Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Avocats et familles dénoncent le sort des DPS (détenus particulièrement signalés)
de : Dominique SIMONNOT
lundi 22 août 2005 - 22h08 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 16.4 ko

La prison dans la prison des condamnés à l’isolement

Par Dominique SIMONNOT

Mardi dernier, Martine El Shennawy était au parloir de la prison de Gradignan (Gironde) pour voir Philippe, son mari. Jeudi, elle devait y retourner pour les 35 minutes auxquelles ils ont droit, trois fois par semaine. « Mercredi, la femme d’un autre prisonnier m’a envoyé un SMS "ton mari est transféré". Il avait été baluchonné à Paris, à la Santé. » Elle a annulé sa semaine de vacances à côté de Bordeaux. « J’ai perdu la location, les billets de train, comme chaque fois. J’ai appelé Gradignan, ils m’ont dit "vous devriez être habituée" ». C’est le neuvième transfert d’El Shennawy en un mois et demi. Fresnes, Fleury, Aix, Gradignan, Nanterre, Montfavet, Pau, Gradignan à nouveau... Plus de trente ans que ça dure. Il a 20 ans en 1974, quand il est classé DPS (détenu particulièrement signalé), après un braquage avenue de Breteuil à Paris.

Le statut ne l’a plus quitté et lui vaut une ronde incessante de prison en prison. Et surtout un isolement total. L’isolement, cela veut dire dans un quartier spécial, aucun contact avec quiconque dans la prison, excepté avec les surveillants aux heures des repas ou de la douche. Cela veut dire une promenade quotidienne dans un espace réduit, grillagé de tous côtés. Cela signifie que les coursives se vident sur le passage de l’isolé, encadré de surveillants. Et des parloirs spéciaux, sans aucun autre détenu, sans aucune autre famille. Cela interdit le travail en atelier et les activités sportives ou culturelles.

« Animal épuisé ». Il y a sept ans, déjà, l’avocat d’El Shennawy avait plaidé : « On est en train de le rendre fou. » Tant et si bien qu’en 2003 il perd 20 kilos, entend des voix et est placé d’office à l’unité des malades difficiles de Montfavet (Vaucluse). Là, selon un infirmier, « il se traîne dehors comme un animal épuisé ». Il s’évade en mars 2004, prend trois personnes en otage, est repris en février 2005. Il était libérable en 2007.

« Là-bas, on l’attachait pour le piquer, Mais il n’est pas fou, pas du tout, proteste son épouse, Maintenant, ils font tout pour qu’il craque, pour qu’il aille au mitard et qu’il n’ait plus de parloir ! Je surveille. S’ils me l’embarquent pour le remettre en psy, je fais un scandale ! » Le 20 juillet, « fatigué, désabusé », El Shennawy prévient le directeur de Gradignan qu’il est en grève de la faim. Depuis cinq mois, il réclame qu’on lui rende sa machine à écrire, égarée au hasard des transferts. Il n’a plus de lunettes, brisées, jamais remplacées. « Comme il ne peut pas travailler, je lui envoie des mandats deux fois par mois, raconte Martine, mais ils se perdent au fil des transferts. » De même que les lettres. Dans son courrier au directeur, El Shennawy écrit : « Je suis confiné en cellule 24 heures sur 24, puisque je refuse la petite heure de promenade que vous m’octroyez dans une sorte de cellule double. [...] Ma porte ne s’ouvre que deux fois par jour, aux heures des repas... » Après le 20 juillet, la porte est parfois restée close vingt heures d’affilée, puisque le détenu ne mange plus. Il y a quinze jours, quand Martine arrive à la prison pour sa visite, « ils ont dit à [son] mari qu’il allait être transféré et qu’il n’aurait pas de parloir. Il a prévenu : "C’est ma femme, je la vois ou je m’ouvre le crâne." Ils ont pris peur et on a eu le parloir. Voilà où on en est. Ça fait trente ans qu’il est DPS, ça suffit ! Il ne se nourrit plus et, je le sais, il ira jusqu’au bout ! » Le 12 août, Me Ludovic de Patureau a demandé des explications à la chancellerie : « J’ai rappelé que les isolés ont légalement les mêmes droits que les autres détenus, l’isolement n’est pas une punition, s’énerve l’avocat, or ce que Philippe subit est abject, un de mes courriers lui est arrivé ouvert et lacéré, on lui refuse les consultations médicales, on lui passe son tour de douche... on le fait vivre dans la quatrième dimension ! Sa grève de la faim est un appel au secours. »

Draguignan, Marseille, Aix, Villepinte, Bois-d’Arcy, Fleury, Fresnes, c’est le voyage de Jean-Pierre Gandeboeuf, 62 ans, classé également DPS depuis trente ans. Sa femme Ghislaine : « Je vis dans le Sud, ça fait des mois qu’on demande le rapprochement familial, on nous dit qu’il a appartenu au gang des Lyonnais, mais c’était il y a trente ans ! Un homme de son âge ne va pas s’accrocher à un hélico pour s’évader, c’est ridicule. Et, à chaque transfert, j’attends un permis de visite qui ne vient pas. » Au début de l’année, le tribunal administratif a annulé le placement à l’isolement de son mari, comme souvent pour défaut de motivation. « Il a été transféré immédiatement et remis à l’isolement à Fleury, poursuit Ghislaine. On a choisi nos vies, on assume, mais si on est puni parce qu’on se sert des recours que la loi offre, là ce n’est pas normal ! »

QHS. Les avocats ont aussi leur lot d’histoires. Me Jean-Louis Pelletier, président de l’Association des avocats pénalistes, a connu les QHS (quartiers de haute sécurité), supprimés en 1981 parce que les détenus « y devenaient des fauves ». Il retrouve aux QI (quartiers d’isolement) les conditions des QHS : « A Fresnes, c’est comme dans le temps, avec un surveillant en permanence qui nous observe derrière la vitre. A Fleury, ils bouclent tout sur le passage de mon client, et les surveillants écoutent nos conversations. Un autre client est baladé partout en France depuis cinq ans et, le plus grotesque, c’est qu’entre deux isolements il a été en détention normale pendant deux ans ! » Pour visiter ses clients isolés, Me Pelletier doit chaque fois téléphoner avant : « Je ne sais jamais à l’avance où ils ont été envoyés... »

A Bois-d’Arcy, un client assez remuant de Me Philippe Sarda ne se déplace, même à la douche ou au service médical, qu’entre quatre hommes casqués en tenue antiémeute et deux en simple uniforme : « Ils se postent devant le parloir, nous fixent, ne nous lâchent pas des yeux, c’est très agressif et provocateur. » L’avocat parle d’une « escalade très inquiétante », il a écrit au directeur et au procureur général. Et l’Observatoire international des prisons a saisi en urgence le tribunal administratif pour faire annuler cette mesure d’« encadrement renforcé ». Les ravages psychiques et physiques de l’isolement à long terme sont connus. Ils ont été décrits par des psychiatres, critiqués par le Comité de prévention de la torture. Et, de plus en plus, les juges administratifs sanctionnent des isolements non motivés ou justifiés par de très vagues ­ et non prouvés ­ risques d’évasion. Chaque annulation d’isolement est suivie d’un transfert. Prétexte à une nouvelle et totale solitude.

http://www.liberation.fr/page.php?A...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Avocats et familles dénoncent le sort des DPS (détenus particulièrement signalés)
29 mai 2009 - 08h36 - Posté par aladine

je suis choquée voila je recherche tous les détenus de l’affaire breteuil pour les aidés ce sont des amis d’enfance chaque jour qui passe je pense a eux mais comment les retrouver ?si une personne peut m’aidez ,elle seras le bien venu dite vous que pour l’affaire de breteuil ces gamin ont été entrainés par des plus grands ;les manipuler et cela a marché ,et croyez moi ce n’était pas la meme délinquance que de nos jour !!il n’avaient jamaient commis de delit !!et depuiscdes années j’n suis malade de voir ce qui a pus leurs arrivés aidez moi a les retrouvez merci



Avocats et familles dénoncent le sort des DPS (détenus particulièrement signalés)
20 juin 2010 - 19h13 - Posté par Isis melina

c’est ma grand mère, martine. je vous laisse mon adresse email princesse9404@hotmail.fr





Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
1 commentaire
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
1 commentaire
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. Pierre Dac
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite