Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Noces avec les ténèbres
de : Jean Dornac
lundi 25 juillet 2005 - 22h03 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 36.5 ko

de Jean Dornac

Bush junior, Tony Blair, Ariel Sharon ; trois hommes, trois dirigeants, trois assassins de la paix mondiale...

Ces trois dirigeants, auxquels on peut ajouter une kyrielle de politiciens de tous pays, France y compris, sont des tenanciers d’agences matrimoniales particulières. Ils touchent les dividendes, mais la mariée qu’ils imposent aux peuples de la terre s’appelle "ténèbres", l’autre nom de la "mort"...

J’avais envie d’intituler ce texte "les noces barbares", mais Yann Queffélec a déjà pris le titre... Pourquoi un titre si noir ? Tout simplement en raison de ce que je viens d’apprendre, aujourd’hui même. Tout d’abord, il y a l’excellent texte de Franca Maï (Voir : EN CINQ COUPS A BOUT PORTANT), sur le même sujet, c’est-à-dire sur l’assassinat de ce jeune électricien, Brésilien d’origine, en plein métro londonien, assassinat perpétré par des policiers. Je ne reviendrai pas sur le meurtre lui-même, je ne saurais faire mieux que Franca. Pour ma part, je veux développer ce que dit la police anglaise et par voie de conséquence, ce que veut Tony Blair.

J’ai trouvé ces informations dans le Figaro, mais le Nouvel Obs va dans le même sens...

« Interrogé pour savoir si les instructions données aux policiers étaient de « tirer pour tuer » s’ils croyaient avoir affaire à un kamikaze présumé, M. Blair (ndlr : pas le dirigeant, mais un chef de Scotland Yard) a déclaré : « Il faut qu’il en soit ainsi. Cela ne sert à rien de tirer dans la poitrine de quelqu’un parce que c’est probablement là que se trouve la bombe. Cela ne sert à rien de tirer ailleurs parce que s’ils tombent, ils vont la déclencher ». « C’est ce que montre l’expérience d’autres pays comme le Sri Lanka. La seule façon de réagir, c’est de tirer dans la tête », a-t-il ajouté. »

En lisant de telles paroles, me revient l’image d’un jeune vietnamien abattu à bout portant par un soldat (sauf erreur, vietnamien également), un jeune lui aussi assassiné de sang froid par une balle dans la tête... Même sauvagerie, même négation de la vie...

A Londres, ce jeune Brésilien de 27 ans, est mort, non pas à cause des terroristes, mais parce qu’il avait la peau basanée et parce qu’il avait trop froid dans l’été londonien... Il s’est habillé trop chaudement... Quelle ironie !

Il se trouve que dans un pays qui se proclame « démocratique », qui en alliance avec les USA de Bush se considère comme propriétaire du « bien », les ordres sont clairs : Si un individu est suspecté d’appartenir à une mouvance dite terroriste, on tire et l’on vérifie ensuite si la piste était bonne ou pas... Dans une telle affaire, seuls les peureux peuvent y trouver leur compte et n’avoir rien à commenter.

Les dérives à venir sont évidentes. Tout individu à la peau basanée, toute personne qui est vêtue bizarrement, tout passant qui, et c’est naturel compte tenu des nombreuses dérives constatées partout, instinctivement montre sa méfiance envers les policiers, aujourd’hui en Angleterre, demain partout ailleurs, se verra condamné à mort et exécuté d’une ou plusieurs balles dans la tête sans autre forme de procès. C’est le retour aux époques les plus barbares.

Comment ne pas être convaincu que demain, après que la chasse aux terroristes se soit calmée, ce sera le tour de tous les opposants un peu virulents ? L’occasion est trop belle, la peur des peuples trop magnifique pour ne pas en profiter. Les exécutions sommaires vont se multiplier, on ne peut pas en douter. Déjà, si la constitution giscardienne avait été acceptée en mai dernier, elle contenait un véritable permis de tuer (Voir : Référendum : Permis de tuer ou la Peine de mort marchande ). Lorsqu’un pouvoir sait qu’il perd du terrain et que sa défaite approche, il se radicalise. C’est à cela que nous assistons.

On se dit, pour se rassurer, que cela n’est pas possible dans nos pays. Mais si ! C’est de plus en plus possible, de plus en plus probable, au travers de la mentalité « du tout marchand ». Dès lors que les pouvoirs ont entériné le fait que tout le vivant n’est que marchandise, de telles dérives vont se multiplier ; je l’ai déjà dit, on ne respecte pas une marchandise. On en use avant de la jeter, le plus souvent. La vie des gens modestes, celle des pauvres, et particulièrement celle des étrangers, marchandises ou « outils » au bénéfice des quelques rares qui s’imaginent importants et grands, ne tient plus qu’à un fil : Celui de l’équilibre ou de la folie des policiers qui le pourchasseront.

Qu’on ne vienne pas me dire que ce crime, à Londres, était légitime ! Non, même les attentats ne justifient pas l’exécution sommaire d’un homme qui n’a rien fait, qui semble simplement suspect en fonction de critères dérisoires.

Ces policiers qui se sont transformés en meurtriers gratuits ne seront sans doute jamais jugés ni condamnés ; en raison de la folie dans laquelle veulent nous entraîner nos dirigeants, il est même probable qu’ils seront décorés pour les risques qu’ils auront pris. Ce sera, si ce devait être le cas, le suprême crachat sur l’innocent qui a payé de sa vie le vol des ressources naturelles en Irak voulu et provoqué par les puissances qui ont de plus le culot de se considérer et de se proclamer comme les « forces du bien ». Suprême dérision ! Suprême insulte à la vérité !

Tony Blair, qui ne parvient plus à cacher l’importance de ses mensonges, qui ne parvient plus à masquer combien il manipule son peuple, ose encore prétendre que les attentats n’ont rien à voir avec la guerre d’Irak ou avec le massacre des Palestiniens. Un âne serait moins menteur que lui ! Il voudrait, le fourbe, faire croire à son peuple ainsi qu’à tous les peuples européens puisque, par malheur, c’est lui qui nous « dirige » jusqu’en décembre, que les attentats ont été perpétrés en totale gratuité ; il voudrait nous faire avaler que cette violence n’est portée par aucune injustice très grave ; il voudrait nous persuader que les islamistes se font sauter juste par plaisir ou sadisme.

 Les centaines de milliers d’enfants morts de faim en Irak à cause de l’embargo ? Quelle importance !
 Les milliers de morts en Palestine, sans parler du vol des territoires, de l’emprisonnement des individus en prison et de tout un peuple par le mur de la honte : Pas d’importance !
 Les cent milles, ou plus, morts de la guerre en Irak, juste pour s’approprier le pétrole ? Une peccadille, voyons !
 Et je ne parle même pas des humiliations continuelles que doit endurer le monde arabe et musulman...
 Tout cela est rejeté par Blair, tout cela est en fin de compte nié !

On peut détester ses ennemis, par faiblesse, mais on n’a pas le droit de ne pas les respecter, tout au moins si on se prétend civilisé. En niant la lourde part de la Grande-Bretagne :

 dans le viol de l’Irak ;
 dans le soutien infaillible au gouvernement criminel de Sharon qui semble se préparer à massacrer nombre de Palestiniens d’après un communiqué reçu aujourd’hui même ;

Blair commet quelque chose d’irréparable. En injuriant ainsi ceux qui s’en prennent à sa politique de pillage et d’écrasement des peuples, il est en train d’aiguiser une haine féroce contre les Anglais, contre les Européens et sans doute contre tout le monde occidental qui ne peut qu’apparaître abominablement scélérat aux yeux des peuples arabes et particulièrement aux âmes des enfants et adolescents issus de ces peuples. Nier un peuple, nier sa richesse d’âme, nier sa grandeur naturelle, nier tout l’apport culturel à notre propre culture, insulter sa religion et ceux qui croient en elle, reste le meilleur moyen de créer des ennemis définitifs qui ne reculeront devant rien pour se venger mais surtout pour venger les innombrables victimes des occidentaux.

George W. Bush, Tony Blair, Ariel Sharon et les autres, ces sous-fifres qui traînent aux commandes de nos pays, sèment, par leur mépris, leurs mensonges, par leur avidité des richesses naturelles ne leur appartenant pas, les ferments du futur malheur de nombreux peuples... (Voir : Suprême terreur : QUI A RAISON ?)

C’est pire que jouer avec le feu ; c’est nous imposer le mariage avec la mort...

http://www.e-torpedo.net



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Noces avec les ténèbres
25 juillet 2005 - 22h45

C’est de l’intégrisme matrimonial...



> Noces avec les ténèbres
26 juillet 2005 - 09h31 - Posté par

Il ne s’agit pas d’un "soldat" sud-vietnamien, mais du général Nguyen Ngoc Loan, directeur de la police nationale du Sud-Vietnam. Quant au "jeune vietnamien", il s’agissait en fait d’un chef communiste local qui venait d’être arrêté.


> Noces avec les ténèbres
27 juillet 2005 - 01h21

Bravo ! Excellent article.

Si nous ne réagissons pas, nous allons, en effet, vers une ère d’obscurantisme et de ténèbres. Peu importeront les dommages collatéraux et les centaines, voire milliers, de nouvelles victimes innocentes.

Mais qu’est-il donc advenu du rêve européen ?

L’Europe (qu’on nous "vend" régulièrement comme un havre de paix et de tolérance) sème la douleur et la mort, en attisant la haine de ceux qu’elle a (soigneusement) choisis pour cible.

Quel dirigeant européen a protesté contre l’assassinat d’un innocent ? Lequel s’est indigné que la recherche de terroristes justifie l’exécution immédiate de toute personne jugée « suspecte » ?

A ma connaissance, aucun.

Et en France ?

Personne n’a moufeté. Ni J. Chirac. Ni même N. Sarkozy, si prompt à aller soutenir en fanfare la veuve et l’orphelin. N. Sarkozy ferait-il de la « discrimination positive » ?

Quant à l’homologue de Tony Blair, lui, il s’est rendu à Londres. Aucun reproche n’a été fait.
Au contraire : «  Dominique de Villepin a voulu assurer Tony Blair et les Britanniques du soutien de la France durant « “ces temps difficiles”. “Je suis venu à Londres en ami et tiens à exprimer la solidarité et l’amitié des Français envers les Britanniques. Nous partageons votre souffrance”. ». Libé, 26 juillet 2005.) ».

Et pas un mot pour ricaner sur la dénégation de Tony que les attentats de Londres auraient pu être le résultat de l’engagement de la GB en Irak.
Et même pas un mot pour regretter que les méthodes de lutte contre le terrorisme soient aussi … euh … expéditives. Après tout, il aurait pu : il vient bien de la patrie des Droits de l’Homme, non ? En plus, l’Irak, nous, on n’est pas tout à fait dans ce coup-là (bon, d’accord, on est ailleurs, mais…), on pouvait donc un peu pavoiser, non ?

Pas un mot, non plus, sur la "souffrance" de la famille de ce jeune Brésilien abattu comme un chien.

Tout ce joli monde est d’accord.

D’accord pour mettre la planète à feu et à sang.

D’accord pour que chaque jour des victimes innocentes paient pour leur folie meurtrière, leur soif de pouvoir et d’hégémonie, leur cupidité - quitte à verser une larme hypocrite sur les victimes de leur propre camp. Ces victimes qui leur sont si utiles pour justifier d’autres forfaits qu’ils ne tarderont pas à commettre.

D’accord pour asservir toujours et encore leur propre peuple et pour affamer les autres sans sourciller (qu’attendent-ils donc, par exemple, pour sauver le quart de la population du Niger d’une mort atroce ? on ne les a pas beaucoup vus s’émouvoir du sort des millions de Nigériens qui souffrent de la famine, de ces dizaines - centaines ? - de milliers d’enfants décharnés).

D’accord pour renvoyer dans leur pays, dans un même charter (pour que cela soit moins « onéreux »), les malheureux qui ont osé venir leur demander de les protéger des atrocités qui sont commises par des dirigeants ou des factions qu’ils ont, pourtant, souvent, contribué à mettre en place.

D’accord pour les murs, d’accord pour les barbelés, d’accord pour les miradors, d’accord pour les exécutions sommaires.

Mais où va-t-on ? Où vont-ils nous entraîner ?

Comment peut-on faire cesser cette spirale du mépris, de la violence, et de la haine ?

Oui, COMMENT ?

Ohé ? il y a quelqu’un pour répondre ?

Viiiiiiiite !

MC






Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le bonheur c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite