très bien, le programme « En Semant la Vie » marche comme prévu. On est déjà en train de planter, écoutez bien, qu’on l’entende loin, parce qu’ils disaient que ce n’était pas possible, on est déjà en train de planter 560 000 hectares d’arbres à bois et d’arbres fruitiers. Je dois remercier l’Armée parce que pour planter ces plus de 500 000 hectares, on a besoin de millions de plants et on produit ces plants dans des pépinières du Ministère de la Défense Nationale.

Ce n’est pas seulement planter plus de 500 000 hectares d’arbres à bois et d’arbres fruitiers, ainsi, on donne du travail, plus de 224 000 journaliers travaillent. Ce sont des emplois permanents, pas temporaires, 224 000 journaliers qui gagnent 5 000 pesos par mois pour cultiver leurs propres parcelles. L’année prochaine, nous dépasserons le million d’hectares et presque 500 000 hommes et femmes auront un emploi.

L’usage des semences de maïs transgénique reste interdit.

Et, bien que cela fasse polémique, nous devons agir de façon cohérente. Nous n’allons pas exploiter les hydrocarbures grâce à la pratique du fracking. Nous avons décidé de fermer la mine de Los Cardones, en Basse Californie du Sud et de transformer cette zone en réserve naturelle protégée.

En février, on a signé un accord avec l’UNESCO pour contrôler la qualité de l’eau dans l’usine thermoélectrique de Huesca, Morelos, et on a mené à bien une consultation pour la mettre en fonction.

C’est une œuvre qui a été réalisée sous les Gouvernements antérieurs et il y a eu un mouvement de protestation. L’oeuvre est pratiquement terminée et il manque 100, 200 mètres pour la connecter et qu’on puisse l’utiliser.

On a déjà investi environ 20 000 000 000 de pesos, c’est pourquoi on a organisé une consultation. Le résultat a été qu’on doit utiliser cette usine et que les investissements ne doivent pas être perdus.

Mais des mesures de protection et des procès sont encore en cours et nous ne voulons faire de tort à personne. Comme disait le président Juárez, rien par la force, tout par la raison et le droit.

On a remis 13 600 petits taureaux et 1000 étalons à plus de 4 000 petits producteurs dans le cadre du programme « Crédit d’Elevage sur Parole ».

Le programme « Encouragement de la Pêche » a bénéficié à 27 000 pêcheurs qui ont reçu 7 200 pesos chacun.

On a créé l’Institut National des Peuples Indigènes.

Les programmes de bien-être au niveau national sont déjà arrivés à 3 foyers sur 10 du Mexique et dans les communautés indigènes, 8 foyers sur 10 ont déjà reçu les aides et à la fin de l’année, ce seront tous les foyers des communautés indigènes.

Nous nous occuperons de tous les Mexicains et nous les respecterons mais on donnera la préférence aux plus humbles, aux plus nécessiteux parce que pour le bien de tous, d’abord les pauvres.

La construction de chemins en béton dans les municipalités d’ Oaxaca avance, c’est une expérience extraordinaire, on travaille sur 45 chemins et ce mois-ci 50 chantiers de plus seront ouverts.

En quoi consiste ce programme ?

Je vous invite tous à en prendre connaissance et à l’évaluer, nous remettons les ressources aux autorités coutumières directement. Elles gèrent honnêtement le budget et on donne du travail aux gens des villages mêmes, on n’utilise pas une machinerie sophistiquée : des pics, des pelles, des chaudrons, utilisation intensive de la main d’oeuvre.

Avec ces petits mais importants travaux, on fait baisser la migration et on renforce la vie de famille et la vie de la communauté. Cela fait partie de ce que nous voulons mener à bien rapidement, très rapidement, de ce que nous voulons qui devienne une réalité, un rêve dont nous voulons qu’il devienne réalité, nous voulons que le Mexicain puisse travailler et être heureux où il est né, où est sa famille, où il a ses coutumes, se culture, que celui qui veut émigrer le fasse par choix, pas par nécessité, que la migration soit un choix, pas forcée.

Le Programme d’Amélioration de la Ville dans les colonies populaires des villes frontalières et des centres touristiques a mené à bien 4 900 actions concernant le logement et les travaux d’adduction d’eau, de drainage, de dallage, d’authentification, ce qui est très important, et d’autres services dans 14 villes du pays.

Quant au programme d’aide aux sinistrés des séismes, j’informe qu’on a accordé des aides pour le logement à 5 800 familles. Des écoles et des centres de santé sont en train d’être reconstruits et des églises et d’autres bâtiments appartenant au patrimoine historique national sont en train d’être restaurés.

L’Infonavit a restructuré jusqu’à présent 46 000 crédits au bénéfice des travailleurs qui payaient et payaient... et dont les dettes augmentaient au lieu de baisser. En plus de ce programme qui sera permanent, on a décidé de remettre leur dette à ceux qui auraient payé 90% de leur crédit et qu’ils pourront recevoir immédiatement leur acte.

De même, nous nous sommes engagés à ce que personne ne soir expulsé se son appartement ou de son logement.

Vendredi dernier, on a approuvé la création de la Banque du Bien-être qui aura des succursales mêle dans les communautés les plus éloignées du pays.

Le Bureau d’Aide Citoyen du Palais National s’occupe de 450 personnes par jour en moyenne.

Maintenant, je vais t’écouter et m’occuper de toi si tu attends un peu.

Depuis que je suis président, j’ai réalisé 122 assemblées d’information et j’ai recueilli les sentiments des gens par villages, par régions, et par entités du pays. Le plus important programme d’entretien des routes qui ait été réalisé ces derniers temps est en marche.

Pour cela, nous avons destiné 20 000 000 000 de pesos à l’entretien de plus de 40 000 Km de chemins.

Aujourd’hui, on a terminé 10 chantiers d’infrastructure routière qui incluent 4 ponts, un tronçon de route, 2 mises en conformité de voies, 2 embranchements et 1 périphérique.

On est en train de construire des chemins et des lignes d’alimentation pour un investissement de 9 000 000 000 de pesos.

Là, je souligne, entre autres choses, que les chemins de Badiraguato, Sinaloa, Guadalupe et Calvo, Chihuahua, de Tamazula à Canelas, Durango, de Jesús María, de Nayarit à Mezquital, de Durango et ceux de Tayoltita, de Durango à San Ignacio, de Sinaloa vont commencer à être construits.

Je souligne bien que la construction des routes qui étaient en cours depuis 10 ans à Oaxaca et n’étaient pas terminées, reprend : celle d’Oaxaca à Puerto Escondido et celle d’Oaxaca à l’Isthme de Tehuantepec.

A la fin du mois, à la fin de ce mois, le Tunnel Emisor Oriente, qui a mis plus de 10 ans à être construit et a représenté un investissement total de 30 000 000 000 de pesos, sera terminé. Grâce à cette œuvre, les inondations dans une bonne partie de la Vallée de Mexico seront évitées.

On terminera aussi cette année le Train Léger de Guadalajara et on continue à construire, on va terminer le Train Toluca-Mexico.

Sont en processus de reconstruction ou de reprise le barrages de Pilares, à Sonora ; la Picachos et Santa María, à Sinaloa, la Libertad, en Nuevo León, Chihuero, à Michoacán, et Zapotillo, à Jalisco, entre autres.

Le programme de Développement Intégral de l’Isthme de Tehuantepec est en marche. Les travaux d’élargissement du port de Salina Cruz sont en marche et les travaux d’amélioration des voies ferrées inter-océaniques et de modernisation des raffineries de Minatitlán et de Salina Cruz ont commencé.

La modernisation de la route d’Acayucan à La Ventosa a déjà avancé de 80%.

On est aussi en train de réparer les raffineries de Tula, Salamanca, Madero et Cadereyta.

Et on a commencé la construction de la nouvelle raffinerie de Dos Bocas, à Paraíso, Tabasco.

A la fin du mois, commencera l’appel d’offres pour la construction du Train Maya.

On a annulé, comme vous le savez, parce que vous l’avez décidé, la construction de l’aéroport de Texcoco pour des raisons techniques, économiques, environnementales et à cause du manque de transparence. L’endroit où allait être construit l’aéroport deviendra un parc écologique et on protégera le Lac Nabor Carrillo, entre autres actions.

Au plus tard ce mois-ci commenceront les travaux de l’Aéroport General ‘Felipe Ángeles’ sur la Base Aérienne de Santa Lucía. On a retardé le début des travaux, maintenant, nous avons tout le projet.

On a retardé le début de ces travaux parce que nos adversaires voulaient l’arrêter grâce à une pluie de mesures de protection et nous avons été prudents dans le processus d’autorisation de l’étude d’impact environnemental pour ne donner aucun prétexte à la poursuite de ces campagnes de sabotage légal.

On a commencé la réparation des pistes et des installations de l’actuel aéroport de Mexico.

Tous les jours, à partir de 6 heures du matin, je préside la réunion du Cabinet de Sécurité pour réaliser un suivi du phénomène délictueux, avancer dans la construction de la paix et rétablir la sécurité des Mexicains.

On ne tolère plus, entendez bien, on ne tolère plus la torture ni aucune autre violation des Droits de l’Homme.

Nous sommes en train de consacrer du temps et des ressources à la recherche des disparus à cause de la violence. Nous ne nous reposerons pas tant que nous ne saurons pas où se trouvent les jeunes d’ Ayotzinapa.

Ni l’Armée ni la Marine ne seront utilisées pour réprimer le peuple.

La guerre d’extermination contre ce qu’on appelle la délinquance organisée est terminée. On ne permettra plus de razzias ni de massacres ni de disparitions de personnes. L’Etat mexicain a cessé d’être le principal violateur des Droits de l’Homme. Au lieu de ça, on garantit aux jeunes le travail et le bien-être.

On punit la collusion et l’impunité et on est en train de procurer plus de sécurité publique à la population.

On a réformé la Constitution et on a créé la Garde Nationale pour garantir la sécurité publique. Cette nouvelle institution a commencé hier ses opérations pour s’occuper de 150 régions du pays avec 70 000 membres.

Ici, au Zócalo, je veux remercier de tout cœur, je veux remercier les soldats et les marins qui ont accepté le défi de garantir la sécurité publique sans violer les Droits de l’Homme et par le bon usage, régulé, de la force, pour leur soutien et leur loyauté. Ne l’oublions pas, le marin et le soldat, c’est le peuple en uniforme.

On a apporté une protection à 321 journalistes et 582 défenseurs des Droits de l’Homme. Jusqu’à présent, 45 prisonniers politiques ont été remis en liberté.

On récupérera les restes des 63 mineurs qui sont morts dans la mine de Pasta de Conchos, Coahuila.

On est en train de créer une entreprise de télécommunications du Gouvernement de la République pour garantir les services d’internet à tous les villages du Mexique.

Et on a présenté au Congrès de l’Union la proposition de réforme de l’article 35 de la Constitution et de lever tous les obstacles à l’organisation de consultations citoyennes.

Les initiatives que nous avons présentées pour la révocation du mandat et l’élimination du privilège du président et des hauts fonctionnaires sont aussi dans les mains des législateurs.

Du lundi au vendredi, à 7 heures du matin, nous avons réalisé jusqu’à présent 145 conférences de presse libres et ouvertes à tous les médias pour garantir le droit du peuple à l’information.

On a déclaré l’autonomie constitutionnelle du Parquet Général de la République. Et dans ce cas comme pour d’autres pouvoirs, on a respecté son indépendance et considéré que le Procureur Général, Alejandro Gertz Manero est un homme intègre en qui j’ai confiance en tant que citoyen.

Le système de protection civile fonctionne déjà. La politique étrangère du pays est attachée aux principes établis dans l’article 89 de la Constitution. Je vous rappelle ces principes : l’autodétermination des peuples, la non intervention, la résolution pacifique des controverses, l’interdiction de la menace ou de l’usage de la force dans les relations internationales, l’égalité juridique des Etats, la coopération internationale pour le développement, le respect, la protection et la promotion des Droits de l’Homme et la lutte pour la paix et la sécurité internationales.

Nous avons établi une relation amicale et de respect avec le peuple et le Gouvernement des Etats-Unis. Et cela, cette façon de procéder, nous a permis d’éviter l’affrontement que nous ne considérons bon pour personne.

Il y a quelques jours, nous avons surmonté une possible crise économique et politique grâce à un accord migratoire qui nous oblige à être plus stricts dans l’application de la loi en la matière sans violer les Droits de l’Homme et en protégeant, comme tout accord, en récupérant en notre faveur la reconnaissance du fait qu’on s’occupera de ce sujet sans utiliser la force, sans utiliser de mesures coercitives mais en créant des opportunités de travail et de bien-être pour les gens dans leurs lieux d’origine, c’est à dire dans les pays frères d’Amérique Centrale et dans notre pays.

Avant-hier s’est achevée la réunion du G20 à Osaka, Japon. Et dans le document final de ce sommet, les pays membres ont adopté notre proposition, la proposition mexicaine de s’occuper de la migration grâce à la coopération pour le développement.

On a déjà ratifié le Traité Commercial entre le Mexique, les Etats-Unis et le Canada.

On a garanti la libre expression des idées, le droit de ne pas être d’accord, la liberté de croyance et la liberté de la presse.

Je le répète, pour que personne ne se trompe :

Nous ne luttons pas pour construire une dictature, nous luttons pour construire une authentique, une véritable démocratie. Nous sommes en faveur du dialogue, de la tolérance, de la diversité et du respect des Droits de l’Homme.

Actuellement, on distribue le précis de morale écrit par Alfonso Reyes parce que je pense sincèrement que la transformation ne signifie pas seulement atteindre le bien-être matériel mais aussi atteindre le bien-être de l’âme renforcer les valeurs culturelles, morales, spirituelles

Cette année a été déclarée Année du Chef du Sud, Emiliano Zapata.

Et le programme de conservation de la mémoire historique a déjà commencé parce que celui qui ne sait pas d’où il vient ne va jamais savoir où il va. Nous, nous avons une histoire extraordinaire qui vient de loin et qui nous inspire.

Nous sommes universels mais nous ne devons pas aller chercher d’exemples à l’étranger. Nos ancêtres nous ont déjà appris à lutter pour la liberté, pour la justice, pour la démocratie et pour la souveraineté de la nation.

Ici, au Zócalo, je viens de l’écrire parce que je l’allais l’oublier, je vous invite tous déjà, bien que ce ne soit pas encore le moment, je vous invite d’avance à célébrer comme jamais ici, au Zócalo, le 15 septembre, le Cri d’Indépendance.

On a déjà présenté la stratégie pour encourager le lecture et le Fonds de Culture Économique est en train d’éditer des livres de grands écrivains à des prix accessibles.

Nous élaborons un nouveau plan de développement complètement différent de ceux qui ont été approuvés pendant la période néolibérale. Le nôtre a pour but de satisfaire les besoins du peuple, d’éradiquer la corruption et l’impunité.

Les politiques du Gouvernement ne sont déjà plus soumises aux recettes imposées par l’étranger et on ne considère pas que les privatisations soient la panacée universelle. De plus, on établit le critère de séparation du pouvoir politique du pouvoir économique et que le Gouvernement de la République, le Gouvernement, représente tous les Mexicains, pas seulement une fraction ou une minorité de la population.

Mes amis,

Je conclus ce discours parce que nous commençons à peine la transformation du Mexique.

Je pourrais continuer en énumérant d’autres actions que nous avons réalisées mais ça m’a déjà pris du temps et je considère que ce que j’ai raconté est suffisant. Ce qui est sûr, c’est que nous avons travaillé intensément et nous allons avancer.

On a atteint 78 des 100 engagements que j’avais pris à cet endroit il y a 7 mois, 78 sur 100. Sans doute jamais un Gouvernement n’a autant fait en si peu de temps mais nous sommes dans l’attente.

Par exemple, il faut améliorer, j’en ai fait la proposition mais ça n’est pas encore fait, il faut améliorer le système de santé.

L’économie doit augmenter et les mêmes niveaux de violence que ceux dont nous avons hérité de l’ancien régime subsistent.

Mais je suis sûr que rapidement, très rapidement, nous obtiendrons de meilleurs résultats dans la satisfaction de ces besoins et d’autres besoins et inquiétudes de notre peuple.

Après 7 mois de gouvernement, je vous dit avec toute ma sincérité que je suis optimiste . Je pense, mes amis, que cette année, au plus tard en décembre, nous aurons fini – vous allez dire que c’est impossible, mais oui, c’est possible – cette année, nous finirons d’arracher à la racine le régime corrompu et nous aurons construit les bases de la transformation politique du Mexique.

Je vous avoue que mon activisme, ma folle passion a un fondement rationnel bien que mes adversaires ne le pensent pas. Je considère que plus vite nous ferons l’oeuvre de transformation plus nous aurons de temps pour la renforcer et la transformer en habitude démocratique, en façon de vivre et en façon de gouverner.

Je crois que nous devons travailler à toute vitesse et profondément parce que, si malheureusement, le conservatisme factieux et corrompu revenait au pouvoir, même dans ces circonstances, nos adversaires ne pourraient pas faire marche arrière à propos de ce qui aurait été établi et obtenu au bénéfice du peuple.

Si nous forgeons une conscience collective soutenue par l’amour, la justice et l’honnêteté, personne ne pourra revenir en arrière.

Pensez-vous que le peuple permettrait que la corruption soit à nouveau considérée comme un délit sans gravité ou qu’il tolérerait de nouveau qu’on annule les impôts des gros contribuables comme on l’a fait pendant des décennies ou que le Gouvernement redevienne un véritable comité au service d’une petite minorité de politiciens corrompus et trafiquants d’influence pendant que les Mexicains s’appauvriraient et que la misère publique resurgirait ? ...

C’est pourquoi nous allons nous dépêcher d’établir les bases de la transformation pour nous et pour ceux qui viendront après nous, les nouvelles générations.

Mes amis,

Ce processus est sans retour. Pas un pas en arrière. Aucune hésitation ni demi-mesures. Une chose est d’agir avec prudence, d’éviter l’affrontement et de garantir les libertés sacrées et autre chose, très différente, est le flou.

Nous, nous sommes authentiques, pacifistes et transformateurs en même temps. Dans la défense de l’honnêteté, de la justice et de la démocratie, nous ne sommes pas modérés, nous sommes radicaux.

En ce moment, comme disait Melchor Ocampo, le modéré est simplement un conservateur plus dégourdi. Soyons de plus en plus fidèles aux désirs et aux espérances du peuple du Mexique dans un changement véritable.

Je remercie de tout cœur ceux qui nous ont soutenus. Vous tous, les millions de Mexicains, même ceux qui ne partagent pas du tout nos idéaux, nos principes et notre façon d’agir et de procéder.

L’amour du Mexique est au-dessus de toute faction, de tout parti, de tout intérêt personnel ou de tout groupe, si légitime qu’il soit. Cela a été démontré il y a quelques temps, quand beaucoup de gens de toutes les classes sociales et de tous les secteurs de l’économie ont serré les rangs face à la menace étrangère de porter atteinte à la coexistence, au bien-être et à l’économie du peuple et de notre pays. Nous serons toujours unis, nous, tous les Mexicains, dans les moments d’adversité et face à la menace de puissances étrangères, de puissances hégémoniques.

Je suis convaincu qu’à cause de ses abondantes ressources naturelles et surtout de la vocation de travail de notre peuple, le Mexique, notre cher Mexique, deviendra une puissance économique à dimension sociale et avec la grandeur morale et culturelle qui a toujours été dans son essence profonde.

Souvenons-nous du texte du mémorial de Culhuacán : Tant que le monde durera, la réputation et la gloire du Mexique Tenochtitlan dureront. »

Vive la Quatrième Transformation de la vie publique du Mexique !

Vive le Mexique !

Vive le Mexique !

Vive le Mexique !

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

NOTES de la traductrice :

1pompage massif clandestin et mafieux du pétrole des oléoducs pour le revendre

2) nini masculin et féminin identiques

nini, jeune personne qui a choisi de ne ni étudier ni travailler.

nini, jeune personne qui a terminé ses études et qui ne trouve pas de travail.

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.o...



Imprimer cet article





Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si les hommes auxquels le pouvoir est confié interprètent convenablement la réalité historique, ils peuvent favoriser des accouchements, les rendre moins pénibles, moins douloureux ou, au contraire, freiner tel ou tel progrès. Pierre Mendès France
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite