Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
de : Jean Dornac
mercredi 29 juin 2005 - 21h04 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 62.1 ko

de Jean Dornac

Loin de moi de vouloir me moquer des Français. Mais, lorsque je lis les résultats du dernier sondage concernant les futures présidentielles de 2007, il y a de quoi laisser songeur...

Le peuple français s’est levé, magnifiquement, pour rejeter la constitution néolibérale de Giscard d’Estaing, mais s’apprêterait à élire Sarkozy devant n’importe quel adversaire...

On comprend aisément que les électeurs UMP (dans une large majorité), se tournent vers Sarkozy : il est des leurs ; ils aiment l’ordre avant tout ; ils ne trouvent rien à redire au fait qu’existent d’inacceptables inégalités entre Français ; ils acceptent sans broncher l’idée que les chômeurs sont des fainéants ; ils n’aiment pas vraiment les étrangers ; ils aiment, de façon naturelle, l’autoritarisme ; ils adorent la Marseillaise, le drapeau et tous les signes d’un nationalisme dépassé.

Je suppose qu’ils aiment aussi les entreprises et les patrons et puis, ils aiment bien que l’un des leurs s’accapare le pouvoir. Douze ans de chiraquisme n’étant pas suffisant à leurs yeux, autant en remettre une couche pour cinq, dix ou quinze ans en passant au sarkozysme... en ne se rendant pas compte, au détour, qu’il n’y a pas grand-chose de commun entre Chirac et Sarkozy... Ne parlons même pas de la comparaison entre de Gaulle et Sarkozy histoire d’éviter la cruauté...

On admet aussi que les électeurs du FN (une large part d’entre eux au deuxième tour du moins) seraient prêts à voter pour le petit Sarkozy. Après tout, par son style autoritaire, ses phrases déplacées et inacceptables, son mépris des étrangers pauvres dont il faut nettoyer les quartiers au « Karcher » pendant que les forces répressives font du chiffre en réexpédiant ailleurs « les voyous » et assimilés, il y a un fameux « cousinage » avec les thèses du FN. Et puis, n’a-t-il pas fait passer nombre de propositions frontistes sous forme de lois lors de son premier passage au ministère de l’Intérieur ? Et, qui sait, peut-être va-t-il dans cette nouvelle occupation de ce ministère sensible en passer quelques autres ? Evidemment, ce genre de liens quasi-consanguins rapprochent...

Cependant, si je me base sur les élections présidentielles de 2002, nous sommes encore loin du compte des voix nécessaires pour faire élire Sarkozy à la place de Chirac.
 UMP-Chirac : 19,38%
 FN- Le Pen : 16,91% Ça, c’est un extrait des résultats de l’élection du premier tour en 2002. Le sondage dont je parle, publié dans l’édition Internet du Nouvel Obs du 29 juin, donne entre 52% des suffrages (face à Jack Lang) et 62% des suffrages (face à Laurent Fabius) en faveur de Sarkozy ! C’est sans doute l’effet « Karcher » ! Donc, si l’on cumule les voix potentielles des deux partis de droite extrême cela nous donne 36,29% de voix possibles pour n’importe quel candidat de la droite dure et extrême.

Dans quel parti politique classique trouve-t-on des gens capables de voter pour Nicolas Sarkozy, justifiant un apport supplémentaire de voix de 15,71 à 25,71% ?

On pourrait supposer qu’ils proviennent du centre de Mr. Bayrou, mais je n’y crois pas beaucoup et cela n’ajouterait encore que 6,84% des voix.

D’où viennent alors les autres voix, toutes celles qui s’ajoutent à un score qui, autrement, resterait logiquement très modeste, et même très petit si les électeurs du FN décidaient de ne pas voter pour Nicolas Sarkozy. Le seul vivier possible se trouve chez des gens qui votent pour la gauche, ou chez des gens qui ne se positionnent pas sur l’échiquier politique français. Et, par conséquent, ce serait en contradiction formelle avec le choix de ces Français lors du référendum, d’où mon titre en forme d’interrogation.

Parce qu’enfin, où trouver une cohérence entre le rejet du néolibéralisme, le rejet de l’autoritarisme des instances européennes actuelles, le rejet encore des gouvernants libéraux de nos pays, un rejet tout de même très net de la part des Français et leur « attrait » pour un personnage comme Nicolas Sarkozy ? Ce dernier est le véritable emblème, en très agité, du néolibéralisme de type américano-bushien. C’est un personnage au moins autant, sinon plus, extrémiste dans ses positions et ses phrases qu’un Jean-Marie Le Pen. Les seules différences que je vois entre les deux postulants à la présidence, c’est d’une part que l’un use d’un révisionnisme débile par ses phrases écœurantes, l’autre pas et, d’autre part que l’un veut nous enfermer dans une France repliée sur elle-même et l’autre nous vendre aux Américains. Mais à part cela, je ne vois aucune différence de fond.

On peut, bien entendu, se dire que la personnalité des candidats socialistes, ceux qui ont ardemment soutenu le Oui au TCE, n’arrange rien. Mais même vues sous cet angle, les choses ne sont pas brillantes pour le mouton noir. « Les cinq personnalités socialistes préférées des Français pour ce scrutin, selon le sondage, se nomment : Dominique Strauss-Kahn, Bertrand Delanoë, Jack Lang et Lionel Jospin ; ils recueillent chacun la préférence de 17% des personnes interrogées. Suivent Laurent Fabius (14%) et le premier secrétaire du PS François Hollande (6%) » Ce dernier aura sans doute de la peine à remonter la pente. Mais est-il plus coupable que les quatre premiers cités dans l’affaire du TCE ? Evidemment pas !

Si nous devions en rester là, quelles contradictions et quel manque de maturité politique nous constaterions chez les électeurs ! Ce serait à désespérer de tout changement possible. Certes, il n’est pas possible de voter pour ces sociaux-libéraux, le groupe des quatre nommés plus haut, mais il est encore moins imaginable d’élire celui qui est le représentant politique le plus en adéquation avec le traité pour la constitution (dans sa partie néolibérale) et le plus proche des thèses et des méthodes du Front National au moins dans leurs parties sécuritaires et autoritaires.

Il reste à espérer deux choses possibles :
 Que les instituts de sondages posent les questions de telle manière que la réponse ne peut qu’être en faveur de Sarkozy.
 Que nous n’avons pas suffisamment travaillé jusqu’ici pour convaincre les gens de gauche, notamment tous ceux qui ont voté NON au référendum, de ne surtout pas donner leur voix à celui qui incarne le plus aujourd’hui, avec Ernest Antoine Seillière, la politique qui provoque le chômage, la pauvreté et la misère en France comme ailleurs dans le monde.

Nous devons donc nous mettre au travail. Il faudra de la persévérance, du courage aussi lorsque nous aurons l’impression de n’aboutir à rien. Et puis, il faut lire le formidable travail de l’Aiguillon (Voir : -http://altermonde.levillage.org/art... & -http://altermonde.levillage.org/art... ) , un travail qui nous permet de situer le personnage Sarkozy sur tous les plans. Il vaut mieux connaître ses ennemis plutôt que de les prendre de haut en voulant ignorer pourquoi ils sont devenus ce qu’ils sont.

Dans tous les cas, il faut faire comprendre autour de nous qu’il ne sert à rien de rejeter Le Pen si c’est pour choisir Sarkozy ; qu’il n’aura servi à rien de rejeter le traité si c’est pour le faire revenir en votant Sarkozy. Il faut montrer l’incohérence totale de ces attitudes contradictoires et appeler les gens à être cohérents. Autrement dit, il faut sans cesse leur montrer qu’ils doivent réfléchir au sens des discours de Sarkozy, qu’il faut, toujours, dépasser les « effets de manche » faites pour impressionner et ratisser large.

En somme, il faut leur dire et leur répéter qu’ils ne doivent pas se laisser « éblouir » par des méthodes de martketing. Sarkozy, c’est du vrai populisme, dans le pire sens du mot. Ses discours n’ont rien à voir avec du « pain blanc » ; c’est l’un de ces « pains noirs » avec lesquels on fait les dictatures !

Sarkozy, si l’on se rappelle des fables et histoires de notre enfance, c’est le loup qui, déguisé, ouvre grand sa gueule pour mieux dévorer un innocent petit Chaperon rouge...subjugué et mystifié !

Jean Dornac / -http://altermonde.levillage.org/art...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Face à Sarkozy, le « mouton noir » deviendrait-il un « petit Chaperon rouge » ?
29 juin 2005 - 22h27

.. et heuresement le petit chaperon a le temps de grandir ; c’est surtout face à la multitude de potentiels candidats à gauche que les sondés doivent répondre et ce face au loup omniprésent médiatiquement, espèrons rapidement des primaires à gauche
(les sondages parlent malgré tout d’une gauche victorieuse aux législatives)



> Face à Sarkozy, le « mouton noir » deviendrait-il un « petit Chaperon rouge » ?
30 juin 2005 - 12h44 - Posté par

Pas de primaires à gauche. Parce que là, « gauche » ne veut rien dire. Pire, ça peut dire faisons comme avant. Votons contre Sarko, comme on a voté contre Le pen. Non. Donnons avant un contenu de gauche à la gauche. On a le temps... Le changement n’a pas d’autre choix. Pas de pause donc, et surtout pas de reour en arrière.

helge


> Face à Sarkozy, le « mouton noir » deviendrait-il un « petit Chaperon rouge » ?
30 juin 2005 - 13h40 - Posté par

tout a fait d’accord ,de voter pour empecher le retour de la droite ,du fn car on a fini par se retrouver avec la droite type tony blair qui se dit de gauche et qui n’est juste que l’état aumone.
Il faut voter pour maintenant et eviter cet échiquier ou la liberté de choix est d’empecher la venu d’un candidat bouc émisaire(actuellement le fn demain d’autre)
.


> Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
30 juin 2005 - 16h46

Entièrement d’accord avec l’analyse de Jean Dornac. Sur la crédibilité des sondages : ce ne sont pas tant les instituts qui manipulent les résultats que les médias serviles et inféodés, lesquels ont d’ores et déjà jeté toutes leurs forces dans la bataille pour Sarkozy, en espérant, bien entendu, le renvoi d’ascenseur après 2007...
Verdi



> Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
30 juin 2005 - 17h13

On peut se poser la question suivante :

Après la longue bataille du NON au référendum du 29 mai 2005, faudra t’il encore se battre pour le

NON à Sarkozy en mai 2007 ?

Je ne crois pas aux sondages le donnant vainqueur contre la terre entière.

Quelles étaient les questions posées ?

Intox Sarko-médiatique, une de plus.

J’ose espérer qu’il y a de moins en moins de gogos.

Cinésias



> Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
30 juin 2005 - 18h38

bsr et oui la gauche enfin le parti socialiste ce dechire depuis quelques temps et plus il ce dechire plus sarko blatère et monte dans les sondages !!!!!!!!!!!!
Va t’on enfin comrendre qu’il faut vraiment mettre en place une politique citoyenne et sociale basée sur le respect et le partage au lieu d’essayer de copier une droite qui ne cherche qu’une chose mettre en place une partie de la politique du FN chaque fois un peu plus !!!!!!!!!!! bientot notre pays n’aura plus que le nom de démocratie petit à petit on vide son contenu !!!!!
Si nous ne prenons pas garde le reveil va être tres tres dur pour nous mais surtout nos enfants !!! dans quel monde vont ils pouvoir vivrent si ce n’est survivre !!!!!!!!!!!!
Soyons tous de même optimistes rien n’est encore perdu si bien sur nous nous en donnons les moyens !!!!!!!!!!!!!



> Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
30 juin 2005 - 23h38

Les mêmes sondagiers donnaient 60/40 pour le oui...

Foutaise.






GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
5 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho... Jean Jaurès
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite