Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES

Fañch Ar Ruz

Placide
Señal en Vivo
VIDEO

RADIO

radio campusradio montreal
RADIO TETARD

The Run
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
ABSTENTION MILITANTE #SansMoiLe7mai : le hashtag qui fait craindre une abstention record au second tour
lundi 24 avril
de Christopher QUAREZ
2 commentaires
FRONDE - Sur Twitter, la tension est palpable au lendemain des résultats du premier tour de la présidentielle. Le hashtag #SansMoiLe7mai, en top tendance des discussions, fait craindre une grande abstention pour le second tour… "Entre la peste et le choléra, il y a une 3ème option…" Les mots sont durs, mais pourtant bien lisibles. Une partie de la Toile se réveille avec la gueule de bois au lendemain des résultats du premier tour. Le duel Emmanuel Macron - Marine Le Pen ne (...)
Lire la suite, commenter l'article...

COMPTE A REBOURS : LA GUERRE CONTRE L’IRAN A COMMENCE EN 2003
de : ALAIN GRESH - MONDE DIPLOMATIQUE 2007
lundi 15 juin 2009 - 15h25 - Signaler aux modérateurs

"Compte à rebours

Silencieusement, furtivement, à l’abri des caméras, la guerre contre l’Iran a commencé.

De nombreuses sources confirment que les Etats-Unis ont intensifié leur aide à plusieurs mouvements armés à base ethnique – Azéris, Baloutches, Arabes, Kurdes, minorités qui, ensemble, représentent environ 40 % de la population iranienne –, dans le but de déstabiliser la République islamique.

Début avril, la télévision ABC révélait ainsi que le groupe baloutche Jound Al-Islam (« Les soldats de l’islam »), qui venait de mener une attaque contre des gardiens de la révolution (une vingtaine de tués), avait bénéficié d’une assistance secrète américaine.

Un rapport de The Century Foundation (1) révèle que des commandos américains opèrent à l’intérieur même de l’Iran depuis l’été 2004. Le 29 janvier 2002, dans son discours sur l’état de l’Union, le président George W. Bush classait l’Iran, avec la Corée du Nord et l’Irak, dans l’« axe du Mal ».

Le 18 juin 2003, il affirmait que les Etats-Unis et leurs alliés « ne toléreraient pas » l’accession de ce pays à l’arme nucléaire. Il n’est pas inutile de rappeler le contexte de l’époque. M. Mohammad Khatami était alors président de la République islamique et multipliait les appels au « dialogue des civilisations ».

En Afghanistan, les Etats-Unis avaient bénéficié du soutien actif de Téhéran, qui avait utilisé ses nombreux relais pour faciliter le renversement du régime des talibans.

Le 2 mai 2003, lors d’une rencontre à Genève entre l’ambassadeur iranien Javad Zarif et M. Zalmay Khalilzad, à l’époque envoyé spécial du président Bush en Afghanistan, les dirigeants de Téhéran soumettaient à la Maison Blanche une proposition de négociation globale sur trois thèmes : les armes de destruction massive ; le terrorisme et la sécurité ; la coopération économique (2).

La République islamique se déclarait prête à soutenir l’initiative de paix arabe du sommet de Beyrouth (2002) et à contribuer à la transformation du Hezbollah libanais en parti politique.

Le 18 décembre 2003, Téhéran signait le protocole additionnel du traité de non-prolifération nucléaire (TNP), protocole que seuls quelques pays ont ratifié et qui renforce considérablement les capacités de surveillance de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Tous ces gestes d’ouverture furent purement et simplement balayés par l’administration américaine, qui reste focalisée sur un objectif, le renversement du « régime des mollahs ». Pour créer les conditions d’une éventuelle intervention militaire, elle continue à agiter la « menace nucléaire ».

Depuis des années, des rapports alarmistes ont été produits par les administrations américaines successives, et toujours démentis. En janvier 1995, le directeur de l’Agence américaine pour le contrôle des armements et le désarmement affirmait que l’Iran pourrait avoir la bombe en 2003 ; parallèlement, le secrétaire à la défense William Perry affirmait que cet objectif serait atteint avant... 2000.

Ces « prévisions » furent répétées l’année suivante par M. Shimon Pérès (3). Pourtant, en avril 2007, malgré les progrès accomplis par l’Iran en matière d’enrichissement d’uranium, l’AIEA estime que Téhéran ne disposera « des capacités » de produire la bombe que d’ici quatre à six ans.

Qu’en est-il réellement ? Depuis les années 1960, donc bien avant la victoire de la révolution islamique, l’Iran a cherché à développer une filière nucléaire pour préparer l’après-pétrole.

Avec l’évolution des technologies, la maîtrise totale du cycle du nucléaire civil rend plus facile le passage au militaire. Les dirigeants de Téhéran ont-ils pris une telle décision ? Rien ne permet de l’affirmer. Le risque existe-t-il ? Oui, et pour des raisons faciles à comprendre.

Durant la guerre irako-iranienne (1980-1988), le régime de Saddam Hussein a utilisé, en violation de tous les traités internationaux, des armes chimiques contre l’Iran ; ni les Etats-Unis ni la France ne se sont indignés de cet usage d’armes de destruction massive qui a traumatisé le peuple iranien.

D’autre part, les troupes américaines campent en Irak et en Afghanistan, et l’Iran est enserré dans un réseau dense de bases militaires étrangères.

Enfin, deux pays voisins, le Pakistan et Israël, disposent de l’arme nucléaire. Quel leader politique iranien serait insensible à un tel contexte ?

Comment, dès lors, éviter que Téhéran n’accède à l’arme nucléaire, ce qui relancerait la course aux armements dans une région déjà bien instable et porterait un coup sans doute fatal au traité de nonprolifération ?

Contrairement à ce qui est souvent avancé, l’obstacle essentiel ne réside pas dans la volonté de Téhéran d’enrichir l’uranium : l’Iran, selon le TNP, en a le droit mais a toujours affirmé qu’il était prêt à apporter volontairement des restrictions à ce droit et à accepter un renforcement des contrôles de l’AIEA pour éviter toute éventuelle utilisation de l’uranium enrichi à des fins militaires.

La préoccupation fondamentale de la République islamique est ailleurs, comme le prouve l’accord signé le 14 novembre 2004 avec la « troïka » européenne (France, Royaume-Uni, Allemagne) : l’Iran acceptait de suspendre provisoirement l’enrichissement de l’uranium, étant entendu qu’un accord à long terme « fournirait des engagements fermes sur les questions de sécurité ».

Ces engagements ayant été refusés par Washington, l’Iran reprit son programme d’enrichissement.

Au lieu de poursuivre une politique indépendante, l’Union européenne s’est alignée sur Washington.

Les nouvelles propositions formulées par les cinq membres du Conseil de sécurité et par l’Allemagne, en juin 2006, ne contenaient aucune garantie de non-intervention dans les affaires iraniennes.

Dans sa réponse, en août, Téhéran exigea à nouveau que « les parties occidentales qui veulent participer aux négociations annoncent en leur nom et celui des autres pays européens la mise de côté des politiques d’intimidation, de pressions et de sanctions contre l’Iran ». Seul un tel engagement permettrait de relancer les négociations.`

Autrement, l’escalade est inévitable.

D’autant que l’élection à la présidence, en juin 2005, de M. Mahmoud Ahmadinejad ne facilite pas le dialogue, le nouvel élu multipliant les déclarations incendiaires, notamment sur le génocide des Juifs et sur Israël.

Mais l’Iran, un grand pays à la riche histoire, ne se résume pas à son président. Les tensions sont fortes au sein même du pouvoir, et M. Ahmadinejad a subi une déroute électorale aux élections des municipalités comme de l’Assemblée des experts en décembre 2006. Plus largement, la contestation à la fois économique et sociale reste forte, et les aspirations à plus de libertés sont vives, notamment chez les femmes et chez les jeunes.

La société refuse toute caporalisation.

Le seul atout que possède le régime pour souder la population autour de lui reste, justement, le nationalisme, le refus des ingérences étrangères dont l’Iran a souffert tout au long du XXe siècle...

Malgré le désastre irakien, rien n’indique que le président Bush ait renoncé à attaquer l’Iran.

Cet objectif s’inscrit dans sa vision d’une « troisième guerre mondiale » contre le « fascisme islamique », une guerre idéologique qui ne peut se terminer que par la victoire totale.

La diabolisation de l’Iran, facilitée par la posture de son président, s’inscrit dans cette stratégie, qui peut déboucher sur une nouvelle aventure militaire.

Ce serait une catastrophe, non seulement pour l’Iran et pour le Proche-Orient, mais aussi pour les relations que l’Occident, et en premier lieu l’Europe, entretient avec cette région du monde.

Alain Gresh.

http://www.monde-diplomatique.fr/ma...



Imprimer cet article





Pour surmonter le piège : unir les travailleurs et le peuple dans la lutte !
lundi 24 - 19h05
de : front syndical de classe
Les 5 recettes de Manuel Valls pour faire monter le FN
lundi 24 - 16h00
de : Nicolas Bourgoin
1 commentaire
Le très orienté 7-9 de France Inter.
lundi 24 - 14h52
de : Lopiere
1 commentaire
ABSTENTION MILITANTE #SansMoiLe7mai : le hashtag qui fait craindre une abstention record au second tour
lundi 24 - 14h36
de : Christopher QUAREZ
2 commentaires
La Hollandie qualifiée pour le second tour, grâce à Benoît Hamon
lundi 24 - 13h02
de : Verdi
1 commentaire
100 ans de trahisons socialistes (des origines à nos jours)
lundi 24 - 12h41
de : frico-racing
Valls avait appelé les habitants de sa ville d’Évry à voter Macron. Résultat : Mélenchon termine premier avec 34%
lundi 24 - 12h31
1 commentaire
Présidentielle 2017 : chez Jean-Luc Mélenchon, la défaite en chantant (video)
lundi 24 - 12h25
de : Bruno Rieth
Après la déroute de Hamon, le PS au bord du gouffre
lundi 24 - 12h13
de : Bastien Bonnefous
MÉLENCHON - DÉCLARATION AU SOIR DU PREMIER TOUR (VIDEO)
lundi 24 - 10h54
de : Jean-Luc Mélenchon
Des électeurs radiés des listes saisissent le tribunal
lundi 24 - 10h48
déclaration du PRCF sur les résultats du 1er tour de la présidentielle 2017
lundi 24 - 07h53
de : PRCF
7 commentaires
Résultat de la présidentielle, manipulations...
lundi 24 - 07h12
de : lili-oto artiste plasticien
Et maintenant ?
dimanche 23 - 22h15
de : LE BRIS RENE
6 commentaires
M MACRON et néolibéralisme : La pente vers le bas va se poursuivre !
dimanche 23 - 21h47
de : Ch DELARUE
Manifestation à Paris pour un "premier tour social"
dimanche 23 - 18h11
La réaction du système
dimanche 23 - 16h44
de : Aspaar
Des milliers de manifestants aux Etats-Unis pour la science
dimanche 23 - 11h00
Pamela Anderson explique pourquoi elle "aime Julian Assange"
dimanche 23 - 06h35
1 commentaire
Licenciements ! Arrêtez le massacre ! Plus que jamais : SOLIDARITE !
samedi 22 - 15h37
de : JO
Champs-Elysées : Le policier tué adhérait à "Flag !", l’asso’ des policiers et gendarmes LGBT
samedi 22 - 13h51
de : Julie Baret
Italie : victoire des syndicats contre les lois travail
samedi 22 - 11h54
de : OLIVIER DOUBRE
Pourquoi la campagne s’arrête ce vendredi soir à minuit
samedi 22 - 11h29
La résistance au Venezuela
samedi 22 - 08h32
de : Aspaar
1 commentaire
Les surprises que le « Big data » vous promet au premier tour
vendredi 21 - 17h54
de : Christian Canivez
2 commentaires
Les dix mesures phares du programme de Jean-Luc Mélenchon
vendredi 21 - 14h55
Découvrez rapidement le programme et les propositions de la France Insoumise
vendredi 21 - 14h35
de : Jean-Luc Mélenchon
Ecologiste militant, voici pourquoi j’ai choisi de voter pour Jean-Luc Mélenchon
vendredi 21 - 13h57
de : Sébastien Barles
1 commentaire
En France rien de nouveau
vendredi 21 - 13h27
de : red1917
COMPRENDRE LE PROGRAMME ECONOMIQUE DE JEAN-LUC MELENCHON EN 3 MINUTES (VIDEO)
vendredi 21 - 11h41
MÉLENCHON - CLIP OFFICIEL : 1 AN APRÈS L’ÉLECTION, CE QUI A CHANGÉ (VIDEO)
vendredi 21 - 11h18
de : Jean-Luc Mélenchon
Non, Jean-Luc Mélenchon ne livrera pas la France aux forces du mal
vendredi 21 - 11h14
de : Djordje Kuzmanovic
Présidentielle : Le baromètre des sympathisants... Motivé chez Mélenchon, prudent chez Macron, défaitiste chez Hamon
vendredi 21 - 10h04
de : Coralie Lemke
1 commentaire
Sexisme : le lourd sous-entendu de Fillon sur la grossesse de Salamé (video)
vendredi 21 - 09h56
2 commentaires
États-Unis : première application de la peine de mort depuis 2005 dans l’Arkansas
vendredi 21 - 09h39
Explosions à Dortmund : l’auteur présumé, un escroc ?
vendredi 21 - 09h37
Mélenchon qualifié pour le second tour, d’après Filteris
vendredi 21 - 07h47
de : Verdi
6 commentaires
LETTRE AUX ESCROCS DE L’ISLAMOPHOBIE QUI FONT LE JEU DES RACISTES
vendredi 21 - 07h40
de : Ernest London
Des notes cubaines à la foire-exposition de Blois
vendredi 21 - 07h28
MÉLENCHON - 15 MINUTES POUR CONVAINCRE (video)
vendredi 21 - 02h18

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre. Gandhi
Faites un don
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
ABSTENTION MILITANTE #SansMoiLe7mai : le hashtag qui fait craindre une abstention record au second tour
lundi 24 avril
de Christopher QUAREZ
2 commentaires
FRONDE - Sur Twitter, la tension est palpable au lendemain des résultats du premier tour de la présidentielle. Le hashtag #SansMoiLe7mai, en top tendance des discussions, fait craindre une grande abstention pour le second tour… "Entre la peste et le choléra, il y a une 3ème option…" Les mots sont durs, mais pourtant bien lisibles. Une partie de la Toile se réveille avec la gueule de bois au lendemain des résultats du premier tour. Le duel Emmanuel Macron - Marine Le Pen ne (...)
Lire la suite
Pourquoi la campagne s’arrête ce vendredi soir à minuit
samedi 22 avril
Vendredi à minuit, le rideau va se refermer sur la campagne présidentielle du premier tour. Candidats, sondages, médias : la loi interdit de nombreuses publications jusqu’à la fermeture des bureaux de vote, dimanche à 20 heures, et l’annonce des résultats. Pour respecter la tranquillité des électeurs au moment de leur choix, des dispositions claires sont prévues par la loi pour empêcher tout événement perturbateur dans les dernières 48 heures. La campagne s’arrête donc ce (...)
Lire la suite
Pétition pour Jean-Luc Mélenchon de Danny Glover, Noam Chomsky, Eve Ensler, Mark Ruffalo
mercredi 19 avril
de Collectif Bellaciao
A partager ! France : Ne répétez pas la tragédie de Clinton contre Trump ! Pétition de Danny Glover, Noam Chomsky, Eve Ensler, Mark Ruffalo À livrer à la Société Civile Progressiste Française Ne forcez pas les électeurs français à choisir entre le libéralisme de l’establishment et le populisme xénophobe de droite. Unissez-vous au premier tour de l’élection présidentielle derrière le candidat de gauche qui traduit le plus de soutien dans les sondages. (...)
Lire la suite
MÉLENCHON : meeting mardi 18 avril, à Dijon + 6 meetings holographiques (video + photos)
mardi 18 avril
de Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
Selon les organisateurs, 35 000 personnes au total assistent à ce meeting en comptant le public dijonnais et des six villes où l’hologramme du candidat est projeté. Plus de 111 000 sur Youtube... Le mardi 18 avril à 19h, Jean-Luc Mélenchon tiendra un meeting à Dijon. Au même moment, il sera en hologramme dans 6 autres villes de France : Clermont-Ferrand, Grenoble, Montpellier, Nancy, et Nantes et à Le Port (La Réunion) à 21h heure locale. Suivez cette première mondiale en direct (...)
Lire la suite
MÉLENCHON : Meeting à Toulouse 16/04/2017 de 15:00 à 18:00
vendredi 14 avril
1 commentaire
Plus de 70.000 personnes présentes. Le dimanche 16 avril à 15h, Jean-Luc Mélenchon tiendra un meeting à la Prairie des filtres (Cours Dillon) à Toulouse. Il y aura un pique-nique sur place à partir de 13h. Vous pourrez suivre cet évènement en direct sur Facebook et Youtube. Partagez l’information avec le hashtag #JLMToulouse. Rendez-vous ce dimanche à Toulouse à la prairie des filtres (...)
Lire la suite
MÉLENCHON : Meeting à Lille (vidéo)
mercredi 12 avril
de Jean-Luc Mélenchon
Plus de 25 000 personnes présent au meeting​. Porté par une dynamique. Jean-Luc Mélenchon, en forte progression dans les sondages, entend démontrer que ce n’est pas seulement ses talents de tribun qui attirent les foules mais bien son programme. A Lille, il reviendra sur son projet en matière d’emploi, de partage des richesses ou de relocalisation de l’activité. Point par point, "en assumant la confrontation politique avec les autres", promet son directeur de (...)
Lire la suite
MÉLENCHON : Meeting à Marseille dimanche 9 avril (vidéo)
dimanche 9 avril
1 commentaire
Le dimanche 9 avril 2017, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Marseille devant 70 000 personnes. Il a rendu hommage par une minute de silence aux 30 000 personnes mortes dans la Méditerranée. Dans un discours centré sur les enjeux géopolitiques de notre temps, il a réaffirmé sa volonté de sortir la France de l’OTAN, alliance guerrière des États-Unis d’Amérique. Brandissant un rameau d’olivier, il a affirmé : « Je serai le président de la paix (...)
Lire la suite