Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LE LAIT DE LA HONTE (videos)
de : himalove
samedi 19 septembre 2009 - 11h15 - Signaler aux modérateurs
14 commentaires
JPEG - 21.3 ko

de HIMALOVE

"Tout ce qui n’est pas donné est perdu"

Les culs-terreux qui détruisent leurs récoltes ne connaissent pas cette phrase de Tagore, ni le prénom des enfants français, indiens ou africains qui meurent d’anémie faute de lait en poudre.

Leur opération d’épandage de lait, aux abords du Mont saint-michel, est une injure à ceux et celles qui ont à peine un euro, par jour, pour survivre.

Toute l’eau de la Manche ne suffirait pas à laver l’affront de ce presque crime contre l’Humanité…

L’analogie de cette marée blanche avec les marées noires qui souillèrent jadis le littoral saute pourtant aux yeux, mais aucun journaliste ne tente la comparaison…

Les paysans indiens parleraient de sacrilège, de malédiction affligée à la Terre nourricière.

Nos péquenots en colère, eux, se foutent de la faim dans le monde et de la portée morale ou symbolique de leur action.

Ici on parle de scénario spectaculaire (pensez donc douze millions de bidons de lait répandu !), d’image certes regrettable mais efficace.

Les propriétaires de veaux, vaches, cochons communiquent, sur le mode du gâchis, avec leurs alter ego de la grande distribution et du secteur industriel qui organisent famines et disettes partout sur la Planète.

JPEG - 45.7 ko

Les paysans de la FNSEA sont complices jusque dans leurs révoltes des gens qui, par ailleurs, les exploitent.

Au lieu d’attaquer les banques et piller les supermarchés, ils s’en prennent indirectement aux ventres affamés.

Leur révolte n’est jamais tournée contre les banquiers ni les capitalistes, mais contre les prolétaires dont ils craignent, un jour, de partager le destin.

Les exploitants agricoles se révèlent souvent de féroces exploiteurs d’ouvriers saisonniers…

Leur geste foncièrement méchant, aujourd’hui, est semblable à celui d’un directeur d’Intermarché, qui, avant de jeter ses invendus à la poubelle, les asperge d’eau de Javel afin que les miséreux ne puissent les consommer.

Ces Koulaks préfèrent brûler leurs champs, leur maison, couper leurs arbres, assassiner leurs vaches, porcs, poulets et lapins, se pendre ! plutôt que partager.

Ils portent au plus profond d’eux-mêmes le mépris du communisme et se croient au centre de l’Univers.

Quand je demandais récemment à un responsable de la Confédération paysanne de la Drôme le lieu et la date de la prochaine distribution de lait, le petit propriétaire me répondait, avec un sourire en coin : « nous ne les donnons pas parce que certains malins pourraient venir organiser la revente… »

Si une révolution sociale embrasait les consciences, le paysan et le banquier seraient ligotés, dans le même fagot, et jetés au même feu de joie.

grève du lait : APLI en action au Mont-Saint-Michel


grève du lait : épandage près du Mont-Saint-Michel


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LE LAIT DE LA HONTE
19 septembre 2009 - 11h27

Tous les paysans ne sont pas comme ça - mais beaucoup de ceux qu’on appelle "les agriculteurs", ceux qui ont les moyens d’avoir machines , ouvriers, qui rachètent chaque lopin de bonne terre qui leur passe sous le nez etc, oui il faut bien le dire, ils constituent la majorité visible et agissante depuis des décennies , ce sont des bourgeois de l’exploitation agricole, combien j’en ai connu dans le N-PdC, directement liés à Bonduelle par ex, pour leurs petits pois ou mais qu’ils produisaient en masse et sans "réfléchir", ou la betterave sur des hectares et des hectares pour faire de l’"alcool du sucre etc - merci à l’Europe, aux industriels et aux syndicats dits "paysans" et aux gouvernements successifs pour avoir tué la vraie paysannerie qui aimait la terre et respectait son prochain - elle a existé, existe encore par ailleurs mais c’est très rare - en promouvant l’exploitation intensive et industrielle.

Je n’ai aucun respect pour les gens qui viennent d’arroser la baie Saint Michel de lait.

Ce n’est pas moral, c’est inhumain, ce qu’ils ont fait. Ce sont des gros c...C’est tout , oui c’est un affront une provocation.



LE LAIT DE LA HONTE
19 septembre 2009 - 11h30

Je conclus en disant : foutez vous devant les grandes surfaces pour vendre votre lait FRAIS à 40 centimes d’euros le litre (puisque c’est ce que vous réclamez)

on verra si vous les faites pas plus chier vos "partenaires".

mais est ce que vous irez vendre votre lait là où il sera acheté ?

à voir....



LE LAIT DE LA HONTE
19 septembre 2009 - 13h34 - Posté par Tous Ces Mots Terribles...

Ecoutez (réécoutez ?!) François Béranger... "Dure Mère" !!!... à "méditer" !!!... et pourquoi pas (du même géniteur) "Aux Bouffons" !!!



LE LAIT DE LA HONTE
19 septembre 2009 - 14h00

Tu te trompes sur plusieurs points :

— 80% des Blancs continuent à digérer le lait passé l’age de 8 ans, mais seuls 20% des autres populations continuent à le digérer passé cet âge, ce qui atténue tes remarques.

— Au début des années 1970, il y avait eu un boycott de Nestlé pour les raisons suivantes : le lait en poudre envoyé en Afrique noire était nuisible car sans vitamine et indigeste etc. Les gens s’en servaient pour chauler les cases. C’est tout ce qu’ils pouvaient en faire.

— Envoyer du lait en poudre là où il n’y a pas d’eau potable est un non-sens !

— Comment veux-tu que des paysans qui perde de l’argent en vendant leur lait aient les moyens d’envoyer celui-ci en Afrique par exemple.

Puisque les agriculteurs et paysans ont décidé d’une grève du lait, c’est-à-dire de ne pas livrer leur lait aux intermédiaires parasites qui le leur achètent moins cher le le coût de production, que veux-tu qu’ils fassent du lait. Je suis bien sûr que si tu avais du fric et leur proposait de donner ce lait ailleurs en finançant ne serait-ce que son transport, ils te donneraient leur lait avec plaisir. Mais personne ne leur a fait une telle proposition !

Post-scriptum :

1°) Je croyais que tu étais un peu attiré par la pensée de mao qui, lui, voulait faire la révolution et réaliser le communisme avec les paysans, tu as changé d’avis ? Tu penses maintenant comme l’ancien parti "communiste" d’URSS qu’il faut faire disparaître les paysans (koulaks) de la terre ?

2°) Le symbole du communisme, puisque tu parles de symbole, c’est la faucille et le marteau : la faucille du paysan alliée au marteau de l’ouvrier.



LE LAIT DE LA HONTE
19 septembre 2009 - 14h37 - Posté par himalove

Le tiers-monde est chez nous, inutile d’envoyer les millions de lait en Inde.

Pourquoi les paysans ne donnent-ils pas gratuitement le lait à leurs voisins ?
Là est la question...

Quand je fais référence à l’Inde et à son milliard d’habitants, c’est simplement pour souligner combien cet énorme gâchis de lait est immoral, sacrilège voire incompréhensible pour celle ou celui qui n’est pas habitué (e) au gaspillage des matières premières et des biens de consommation.

Mon épouse indienne me dit que par cet acte les paysans ont comme jeté une malédiction sur leur famille et leur pays...


LE LAIT DE LA HONTE
19 septembre 2009 - 14h40 - Posté par himalove

Pour réaliser le communisme, on doit se débarasser de ce genre de paysans qui font passer leur intérêt corporatif avant le bien commun.


LE LAIT DE LA HONTE
19 septembre 2009 - 15h34 - Posté par

Simplement au niveau de la com’, sans parler du scandale et de l’impact écologique, c’est Zéro pointé.

Tu distribues le lait à de pauvres gens qui crèvent de faim en France ou tu leur vend à un prix préférentiel, ça te permet d’exprimer tes problèmes et de lier des stratégies avec eux.

Tu le jettes, personne ne s’en aperçoit, les médias s’en chargent. Et tes arguments, en admettant que certains soient valables tu te les enfonces bien profond car personne ne les voit.

Je ne raisonne même pas ici en termes d’humanisme, j’ai l’impression que certains interrvenants l’ont laissé au vestiaire, mais simplement en termes d’image populaire.

Et je ne généralise pas. Je sais que beaucoup de petits paysans sont contre ce type de manifs.

Mais les gros industriels de la terre, qui n’ont plus de paysans que le nom, faut pas croire que je vais pleurer sur leur compte. J’en connaît, des gros céréaliers, et je sais comment ça fonctionne pour les "aides" européennes et le reste.

Et les pauvres, ceux qui crèvent de faim en France, faudra pas s’étonner si plus tard on leur désigne ces mêmes "paysans" comme boucs émissaires lorsqu’il faudra couper des têtes. Ils joueront le rôle de "fusibles" qu’ils se sont eux-même créé. Pendant que ceux qui tirent les ficelles resteront à l’abri.

Poujadisme pas mort !!!

G.L.


LE LAIT DE LA HONTE
19 septembre 2009 - 16h13

distribution de lait gratuit le 22 septembre a partir de 12 h place de la république,venir avec sa ou ses bouteilles.
source démosphere



LE LAIT DE LA HONTE
19 septembre 2009 - 18h33 - Posté par Copas

Rien n’est facile, rien n’est aisé en la matière...

Y compris les débordements face à la FNSA dans cette histoire, comme les suicides de producteurs de lait...

Comme tu le sais, une vache ne peut arrêter de donner son lait ainsi et tout mouvement est confronté à une production qui ne peut s’arrêter ainsi comme on arrête une usine.

Il y a donc production permanente de lait, sans week end au milieu pour se mettre en position de recherche de vitesse au creux du lit...

Il y a par ailleurs une production qui est tenue en aval par les vrais profiteurs du système.

Quels sont les moyens de lutte pour obtenir des prix convenables ?

Tu critiques au nom des ouvriers agricoles et tu as raison, certains producteurs patrons sont de féroces exploiteurs... et en même temps au nom de la faim dans le monde et en France, tu as raison, certes...

Faut-il penser également que tu sois contre les grèves des ouvriers agricoles , parce que la fin dans le monde, etc et tout ça ?

et ces vacheries de racailles de caissières des grandes surfaces, faut-il leur enlever le droit de grève également car elles risqueraient d’empêcher le pauvre de se nourrir ?

et les chauffeurs routiers salariés, qui transportent des denrées périssables, interdiction du droit de grève ?

faut-il interdire les grèves dans les boites de l’alimentaire au prétexte que tout blocage de la production induirait rapidement de jeter des millions de poulets aux incinérateurs (remarques que certains glisseront les carcasses inemployées dans le cycle alimentaire de nos débonnaires herbivores) ?

je conçois et comprends parfaitement ce que tu dis , ma génération a été frappée par la faim de ses parents d’une autre époque (et des fois la mort dans les camps sans manger) et nous a transmis l’immense angoisse liée, en même temps que cette angoisse multi-millénaire qui contribue tout autant à l’obésité qu’une angoisse sourde et explosive quand on voit de la nourriture jetée.

Quels sont les moyens de pression des producteurs de lait ?

Tous ne sont pas employeurs ... et même si ils le sont , il y a là un problème de redistribution entre patrons et ouvriers agricoles mais avec une allocation de ressources insuffisantes même des ouvriers agricoles communistes et renversant le capitaliste agricole laitier n’auraient que la misère à se partager.

Donner au tiers monde, oui, mais les producteurs n’en ont pas les moyens, sans parler qu’en général ce type de démarche casse les reins des productions locales...

Il n’y a pas besoin de rappeler que le lait en poudre exporté soit moins bon pour la santé que du lait frais, pour les populations le tolérant, il suffit de savoir qu’on casse les productions locales.

Les producteurs de lait français sont pris à la gorge et n’ont pas grands choix de lutte, il faut les soutenir.

Leurs suicides et leurs liquidations comme producteurs ne fera pas plus de solutions mais moins dans la bataille contre la faim.

Donner le lait ne se fait pas ainsi facilement et nécessite une sérieuse organisation qui n’est pas le métier des producteurs , d’autant plus que ça peut casser encore plus le prix du lait.

Il n’y a pas de solutions aisées à ces problèmes.

On ne peut reprocher aux producteurs de lait de jeter leur lait dans un champ pour crier au secours, dans l’enchainement concret et réel des faits et des possibilités de résistance d’un secteur qui a de vrais problèmes.

Ils ne jetteraient pas ce lait qu’il n’y aurait aucun africain ou indien mort de faim en plus.



LE LAIT DE LA HONTE
20 septembre 2009 - 08h36 - Posté par himalove

Lutter pour le communisme, c’est retrouver le sacré dans la solidarité avec l’Autre. C’est donner un sens profondément "humaniste" à un Monde sans réelle valeur ni "étiquette".

Pourquoi détruire du lait alors que dans le pays même, des gens ne peuvent l’acheter ?

L’année dernière, au "Resto du coeur" de Die, il manquait cruellement du lait...

Les soit-disant paysans se sont comportés, en l’occurrence, comme de véritables sagouin de l’industrie et de la finance : ils ont détruit leur production pour faire monter leurs prix.

Si comme tu dis, il y a surproduction de lait, tant mieux, cela prouve que la formule de Marx "à chacun selon ses besoins" est possible...

Le droit de grève n’est pas d’organiser la rareté du lait...

Le lait en tant que produit de première nécessité a plus de valeur qu’un euro. Il est même, dans certains pays, considéré comme sacré.

"L’argent, c’est le sang des pauvres". C’est pourquoi toute lutte qui se résume simplement à l’argent est complice du système d’exploitation capitaliste.

On n’a plus affaire dés lors à des humains, dans ces combats syndicaux, mais à des mercenaires en mal de meilleurs soldes.

S’en prendre aux banquiers et à leurs putains de banque, à qui appartiennent en définitif les terres des paysans les plus pauvres, voilà qui aurait de la gueule !


LE LAIT DE LA HONTE
20 septembre 2009 - 12h13 - Posté par

L’année dernière, au "Resto du coeur" de Die, il manquait cruellement du lait...

pas si simple puisqu’il faut le transporter, le pasteuriser pour pouvoir le conserver etc...


LE LAIT DE LA HONTE
20 septembre 2009 - 21h04 - Posté par le vieux rouge

Bravo Copas, enfin un article sensé sur le douloureux problème des petits paysans. Les paysans sont des travailleurs exploités par le capitalisme comme l’ouvrier, la caissière ou le postier. Tant que l’on opposera les travailleurs entre eux le capitalisme dormira sur ses deux oreilles.

Le Vieux Rouge (paysan à la retraite)


LE LAIT DE LA HONTE (videos)
22 septembre 2009 - 13h16

bonjour les propos tenus dans le premier article sont ous simplement inaceptables. Les culs-terreux dont je fais parti n’ont aucune autre issue que celles choisies pour qu’on écoutent leurs doléances. Le don de lait d’un agriculteur n’ayant aucune patente sanitaire est pénalisable par la loi de plus le litre de lait vendu à l’heure actuelle à 0.25 €/l aux laiteries ne nous permet plus aujourd’hui de faire face aux charges ( nourritures, logement des bêtes, frais vétérinaires,etc...) alors aujourd’hui si une personne normalement constitué vient me voir en me disant ce matin je me lève à 6h pour travaillé jusque ce soir 19h et pour ne rien gagné je lui diré chapeau bas l’ami. Les gens ayant un minimum de bon sens comprendront que c’est utopique hors aujourd’hui l’agriculture est dans une mauvaise passe et le seul moyen trouvé pour se faire entendre auprès des gros industriels, des pouvoirs publics et des gms et de réaliser des actions choc ! Pour info également les agriculteurs sont contingenteés au niveau de la production laitière annuelle de leur troupeau , au premier litre de dépassement ils sont pénalisé donc expliquez moi qui est fautif dans l’histoire ???



LE LAIT DE LA HONTE (videos)
22 septembre 2009 - 13h38 - Posté par

Bon je pense que vraiment o n ne se comprend pas du tout .

Écoute on comprend parfaitement que vous ne puissiez pas vivre !

Personne ne dit le contraire.

Personne ici ne trouve ça normal que des agriculteurs (principalement des "petits" justement) en viennent à se flinguer !

Mais il faut arrêter de fuir la critique en déformant les propos de ceux qui font des critiques.

On a juste beaucoup de mal à comprendre le choix de cette action dont je ne vois pas qui elle va emmerder, mais qui est désastreuse pour VOUS en termes de communication, et assez écœurante oui, pour tout dire.

On ne vous comprend pas !!! c’est pas forcément parce qu’on est cons c’est peut être que vous ne vous faites pas comprendre non ? - perso, je préfèrerais vendre du lait même à pas le prix que de jeter , et me battre autrement qu’en saccageant le fruit de mon propre travail le tout sans que, au fond, ça n’emmerde personne.

Parce qui est ce que cette action ça gêne vraiment, qui sont ceux que vous prétendez gêner ???(et même là j’ai pas trop compris contre qui c’est destiné !! l’Etat ? les distributeurs ? Les transformateurs ?)

tu dis que le don de lait est passible de sanction pénale ? oui c’est vrai - mais que crois tu qu’il arriverait si un éleveur était arrêté et condamné pour cela ?!!

il aurait AVEC lui tous ceux qui aujourd’hui sont CONTRE LUI c à d ceux qui sont comme lui exploités et pressés tous les jours

les ouvriers les salariés les vieux les malades etc.

Y’a pas que vous qui galériez grave aujourd’hui !! Le pb c’est que ce type d’action (on le déplore ou pas) est éminemment anti-populaire donc je ne comprends pas pourquoi vous le faites alors que ce serait au fond si simple de vous solidariser d’autres couches de la population.

Mais pour ça il faut accepter d’avoir une vision politique et de reconnaître que les paysans ne sont pas les seuls exploités à crever en France, et dépasser votre "monde à vous". (ça vaut pour toutes les luttes d’ailleurs) Regarde nosu les salariés du notariat on a rejoint le 17 septembre dernier les salariés de l’automobile entre autre. Rien à voir . Sauf qu’on est tous des exploités et qu’on en a marre du système capitaliste.

LES SUICIDES SONT INACCEPTABLES DANS LE MONDE PAYSAN COMME CHEZ FRANCE TELECOM

Les gars y’a largement mieux à faire pour votre combat que de vidanger votre lait par milliers de litres comme ça.

Commencez par aller planter le drapeau rouge sur la mairie, séquestrer un ou deux préfets, et là oui vous aurez du succès et vous ne serez pas seuls !!

Mais ne persistez pas dans cette voie du gaspillage de lait... Ça vous dessert et donc ca NOUS dessert toutes et tous !





Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n'est point dessein de bourreau qui ne lui soit suggéré par le regard de la victime. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite