Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’abolition de la prison en questions
de : Chantal Mirail
mardi 30 juillet 2019 - 16h08 - Signaler aux modérateurs

Chaque mouvement abolitionniste – de l’esclavage, de la peine de mort, de la torture - a été à ses débuts traité de farfelu, de fou jusqu’à ce que l’abolition enfin réalisée apparaisse comme une évidence.

L’abolition de la prison n’est pas impensable puisqu’elle est pensée : Catherine Baker dès 1995, Albert Jacquard, Alain Brossat, Angela Davis, Louk Hulsman, Robert Cario et Denis Salas, Jacques Lesage de La Haye et en 2014 seize « penseurs » publient un texte dans Médiapart prônant que soit jetée aux oubliettes de l’Histoire cette maudite habitude qui permet à l’homme d’enfermer l’homme et de le tenir emmuré. Il est à noter que sur le terrain beaucoup de femmes se mobilisent. La privation de liberté dans les centres de rétention, pour des personnes qui n’ont commis aucun délit, devrait être la sonnette d’alarme d’une pratique barbare.

Quelques réponses simples aux questions et observations opposées aux abolitionnistes

Comment une société pourrait fonctionner si voleurs et criminels étaient en liberté ? Les plus grands voleurs et les plus grands criminels ne vont jamais en prison. Bush a tué des milliers de gens pour les intérêts économiques des USA. Les vols fiscaux, qu’on préfère nommer « évasion » fiscale, se montent à des sommes astronomiques. Si on doit se protéger, c’est d’eux en priorité car leurs victimes sont bien plus nombreuses. Or ils sont en liberté sans que la société ne s’effondre.

C’est justice d’emprisonner les délinquants Seuls les pauvres vont en prison : de quelle justice s’agit-il ? Une justice de classe, qui permet de maintenir un système parfaitement injuste.

Les délinquants doivent être punis Punir, c’est infliger du mal à quelqu’un qui a lui-même infligé du mal, le faire souffrir parce qu’il a fait souffrir. C’est une notion proche de la vengeance, de la loi du talion. Il s’agit également de réprimer les tendances malfaisantes par la peur, en faisant a priori l’hypothèse que le comportement humain ne serait régi que par elle.

Les délits vont se multiplier s’il n’y a pas de sanctions Est-ce à dire que vous et moi ne tuons pas notre voisin, uniquement par peur de la prison ? Quelle idée de l’Homme avons-nous là ? L’Homme est capable d’atrocités, c’est vrai mais il est aussi capable d’altruisme. Le naturel humain est autant fait de sauvagerie que d’humanité. La conscience que pour survivre en société il faut se respecter mutuellement est ordinaire, même un enfant sait très vite modérer sa jalousie et prendre goût au soin de l’autre.

Les délinquants peuvent s’amender grâce à la prison On sait bien que c’est le contraire : vivre dans un milieu violent, arbitraire, inhumain pousse à devenir violent.

Comment maintenir la loi sans sanction, répression, prison ? On ne peut défendre la loi en créant un lieu où il n’y a plus de loi. En prison, il n’y a aucun recours face aux gardiens, la violence règne, le code du travail ne s’applique pas. La prison est une zone de non droit.

Et la victime ? Justement, la justice ne se préoccupe de la victime que sous forme de réparation financière ou en lui proposant une vengeance, faire souffrir ceux qui les ont fait souffrir. Or on ne peut guérir d’un traumatisme sans comprendre en profondeur ce qui nous est arrivé, ni l’argent ni la vengeance ne peuvent aider à le dépasser.

Par quoi la remplacer ? On pourrait déjà dire que c’est étonnant que les gens ne posent cette question qu’aux abolitionniste sans se la poser à eux-mêmes. Tout le monde sait que les conditions carcérales sont abominables, que la prison ne résout rien et personne ne se préoccupe de chercher une autre solution ! Ceux qui y réfléchissent, tous abolitionnistes, prône une justice restauratrice, avec une médiation entre la victime et le délinquant. (Louk Hulsman, Robert Cario et Denis Salas).

Il serait important de poursuivre cette recherche pour des solutions humaines et démocratiques. La première étape, et ce texte voudrait y contribuer, est de se familiariser avec cette idée encore tabou : l’abolition de la prison.

Chantal Mirail

Catherine Baker L’abolition de la prison, Éditions du Ravin bleu 1995 :

Albert Jacquard Un monde sans prison ? Le Seuil édition Points virgule 1993 Alain Brossat, Pour en finir avec la prison. Editions La Fabrique 2001 Angela Davis Are prisons obsolete ? 2003 Louk Hulsman, dans Peines perdues Ed Centurion 1982 Jacques Lesage de La Haye « Ras les murs », sur Radio libertaire, chaque mercredi, de 20 h 30 à 22 h 30. Michel Foucault Naissance de la prison, Surveiller et punir éditions Gallimard 1975.

Michel Foucault tirait la sonnette d’alarme dès 1975. Il arguait que « la prison ne peut pas manquer de fabriquer des délinquants. Elle en fabrique par le type d’existence qu’elle fait mener aux détenus : qu’on les isole dans les cellules, ou qu’on leur impose un travail inutile (voir p. X), pour lequel ils ne trouveront pas d’emploi, c’est de toute façon ne pas “songer à l’homme en société ; c’est créer une existence contre nature inutile et dangereuse” Naissance de la prison, Surveiller et punir Michel Foucault paru aux éditions Gallimard en février 1975.

Ils ont emprisonné les pauvres et les racialisés Je n’ai rien dit, je ne suis pas pauvre, je ne suis pas racialisé Ils ont enfermé les migrants Je n’ai rien dit je ne suis pas migrant Ils ont arrêté les journalistes Je n’ai rien dit je ne suis pas lanceur d’alerte Ils ont mis derrière des barbelés des gilets jaunes et autres rebelles Tu n’as rien dit, tu n’es pas contestataire Mais quand ils viendront te chercher, qui sera libre pour te défendre ?



Imprimer cet article





GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
2 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La question est de savoir dans quels cas et jusqu'à quel point nous sommes obligés d'obéir à un système injuste. John Rawls
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite