Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Projection Rencontre avec Francesca Solari et Oreste Scalzone jeudi 22 novembre 2007 20h au Latina
de : CASdB
lundi 19 novembre 2007 - 10h55 - Signaler aux modérateurs

Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir présente
le jeudi 22 novembre 2007 à 20 h au cinéma Le Latina
20, rue du Temple Paris 4
Métro Hôtel de Ville

« ADDIO LUGANO BELLA »
de Francesca Solari
avec Giorgio Bellini et Oreste Scalzone
Allemagne, Suisse, 2000, 70 min
vo italienne-française sous-titrée en français

(Una produzione Ventura film, in coproduzione con ZDF
Sceneggiatura : Francesca Solari, con la collaborazione di Michel Loulergue, Pierre Loizeau, Ilaria Bussoni, Philippe Blancher
Fotografia : Renato Berta, Eric Turpin
Suono presa diretta : Remo Belli, Ives Szlotnicka
Montaggio : Dominique Pâris
Montaggio suono : Dominique Pâris, Jean Marc Schick
Arrangiamento : Ivano Torre
Produttori : Elda Guidinetti, Andres Pfaeffli)

Le film sera présenté par la réalisatrice Francesca Solari et Oreste Scalzone

Le film

Une femme se raconte : l’arrestation de l’homme qu’elle aime, l’explosion des souvenirs du passé révolutionnaire, la solidarité généreuse du vieil ami et leader de cette époque révolue, les accusations gravissimes démenties enfin. L’erreur judiciaire est à l’origine d’un voyage intérieur, nourri du dialogue avec le père, peu avant sa mort inattendue.

Entre récit autobiographique et regard sur le monde, souci de soi et souci de l’autre, la réalisatrice cherche le fil de sa propre histoire en contrepoint de l’image masculine. Giorgio Bellini, figure emblématique des révoltes des années ’70 à Zurich, Oreste Scalzone chef mythique du ’68 à Roma, interprètent leur propre rôle à la frontière entre documentaire et récit scénarisé.

Una donna si racconta : l’arresto dell’compagno che sta appena iniziando ad amare, l’esplosione di ricordi del passato rivoluzionario, la solidarietà generosa del vecchio amico e leader di quell’epoca passata, le accuse gravissime smentite alla fine. L’errore giudiziario è all’origine di un viaggio interiore alimentato dal dialogo con il padre, appena prima della sua morte inattesa.

Tra racconto autobiografico e sguardo sul mondo, cura di sé e cura dell’altro, la regista cerca il filo della sua storia in contrasppunto con l’immagine maschile. Giorgio Bellini, figura emblematica delle rivolte degli anni ’70 a Zurigo. Oreste Scalzone, mito del ‘68 romano, interpretano se stessi alla frontiera tra documentario e racconto sceneggiato.

La réalisatrice Francesca Solari

Née en 1950 à Locarno, Francesca Solari, s’engage dès ’68 au Lycée de Lugano et pendant toutes les années ‘70 dans les mouvements antagonistes et féministes, en Suisse et puis en Italie. Elle étudie la philosophie et la sociologie de l’art à Naples.

Après la naissance de sa fille en 80, elle s’installe à Paris. Elle travaille pour la télévision suisse comme journaliste et réalisatrice. Dans une trentaine de documentaires à l’approche anthropologique, elle sillonne les différences ethniques et sociales. Depuis 93 elle complète sa formation de cinéaste.

Avec Addio Lugano bella - 2000 - sélectionné pour le prix du cinéma suisse - elle explore les frontières entre les genres. Tenir ensemble cinéma, médecines holistiques, architecture, événements culturels… devient pour elle le pari du nouveau millénaire.

Nata a Locarno nel 1950, dal 68 al Liceo di Lugano e per tutti gli anni 70 si impegna nei movimenti antagonisti radicali e femminista in Svizzera e poi in Italia. Consegue a Napoli la Laurea in Filosofia e Sociologia dell’arte.
Dopo la nascita della figlia nell’80 si trasferisce a Parigi. Lavora come giornalista e regista per la radio e televisione svizzera. Con documentari dall’approccio antropologico indaga le differenze sociali e etniche. Dal 93 perfeziona la sua formazione di regista.
Con Addio Lugano bella 2000 – nominato per il premio del cinema svizzero – esplora le frontiera dei generi. Tenere assieme cinema, medicine olistiche, architettura, eventi culturali… diventa per lei la scommessa del nuovo millennio.

Oreste Scalzone

Né en 1947 à Terni, il est le cofondateur avec Toni Negri de Potere Operaio.En 1981, condamné à 12 ans de prison en Italie pour constitution de bande armée, il fuit en France, où il se consacre corps et âme au soutien inconditionnel pour tous les militants d’extrême gauche en fuite. Le 4 février 2007, une fois les faits prescrits, il entame des voyages en Italie en qualité de “subversif itinérant”.

Oreste Scalzone , nato nel 1947 a Terni. Ferito negli scontri durante il 68 a Roma ne diventa un’icona. Con Toni Negri tra i fondatori di Potere Operaio e più tardi alla testa della movenza dell’Autonomia. Nell’81 ripara in Francia per sfuggire a una condanna a 12 anni in Italia. Si deidica anima e corpo a soccorrere incondizionatamente tuuti i rifigiati dell’estrema sinistra italiana. Nel febbraio 2007, con la prescrizione della pena, intraprende frequenti viaggi in Italia, da “sovversivo itinerante”

Festivals

Festival Internazionale del Film Locarno 2000, Cineasti del Presente, Roma Film Festival, 2000, Nomination Prix du cinéma suisse alle Giornate del cinema svizzero di Soletta, 2001, Festival del Film Alpe Adria, Trieste 2001, Festival International de films de femmes de Creteil, 2001, Internationales Documentarfilm Festival München, 2001, 23esimo Incontro internazionale di film di donne, Firenze, 2001, Le réel en scène - les écrans documentaires, Paris - Gentilly, 2001
Addio Lugano bella - Memoria ribelle – Napoli - rassegna di arte cinema e parola, attorno agli anni 70, aperta e ispirata dal film Addio Lugano bella

Un grand merci à Silvia Balea
et Maria de Medeiros, notre marraine.

Organisé par le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir
au Cinéma Le Latina , cinéma des pays latins, sous les auspices de l’Union latine
20 Rue du temple 75004 Paris
Métro Hotel de Ville ou Rambuteau

www.centre-simone-de-beauvoir.com

PDF - 1 Mo


Imprimer cet article





Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
7 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
4 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On a voulu, à tort, faire de la bourgeoisie une classe. La bourgeoisie est tout simplement la portion contentée du peuple. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite