Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le cumul des mandats : une pratique extrêmement coûteuse pour la République
de : Marcel!
lundi 25 août 2008 - 14h08 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Il n’y a pas de boulot parce que des salopards le squattent.

Vous aussi, si vous voulez profiter de la combine, faîtes comme eux... sur le dos de la République Française, cette bonne fille !


Le cumul des mandats : une pratique extrêmement coûteuse pour la République
 http://www.politique.net/2008082401...

Les responsables politiques français cumulent les mandats. Député, maire, président d’une communauté d’agglomération, ils prétendent pouvoir assumer l’équivalent du travail de trois temps-plein par mois. Question d’organisation, et d’efficacité aussi. Car pour justifier le cumul des mandats, les responsables politiques avancent tous le même argument : assumer plusieurs fonctions est un bon moyen pour rester au contact de la réalité, en cumulant fonction nationale et mandat local. Sauf que le cumul des mandats est une exception française, et les autres démocraties européennes fonctionnent aussi bien avec des responsables politiques qui n’assument qu’une seule fonction.

--------------------------------------------------------------------------------

Politique.net propose une série sur l’argent du pouvoir en 30 épisodes : Quels sont les avantages des collaborateurs des ministères ? Quels sont les revenus des députés ? Comment les partis politiques étaient-ils financés dans les années 1980 ? A chaque fois, les sources sont publiées en bas de page et les estimations recoupées à partir de plusieurs enquêtes.

Episode 17 : Cumuler les fonctions pour cumuler les salaires

--------------------------------------------------------------------------------

Cumul des mandats : une pratique répandue à tous les niveaux de responsabilité
Le cumul des mandats est une pratique généralisée au sein de la classe politique française. Sur les 30 membres du gouvernement Fillon, 21 cumulent leur fonction nationale avec un ou plusieurs mandats locaux. Par exemple, le ministre du travail, Xavier Bertrand, est aussi adjoint au maire de Saint Quentin et vice-président de la communauté d’agglomération. Les députés cumulent aussi : en janvier 2007, sur les 577 députés de l’Assemblée nationale, 380 étaient maires ou conseillers municipaux, 142 étaient conseillers généraux, 67 étaient conseillers régionaux. Au total, 90% des députés cumulent leur fonction nationale avec un mandat local.
Même les élus locaux, qui n’ont pas de responsabilité à l’échelle nationale, cumulent les mandats. Certains maires sont aussi présidents de la communauté d’agglomération et conseillers généraux.

--------------------------------------------------------------------------------

Le casse-tête de l’emploi du temps de ceux qui cumulent
Mais comment font les responsables politiques qui cumulent trois emplois à temps plein ? Tous répondront qu’ils ont besoin de peu de sommeil, qu’ils détestent les vacances et qu’il suffit d’une bonne organisation. C’est le mythe de l’homme politique hyperactif. Mais dans les faits, une journée de ministre ou de député reste une journée de 24 heures. Les emplois à temps plein sont en réalité des emplois à temps partiel, payés en temps plein. Quand Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur, il occupait également les fonctions de président du conseil général des Hauts-de-Seine et de président de l’UMP. Trois fonctions, trois salaires. Si l’actuel président de la République a bâti sa carrière politique sur une image d’hyperactif, tous n’ont pas la même hargne de réussite et négligent leurs fonctions au profit d’une autre, tout en cumulant les salaires.
Par exemple, en 2002, Dominique Perben est nommé ministre de la Justice dans le gouvernement Raffarin. L’année suivante, il décide de s’implanter à Lyon en vue des municipales de 2008. Il multiplie alors les déplacements dans la capitale rhodanienne : inaugurations, marchés, permanences du week-end et en semaine. Dominique Perben est très souvent à Lyon, au point que certains le surnomment "ministre RTT", d’autant plus qu’il est rapidement devenu vice-président du conseil général du Rhône (avec à la clé, un salaire de 3619 euros, cumulable avec le salaire de ministre). Or, quand le ministre de la Justice passe son temps sur les marchés de Lyon, il ne travaille pas ses dossiers place Vendôme.
Autre exemple, celui de Léon Bertrand. Il était ministre délégué au tourisme dans le gouvernement Villepin à Paris, tout en étant maire de Saint-Laurent-du-Maroni et président de la Communauté des communes de l’Ouest Guyanais. Mais comment assumer trois fonctions à temps plein à des milliers de kilomètres ?

--------------------------------------------------------------------------------

Des indemnités cumulées de 8 100 euros, sans compter les frais divers Un maire d’une ville de 30 000 habitants gagne 3 350 euros. Un président d’une communauté d’agglomération gagne environ 4 000 euros par mois. Le salaire d’un député est de 5 126 euros. Celui d’un ministre est de 13 471 euros. A chaque fois, il y a des indemnités censées couvrir les frais liés à la fonction. Un ministre touche une allocation de frais d’emploi de plus de 6000 euros, les députés perçoivent une indemnité de frais de mandat de 6 223 euros. Et un élu local peut se verser une indemnité de frais d’emploi de 949 euros. Quand un responsable politique cumule les mandats, il cumule les salaires et les indemnités. Un député-maire, président d’une communauté d’agglomération pourra ainsi cumuler son salaire de député (5 123 euros), de maire (environ 4000 euros) et de président de communauté d’agglomération (un peu plus de 3 000 euros), tout en touchant des indemnités de frais de mandat et de frais d’emploi. En d’autres termes, un cumulard peut cumuler plus de 14 000 euros par mois en salaire, sans compter plus de 6000 euros de frais divers. Pour tenter de limiter cette dérive, un plafond a été instauré en 1992 : les responsables politiques ne peuvent cumuler plus de 8 100 euros, auxquels s’ajoutent 949 euros de frais d’emploi et 6 123 euros de frais de mandat. S’ils ne respectent pas ce plafond, l’infraction est considérée comme un délit et des peines de prison avec sursis peuvent être prononcées. Mais les contrôles et les poursuites sont assez rares.

--------------------------------------------------------------------------------

La pratique curieuse du "reversement" entre élus
La loi de 1992 fixe donc une limite dans le cumul de salaires. En théorie, un responsable politique ne peut cumuler plus de 8 100 euros de salaires. Sauf que la loi de 1992 a prévu un dispositif bien curieux : si un homme politique dépasse le plafond de 8 100 euros, il peut désigner un de ses collègues pour lui reverser le trop plein perçu. C’est le principe du "reversement" : un élu local peut verser le surplus de ses indemnités à un autre élu local de son choix. La loi de 1992 n’est donc pas destinée à faire des économies à l’Etat, mais à mieux répartir la richesse entre élus.
Par conséquent, un député-maire qui cumule plus de 14 000 euros de revenus par mois, peut désigner un autre élu pour que celui-ci perçoive les 6 000 euros de surplus. Rien ne se perd donc, et tout se cumule de manière déguisée pour peu qu’on soit entouré d’un réseau d’élus de confiance.

--------------------------------------------------------------------------------

Mais comment travailler l’équivalent de trois temps plein par semaine ? Comment les responsables politiques font-ils pour assumer la charge de travail de trois ou quatre équivalents temps-plein ? Et bien, il suffit de déléguer. Les députés-maires s’entourent de nombreux collaborateurs qui effectuent le travail de fond (élaboration des dossiers) à leur place. _ Par exemple, Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes et président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, auraient plus de 70 collaborateurs : une vingtaine de collaborateurs pour la gestion de la mairie, une dizaine pour la gestion de la communauté de commune "Nantes Métropole" et une quarantaine pour la politique nationale à Paris.
Or, c’est tout le problème du cumul des mandats : les responsables politiques cumulent, ils ne peuvent assumer pleinement l’ensemble de leurs fonctions, ils embauchent donc des collaborateurs. Au final, la collectivité paye donc plusieurs fois pour la même tâche : le salaire du responsable politique, et les salaires des collaborateurs qui effectuent réellement le travail.

*** Sources
- Circulaire du ministre délégué aux collectivités territoriales sur les indemnités de fonction des titulaires de mandats locaux, 9 février 2007
- Vincent Quivy, Abus de pouvoir, Editions du moment, 2007

--------------------------------------------------------------------------------

*** Liens
Série "L’argent du pouvoir"

1. Le tabou de l’argent du pouvoir
2. Argent de l’Elysée : Emmanuelle Mignon part à la chasse aux gaspillages
3. Salaire et avantages en nature : que paye vraiment le président de la République ?
4. Le coût de la communication du président : 150 000 euros le site internet, et le reste ?
5. Les voyages de Nicolas Sarkozy : entre 3 et 4 avions par déplacement

6. Compagnie aérienne de la République : 8 appareils et 4500 euros l’heure de vol
7. Les ministères : des anciens hôtels de la noblesse d’Ancien Régime
8. Ministère de l’Education : les dépenses inconsidérées de Jack Lang
9. Mobilier national : 16 000 œuvres prêtées aux ministères sont portées disparues
10. Combien y a-t-il de collaborateurs à l’Elysée et à Matignon ?
11. Le salaire des collaborateurs des ministères : entre 3000 et 6000 euros

12. Restauration : le self-service gratuit des ministères
13. Logements de fonction : quand les contribuables payent les loyers des responsables politiques
14. Voiture avec chauffeur : une tradition répandue à tous les niveaux de l’Etat
15. L’argent des députés : salaires, avantages en nature et cagnotte personnelle
16. L’argent des ministres : salaires et indemnités cachées
17. Le cumul des mandats : une pratique extrêmement coûteuse pour la République

http://www.politique.net/2008082401...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le cumul des mandats : une pratique extrêmement coûteuse pour la République
25 août 2008 - 21h46 - Posté par momo11

Mais tellement remuneratrice pour les cumulards de la république !momo11



Le cumul des mandats : une pratique extrêmement coûteuse pour la République
26 août 2008 - 09h55

A part les dénonciations de l’auteur, ou des auteurs, ce qui relève d’un populisme de libertaires de droites comme d’extrême gauche, ils ont tous un point commun, ils sont fondamentalement ANTI-DEMOCRATIQUE !

Où sont les appels et mobilisations pour la construction d’une nouvelle démocratie, d’une nouvelle république laîque, sociale, universelle fondée sur les principes d’une démocratie politique, sociale et ECONOMIQUE !

Construisons une nouvelle citoyenneté et les évolutions se feront au lieu de geindre lamentablement sur ce qui est.

Nous sommes dans un pays où les privilèges existent, où les règles démocratiques et les représentations délégataires sont détournées, où les inégalités sont instituées en règles de fonctionnement de toute la société !

Cet article est d’une naiveté décevante et totalement contre-productif !






Force ouvrière : un congrès qui s’annonce houleux
dimanche 22 - 09h31
2 commentaires
Garantir le maintien du pouvoir d’achat : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron…
samedi 21 - 23h02
de : Albert
Quand la DILCRAH combat la pédagogie de l’antiracisme
samedi 21 - 21h21
de : UJFP
Peuple-classe 99 % en lutte de Rennes en jonction le 19 avril.
samedi 21 - 18h19
de : Christian DELARUE
CRACK CAPITALISM - 33 thèses contre le capital
samedi 21 - 10h18
de : Ernest London
La lutte et la solidarité grandissent avec les cheminots à Puyoo comme ailleurs !
samedi 21 - 08h42
de : Sémard
"Malheur au pays dont le prince est un enfant"
vendredi 20 - 20h12
de : Deeplo
Crime de lèse majesté
vendredi 20 - 17h23
de : irae
1 commentaire
CFDT et FO pas de 1er mai unitaire
vendredi 20 - 14h14
2 commentaires
Frédéric Lordon : et voilà le sens du pari du 5 mai
vendredi 20 - 11h43
4 commentaires
Tolbiac évacué par la police à 5 heures du matin !!! (videos et photos)
vendredi 20 - 07h45
1 commentaire
Usager.e.s et grévistes, nous avons les mêmes intérêts :
 la défense d’un service public de qualité au service du public
vendredi 20 - 07h07
de : via Ch DELARUE
Fonctionnaire(s) et syndicalisme : Pour faire société.
jeudi 19 - 22h01
de : Christian DELARUE
L’insoupçonnable profondeur de la déroute / C’est l’heure de l’mettre - Radio
jeudi 19 - 20h07
de : HDM
Notre-Dame-des-Landes : "Le gouvernement est animé par une idéologie individualiste et capitaliste
jeudi 19 - 18h55
de : jean 1
1 commentaire
Etat espagnol : ¡ Ay Podemos !
jeudi 19 - 16h40
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire
info technique concernant le service mail de la poste
jeudi 19 - 16h17
de : info technique
1 commentaire
Grève SNCF : « C’est plus fort qu’en 2014 et 2016, mais moins dynamique. »
jeudi 19 - 08h38
La CGT Mines Energie appelle à la grève à partir de ce jeudi et jusqu’au 28 juin
mercredi 18 - 16h00
Grève : la CGT-RATP dépose un préavis pour jeudi et vendredi
mercredi 18 - 15h34
de : CGT-RATP
Sciences Po Paris à son tour occupée par des étudiants (video)
mercredi 18 - 14h51
3 commentaires
Comme dirait Ruffin un bol d’air...belge (video)
mercredi 18 - 13h26
de : irae
3 commentaires
SNCF : les grèves commencent à peser sur la croissance française
mercredi 18 - 11h15
3 commentaires
Merci Nicolas Hulot, les opérations à Notre-Dame-des-Landes coûtent 300 000 euros par jour à l’Etat...
mercredi 18 - 11h01
4 commentaires
JUSTICE DE CLASSE
mercredi 18 - 09h59
1 commentaire
Ce Roi d’Espagne qui fait la leçon démocratique ! Et la République, bordel !
mardi 17 - 15h16
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Survie : il faut virer Macron par ordonnances populaires !
mardi 17 - 14h14
de : Author : Pierrick Tillet
3 commentaires
19 avril, 1er et 22 mai : printemps larvé ou explosion sociale ?
mardi 17 - 09h20
PLUS MACRON PASSE A LA TÉLÉ, MOINS IL CONVAINC
lundi 16 - 23h07
de : Luttesinvisibles
François Ruffin - On n’est pas couché 14 avril 2018 (video)
lundi 16 - 22h50
Assemblée générale - Rennes 2
lundi 16 - 21h48
Macron... non... non... non... (video)
lundi 16 - 21h44
Les mensonges sanglants de M. Macron
lundi 16 - 21h27
de : Hervé Kempf
3 commentaires
Emmanuel Macron connaît ses classiques (video)
lundi 16 - 21h20
LE 19 AVRIL, C’EST EN GRÈVE POUR REMPLIR LES RUES !
lundi 16 - 18h55
de : Info’Com-CGT
Pierre Laurent : nous pensons qu’une marche du 5 mai réussie est une marche qui additionnerait toutes les forces
lundi 16 - 15h14
de : Pierre Laurent
3 commentaires
Marie-George Buffet : 5 mai pour faire la fête à Macron, belle initiative de François Ruffin
lundi 16 - 14h21
de : Marie-George Buffet
4 commentaires
(videos et photos) Manifestation nationale inter-luttes du 14 avril à Montpellier : 2500 personnes dans les rues, centre-ville retourné, 50 interpellés, une quarantaine de gardes à vue
lundi 16 - 13h55
de : jean 1
PLUS DE 2 HEURES, TOUT CELA, POUR RIEN OU SI PEU !
lundi 16 - 12h29
de : Serge Cercelletti
1 commentaire
Olivier Faure soutient les frappes en Syrie avec Benoît Hamon !!!
lundi 16 - 11h25
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le domaine de la liberté commence là où s'arrête le travail déterminé par la nécessité. Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre. Karl Marx
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite
Pour la création d’un Conseil de déontologie du journalisme en France. Allez jusqu’à 200 000 !!!
dimanche 11 mars
de Roberto Ferrario
Signez ici : https://www.change.org/p/pour-la-cr... Les médias et la presse jouent un rôle majeur dans la vie démocratique d’un pays. Mais ils ont aussi le pouvoir de façonner le débat public. Ce pouvoir peut donner lieu à des abus. D’autant plus qu’ils dépendent de 9 milliardaires pour 90% d’entre eux et du gouvernement pour le service public. L’émission politique de France 2 du 30 novembre 2017 dont j’étais l’invité est un modèle du genre. (...)
Lire la suite
Solidarité avec les cheminots !!!
lundi 5 mars
de Roberto Ferrario
En juin 2016 les cheminots grévistes de Versailles ont reçu un chèque de 15 000 € de la part de quatre organisations membres de la CGT. ;-) En preparation de la greve, on doit se préparer à faire la même chose de maintenant... ;-)
Lire la suite
Élections en Italie : une droite honteuse, un rayon d’espoir à gauche
mercredi 28 février
de Marc Botenga via RF
Attentat néonazi, corruption, mafia… Sur fond d’une crise inouïe, l’Italie s’approche des élections parlementaires du 4 mars prochain. Alors que la social-démocratie assume son virage ultra-libéral, la droite recycle Berlusconi et s’en prend aux étrangers. À gauche, un nouvel acteur essaie de remettre les pendules à l’heure : ce sont les partis traditionnels, et non les migrants, qui sont responsables du chômage et de la précarité. Un attentat, une droite (...)
Lire la suite
Italie : Pourquoi voter pour Potere al popolo !
mercredi 28 février
de Chiara Carratù via RF
Potere al popolo ! est né lors de l’assemblée du 18 novembre en réponse à la crise de la gauche radicale, qui risquait encore une fois de disparaître des bulletins de vote, entraînée dans des alliances avec des forces ambiguës par rapport à leurs relations avec le PD (le parcours du Brancaccio, puis la convergence en grande partie avec Liberi et Uguali), ou présente avec des propositions politiques de faibles impact sur les secteurs d’avant-garde de la classe ouvrière. Voilà (...)
Lire la suite
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite