Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’ignorance de nos enfants peut nous être fatale : la raison pour laquelle il faut avoir des connaissances sur l’Afrique et le reste du monde
de : Daniel Patrick Welch
lundi 29 août 2005 - 14h10 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 43.1 ko

de Daniel Patrick Welch traduit par Fabrice Brunon

Synopsis :
Les américains en savent si peu sur le monde qu’il est difficile d’imaginer qu’un continent est pire qu’un autre. Daniel Patrick Welch explore la profonde ignorance que l’Amérique a sur l’Afrique, à travers le regard des médias. Lorsque sa femme et lui organisèrent la visite d’une personnalité royale à leur école, le manque de culture concernant le Continent Noir devint on ne peut plus clair. Bien que les conflits qui en résultèrent puissent s’avérer drôles, ils laissent présager un Règne de l’Ignorance qui s’étendra sur plusieurs générations à moins que les adultes ne prennent conscience que leurs enfants en savent très peu parce qu’eux-mêmes en connaissent encore moins.

***********

C’est un secret pour personne que les enfants américains obtiennent des notes bien en deçà de leurs homologues étrangers quand il s’agit de géographie, et l’Afrique a toujours été ce qu’ils connaissent le moins bien. Les raisons de cet affligeant manque d’intérêt ou de perspicacité sont nombreuses et variées, vu spécialement la position actuelle des Etats-Unis dans le monde, mais certains problèmes restent faciles à expliquer.

Dans n’importe quelle société, il est très rare que les enfants devancent leurs professeurs, leurs parents, les journalistes, les livres d’histoire et les grands penseurs dans l’exploration et l’acquisition de connaissances sur le reste du monde. Nos enfants vont avoir beaucoup de mal à se frayer un chemin dans ce brouillard de mensonges, d’ignorance, de suffisance, de désintérêt et de racisme. Presse médiocre, presse à sensations, presse imprécise et ignorante, il n’y en a pas une pour sauver l’autre. Mais on sent bien souvent une résistance palpable, une ignorance volontaire, une véhémence délibérée à ne pas trop en savoir sur ce continent, pour l’exploitation duquel nous partageons tous une complicité troublante.

Depuis la génération de nos parents, il y a une confusion compréhensible, voire même malsaine au sujet du Continent Noir. Il n’y avait pas de « pays » en Afrique, simplement un pêle-mêle de possessions coloniales dont les contours, tel un puzzle, avaient été décidés par les puissances impériales européennes : Afrique de l’Ouest française, le Congo belge. Les frontières scindaient fréquemment des royaumes, des terres et territoires de sociétés existant depuis la nuit des temps, tout cela pour permettre une administration et une exploitation efficaces des immenses ressources naturelles, en laissant de côté la stabilité ou le respect des peuples y vivant. Le fait que ces morcellements créaient des tensions inévitables qui hanteraient le continent pendant des générations n’était pas à l’ordre du jour et la violence qui s’en suivit est la « preuve » qu’on s’obstine à nous servir pour démontrer que ces peuples sont incapables de se gouverner eux-mêmes.

La culture populaire entretint et approfondit les mythes officiels : les africains ont-ils un jour réussi à exprimer leur culture ? "I’d be just as sassy as Haile Salassie" (je serais tout aussi insolent qu’Hailé Sélassié) était simplement une petite figure de style sans arrière pensée d’une chanson populaire. Bien plus tard, Bob Marley remit un peu d’équilibre dans tout ça en mettant en musique les parties principales du défi de Sélassié à la Société des Nations : "Until the philosophy that holds one race superior and another inferior is finally and permanently discredited and abandoned, everywhere is war." (tant que la philosophie qui considère une race supérieure et une autre inférieure n’est pas finalement discréditée et abandonnée de façon permanente, la guerre est partout.) Est-ce que Marley connaissait la chanson "Shantytown" ? Qui sait ? Cependant, parfois, il arrive que la culture prenne le pas sur l’histoire pour mettre les choses au clair.

A l’époque de l’indépendance, les reportages étaient systématiquement pro-impérialistes... enfin, est-ce qu’ils savaient vraiment ce qu’il se passait ? Jonathan Kwitny, un ancien journaliste du Wall Street Journal se souvient de ce phénomène dans son livre Endless Enemies. Il se rappelle de cette phrase qu’il ne cessait d’entendre dans sa jeunesse « rioting Congolese » (le Congo en émeute) et des images qui suivaient, presque toujours la même chose, des nuées d’africains se sauvant devant les troupes belges.

Ce qui est triste, c’est que peu de choses ont l’air d’avoir changé. Aujourd’hui encore, nous ne connaissons strictement rien de ce monde dans lequel nous jouons un rôle si prépondérant et l’avenir de nos enfants pourrait bien reposer sur notre capacité à mettre un terme à ce cycle. Les enseignants, les écoles, les journalistes et les décisionnaires sont encore bien trop souvent en proie à la façon de penser colonialiste. Certains utilisent même encore le lexique si dépassé de l’impérialisme, que cela en est embarrassant : tribu, clan, dialecte, tous concepts issus de tentatives délibérées et dédaigneuses de délégitimer les peuples conquis. Même le mythe de « l’équilibre » journalistique devrait exiger l’abandon d’une telle négligence, ou de ces clichés qui sont manifestement absurdes. Est-ce que les serbes sont une tribu ? Et les tchèques ? Même Liechtenstein et Monaco font l’objet d’un respect que l’Afrique n’arrive pas à obtenir. Personne ne considère les Windsor comme un « clan ». C’est vrai, quoi ! Même quelques Superbowls gagnés d’affilée suffisent pour évoquer le mot « Dynastie ». Enfin les français, les espagnols, les portugais et les italiens ne parlent pas des « dialectes », même si leurs langues sont bien plus interdépendantes que les centaines de langues africaines, complexes et variées.

Lors des préparations de la visite récente de notre école par la Reine du Buganda [voir http://www.greenhouseschool.org], nous fûmes choqués d’entendre un journaliste mettre en doute le bien-fondé de cette monarchie, une façon de penser d’homme des cavernes que je croyais désuète depuis la fin du siècle dernier. Personne n’y regarde à deux fois quand on écrit que Lucy était de sexe féminin ou bien qu’autrefois, les dinosaures parcouraient la terre. Pourtant quand il s’agit de l’Afrique, soudainement la datation au carbone 14 ou l’anthropologie médico-légale n’existent plus, l’histoire orale n’est pas vraiment de l’histoire, par contre l’histoire écrite de l’occident est sacro-sainte (comme par exemple, le poème Paul Revere’s Ride ou le drapeau de Betsy Ross ?) Même lorsqu’on présente aux journalistes des références exactes, certains préfèrent ignorer les communiqués de presse et s’en remettent aux idées reçues.

Trop souvent, les américains se blottissent dans leur cocon, isolés du reste du monde. Mais seule l’autruche se sent à l’aise, merveilleusement et dangereusement inconsciente de la réalité qu’elle ignore. Ce que nous pensons du passé, ce que nous ressentons, la façon dont nous en parlons et nous l’enseignons nous prépare au présent et à l’avenir. Si nous nous entêtons à commettre les mêmes erreurs, nous privons nos enfants des outils qui leur seront nécessaires pour rejoindre la grande communauté des citoyens du monde.

http://bellaciao.org/en/article.php...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> L’ignorance de nos enfants peut nous être fatale : la raison pour laquelle il faut avoir des connaissances sur l’Afrique et le reste du monde
30 août 2005 - 23h16

Bonjour.

Je tiens à vous féliciter de la trés grande qualité de cet article.
Grande qualité et grandes vérités. En effet des générations de personnes (europe et états-unis) ont été faussement bercé par les mensonges de leurs manuels scolaires.

Si il y avait eut pendant les décolonisations, des caméras, des correspondants de guerres, cnn ou fox news (exemples !!!) pour montrer en boucle sur toutes les chaines occidentales la vérité des exactions commises ! Beaucoup montreraient profil bas aujourd’hui !

Malheureusement la décolonisation (partielle) de l’Afrique n’a pas été suivie de la décolonisation des esprits.

L’occident se targue de sa science et de son savoir, mais que sait-elle réellement du monde ?

Il semblerait que nos ancètres les gaulois n’aient pas été plus loin que les Alpes.....

rem98.






Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Notre vraie nationalité est l'humanité. Herbert George Wells
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite