Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
193779345 IP
219473604 pages
(depuis le 10/02/2002)
142 connectés
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Islamophobie savante, islamophobie politique
de : Alain GRESH
mardi 20 octobre 2009 - 11h34 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Nous vivons les temps de l’islamophobie. Chaque jour apporte sa pierre à l’édification d’une machine de guerre d’autant plus efficace qu’elle ne relève d’aucun complot et qu’elle enrôle sous sa bannière des responsables de gauche et de droite, des intellectuels de gauche et de droite, des « savants » de gauche et de droite. Burqa, affaire Vincent Geisser – que j’ai eu tort de ne pas évoquer avant sur ce blog –, femmes afghanes, pratique du ramadan, etc, tout est bon, non pour critiquer l’islam (« Peut-on critiquer l’islam ? »), mais pour stigmatiser les musulmans et, surtout, créer une atmosphère de troisième guerre mondiale.

C’est en mars 2006 que Charlie-Hebdo publie « Le manifeste des douze : ensemble contre le nouveau totalitarisme », L’Express, 2 mars 2006, où l’on retrouve les incontournables Bernard-Henri Lévy, Caroline Fourest, Philippe Val, Antoine Sfeir :

« Après avoir vaincu le fascisme, le nazisme et le stalinisme, le monde fait face à une nouvelle menace globale de type totalitaire : l’islamisme. Nous, écrivains, journalistes, intellectuels, appelons à la résistance au totalitarisme religieux et à la promotion de la liberté, de l’égalité des chances et de la laïcité pour tous. » Nous restons dans cette atmosphère malsaine.

La publication par Le Seuil du livre « Aristote au Mont Saint-Michel. Les racines grecques de l’Europe chrétienne, » de Sylvain Gouguenheim avait suscité, au début 2008, une puissante polémique. (« Un historien au service de l’islamophobie » 7 mai 2008). Sous la direction de Max Lejbowicz, L’islam médiéval en terres chrétiennes (Presses universitaires Septentrion, Villeneuve d’Ascq, 2009), sous-titré « Science et idéologie », avait constitué une première riposte des « savants ». Le livre publié chez Fayard sous la direction de Philippe Büttgen, Alain de Libera, Marwan Rashed et Irène Rosier-Catach, Les Grecs, les Arabes et nous. Enquête sur l’islamophobie savante, est une nouvelle charge contre les impostures.

Les coordinateurs écrivent dans leur préface :

« Aristote au Mont-Saint-Michel développe une vision du monde qui s’insère très précisément dans la philosophie de l’histoire sarkozyste à la rencontre de trois axes majeurs : (1) exaltation de la France toute chrétienne, celui du “long manteau de l’Eglise” jeté sur nos campagnes ; (2) revendication assumée de l’“oeuvre positive” de la colonisation – puisque la science est, par essence, européenne ; (3) volonté de “liquider” définitivement Mai 68. Et l’on se trouve confronté à ce paradoxe, typique de notre temps, où l’auteur le plus en phase avec la doxa des idéologues officiels – on songe à celui qui, aux premiers jours de la Restauration (26 juillet 2007), composa l’inoubliable discours de Dakar – est décrit comme un parangon d’indépendance et de courage par diverses crécelles médiatiques. (...)

Les Arabes sont des Arabes, dit l’islamophobie savante, de peur qu’eux aussi ne soient grecs, comme nous le soutiendrons. Cela ne se dit qu’à la troisième personne : “eux les Arabes”, ceux qu’on désigne de loin, des banlieues aux universités, sur tout le trajet de l’islamophobie savante. Qui aujourd’hui peut dire : “Nous les Arabes” sans s’attirer les pires soupçons ? Raison de plus, aujourd’hui, pour que nous le fassions. Les Grecs, les Arabes. Et nous ? Nous les Grecs, bien sûr. Nous les Arabes pas moins. Mais nous les Latins, aussi bien que nous les juifs, nous tous les absents de la nouvelle Restauration, nous tous les autres, nous qui n’entrons pas dans les “synthèses”, “hélléno-chrétiennes” ou celles qu’on voudra, nous les composites. »

N’allez surtout pas dire aux membres de la mission d’information sur la burqa que nous sommes composites. Ils en tomberaient de leur fauteuil, eux comme les invités soigneusement triés. Prenez le temps de lire les témoignages et les réactions des députés, ils reflètent, malheureusement, l’état d’une opinion désinformée. Le 9 septembre, la mission a auditionné Mme Sihem Habchi, présidente de l’association Ni putes ni soumises et Mme Élisabeth Badinter, philosophe.

Rappelons que l’association Ni putes ni soumises est largement financée par les pouvoirs publics et les pouvoirs locaux, toutes tendances confondues. Et elle reçoit des aides d’autant plus importantes qu’elle ne dispose d’aucune base militante et qu’elle est absente de ces banlieues dont elle prétend vouloir défendre les jeunes filles. Sa présence dans les médias lui donne une légitimité que son audience sur le terrain ne lui permet guère.

Qu’explique sa présidente ? que « l’inconscience politique a, au bout du bout, permis les pires des exactions contre les femmes. J’ai encore devant les yeux le portrait de Sohane, brûlée vive dans un local à poubelles pour avoir dit non. Je me rappelle de Samira Bellil, qui a été victime de nombreux viols collectifs et nous a quittés il y a cinq ans. Me reviennent également en mémoire Erim, Malika et tant d’autres qui ont été victimes de mariages forcés, Diaryatou Bah qui a été victime d’excision qui l’a contrainte à faire trois fausses couches, Myriam qui, pour avoir simplement effleuré le bras d’un garçon a décidé d’en finir avec l’oppression familiale et s’est défenestrée en juin dernier. Si certaines ne sont plus parmi nous, d’autres restent debout pour faire en sorte que leurs sœurs ne soient pas mortes pour rien ». Ainsi, la violence contre les femmes qui, en France tue une demi douzaine de personnes par mois, serait le fait des seuls musulmans ? Pourquoi ne dit-elle rien sur la violence faite, aussi, aux femmes française « de souche » ? Pourquoi ne dénonce-t-elle pas l’attitude des médias : quand un homme français de souche tue sa compagne, il s’agit d’un crime passionnel, quand il s’agit d’un musulman, il s’agit d’une violence religieuse ou ethnique, on ne sait pas très bien.

En fait, ce que son discours sous-entend, ou même affirme clairement, comme celui de Mme Badinter c’est que nous pouvons parler des souffrances des femmes et même nous réclamer du féminisme – terme qui fut longtemps proscrit, mal vu, y compris à gauche (et le reste quand il s’agit de dénoncer les féministes américaines) – à condition de parler des femmes musulmanes. Dénoncer leur sort nous permet de dire que « nous » ne sommes pas comme « eux », nous ne sommes pas des arabes ou des musulmans, nous sommes les descendants de la civilisation grecque.

Il y a un moment fortement comique dans cette déposition, quand Mme Habchi affirme, sans rire, que « le chemin le plus court pour l’Asemblée nationale n’est ni le voile ni la burqa ». Cette dame sait-elle que, dans cette assemblée, il n’y a pas 15% de femmes députées ? Le fait qu’elles ne portent pas de foulard ne semble pas leur ouvrir les portes du pouvoir. (Rappelons que, jusque dans les années 1960, il y a eu des députés prêtres qui venaient en tenue au parlement ; le dernier, à ma connaissance, fut le chanoine Kir, maire de Dijon ; la République était pourtant laïque, mais, il est vrai, qu’elle n’était pas menacée par l’islam).

Je ne reviendrai pas longuement sur les déclarations de Mme Badinter, mais un principe sous-tend son intervention : « ils », les musulmans, doivent se conformer aux lois du pays dans lequel ils s’installent. Le seul problème c’est qu’ils ne s’installent pas, « ils » sont là, ils sont français et "ils" vont rester et faire la France. A moins qu’on ne veuille les déchoir de la nationalité, comme le pouvoir de Vichy l’a fait avec les juifs. Tout le monde s’est réjouit que l’on ait refusé la nationalité française à une femme musulmane qui portait la burqa. Fallait-il, dans les années 1930, refuser la nationalité à des juifs loubavitch qui ne s’habillaient pas comme tout le monde et avaient de drôle de papillotes ?

http://blog.mondediplo.net/2009-09-...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Islamophobie savante, islamophobie politique
20 octobre 2009 - 16h23 - Posté par 51b4caf4899089f6...

Article peu convaincant qui nous ressert l’éternelle rengaine politiquement correcte. On peut émettre quelques doutes sérieux sur l’islam sans tomber dans l’islamophobie.



Islamophobie savante, islamophobie politique
20 octobre 2009 - 17h21 - Posté par 3c9bb04dc8f10c11...

La lecture du livre du philosophe rationaliste algérien Hamid Zanaz, L’Impasse islamique, alimente cet intéressant débat. Voir sur Bellaciao



Islamophobie savante, islamophobie politique
27 octobre 2009 - 17h41 - Posté par e54a61d8082d7831...

Islamophobie... ? concept inventé par les islamistes !






La CGT s’enfonce dans la crise, Lepaon s’accroche à son fauteuil
jeudi 18 - 23h23
2 commentaires
CGT : offensive médiatique de Thierry Lepaon pour sauver son poste
jeudi 18 - 23h00
de : Leïla de Comarmond
5 commentaires
Sarajevo : l’espoir et la rébellion sociale de l’année 2014
jeudi 18 - 22h42
de : Eric Toussaint
BIENTOT LA FIN DE LA CONCERTATION ... ET APRES ?
jeudi 18 - 22h36
de : La CGT spectacle
4 ANS d’inaction délibérée du Parquet de Bordeaux
jeudi 18 - 22h31
de : Stéphane Lhomme
NON A LA FERMETURE DE L’INTERNAT FAVRE !
jeudi 18 - 22h27
de : La CGT et l’UGICT CGT de la Ville de LYON
Le 18 décembre, Reconnaître enfin les droits universels et indivisibles des migrants
jeudi 18 - 22h20
de : L’AEDH
MANIFS. AUX ETATS-UNIS !
jeudi 18 - 20h46
de : JO
La CGT doit redevenir un syndicat de classe et de masse !
jeudi 18 - 19h43
de : Jo Hernandez, ancien syndicaliste CGT
La France en déclin ...A cause du réformisme , Pourquoi ?
jeudi 18 - 19h11
de : Bernard SARTON
1 commentaire
Eric Zemmour, l’incarnation de la pensée raciste et xénophobe
jeudi 18 - 18h36
de : Fabienne Haloui
Plusieurs associations annoncent des plaintes contre Zemmour
jeudi 18 - 18h32
Lepaon et ses amis du Medef et de l’UMP...
jeudi 18 - 18h17
TVA : la chasse aux mauvais payeurs a commencé
jeudi 18 - 17h28
de : Françoise Caron
CGT : Lepaon jusqu’à quand ?
jeudi 18 - 17h02
de : Lila Vermer
La section CNT-SUB-EAL électoralement représentative à la DRIHL Île-de-France (1)
jeudi 18 - 16h33
de : arthur
1 commentaire
Budget du Conseil Général ! Un vote contre pour stopper la régression sociale
jeudi 18 - 15h49
de : Jean Jacques karman
Après le réchauffement des relations Cuba-US, l’inéluctable levée de l’embargo
jeudi 18 - 15h46
de : Lahcen SENHAJI
2 commentaires
CGT : un proche de Louis Viannet appelle Thierry Lepaon à démissionner
jeudi 18 - 15h42
de : Leïla de Comarmond
2 commentaires
En pleine crise majeure, la CGT signe un accord
jeudi 18 - 15h36
de : Michel Noblecourt
le smic augmente ?
jeudi 18 - 15h24
Lettre CGT PSA Mulhouse sur l’affaire Lepaon et pour mobiliser contre la loi Macron
jeudi 18 - 15h16
de : primp
2 commentaires
Infos Sivens, manif des pro-barrages, risques pour les Zadistes...
jeudi 18 - 13h53
de : Testet liure
1 commentaire
Zaz –136, La France c’est Stalingrad, suivi de l’Hymne à la joie
jeudi 18 - 11h49
de : Ocséna, contre le système-ENA
1 commentaire
L’impérialisme et la crise du rouble
jeudi 18 - 09h35
de : azert
5 commentaires
40ème anniversaire de la création du FPLP en images à travers le monde
jeudi 18 - 08h50
de : FPLP
Nous condamnons la relève de la MINUSMA aux Militaires Maliens à Ménaka
jeudi 18 - 08h39
de : MNLA
Réconciliation Cuba / USA
jeudi 18 - 07h36
de : Placide
5 commentaires
C’est ici qu’on bétonne... Le Testet (audio)
jeudi 18 - 02h00
de : Vos Gueules les Mouettes
Aux racines de la crise de la CGT
jeudi 18 - 01h46
de : Lesage Jean-Yves
7 commentaires
L’élection présidentielle anticipée bouleversera-t-elle la situation en Grèce et en Europe ?
mercredi 17 - 21h04
de : Philippe Alcoy
Coup de filet policier en espagne contre "le terrorisme anarchiste"
mercredi 17 - 20h20
de : jean 1
1 commentaire
La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat !
mercredi 17 - 20h17
de : H. Krasucki
11 commentaires
Lepaon divise la CGT pour tenter de rester en place
mercredi 17 - 18h35
de : Leïla de Comarmond
2 commentaires
A vomir !!! La CGT signe le contrat de sécurisation professionnelle
mercredi 17 - 17h41
2 commentaires
L’ultime stratagème de Thierry Lepaon
mercredi 17 - 17h07
de : arnold
9 commentaires
CUBA : LIBERATION DES 5
mercredi 17 - 17h06
de : JO
3 commentaires
La CGT signe un accord révolutionnaire sur le chômage dixit le figaro
mercredi 17 - 15h48
1 commentaire
Oxylane (Décathlon) à Montpellier Nord. Oxygène met le cap sur la mobilisation...
mercredi 17 - 14h31
de : antoine (Montpellier)
CGT : Thierry Lepaon refuse de démissionner
mercredi 17 - 13h46
9 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Trop souvent nous nous contentons du confort de l'opinion sans faire l'effort de penser. John Fitzgerald Kennedy
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Thierry Lepaon répond aux syndiqués, militants, sur les attaques faites contre la CGT et sa personne
mercredi 17 décembre
de Allombert Etienne
112 commentaires
Commission exécutive confédérale du 9 décembre 2004 Intervention de Thierry LEPAON A la suite du rapport d’Alain Alphon-Layre et avant de passer la parole à Michel Faivre-Picon pour la CFC, je souhaite m’exprimer personnellement devant vous. Dans cette période de crise aigüe que nous traversons, la première étape est de pouvoir partager les informations, les ressentis personnels et les analyses. C’est l’objet de cette intervention. Je vais redire un certain (...)
Lire la suite
Une provocation fasciste inutile et ridicule sur notre site...
dimanche 14 décembre
de Collectif Bellaciao
2 commentaires
En réponse à la publication d’un article sur notre site, depuis effacée... ;-), de Jean-Yves Le Gallou PS : "remolo" l’auteur de la publication, grand courageux, utilise un proxy situé en Suisse pffffffffff Jean-Yves Le Gallou lance un Acrimed d’extrême droite par Abel Mestre et Caroline Monnot Samedi 13 octobre, la fondation Polémia organise sa cinquième journée de la réinformation. Son directeur, Jean-Yves Le Gallou estime que le moment est venu de lancer "un grand (...)
Lire la suite
Chouard : les "gentils virus" sont-ils si gentils ?
lundi 1er décembre
de Robin Andraca
12 commentaires
Le site des Inrocks consacre un papier aux "Gentils virus", cette communauté de fans d’Etienne Chouard, professeur d’économie et blogueur controversé que nous étions allés rencontrer en 2012. Et s’interroge sur les méthodes et les dérives de ce nouveau groupe, bien décidé à innonder le web avec les idées de Chouard. Mais qui sont les "gentils virus" ? En 2012, au cours d’une conférence exhumée aujourd’hui par Les Inrocks, Chouard tenait les propos suivants : (...)
Lire la suite
Bella Ciao - ZANIBONI - Gemmes Two
jeudi 27 novembre
de Le Diamant Noir
ZANIBONI - Gemmes Two inclus "Bella Ciao" ZANIBONI a glissé dans son nouvel album "GEMMES TWO" une version bien à elle, de "BELLA CIAO"… retrouvez le clip ici : https://www.youtube.com/watch?v=_t8...
Lire la suite
Chouard parle de Soral, perd son "flegme" et s’enfonce... la cata ! (vidéo)
dimanche 23 novembre
7 commentaires
"Le Front National n’est pas anti-communiste, ni anti-syndicats" etc etc etc... http://etienne.chouard.free.fr/Euro...
Lire la suite
Le dangereux délire de Etienne Chouard : "Pour moi, Soral est à gauche"...
mardi 18 novembre
24 commentaires
Le discours trouble d’Etienne Chouard contre les "1% qui se gavent" Par Adrien Sénécat Cet enseignant, figure du "non" au référendum de 2005, est l’auteur d’une tirade anti-élites vue par des millions d’internautes ces dernières semaines. Où classer ce militant pour une VIe république, qui voit en Alain Soral un "résistant" ? "Le fait de désigner des maîtres au lieu de voter des lois est une imposture politique. Nous ne sommes pas en démocratie." C’est (...)
Lire la suite
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi
lundi 12 mai
de Roberto Ferrario
A Giogiana ...si la révolution d’octobre avait été en mai si tu vivais encore, si je n’étais pas impuissant face à ton assassinat, si ma plume était une arme gagnante, si ma peur explosait sur la place, courage né de la rage étranglée dans la gorge, si t’avoir connue devenait notre force, si les fleurs que nous avons offertes à ta vie courageuse, dans notre mort devenaient des guirlandes de la lutte de nous toutes, femmes, si... ce ne serait pas (...)
Lire la suite