Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Une France propriétaire Chiche ! (video)
de : Francis PARNY
vendredi 8 juin 2007 - 18h08 - Signaler aux modérateurs
18 commentaires
JPEG - 8.3 ko

de Francis PARNY

Ce matin je suis content ; je pense que M. Sarkozy doit lire mon blog. Vous vous souvenez sans doute, j’avais protesté contre le fait que sa promesse de déduction fiscale des prêts pour accession à la propriété ne soit réservée, d’après son ministre, qu’à ceux qui avaient acheté leur appartement après le 6 mai.

Le président de la république vient donc de rétablir l’ensemble de ceux qui ont fait un prêt pour accéder à un appartement, comme bénéficiaires de cette mesure.

Il faudra vérifier que le volume financier consacré à cette affaire ne conduise pas finalement à baisser le plafond des déductions (25% du montant des remboursements ?). Mais en tout les cas, mesure positive pour tous ceux qui sont concernés.

Par ailleurs, M. Sarkozy a indiqué qu’il souhaitait une France propriétaire. Et bien il reste du travail à faire. Lorsqu’on sait qu’un Français sur deux n’est pas imposable par exemple, il va falloir bien des heures supplémentaires payées 25 % plus cher pour que l’ensemble de nos concitoyens accèdent à la propriété.

Cela étant, on ne peut qu’être favorable au respect de toutes celles et tous ceux qui souhaitent être propriétaires.

http://francisparny.fr/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
danger arnaque
8 juin 2007 - 19h27

Lorsqu’on sait qu’un Français sur deux n’est pas imposable par exemple, il va falloir bien des heures supplémentaires payées 25 % plus cher pour que l’ensemble de nos concitoyens accèdent à la propriété.juste pour info,les heures sup ne seront pas payées plus chères :
un salaire est composé du salaire net,des charges salariales et patronnales,le
tout étant le fruit du travail du salarié (auquel il faut ajouter le profit de la boite).
sarko va juste te donner en cash les charges salariales (qui sont à toi en fait)
et donner aux patrons 1 ou 2 euros sur les charges patronnales(qui sont aussi à toi en fait)
en fait,ton patron te vole 1 ou 2 euros sur chaque heure sup.
de plus,pour financer l’arnaque,tu va payer une tva sociale (après les legislatives)
alors toujours content ?



Une France propriétaire : un marché de dupes !
8 juin 2007 - 21h00

Je suis effaré par ce que vous écrivez dans cet article !

Une France de propriétaires ? pour un Communiste ?

Vous dénonciez cette mesure dans un autre article

A qui va profiter du crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt ?

Vous avez changé d’avis, ou vous caressez les naïfs dans le sens du poil ? J’ose espérer que non ! Cette mesure est totalement démagogique. Non seulement elle est socialement injuste, mais elle va assécher les crédits du logement social, renchérir le coût de l’immobilier.

Un ménage, même avec des revenus supérieurs à 2 fois le SMIC à 1500 euros, est dans l’incapacité totale d’accéder à la propriété, sauf à s’endetter sa vie durant. Et avec quels moyens pour entretenir son logement ?

Le programme de Marie Georges Buffet était déjà très largement insuffisant pour résoudre la crise du logement.

Il y a 3 millions de mal logés en France, presque 10 millions de pauvres. Leur avenir serait de devenir propriétaires ? De qui se moque-t-on ?

Le comble du cynisme est atteint quand on vend le parc HLM.

Pour vous donner un exemple précis, la maisonnette (maison de pauvres, 1 seule chambre) où mes parents ont été logés (3 ans sans logis à ma naissance) , construite par les HLM, a été vendue par l’Office de Lille, mise à prix 150.000 F

Voyez ce que c’est devenu quelques années après :

rendez vous sur les plans des Pages blanches : 6 rue des mésanges à Lille (59) ; il y a des photos.
J’ai vu ces maisons se dégrader après la mise en vente (les propriétaires occupants n’ont pas les moyens de faire les gros travaux) , certaines relouées à prix d’or !
Je vous laisse imaginer ce que deviendront ces logis dans une dizaine d’années : des taudis !

Le programme du PCF est un grand Service Public du Logement : c’est contradictoire avec une "france de propriétaires"

Et je trouve fort dommage que le débat sur le logement social gratuit ne soit pas posé, puisque c’est un droit fondamental (il y a eu quelques articles dans l’Humanité)

P. Bardet



Une France propriétaire : un marché de dupes !
8 juin 2007 - 21h10 - Posté par

P.Bardet,je crois que l’ironie passe mal sur internet,heureusement que je connaissais l’humour de F.Parny,sinon j’aurais été trés surpris moi aussi,à lire au second degrés !

Jean Claude des Landes


Une France propriétaire : un marché de dupes !
9 juin 2007 - 01h45 - Posté par

Sarkozy croit qu’en décrétant "une France de propriétaires", il va convertir l’ensemble des français au libéralisme ! Faut être riche pour être un libéral, et comme on atteindra jamais la fortune de Sarkozy, ou de son ami Bolloré, etc, même en faisant ces heures sups, autant rester dans l’idée du partage.

J’espère que les français ont compris maintenant que le terme de "libéralisme" c’est la liberté pour les riches, et les patrons (le Fouquet’s, le yacht, Bolloré, Bouygues, Lagardère, Forgeart, cumul des mandats de Juppé, Fillon, etc) et un accroissement des impôts (TVA SOCIALE) pour les salariés. C’est aussi pour nous, pauvres misérables, une franchise à supporter pour la santé (le médecin 23 euros, de remboursement sécu entre 8 et 13 euros, autrement dit on sera pour notre poche entre 10 et 15 euros non remboursés).

Rien que pour ça, je voterai à gauche, par solidarité entre nous, et parce que je ne crois pas que la politique de Sarkozy nous amènera une amélioration de nos conditions de vie. Du travail, il n’y en n’aura pas, la preuve il y a beaucoup de licenciements en ce moment. Par contre, il va y avoir beaucoup de travail à temps partiel, payé la moitié d’un smig avec beaucoup d’heures sups, qui ne compteront pas dans le calcul de la retraite, ni même du chômage. Pensez que le CDI va être supprimé et remplacé par le CNE, que la gauche n’a pas eu le temps de faire retirer.

Sarkozy va nous servir une politique à la Thatcher, avec une grande misère comme les anglais ont connu avec elle ! Rappelez-vous l’état des chemins de fer et les nombreux accidents mortels liés au manque d’entretien des rails par le privé ! Faudrait être archi-milliardaire pour pouvoir faire face. Seule la solidarité nationale peut le faire !

Pour en revenir aux propriétaires, il me semble que Bush a voulu inciter les couches sociales modestes à accéder à la propriété, et comme ils sont en grande difficulté à cause du chômage, du travail précaire, l’organisme prêteur est sur le point de fondre les plombs, l’argent ne rentrant pas dans les caisses ! Comme quoi le libéralisme ne réussit pas à tout le monde !


Une France propriétaire : un marché de dupes !
10 juin 2007 - 11h42 - Posté par

Dommage qu’il faille connaître auparavant l’humour de Francis Parny pour décoder cet article... que je trouve excessivement ambigüe... En ces temps troublés, on a intérêt à être très clairs, et quand on fait du second degré à ne pas en rester à un et demi...

Mouton Noir


Une France propriétaire : un marché de dupes !
9 juin 2007 - 11h30 - Posté par

Qu’est-ce qui est mieux ? Etre propriétaire d’un bien (je parle d’un appartement ou d’une petite maison, pas de châteaux) ou rester locataire toute sa vie, c.a.d. pieds et poings liés à un propriétaire précisément tout en étant tributaire de la hausse des loyers ? Pourquoi payer toute sa vie un loyer en pure perte alors qu’au bout de 20 ans un jeune ménage peut devenir propriétaire de son bien et le laisser plus tard à ses enfants ? Qu’y a-t-il de mal à celà ? Et qu’y a-t-il de mal à travailler quelques heures supplémentaires si on a envie de joindre les deux bouts ? Pourquoi diabolisez-vous les choses les plus simples qui sont partagées par une majorité de Français (oui, c’est comme ça, une majorité de Français est ou souhaite devenir propriétaire).


Une France propriétaire : un marché de dupes !
9 juin 2007 - 14h51 - Posté par

CONSTRUIRE LA "DACIA LOGAN" DU LOGEMENT POUR TOUS !

La comparaison avec cette voiture connue pour son confort à relativement faible prix a ses limites mais signifie qu’en matière de logement il faut faire mieux et pour nettement moins cher (la Logan n’est pas donnée !) . On peut avoir une automobile de moins bonne qualité qu’une DACIA LOGAN sans problème particulier mais s’agissant de son logement l’équivalent de la DACIA LOGAN serait le plancher qualitatif . Autrement dit, la comparaison avec cette nouvelle voiture signifie aussi qu’en matière de logement la simplicité n’est pas de mise et que la production de logement doit croitre non seulement quantitativement mais aussi qualitativement et pour moins cher. Du coup la sortie de la logique marchande s’impose : il faut alors penser service public et tarification hors marché (1).

En matière de droit au logement c’est un logement de qualité qu’il convient de revendiquer pour tous les mal logés. Et le mal logement va au-delà de ce que les statistiques officielles repèrent comme tel (1). Il y a en fait toute une gamme de mal logé . Outre les mal logés, il y a aussi celles et ceux qui ne sont pas logés du tout. Mais mon propos vise a promouvoir un droit au logement "par le haut" donc à partir des insatisfactions des mieux logés parmis les mal logés, autrement dit à partir de ce que les habitants en logement de peu de confort mais pas nécessairement bon marché seraient en droit de revendiquer. Il faut ici entrer dans le concret sans être exhaustif.

I - Revendiquer l’existant en plus grand ou en mieux.

 S’agissant des pièces principales : Disposer de chambres ou il est difficile de passer entre le lit et le meuble à vêtement est aussi une variété de mal logement. Il convient d’avoir autant de chambres que de cohabitants. De même avoir une cuisine trop petite est trop courant.
 S’agissant des pièces annexes : Disposer d’une cave humide en terre battue sans éclairage c’est du mal logement même si l’appartement est correct .
 Avoir un balcon étroit n’est certainement un espace à vivre (à peine un lieu ou l’on vient fumer). Disposer d’une terrasse

II - Revendiquer en plus de l’existant.

 Avoir une cuisine même de taille correcte sans arrière cuisine c’est aujourd’hui un manque de confort réel. L’arrière cuisine ne devrait plus être un luxe
 Peut-on revendiquer le jardin pour tous ? En voyant l’extension infinie des lotissements de grandes surfaces d’habitat et de pelouse il convient sans doute de fixer des limites. Mais qui les fixe ? Quels critères ? Il ne s’agit pas en tout cas de revendiquer pour tous des jardins grandioses en périphérie des villes. Reste que de disposer d’une surface à l’air libre permettant de s’attabler en toute convivialité est légitime pour tous et que la terrasse ne remplace pas un petit jardin.

Christian DELARUE
blog chrismondial


Une France propriétaire : un marché de dupes !
9 juin 2007 - 15h35 - Posté par

"parce qu’au bout de 20 ans un jeune ménage peut devenir propriétaire" !

C’est à mourir de rire des phrases comme celle la et souligne une méconnaissance des réalités.

D’abord pour faire un crédit sur 20 ans il faut avoir un apport non négligeable et des revenus assez élevés,au moins 3000€ par mois,ça ne concerne donc qu’une minorité.La spéculation fonciére a complétement faussée les données du probléme.Ensuite il faut être sur d’avoir toujours du travail pendant ces 20 ans et ça,ça devient problématique vu la précarisation accélérée.Comme le dit Parisot,patronne du MEDEF,l’amour et la vie sont précaires,pourquoi pas le travail

Pour "remédier" à ça les banques,les organismes de crédits font maintenant des prêts sur ....50 ans,quand tu a fini de payer tu a au bas mot 75 ans.Pendant 50 ans c’est l’organisme prêteur qui a été propriétaire et toi il te reste les ruines.

Travailler quelques heures supplémentaires ?pas de probléme,sauf que c’est le patron qui déçide si tu en fait ou pas !

Et comme ces heures supps sont détaxées,pourquoi ne pas licencier une partie du personnel,faire faire des heures supps à ceux qui restent,ça fait baisser la masse salariale.C’est ce qui est prévu dans le futut contrat unique.

Et ne me dites pas que le MEDEF et les autres n’y ont pas pensés,ils ne pensent qu’a ça !

Le reveil va être douloureux,gare aux pleurs et aux grincement de dents !

Jean Claude des Landes


Une France propriétaire : un marché de dupes !
9 juin 2007 - 17h10 - Posté par

bonjour à tous

je m’y connait franchement moins bien que vous en deduction crédit etc....

la question que je me pose est économique, depuis 7 ans environs le pris de l’immobilier à pratiquement doublé, la pierre à prix une grosse valeur, histoire de vase communicant, cette histoire de valeur ajoutée se répercute sur l’endettement des ménages. si on prend le cas des Etats-unis de l’Angleterre, le niveau d’endettements est si élevé que les organismes de crédit font faillite (trops de ménage ne peuvent plus assumer les échéances mensuels). la France n’en est pas là mais elle surfe sur la crète de la vague. Si le cas venait à se poser l’état devra régler la dette, quoi qu’il en soit il faut que quelqu’un paie et si ce n’est pas possible, c’est la banqueroute.
a moins qu’un prestidigitateur crée de la monnaie sans diminuer sa valeur ce qui est impossible.

donc faisons la guerre, cela céera des chantiers redonnera de la valeur à la pierre qui n’en n’avait plus, regonflera la monnaie etc etc...
darwin et l’évolution, nous autres humains avec la théorie de la reconduction, allez tous à vélo le cycle recommence

LL


Une France propriétaire : un marché de dupes !
9 juin 2007 - 20h33 - Posté par

Pied et poings liés à un propriétaire ?Et à un banquier c’est mieux ?devant la spéculation immobiliére,la baisse du pouvoir d’achat,c’est maintenant des crédits sur 50 ans.Pour pouvoir faire un crédit sur 20 ans il faut gagner au moins 3000€ à deux.Combien de jeunes ménage peuvent le faire ?

Avec un crédit de 50 ans ils seront propriétaires à 75 ans,propriétaires des ruines évidement.Mais que ce soit pendant 20 ou 50 ans pendant cette période c’est le banquier qui est propriétaire.

Et encore faut ils qu’ils gardent leur emploi !Et vu la précarisation galopante,la mobilité obligée c’est encore les banquiers qui vont être gagnants.

Les heures sups ?c’est toujours le patron qui déçident d’en faire faire ou pas.Et avec la détaxation il devient trés intérressant de licencier une partie des salariés et de faire faire des heures sups à ceux qui restent,avec le contrat unique ça va être trés façile.

Alors on ne diabolise rien,on constate que les seuls gagnants vont être les nantis,parce qu’en plus ceux qui payent des impôts sans avoir les moyens d’acheter vont payer les intérêts des nouveaux propriétaires.

Génial non ?plus t’es pauvre plus tu paye !C’est beau la "justice sociale"sarkosiste !

Jean Claude des Landes


Une France propriétaire : un marché de dupes !
9 juin 2007 - 22h16 - Posté par

Ce que veulent les français c’est : 1) pouvoir se loger à bas prix,comme c’était le cas il y a encore peu de temps dans les HLM.2)pouvoir donner à manger à leur famille en étant sûr de pouvoir recommencer le lendemain.3)pouvoir partir en vacances avec les enfants sans être obligé de les priver , en étant sûr de ne pas être forcé de rentrer avant la date pévue faute de fric.
Ce que veulent les Français c’est d’abord un TRAVAIL sur lequel ils puissent compter et cesser d’avoir la peur au ventre devant la menace du chômage ; ils disent merde au contrat unique !
les Français veulent tous et toutes avoir un CDI.Et les Français veulent pouvoir se soigner ,soigner femme et enfants sans prendre l’argent pour les soins dans celui de la bouffe et sans être montrés du doigt comme coupables du trou de la sécu (sur lequel il y aurait beaucoup à dire)
En bref les Français veulent vivre sereinement,tranquillement du fruit de leur TRAVAIL !!! C’est tout et ,quand ils aurons tout cela et qu’ils n’y aura plus de chômage alors là...ils songeront peut-être à faire des heures sup.et acheter une maison ...Mais pour le moment foutez-nous la paix avec la "France propriétaire" on en est très loin et vous le savez ce qui vous rend coupable de vouloir aider les "friqués"à créer encore plus de misère pour qu’une poignée de salauds se fasse encore plus de fric.Si vous avez tourné votre veste Mr Parny dites-vous bien que la veste de la classe ouvrière n’a qu’un seul côté celui du sang rouge de la révolution.Demain il frappera déjà dans les urnes !!! promis !!!

François Pellarin.


Une France propriétaire : un marché de dupes !
9 juin 2007 - 23h02 - Posté par

Qu’y a-t-il de mal à celà ?

Aucun mal, en effet !

Mais il faudrait tout simplement arrêter de prendre les français pour des "mineurs", qu’on manipule à volonté pour capter leur vote.

Sarkozy utilise toutes sortes de recettes, déjà servies par Giscard, sur le principe du "pavillonnaire". Ce principe consiste à permettre aux locataires vivant dans les cités (de gauche, tant qu’à faire), d’accéder à la propriété pour changer leur mentalité. Certains changent, mais d’autres non. Et puis comme tu as des traites à rembourser, tu descends moins dans la rue manifester !

Car enfin, je trouve étonnant que Sarkozy veuille en faire une priorité ! Sa politique doit être abominable pour les français, pour qu’il veuille neutraliser les manifs, par des mesures comme celle-ci.


Une France propriétaire : un marché de dupes !
10 juin 2007 - 14h03 - Posté par

"Qu’y a t-il de mal à cela ?"

Rien effectivement ...sauf que ça de vient de plus en plus difficile pr les jeunes ...et je précise surtout lorsque l’on vit ds une grande ville ...

Une partie non négligeable de la population vit encore sur les acquis de la génération précédente en achetant ,après héritage ,ou aide de la famille , sans cela, il faut trés trés bien gagner sa vie et avoir un emploi stable , ce qui se raréfie ...

Ceux qui s’en sortent st donc tous ceux qui ont acheté avant 2000, ont hérité , ont un emploi stable et correctement rémunéréré et/ou vivent ds des petites villes ou le marché de l’immobilier n’est pas encore trop élevé ...la pénurie de logement et la spéculation immobilière qui a suivi , a changé la donne pr les primo accédant vivant en milieu urbain et ne possédant pas d’apport ...

Ne pas s’y tromper , la pénurie de logement , la spéculation, entrainent de plus en plus de difficulté à l’achat pr un nombre croissant de personnes et encouragent dc le rallongement de la durée des prêts , l’enrichissement des banques , des promotteurs et de quelques propriétaires ...

Marjo


Une France propriétaire Chiche !
9 juin 2007 - 14h55

Le plus paradoxale dans cette mesure c’est qu’elle concomitante avec la déstructuration du code de travail. Dans le programme à venir de cette droite tout à fait archaïque il est prévue la flexibilité de l’emploi. C’est à dire que, pour des raisons plus ou moins valables, un employeur pourra sans complexe délocaliser son entreprise et expédier ses salarié ailleurs sans tenir compte du fait qu’ils viennent juste acquérir des maisons situées pas loin de leur lieu de travail. Il est rare de voir autant d’absurdités réunies dans le même programme politique.

Michel Mengneau



Une France propriétaire Chiche !
10 juin 2007 - 03h15 - Posté par

Dans le système capitaliste, certains commencent leur vie avec des avantages et d’autres partent avec des handicaps. On ne verrait jamais une course de cyclistes avec des vélos en fonte de 80 kg pour certains coureurs, des vélos sans pédales pour d’autres, des vélos avec la chaîne qui saute pour un autre groupe et pour les privilégiés, des vélos en fibres de carbone performants. Au passage, il n’est pas certain que les fibres de carbone soient vraiment recyclables.

Pour devenir propriétaire, il faut pouvoir se le "permettre". Au minimum, il est nécessaire d’avoir :
 un travail stable.
 des revenus suffisants.

Si on est payé au smic et si on est deux, il faut accepter de prendre un crédit sur 50 ans. Quand on est seul, il n’est même pas question de l’envisager. (Voir prix des logements).

Les crédits enrichissent les rentiers, les bureaucrates, les comptables, la France des riches. La spéculation sur les prix de l’immbobilier favorise les plus favorisés. On a une accumulation de « capital » d’un côté et un appauvrissement de l’autre côté. Certains disposent ou vont disposer d’un (immense) patrimoine. D’autres vont se retrouver dans la misère. C’est mathématique. Le « volume » d’argent supplémentaire créé « grâce » à un taux d’endettement plus élevé n’est qu’une bulle qui peut éclater à tout moment.
Si tous les français pouvaient devenir propriétaires d’un logement correct, alors le crédit finirait probablement par disparaître. La France des rentiers a besoin de la France qui travaille dur pour pouvoir exister. Ce qu’il faut dénoncer, entre autres, c’est le système économique tel qu’il est construit. Il fait souffrir la plus grand partie de l’humanité. Ne parlons pas de l’écologie, des écosystèmes.

Le principe de l’héritage est profondément inégalitaire. Il faudrait que tous les enfants français aient des parents propriétaires, sans dettes. Ensuite, ils devraient tous hériter d’un logement identique (taille, état, propreté, salubrité, proximité des loisirs, proximité de verdure, proximité du lieu de travail, abondance des postes de travail).

L’idée d’un service public du logement est très intéressante.

Les fortunes ont été bâties sur le dos des plus faibles. On pensera au colonialisme, à l’ esclavage ancien et moderne. Les terres ancestrales ont été volées par la force, par la ruse. Une grande partie de l’humanité est asservie pour satisfaire les besoins d’une autre partie, elle, bien plus réduite. Et il faut voir la gueule des besoins.

L’abondance de biens ne rend pas heureux. Quelques millionnaires, quelques milliardaires deviennent rapidement paranos, d’autres finissent comme Harpagon. Certains se suicident même. Ce que veulent les riches, finalement, c’est la sécurité de leur personne. Ils reprochent aux pauvres de vouloir la sécurité mais ils ne voudront jamais lâcher leur fortune. Ils les méprisent. Ils les haïssent. C’est une vaste supercherie et une vaste hypocrisie.

Il faut dénoncer cela avec force et exiger l’appropriation collective des moyens de production et des biens de manière progressive.
Les excès ne sont jamais bons. Un logement. Un travail, quelques biens de "consommation" sont déjà amplement suffisants.

Sous le socialisme, sous le communisme, il peut subsister des inégalités mais elles sont beaucoup moins grandes que sous le capitalisme. Passer d’un système économique à un autre est assez difficile.

mncds.


Une France propriétaire Chiche !
10 juin 2007 - 22h15 - Posté par

il "s´occupe" de ta vie : le CACA-pitalisme ! un systeme ou toutes les productions sont a visees pour amplifie l´argent (pour certains, profit de l´homme par l´homme : Marx) et non a trouver les solutions aux besoins d´une societe ; les maladies, la pauvreté, ou la destruction de la planete (guerre, ecologie, etc...) ; bien souvent c´est meme lui la cause du probleme ! LE CAPITALISME ; (ne partira pas de lui meme) ; AIDONS LE ! salut j f dieux


Une France propriétaire Chiche ! (video)
10 juin 2007 - 22h04

heureusement qu´il blague, j´ai eu peur , j´ai cru a un candidat social-democrate, salut j f dieux (die linke, anarcho-coco)



Une France propriétaire Chiche ! (video)
11 juin 2007 - 03h11 - Posté par

Un petit détail à mettre en évidence : il veut des propriétaires...avec des emprunts hypothécaires de 50 ans !

Calculez donc les intérêts que ça va rapporter aux banques !
Vos enfants continueront d’engraisser les héritiers de votre banque actuelle ainsi que les bureaucrates calculateurs, cyniques et froids !


Beaucoup de smicards sont éliminés du jeu par les niveaux de prix scandaleux.

La vraie question, c’est de savoir combien est-ce qu’on peut emprunter sur 30 ans avec un SMIC et des taux d’intérêt actuels qui s’élèvent à environ 4,5%.

Un SMIC correspond à 1070 euros net /mois. Les mensualités pour rembourser l’emprunt ne pourront pas dépasser 360 euros.
4.5% sur 30 ans : on peut donc emprunter 71 000 euros !!!

Sachant que le moindre studio coûte facilement 110 000 euros en ville, on voit bien l’énorme gap qu’il reste à combler. Et s’il y a des travaux à effectuer, alors, cela devient vraiment très compliqué pour le budget.

« La déduction des intérêts d’emprunts envisagée par le gouvernement devrait, elle, s’adresser à tous les acquéreurs à crédit de leur résidence principale, soit entre 700 000 et 800 000 ménages et se révéler plus favorable aux foyers aisés. "En année pleine, le coût budgétaire s’élèvera à 4 milliards d’euros", estime l’économiste Michel Mouillart. L’Etat a-t-il les moyens de suivre ? » Le Monde.

Faut t-il rappeler qu’abaisser le bouclier fiscal à 50%, cela revient à quasiment doubler les revenus des plus riches !
Effectivement, si on doublait le SMIC, tout le monde aurait les moyens de s’acheter un petit chez-soi !


"Partout à l’étranger, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et dans le nord de l’Europe, il est plus facile d’emprunter car la valeur du gage est prise en compte, explique Pierre de Lauzun à la Fédération bancaire française, l’hyperprotection à la française est bonne pour le citoyen moyen, pas pour celui qui sort du cadre !" De son côté, Philippe Stoltz, de BNP Paribas, estime que "les biens doivent être plus faciles à récupérer et à vendre, si l’on veut passer à un système qui finance plus de gens". Le Monde.
Sauf qu’avec ce système, celui qui a du mal à obtenir un travail, celui qui a travail précaire- ce que les anglo-saxons semble trouver normal- n’a pas absolument pas la garantie de pouvoir conserver son bien. Les banques, elles, sont assurées de récupérer la mise. On pérennise le travail précaire. Dans les pays capitalistes, la précarité et la souffrance au travail sont le lot quotidien d’une grande partie des travailleurs. Et les nantis-qui n’ont pas eu l’occasion de vraiment connaître les difficultés-ne veulent rien entendre. Bien entendu.

« sebuco
29.05.07 | 16h27
Quel peut être l’intérêt pour ces personnes précaires d’être virtuellement propriétaires d’un logement que la banque créditrice menacerait de leur reprendre au premier incident de paiement ? Est-il bien sérieux d’inciter ces personnes à s’endetter pour être propriétaire ? C’est n’importe quoi...Ces personnes seront encore plus déstabilisées si elles sont obligées de revendre pour pouvoir rembourser la banque, ce qui risque de se produire dans 80% des cas. »

JEAN FRANCOIS B.
29.05.07 | 14h30
Steinbeck ? çà ne vous dit rien ? Voilà le libéralisme qui avance non masqué. Pas grave, il y aura des affaires à faire chez les rapaces de la reprise de crédit. La rupture est en marche.


Noël Mamère, député Vert de Gironde, a affirmé pour sa part qu’il serait "plus important de loger les Français que de servir les propriétaires" avec un avantage fiscal.


la logique du capitalisme est une logique agressive et froide, sans pitié.





Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La difficulté, ce n'est pas de rêver, mais d'accepter et de comprendre les rêves des autres. Zhang Xianliang
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite