Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Vives tensions à ATTAC
de : Thomas Lemahieu
mardi 30 août 2005 - 01h09 - Signaler aux modérateurs

de Thomas Lemahieu

À l’ouverture de l’université d’été, à trois mois de la désignation de son président en décembre, la polémique ne cesse de monter au sein de la direction de l’association.

Ce vendredi matin à Poitiers (Vienne), à l’ouverture de la sixième université d’été d’ATTAC France, Ségolène Royal devrait, dans une intervention « de bienvenue » en tant que présidente du conseil régional de Poitou-Charentes, livrer une opportunité aux dirigeants de l’association altermondialiste de ranger leurs querelles intestines dans leurs poches et de resserrer les rangs. Au cas où, dans la lignée des attaques récurrentes des partisans socialistes du « oui » à la constitution européenne, Ségolène Royal se risquerait à répéter l’inventaire de noms d’oiseaux répertoriés par ses camarades Michel

Rocard, Bernard Kouchner, Harlem Désir ou Julien Dray, afin de désigner les militants d’ATTAC... De son côté, Jacques Nikonoff, président de l’association, promet d’accueillir la présidente du conseil régional « avec courtoisie ».

Mais d’ici à la fin, mardi, de cette université d’été, on voit mal comment cet hypothétique bloc de circonstance pourrait éviter de s’effriter derrière la façade des traditionnelles « leçons » d’« éducation populaire » : depuis plusieurs mois, en perspective de l’assemblée générale, fixée en décembre prochain, qui désignera sa nouvelle direction, ATTAC publie sur son site Internet des « contributions » au débat d’orientations, et les polémiques, ainsi étalées publiquement, sont d’une vivacité inédite dans la brève histoire du mouvement. Pour la première fois, il devrait y avoir, comme cela avait été annoncé par Gus Massiah, vice-président d’ATTAC, lors de la précédente assemblée générale à Saint-Denis, en décembre 2004, une « pluralité de candidatures » à la présidence de l’association. Alors que Jacques Nikonoff est décidé à rempiler pour un deuxième mandat de trois ans, Jacques Cossart, actuel secrétaire général du conseil scientifique et militant d’ATTAC de la première heure (« Ma carte d’adhérent porte le numéro 39 », fait-il valoir dans sa déclaration d’intention), vient, en début de semaine, d’officialiser son entrée en piste.

S’approfondissant de jour en jour, les clivages au sein de la direction actuelle tournent autour de trois types de questions, entremêlant souvent le fond et la forme : place des « membres fondateurs » (associations, syndicats, journaux...) dans l’association ; nature, fonction et statut d’ATTAC dans la société ; méthode de direction et fonctionnement interne. Et deux camps s’affrontent : d’un côté, Jacques Nikonoff, Bernard Cassen, le président d’honneur d’ATTAC, Ignacio Ramonet qui revendique, sans fausse modestie, la paternité de l’idée, évoquée dans l’édito du Monde diplomatique de décembre 1997, de lancer un grand mouvement visant à taxer les transactions financières, Michèle Dessenne, la secrétaire générale d’ATTAC ; et de l’autre, Gus Massiah, Susan George, François Dufour, vice-présidents de l’association, et les représentants des organisations syndicales à la direction d’ATTAC (FSU, UGICT-CGT, Union syndicale Solidaires). Une majorité des « membres actifs », élus au conseil d’administration, se rangent, semble-t-il, derrière la « direction effective » (Jacques Nikonoff, Bernard Cassen et Michèle Dessenne), mais certains partagent les vues défendues par les vice-présidents d’ATTAC.

Derrière une vive bagarre statutaire (peut-on faire désigner directement la direction d’ATTAC par ses adhérents, et non plus par les organisations fondatrices ?) et une critique acerbe du « style de direction » impulsé par Bernard Cassen et Jacques Nikonoff (accusés d’autoritarisme), c’est surtout la place d’ATTAC dans le paysage de l’après-référendum qui est au coeur des débats. Revisitant le passé récent, les contestataires reprochent à la « direction effective » actuelle d’avoir refusé de s’engager pleinement, au niveau national, dans la dynamique unitaire du « non » de gauche ; et, en retour, Jacques Nikonoff, Bernard Cassen et Michèle Dessenne soupçonnent leurs adversaires actuels de vouloir entraîner ATTAC dans l’aventure d’une candidature, virtuelle, de José Bové à la présidentielle.

Au-delà, et pour aller vite, ce sont bel et bien deux conceptions de l’association qui s’opposent : la première comme carrefour des mouvements antilibéraux en France (« La campagne référendaire, en particulier au plan local, a été un moment de symbiose extraordinaire, et c’est cette dynamique unitaire qui a été à l’origine de la victoire », considère, dans un de ses textes, Pierre Khalfa), et la deuxième, plus étanche, comme un centre renforçant une colonne vertébrale théorique et élaborant une doctrine politique globale. Dans son apport à la discussion, Ignacio Ramonet qui, en janvier dernier, en marge du cinquième forum social mondial, a, avec Bernard Cassen, tenté de populariser un « consensus de Porto Alegre » et de créer ainsi un courant politique - le « portoalégrisme » -, compare, lui, ATTAC aux « doctrines religieuses, philosophiques et politiques ». Mouvement ou doctrine, l’association, réunie ces jours-ci à Poitiers, s’approche d’un tournant...

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article





Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
9 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
1 commentaire
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires
Amazon : plusieurs sites bloqués par des Gilets Jaunes et des écolos
mardi 2 - 11h06
de : nazairien
1 commentaire
Vilain Villani la suite à Grenoble chez Mandrin
lundi 1er - 23h19
de : PMO viaJYP
Collège République de Bobigny : Sud-éducation dénonce un article à charge de Libération
lundi 1er - 16h17
Accidents du travail : silence des ouvriers meurent :
lundi 1er - 08h43
de : jean 1
« NOUS, LE PEUPLE DES ÉTATS-UNIS… »
lundi 1er - 06h54
de : Ernest London
Le "Tube de l’été" : "CON à voter Macron" Chanson Inédite (vidéo)
lundi 1er - 00h01
de : nazairien
2 commentaires
Acte 33, A Paris, le mouvement, qui s’essouffle, a émoussé, la "vista" de la flicaille (vidéo)
dimanche 30 - 19h09
de : nazairien
l’Acte 33 des Gilets jaunes - toujours beaucoup de monde mobilisés à Paris - (29/06/2019) (vidéos)
dimanche 30 - 17h36
de : nazairien
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein, 1921.
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite