Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Comme un arracheur de dents : Les menteurs de l’administration Bush vont embraser le monde entier si on les laisse faire
de : Daniel Patrick Welch
vendredi 20 janvier 2006 - 03h00 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 9.3 ko

de Daniel Patrick Welch traduit de l’anglais par Francois Devoto

Sam Alito n’est que le dernier menteur en date à monter sur scène pour permettre à Bush d’arriver à son but : la domination complète de l’échiquier politique. Mais ces audiences de procès à grand spectacle où on se demande si cet idéologue proto-fasciste doit être autorisé à décider des évolutions sociales et politiques des Etats-Unis pendant une génération nous fournissent un aperçu de la façon dont les menteurs pathologiques qui constituent cette junte corrompue fonctionnent réellement.

Une première source d’étonnement est le fait que ce processus puisse avoir lieu. Ne devrait-on pas donner la priorité à des audiences qui serviraient à destituer et emprisonner les mafieux qui nous fourré dans une guerre à coup de mensonges ? La phrase « Tout continue comme avant », s’avère être, comme d’habitude, l’arme la plus efficace de l’arsenal de la bande de criminels qui a pris le contrôle des Etat-Unis.

Si ça ressemble à un gouvernement, si ça se tient derrière un pupitre marqué du sceau du gouvernement, si ça porte un costume et parle d’une voix pleine d’autorité, alors tout doit aller pour le mieux. Il suffit de demander à n’importe quel voleur ou terroriste à la carrière couronnée de succès à quoi sert la phase d’approche : à se fondre dans le paysage. Pendant un voyage en Europe dans les années 80, les douaniers s’acharnaient parfois sur mes amis et moi parce que nous avions « la gueule de l’emploi » : un peu dépenaillés, avec une voiture déglinguée, des cheveux longs, etc... Et un ami allemand de se moquer : « Les types avec des bombes dans le coffre sont certainement en costume, au volant d’une Mercedes. »

Mais une couverture ne dure jamais éternellement, et même si nombre d’entre nous disent depuis le début qu’elle n’a jamais été très convaincante, la peinture semble bel et bien aujourd’hui être en train de s’écailler du visage des pantins jacassants et réactionnaires de l’administration Bush.

Bien entendu, la simple présence d’Alito témoigne du fait que les masques tombent.Quand Baby Doc Bush a essayé de nommer sa propre avocate à la Cour Suprême, ses employeurs christiano-fascistes, furieux, lui ont répondu d’une seule voix : « Ferme-la, espèce d’idiot, et rappelle-toi pourquoi nous t’avons porté au pouvoir. » Le cowboy bidon a obéi bien gentiment, et Harriet Myers a cédé la place à Raymond, alias Sam Alito.

Et voilà ce dernier, assis là tandis que les feux de la rampe font fondre son image de juge droit et intègre soigneusement fabriquée de toutes pièces par des émules de Karl Rove. Le premier argument qu’il utilise pour se défendre est, comme toujours, un mensonge éhonté. Et-quoiqu’on puisse difficilement mettre ça à leur crédit-les démocrates qui siègent à la Commission Juridique de s’exclamer tous en choeur-à peu de choses près-« Il ment comme un arracheur de dents ! » Pourquoi Alito s’est-il montré aussi fier d’avoir été membre de l’organisation raciste Concerned Alumni of Princeton (Elèves de Princeton Inquiets), dont le but originel était d’empêcher les noirs et les femmes de rentrer dans les grandes universités américaines ? Parce qu’il n’avait pas de « souvenir précis » de ces faits. Merci bien, cher Monsieur Haldeman-North-Dean-McNamara.

Pourquoi a-t-il débouté une famille ayant été expulsée de sa ferme sous la menace des armes ? Parce qu’ils en avaient peut-être eux aussi. Et quid de ses déclarations, bien établies, selon lesquelles la constitution n’offre aucune protection légale au droit à l’avortement ? Bah, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis. Son adulation éhontée de Robert Bork, qui était, selon lui, le candidat le plus qualifié au poste de juge de la Cour Suprême du vingtième siècle ? Une simple phrase que l’on a sortie de son contexte.

Malgré son impuissance, l’opposition démocrate a réussi à se concentrer sur les dangers qu’impliquerait une modification de l’équilibre à la Cour Suprême : ce serait la fin des libertés sexuelles et reproductives et la mise en place d’une présidence toute puissante s’appuyant sur un pouvoir exécutif dénué de contre-pouvoirs. Une fois encore, il est évidemment difficile de mettre ça à leur crédit. Il faudrait vraiment être dans le coma pour ne pas avoir été réveillé par le scandale des écoutes illégales de la NSA. Et quant à ceux qui se cachent derrière l’arrêt « Roe contre Wade » en le présentant comme la pierre de touche de la protection des droits de la femme, ils ont quelques années de retard. Le cas « Casey » n’est pas une super-jurisprudence qui rendrait la décision de 1972 intouchable : c’est au contraire la porte ouverte qui a permis aux Etats d’imposer des restrictions au droit à l’avortement, de sorte qu’à ce jour, 87% des comtés des Etats-Unis n’ont pas de clinique pratiquant l’avortement. Alito n’est que la cerise sur le gateau. La bataille est presque terminée, et la droite a gagné. Quiconque en doute devrait regarder le documentaire effrayant de Frontline « The Last Abortion Clinic » (« La dernière clinique où se pratique l’avortement »).

Et les démocrates, en jouant leurs rôles écrits à l’avance, sont en train de donner à leurs adversaires des verges pour se faire battre. Puisque les partis s’abstiennent de toute activité non directement électorale-ni grèves, ni grands rassemblements, ni mobilisations-ils n’ont pas grand-chose à faire entre les périodes electorales, sinon jouer leur rôle habituel. Les procédures particulières au Sénat leur permettraient bien l’usage du « filibuster » , mais leur complicité dans le déclenchement de la guerre et leur obéissance maladive aux règles de la bienséance les empêchent probablement de le faire. Et leur embarras face à cette situation peut être résumé en une simple expression : « Pas de filibuster, pas d’avenir. »

Faire sortir en pleurs la femme d’Alito (le grand feuilleton du moment sur Fox News) ne suffit pas. Quant à Sammy et Martha, je préfère plaindre de vraies victimes, et en premier lieu les enfants mutilés et assassinés dans le monde, victimes de l’autorité sans limite des présidents américains à travers l’histoire. Sous le masque perce l’horreur du programme de ces cinglés, à travers leurs propres paroles-dans leurs rares moments de clarté—and à travers celles de leurs héros. Robert Bork, cet extrémiste timbré dont la candidature à la Cour Suprême fut, à raison, rejetée par le Sénat, a dit un jour, à propos d’un procès important portant sur la légalité de la contraception, qu’il n’y a dans la constitution aucune protection, explicite ou implicite, des libertés sexuelles. Aïe. Cela colle bien avec la théocratie que la base électorale de Bush voudrait établir, mais c’est à des lieues des idées de la majorité de la population.

Voilà pourquoi tout cela doit être masqué par des mensonges et une hypocrisie si profonde et tordue qu’elle en donnerait la migraine. Le pays qui a inondé l’Asie du Sud-Est de dioxine a le culot de faire la morale au monde sur les armes chimiques-le pire crime de Saddam, pour mémoire, est d’avoir « gazé son propre peuple, » alors que les bébés déformés par l’agent orange au Vietnam ne méritent de toute évidence pas la même considération. Des bombes nucléaires « propres » nous aideront, par un procédé qui reste un peu flou, à empêcher la prolifération nucléaire-dans le même temps, d’autres pays, terrifiés, sont en train de tout faire pour obtenir l’arme nucléaire, de façon à ne pas être la prochaine victime des Etats-Unis. Entretemps, la guerre nucléaire n’est plus loin : le Golfe Persique a été saturé de munitions à l’uranium appauvri, non pas une mais deux fois, avec tout l’enthousiasme de privilégiés dont les enfants ne sont jamais envoyés au front. Plus de la moitié des soldats de la première Guerre du Golfe souffrent d’un handicap, et la crise imminente de l’uranium appauvri va tôt ou tard, après l’Irak, atteindre les Etats-Unis. Le recours systématique à la torture assurera notre sécurité, et, d’une manière là encore non élucidée, matera la révolte de ceux qui s’opposent à notre politique. Espionner des groupes pacifistes protègera nos libertés individuelles. On espionne jusqu’aux Quakers ! Je pensais que tout le monde savait que le seul Quaker dangereux était Richard Nixon. Pas étonnant qu’on puisse voir, sur une caricature récemment publiée sur Internet, l’association des héritiers de George Orwell intentant un procès à l’administration Bush pour plagiat.

Mais, bien entendu, un mensonge ne peut faire grand mal sans complices dans l’assistance. Les démocrates qui se comportent en collaborateurs ne rendent service ni au pays ni à aux-mêmes en faisant semblant de croire qu’avec cette bande de malfrats corrompus qui s’accrochent au pouvoir, « Tout continue comme d’habitude ».

Le timide débat lancé sur les horreurs de la guerre en Irak ne sonnera juste aux oreilles du reste du monde que s’il amène des procès pour crimes de guerre, le paiement de réparations aux victimes de l’invasion, et une restructuration complète du processus politique qui a rendu cette hystérie guerrière possible.

A la place, les roulements de tambour se font déjà entendre dès qu’on parle de l’Iran-ça vous rappelle quelque chose, non ?-sans que l’on voit la réaction instinctive qu’on pourrait attendre face à une telle suggestion, si dangereuse que ni les Etats-Unis, ni le monde ne pourraient s’en relever.

Et on peut compter sur les médias, toujours en quête d’audimat, pour continuer leur propagande orwellienne : le Pape Jean-Paul II est regretté pour son réformisme et son progressisme, le scandale Abramoff devient une affaire qui éclabousse tous les partis, et Ariel Sharon prend des allures de pacifiste acharné.

Pendant ce temps, on ne peut trop insister sur le fait que nous allons à la catastrophe à un rythme de plus en plus soutenu. Bush est peut-être un pantin ignorant, mais ceux qui tirent les ficelles dans l’ombre ne sont ni stupides, ni bienveillants. Et étant donné qu’ils contrôlent l’organisme boursouflé qu’est l’armée, ils ont vraiment entre les mains la capacité d’amener le monde au bord d’une guerre nucléaire et d’un désastre écologique. Pour leur résister il faudrait commencer par dénoncer publiquement leurs mensonges. Les flammes, sinon, pourraient bien nous atteindre.

http://bellaciao.org/en/article.php...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Comme un arracheur de dents : Les menteurs de l’administration Bush vont embraser le monde entier si on les laisse faire
20 janvier 2006 - 09h43

du temps du pacte de varsovie, vous êtiez moins critique envers l’URSS, vos critiques ne concernent que vos facons de voir les chôses politique quand cela vous arrange.
si les usa vous dégoute je le comprend trés bien, libre a vous d’aller ailleurs distiller votre préchi-précha. je dis que Busch a fait des erreurs, mais il est le seul a tenir tête a ceux qui voudraient semmer le caca dans ce bas monde.
VIVE LES USA



> Comme un arracheur de dents : Les menteurs de l’administration Bush vont embraser le monde entier si on les laisse faire
20 janvier 2006 - 10h20 - Posté par

Pourquoi devrais-je aller ailleurs si la politique de nazis de Bush me revolte ?
On est pas aux USA ici, et en l’occurence c’est plutot toi qui devrais
traverser l’Atlantique, si tu tiens tellement à lecher du tortionnaire.


> Comme un arracheur de dents : Les menteurs de l’administration Bush vont embraser le monde entier si on les laisse faire
20 janvier 2006 - 10h59 - Posté par

Discours habituel, d’un descendant de toutes les kollaborations, qui ne reconnait que la loi du plus fort et qui s’y soumet joyeusement avec des arguments d’un gamin revenant d’une visite à DISNEYLAND.


> Comme un arracheur de dents : Les menteurs de l’administration Bush vont embraser le monde entier si on les laisse faire
20 janvier 2006 - 12h24 - Posté par

Pauvre personne, n’importe quoi ! Va aux USA ou dans l’un des pays détruit par les USA.
Marc, Suisse


> Comme un arracheur de dents : Les menteurs de l’administration Bush vont embraser le monde entier si on les laisse faire
20 janvier 2006 - 14h29 - Posté par

A ce sujet, je vous invite à lire le discours qu’a tenu Albert Gore le 16 janvier 2006, lequel dénonce le totalitarisme qui s’abat sur les Etats-Unis.

http://www.voltairenet.org/article1...

Très intéressant. Le zozo yankee ferait bien de s’en inspirer.

William


> Comme un arracheur de dents : Les menteurs de l’administration Bush vont embraser le monde entier si on les laisse faire
20 janvier 2006 - 14h36 - Posté par

Le Bush a les doigts plein de crotte !


> Comme un arracheur de dents : Les menteurs de l’administration Bush vont embraser le monde entier si on les laisse faire
21 janvier 2006 - 00h15 - Posté par

Je ne peux même pas dire ce que j’éprouve en lisant ton commentaire. Tu me donnes envie de vomir. Planqué ici comme un lâche, pourquoi ne demandes-tu pas la nationalité américaine ? Ensuite, tu t’enroles dans l’armée de ton SS dégénéré préféré, et puis tu commets ceci[1]. Et puis on en reparle après, OK ?

[1] http://www.ericblumrich.com/prevail.html


Presque
22 janvier 2006 - 10h32

Nous sommes déjà dans un désastre écologique, pas besoin de l’arme nucléaire pour ça, nos principales sources d’énergie sont bien suffisantes, en plus des industries lourdes trop perméables.






Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
9 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
1 commentaire
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires
Amazon : plusieurs sites bloqués par des Gilets Jaunes et des écolos
mardi 2 - 11h06
de : nazairien
1 commentaire
Vilain Villani la suite à Grenoble chez Mandrin
lundi 1er - 23h19
de : PMO viaJYP
Collège République de Bobigny : Sud-éducation dénonce un article à charge de Libération
lundi 1er - 16h17
Accidents du travail : silence des ouvriers meurent :
lundi 1er - 08h43
de : jean 1
« NOUS, LE PEUPLE DES ÉTATS-UNIS… »
lundi 1er - 06h54
de : Ernest London
Le "Tube de l’été" : "CON à voter Macron" Chanson Inédite (vidéo)
lundi 1er - 00h01
de : nazairien
2 commentaires
Acte 33, A Paris, le mouvement, qui s’essouffle, a émoussé, la "vista" de la flicaille (vidéo)
dimanche 30 - 19h09
de : nazairien
l’Acte 33 des Gilets jaunes - toujours beaucoup de monde mobilisés à Paris - (29/06/2019) (vidéos)
dimanche 30 - 17h36
de : nazairien
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vous voulez les misérables secourus, je veux la misère supprimée. V. Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite