Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Régionales en Languedoc-Roussillon : pour sauver l’unité de la gauche d’alternative
de : Antoine (NPA 34)
lundi 14 décembre 2009 - 13h15 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Le point de vue du NPA Languedoc Roussillon

Rappel

Le 10 décembre le Front de Gauche du Languedoc Roussillon est revenu sur les avancées unitaires actées à la réunion du 3 décembre avec le NPA et diverses autres organisations de la gauche radicale. Voici le point de vue du NPA sur les derniers développements de la situation.

Le Front De Gauche a réagi à notre communiqué (1) en avançant plusieurs arguments sur lesquels nous revenons ci-dessous. La FASE LR a lancé un appel qui reprend le communiqué du 3 décembre. Le NPA maintient sa proposition d’une nouvelle réunion unitaire mercredi prochain, 16 décembre, à 19 heures dans ses locaux à Montpellier, afin d’arriver à un accord sur la base de ce qui a été décidée ensemble le 3 décembre.

NOS REPONSES À L’ARGUMENTATION DU FRONT DE GAUCHE APRES NOTRE COMMUNIQUÉ

Sur le statut du protocole d’accord unitaire du 3 décembre

En réponse à notre communiqué, le FDG explique que le protocole du 3 décembre n’en était pas un car non validé par les organisations (en fait par le seul PCF). Pourtant au début de la réunion du 3 décembre, René Revol (PG) nous a précisé qu’il représentait le Front de Gauche, donc le PG et le PCF.

A ce moment, le NPA a demandé s’il était la peine de discuter en l’absence du PCF : "René Revol a-t’il le pouvoir d’engager les négociations au nom du PG et du PCF ? On ne souhaite pas faire une réunion pour rien".

Cette réunion s’est achevée à 1 h du matin. La délégation du NPA ne serait jamais restée discuter aussi longtemps si une réponse claire à cette question n’avait pas été donnée. En effet, René Revol a certifié qu’il pouvait négocier aussi au nom du PCF. Lorsque l’on s’est quittés, il nous a dit "il y a un seul passage sur le quel je ne peux engager le PCF, c’est le passage sur la composition de la liste".

Dans les jours qui ont suivi, le texte a circulé, et a abouti au texte que nous avons publié sur notre site (2). A aucun moment, les membres du FDG ne nous ont signalé d’autres problèmes sur ce protocole que ce qui était indiqué sur la composition de la liste.

C’est donc bien le FDG qui a changé d’avis et pas le NPA qui aurait révé un accord unitaire.

Sur la fusion possible ou non possible avec Frêche [président de Région exclu du PS mais récemment validé comme tête de liste par ce parti].

Sur le communiqué commun envoyé à la presse, le FDG ne peut pas jouer ce coup-ci à : signé /pas vraiment signé. Il est bien signé par tout le monde et a été publié. Il exclut clairement toute fusion avec une liste conduite par Frêche. Marie George Buffet elle même avait déclaré "Ni au premier tour, ni au second tour avec Frêche".

C’est sur se point essentiel que le FDG par la voix du représentant du PCF des Pyrénées Orientales est revenu. Pour lui, il est hors de question de dire que l’on ne fusionnerait pas avec Frêche.

Là encore c’est le FDG qui remet en cause ce qui était une des bases de l’accord possible en Languedoc-Roussillon.

Les circonlocutions entendues sur le thème "on peut imaginer au second tour que si le FDG fait un bon score, le PS pourrait choisir d’exclure Frêche de la liste PS fusionnée" n’ont même pas besoin d’être commentées.

Quant à René Revol, il dit que, s’il était tête de liste régionale, il ne fusionnerait pas avec Frêche mais n’interdirait pas à certaines composantes de la liste de le faire ! En clair on ferait une liste au premier tour, qui exploserait entre les deux tours car le PCF serait autorisé par René Revol à fusionner avec Frêche. On nage en pleine confusion !

La règle de la proportionnelle proposée par le NPA

Cette règle sur la base des européennes en Languedoc Roussillon ne serait pas bonne car elle ne tient pas compte des élus précédents de chaque formation. Bien étrange argument quand on sait que le PCF a eu ses élus sur une liste de premier tour avec Frêche, et que la plupart de ces élus PCF de 2004 seront à nouveau sur la liste Frêche en 2009. De plus, à ce jour, le PCF ne considére pas qu’ils ne sont plus membres du PCF.

On nous dit aussi que la règle de la proportionnelle entre NPA et FDG exclut les petites formations et/ou les personnalités extérieures. Rien de tout cela n’est vrai. Cette règle s’applique au rapport entre NPA et FDG car le NPA ne se rallie pas au FDG, il propose au FDG un accord équitable. Si on choisit collectivement, et c’est bien entendu ce que nous proposons, qu’un nombre significatif de places en début de liste soit donnée aux formations en dehors du FDG et du NPA ou à des personnalités, on applique la régle proportionnelle 2/5 3/5 aux places restantes à partager entre le NPA et le FDG.

Quelle règle autre que la proportionnelle serait la plus juste pour estimer la répartition entre deux blocs qui choisissent de faire alliance ?

Sur le déroulement de la réunion du 3 décembre et l’absence du PCF ès-qualités

Quand on engage des discussions unitaires avec le souci d’aboutir, une première règle est d’être présent aux réunions. Le PCF est un parti suffisamment puissant en Languedoc Roussillon et il est donc assez incompréhensible qu’il ne trouve personne pour le représenter. S’il mandate René Revol (PG), il doit en assumer les conséquences.

La moindre des corrections vis à vis de la délégation du NPA serait d’expliquer qu’il y a eu problème entre les déclarations de René Revol disant représenter le FDG et la réalité de ce que lui avait dit le PCF, ou alors dire que le PCF a changé d’avis.

Dans tous les cas, ce n’est pas le NPA qui est responsable de cela et le NPA s’en tient à ce qui a été acté le 3 décembre.

Il est impossible de construire le cadre de confiance nécessaire à une liste unitaire si les délégations des partis changent d’avis, ne sont mandatées qu’à moitié, ou disent qu’elles le sont alors qu’elles ne le sont pas.

Sur : "le NPA doit être patient"

On nous explique qu’il faut attendre, que l’on doit comprendre que le PCF n’a pas tranché et que PG et PCF doivent encore se mettre d’accord.

Tout cela nous est expliqué lorsqu’il s’agît de discuter avec le NPA alors que pour lancer la campagne du seul FDG, là, tout est prêt : meeting, tracts, conférences de presse multiples....

On a de plus en l’impression que ces discussions unitaires n’ont qu’un but dans l’esprit du FDG, occuper le NPA pendant que le FDG lance sa campagne.

Enfin sur le poids des directions nationales

Sur certains blogs liés au FDG, circule l’idée que le NPA LR serait désavoué dans sa volonté unitaire par le NPA national.

C’est une pure légende. Les militants du NPA LR sont entièrement maîtres de leur décision. Il y a eu la semaine dernière deux votes au sein du NPA LR, l’un sur la stratégie nationale, l’autre, indépendant du premier, sur la stratégie régionale.

C’est sur ce mandat régional que la délégation du NPA, composée de manière pluraliste par rapport aux positions nationales, a agi. Le mandat est la recherche d’un accord unitaire sur la base du protocole du 3 décembre et un accord équitable dans la représentation des formations.

A aucun moment ce qu’on peut appeler la direction nationale du NPA n’est intervenue sur ce que nous faisions en LR, si ce n’est pour signaler qu’en LR et dans d’autres régions, un accord unitaire était possible.

Sur tous les aspects : programme, nom de la liste, composition de la liste, le NPA LR propose que l’on décide à l’échelle du Languedoc Roussillon.

A l’inverse, le FDG avait d’abord accepté l’idée que l’accord en Languedoc Roussillon serait bien un accord régional, faute d’accord national. Il déclare maintenant que c’est sur le plan national que seraient prises les décisions.

F. Liberti (PCF) et R. Revol nous ont aussi expliqué que ce seraient les directions nationales du PG et du PCF qui décideraient qui des deux serait le tête de liste régionale. Au-delà, il semble de plus en plus clair que la direction nationale du PCF veut désormais empêcher un accord avec le NPA où il était dit que l’on ne fusionnerait pas avec Frêche, finalement choisi par le PS.

...............................

La conférence de presse du Front de Gauche dans l’Aude :

Extraits du journal L’Indépendant : Le Front de gauche prépare les régionales de mars, en attendant le possible ralliement du NPA. Mais au PC, pas question d’exclure les quatre conseillers régionaux alliés à Georges Frêche. Ou encore "Pour le Front de gauche, l’objectif des prochaines régionales est d’abord de "battre la droite et sa politique", mais aussi d’offrir un autre projet. L’enjeu est clairement de peser électoralement, en étant devant le MoDem pour imposer aussi, à un Parti socialiste hésitant, un vrai virage à gauche ".

L’article est sur : http://www.lindependant.com/articles/2009-12-13/le-front-de-gauche-uni-sans-ses-membres-pc-partis-avec-freche-94071.php

L’appel proposé par la FASE LR

BATTRE LA DROITE, TOUTE LA DROITE, NOUS LE VOULONS, C’EST POSSIBLE

La preuve : Rappel du communiqué commun du 3 décembre 2009

"Le jeudi 3 décembre 2009, les représentants des organisations suivantes, - Alternatifs, FASE, M’PEP, NPA, Objecteurs de Croissance, et les composantes du Front de Gauche ( Gauche Unitaire, PCF et PG ) se sont réunis pour envisager de présenter une liste unitaire de la Gauche de Transformation sociale et de l’écologie radicale aux prochaines élections régionales.

Les débats ont fait apparaître des convergences fortes : d’une part sur le programme régional qui nous serait commun, d’autre part sur la nécessité de présenter une liste unitaire de nos organisations à cette échéance électorale.

Les débats ont également fait apparaître l’accord de tous pour considérer impossible une alliance au second tour avec une liste conduite par Frêche que ses dérives populistes, autoritaires et racistes disqualifient pour rassembler la Gauche.

Nous souhaitons au second tour battre la droite en permettant un vote de Gauche. Pour cela, nous sommes favorables à des fusions démocratiques entre toutes les listes de Gauche qui ne sont pas derrière Frêche, à l’exclusion du MODEM et de toute formation de droite."

De même, à Béziers, les militants de plusieurs de ces forces ( FASE, NPA, Objecteurs de Croissance, PCF, PG) , se réunissaient le 9 décembre pour déclarer : "Les nécessaires discussions entre les partis et mouvements doivent avoir un caractère public, pluraliste, sur les têtes de listes comme sur le programme. La décision finale appartient aux militants départementaux et régionaux. "

LA DECISION NOUS APPARTIENT A TOUTES ET TOUS ! C’est le sens de cet appel qui s’adresse tant aux citoyen(ne)s, qu’aux militant(e)s des partis politiques. Ils manifesteront, en le signant, leur volonté de dépasser les dernières réticences liées à la constitution des listes unitaires de transformation écologique et sociale.

(1) http://www.resistons.net/index.php/2009/12/11/506-accord-unitaire-en-languedoc-roussillon-reunion-decisive-demain-jeudi-03-decembre

Le journal en ligne Montpellier-Journal a publié un article sur le sujet :

http://www.montpellier-journal.fr/2009/12/regionales-retour-a-la-case-depart-entre-le-npa-et-le-front-de-gauche.html

(2) http://www.resistons.net/index.php/2009/12/06/500-un-accord-unitaire-est-possible-en-languedoc-roussillon

Envoyé par Antoine (NPA 34)



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Régionales en Languedoc-Roussillon : pour sauver l’unité de la gauche d’alternative
14 décembre 2009 - 14h30 - Posté par S.Bolivar

L’horloge tourne ...



Régionales en Languedoc-Roussillon : pour sauver l’unité de la gauche d’alternative
14 décembre 2009 - 14h55

Camarades

C’est pas mon parti ni le NPA ni le PC ni rien. Je ne participe plus à ce genre de mascarades depuis qq temps.

Cependant, ds votre coin, la QUESTION SE POSE SERIEUSEMENT de l’éviction de FRECHE.

C’est même pas une question "droite/.gauche".

Non. Les lois en vigueur l’interdisent ici de dire ce que je pense de cet individu qu’on appelle G Freche, mais je pense comme vous, voire pire.

NE RATEZ PAS CETTE OCCASION DE LE SHOOTER LUI ET SA CLIQUA.

QUoi qu’il arrive, unissez vous "anti freche" de "gauche" ,que ce soit le NPA ,le PC, la FASE...et ne donnez pas la main au PS dans cette région, vous trahiriez ce qui vous reste localement de crédibilité. Quitte à vous abstenir au second tour (et oui car le pb c’est aussi le second tour) et simplement, à vous maintenir si vous dépassez les 5 %

Les élections régionales sont des élections locales.

La région est un échelon de merde pro européen

N’insultez pas l’avenir des mouvements locaux, si importants pour nous reconstruire au niveau national, en pactisant de près ou de loin avec ces genbs là et

NPA, PCF, FASE, ALTERNATIFS, LO etc... Unissez vous contre FRECHE Et le PS. Vous pouvez.

REPOUSSEZ FRECHE ET LE PS

VOUS LE POUVEZ

Salutations militantes

La Louve



Régionales en Languedoc-Roussillon : pour sauver l’unité de la gauche d’alternative
14 décembre 2009 - 17h13

Paraît que l’argent n’a pas d’odeur mais la "frêche/fraîche" pue !!!



Régionales en Languedoc-Roussillon : pour sauver l’unité de la gauche d’alternative
15 décembre 2009 - 06h52 - Posté par moderavy

droit de réponse

ici René REVOL dit que le problème vient du NPA

"Le NPA faisant masssivement circuler un compte rendu erronné de la rencontre entre les organisations engagées dans le processus de constitution d’une liste unitaire pour les régionales 2010, vous trouverez ci joint le compte rendu réalisé par martine Gayraud et moi-même*

*(René Revol)"

http://www.lepost.fr/groupe/un-autr...



Régionales en Languedoc-Roussillon : pour sauver l’unité de la gauche d’alternative
15 décembre 2009 - 08h17 - Posté par Cop

et bien c’est simple, il suffit donc de transcrire ça en actes...

Ou bien c’est quant même reparti l’alliance avec les libéraux au 3e tour pour financer les patrons avec quelques commentaires bien poivrés du président de région ?





Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
7 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
4 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes. John Fitzgerald Kennedy
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite