BELLACIAO
jeudi 10 janvier 2019 (20h12) :
Corps à corps - C’est l’heure de l’mettre !

De : Hdm
1 commentaire

La dimension physique de la lutte des classes est pleinement révélée.

JPEG - 15.9 ko
Corps à corps - C’est l’heure de l’mettre !

Lorsqu’une pression continue s’exerce sur la matière, celle-ci résiste, se déforme, et puis finalement, chargée d’énergie concentrée, se révolte explosivement contre ce qui l’oppresse…

Pour écouter / télécharger l’émission en MP3, cliquez sur CE LIEN

La violence libérale – la dictature en marche -, ne laisse aucun espace à ce(ux) qui s’y oppose(nt). Les gens sont littéralement écrasés, physiquement opprimés, par une succession de « mesures », vues d’en haut comme des « réformes », vécues en bas comme des agressions quotidiennes.

Ajoutons-y l’extrême violence médiatique, celle d’un mépris de classe décomplexé, et puis finalement la violence physique de la répression, il ne reste rien aux exploités nassés que leurs corps et l’énergie accumulée de la frustration.

Alors, certaines images animées contiennent bien plus que le recul ponctuel d’une première ligne du Parti de l’Ordre face à l’avancée d’un champion populaire. Elles disent, dans les tréfonds de notre classe, toute cette force ignorée qui est nôtre. Et, par effet de miroir, toutes les faiblesses de ceux d’en face – et leur trouille.

Dettinger est la réponse exactement symétrique à Benalla, c’est l’heure de l’mettre !

L’heure de l’mettre


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
Corps à corps - C’est l’heure de l’mettre !
11 janvier 2019 - 09h39 - Posté par pierrot - 192.***.133.*

face à la milice de la bourgeoisie une seule réponse :
"mort aux vaches mort aux condés vive les enfants de cayenne à bat ceux d’la sureté"
https://www.youtube.com/watch?v=stH...





> Version web de cet article