Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Communiqué de l’équipe légale du contre-sommet sur la répression policière
mercredi 5 novembre 2008 - 09h06 - Signaler aux modérateurs

L’équipe légale pour le contre-sommet de Vichy appelle à ce qu’une solidarité en parole et en acte s’exprime en vue d’éventuels procès et à ce que soit mis en place des mobilisations publiques face à la répression

Le 3 novembre, plus de 2000 manifestant-e-s se sont retrouvées dans les rues de Vichy pour protester contre les politiques de répressions des migrants. Il est rapidement apparu qu’une bonne partie d’entre eux souhaitaient ne pas se cantonner à un simple défilé et voulaient tenter de bloquer les rues et de perturber le sommet. Divers moyens ont été utilisés pour essayer d’atteindre la zone rouge et de dépasser les barrages policiers : cordes attachées aux grilles et tirées, projectiles, barricades. La réaction des policiers mobilisés massivement (plus d’un millier de CRS, gardes-mobiles, polices montée, Brigade-Anti-Criminalités) a été immédiate. Ils ont inondé les rues de gaz lacrymogène et ont refoulé petit à petit les manifestant-e-s jusqu’au meeting officiel à l’Espace Chambon dans Cusset. C’est là que des barricades ont été remises en place face aux tirs de flashballs de la police.

Plus tard dans la nuit, des policiers sont venus au camping attribué aux manifestant-e-s. La quinzaine de personnes qui y dormaient en ont été expulsés par surprise à coup de pied dans la tête à travers les tentes, puis suivis dans les rues de la ville. Mardi matin plusieurs groupes de personnes ont été arrêtés, simplement parce qu’elles se rendaient à la gare ou marchaient dans les rues.

En tout et pour tout, une quarantaine d’interpellations ont été effectuées à notre connaissance par les forces de police. Certaines sont arrivées lors de course-poursuites et de nombreuses autres à l’occasion de fouilles sur des manifestant-e-s, lorsque ceux-ci détenaient par exemple des masques en carton pour se protéger des gaz lacrymogènes. Plus d’une vingtaine de personnes ont été relâchées assez rapidement après des contrôles d’identité renforcés. Une quinzaine d’autres ont vu leurs Garde à Vue prolongées de 24h. Le parquet n’a pas décidé s’ils passeront en comparution immédiate, si leur procès sera reporté ou s’ils seront mis en examen ultérieurement. Nous ne connaissons pas encore les conditions d’arrestation exactes de toutes les personnes arrêtées. Les éventuels chefs d’inculpations n’ont pas encore été rendus publics. Pourtant, les témoignages concordent pour dire qu’une dizaine des personnes encore retenues ont été prises au hasard par la BAC. Les policiers en civil courraient en effet après une partie du cortège se rendant à l’Espace Chambon et ont arrêté ceux qui étaient le plus à la traîne, en les gazant et matraquant au sol. Pourtant, même en l’absence de faits avérés répréhensible par la justice du côté des manifestant-e-s, il est tout à fait possible que le parquet cherche à les inculper lourdement.

L’équipe légale pour le contre-sommet de Vichy s’est constituée pour soutenir les manifestant-e-s face à la répression policière et organiser une solidarité collective vis à vis de tou-te-s les inculpé-e-s. Elle a aussi pour objectif de donner une autre version des faits que la vision policière qui filtre à travers la presse et s’étalera dans les tribunaux.

Nous rappelons à ce titre que des tactiques de blocage et de perturbation sont reprises massivement depuis plus de dix ans internationalement à l’occasion des grands sommets (G8, Banque Mondiale, FMI, sommets européens...). Elles ont été très présentes ces dernières années en France lors de manifestations d’étudiant-e-s, de lycéen-ne-s, de salariés et de soutiens aux sans-papiers. Rappelons aussi qu’en ces temps sarkoziste, la répression de la contestation sociale est de plus en plus dure aussi bien dans la rue que dans les tribunaux..

Si il est vrai que les tactiques de perturbation du sommet ont fait hier débat au sein des manifestant-e-s, il était clair aussi qu’une large partie d’entre eux sont restés aux côtés de ceux qui voulaient pénétrer dans la zone rouge et qu’ils comprenaient très bien leurs objectifs. Dans les rues couvertes de fumées, on retrouvait aussi bien des groupes non-encartés, que des syndicalistes et militant-e-s de diverses organisations, participants au blocage ou observant à minima avec une certaine bienveillance et ne pas laisser cours à la répression policière.

Alors que la solidarité est plus que jamais de mise, on regrette que certains des porte-paroles des collectifs qui appelaient par ailleurs avec tous les mots les plus indignés à s’insurger contre "le sommet de la honte", semblent prêts à condamner les centaines de personnes venus dans la dynamique de perturber concrètement ce sommet, et qui ont pour beaucoup participé activement à la mobilisation. En tentant de les faire passer pour de "mystérieux casseurs" sortis de nulle part, isolés et irréfléchis, ils rejoignent et cautionnent le discours policier.

En cherchant à dénier un sens à des actions politiques par ailleurs amplement argumentées dans certains des appels à la mobilisation, les voies officielles relayées par les médias tentent d’invisibiliser et de neutraliser les démarches qui sortent du cadre acceptable pour Hortefeux et consorts. Elles se portent ainsi garantes d’un processus de criminalisation des mouvements sociaux et participent directement à la légitimation d’éventuelles condamnations.

L’équipe légale pour le contre-sommet de Vichy appelle à ce qu’une solidarité en parole et en acte s’exprime en vue d’éventuels procès et à ce que soit mis en place des mobilisations publiques face à la répression.

Nous continuerons à recueillir des témoignages sur la manifestation et les arrestations et à assurer un relais dans les temps à venir. Un soutien financier est à prévoir en cas de procès.

Les comparutions immédiates auront lieu demain (mercredi) à 14h au tribunal de Cusset (rue Gambetta). Il est important qu’un maximum de personnes puisse s’y rendre pour les soutenir dès demain matin.

L’équipe légale recherche en urgence des garanties de représentations (certificats d’études, de travail et de domicile, promesses d’embauches etc…) de la part des proches des personnes inculpées. Les garanties doivent être faxées le plus rapidement possible à maître Borie : 04 73 36 37 65.

contact tel pour plus d’informations : 06 43 78 77 98 _ contact mail : vichy2008@riseup.net

Pour envoyer des témoignages écrits et des soutiens financiers : _ Caisse de solidarité c/o La lutine _ 91 rue Montesquieu _ 69 007 Lyon



Imprimer cet article





Replace plastic pipes with steel ??
lundi 16 - 11h38
Replace plastic pipes with steel ?
lundi 16 - 11h17
Foot-identitaire : un make-up BBR pour femmes et hommes... en luttes !
dimanche 15 - 16h18
de : Delarue Christian
1 commentaire
OTAN : La guerre qu’ils ne pourront jamais gagner : celle contre les Peuples !
dimanche 15 - 10h40
de : JO
NATIONALISME FESTIF ! VRAIMENT ? ...
dimanche 15 - 09h16
de : philippedechatillon
1 commentaire
Déconnexion massive avant la coupe du monde
dimanche 15 - 01h20
de : CLAP‎
Le sénat Irlandais vote l’interdiction des produits issus des colonies israéliennes
samedi 14 - 20h24
de : JO
MAUVAISES MINES - Combattre l’industrie minière en France et dans le monde
samedi 14 - 19h14
de : Ernest London
L’équipe de France de football : des fantassins en uniforme bleu blanc rouge frappé du coq.
samedi 14 - 16h37
de : René HAMM
Ce matin, nouvelle action sur le Tour de France d’Info’Com-CGT (reportage photo + video)
samedi 14 - 15h58
de : Collectif Bellaciao
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
vendredi 13 - 14h57
de : Info’Com-CGT
Maurice Lévy, le premier des premiers de cordée, préfère investir au Luxembourg !
vendredi 13 - 11h10
de : Hervé Nathan
Les constructions en bois, prisonnières de l’industrie chimique ?
vendredi 13 - 11h00
de : Pierre Fournier
Stand Info’Com-CGT – Sipc-CGT à la Fête de l’Huma !
jeudi 12 - 22h06
de : Info’Com-CGT
La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris
jeudi 12 - 21h36
de : Laurent Jézéquel
TRÈS BRÈVE RELATION DE LA DESTRUCTION DES INDES
jeudi 12 - 20h29
de : Ernest London
Sommet de l’OTAN : Mais qui a peur de quelques pacifistes ?
jeudi 12 - 16h06
de : jean 1
RASSEMBLEMENT SOUTIEN À GAËL, MOUNIR ET XAVIER CONVOQUES AU COMICO
mercredi 11 - 15h55
NICARAGUA : S’informer autrement !
mercredi 11 - 11h03
de : JO
Au château de Versailles, le discours creux du roitelet Macron
mardi 10 - 18h25
de : JO
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
mardi 10 - 14h22
1er Festival des Passeurs d’Humanité du 12 au 15 juillet dans la vallée de la Roya !
mardi 10 - 10h55
de : Les Ami.e.s de la Roya
Penser l’oligarchie, la classe dominante et le peuple-classe
mardi 10 - 00h42
de : Christian DELARUE
5 commentaires
BRESIL : LULA RESTE EN PRISON ! (à suivre)
lundi 9 - 11h11
de : JO
J.LUC MELENCHON : MACRON, C’EST LA MONARCHIE PRÉSIDENTIELLE ABSOLUE
dimanche 8 - 20h34
de : JO
BRESIL : LULA libéré après d’immenses MANIFS. populaires !
dimanche 8 - 20h09
de : JO
Livreurs à vélo : pas de pizzas pour la fin du Mondial
dimanche 8 - 12h30
SUR-TRAVAIL en Autriche et extrême-droite : 12H/j et 72 H/sem !
dimanche 8 - 12h27
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA BOMBE - De l’inutilité des bombardements aériens
samedi 7 - 10h08
de : Ernest London
Uranium Gate sur Léman
samedi 7 - 07h14
de : iwou
Migrants : le Conseil constitutionnel censure le "délit de solidarité", aider un clandestin ne doit pas être puni
vendredi 6 - 13h03
3 commentaires
Pinkwashing : la Marche des fiertés objet de toutes les récupérations
jeudi 5 - 08h48
2 commentaires
Destruction du village palestinien de Khan el-Ahmar par Israël (video)
jeudi 5 - 08h09
1 commentaire
TAZ - ZONE AUTONOME TEMPORAIRE
jeudi 5 - 07h44
de : Ernest London
2 commentaires
Repas de soutien aux Postiers du 92
mercredi 4 - 20h43
Postiers 92 : Toujours là !
mercredi 4 - 20h38
80 Kms./h. : Et si ?
mardi 3 - 20h07
de : JO
10 commentaires
MEXIQUE : Un nouveau SALVADOR ALLENDE élu Président ?
mardi 3 - 16h26
de : JO
Emmanuel Macron : Une bulle nébuleuse au-dessus de sa tête ?
mardi 3 - 15h59
de : JO
Introduction au confédéralisme démocratique
lundi 2 - 14h46
de : Pierre Bance

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. Pierre Dac
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite