BELLACIAO
jeudi 6 juin 2019 (22h59) :
Le Media en passe de rejoindre les rangs de la merdiacratie de connivence

De : Irae
4 commentaires

"Denis Robert reçoit Christian Eckert. Secrétaire d’Etat au Budget de 2014 à 2017, il témoigne des manigances de Macron pour prendre le pouvoir, et de sa très vieille obsession des privatisations."

Après l’éviction brutale d’Aude Lancelin à la ligne visiblement trop à gauche, plus de 50 minutes d’audience pour un ancien ministre d’un gouvernement qui a cédé les droits des salariés au patronat, pour un bol de soupe et mis sur orbite le président de la répression publique. Avec un journaliste complice à tu et à toi qui a décidé d’attaquer son ancienne journaliste pour faute grave. Micro complaisamment ouvert pour une tentative de justification de la politique hollandaise. Pour un peu on devrait dire merci.

Et demain à qui Denis Robert va servir la soupe ? Ferry ? BHL ? Cohn-bendit ?

On se rapproche dangereusement de LCI au Media.


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
Le Media relève le gant ! Bravo à Denis Robert et à toute son équipe revigorée !
11 juin 2019 - 22h56 - Posté par ARCHIBALDO - 54ecd1881ff30ea5e602784c3cd21d3d...

Je m’inscris en faux contre cet avis.

Il ne faut quand même pas dire n’importe quoi.

Les différents psychodrames de la chaine tant appréciée " Le Media " concerne avant tout l’équipe du Media. Certes, aussi les sociétaires, il va sans dire.... mais n’allons pas gloser sur des évènements obscurs dont nous ne maitrisons pas tous les tenants et aboutissants. Ne rajoutons pas de la division à la division par rapport à un collectif de travail dans lequel soi-même l’on ne travaille pas.

Il y a eu de plus suffisamment comme cela une cabale haineuse venu du sérail médiatique mainstream pour que l’on y rajoute soi-même un jus aigre peu fondé par les faits.

Madame Rossigneux est partie trop vite et Madame Lancelin aussi est partie trop vite. Qui n’appréciait pas ces deux personnes ? Honneurs à ces pionnières de l’information libre au delà des turpitudes classiques qui déchirent le commun des mortels au sein d’un collectif humain de travail. Qui ne connait pas cela ?

On peut regretter ces tiraillements multiples mais on peut aussi entendre que le talent journalistique ne légitime pas tout, ni la concentration des pouvoirs, ni la poigne de fer managérial qui rendait - au dire des principaux intéressés - toute l’équipe journalistique malade.

N’allons pas non plus raconter n’importe quoi en insultant Denis Robert, le lanceur d’alerte qui a été pourchassé par les banques voyous sous prétexte qu’il révélait dans différents ouvrages - preuves à l’appui - le vaste système de Fraude fiscale planétaire par un subterfuge informatique invisible mis en place à la fin des années 70 au sein de la chambre de compensation Clearstream !

M.Robert a du faire face à 63 procès !!! Il les a tous gagné contre les banques voyous qui l’attaquaient pour le ruiner et l’assassiner. M.Robert - souvenons -nous - étaient quotidiennement trainé dans la boue par ses confrères journalistes mainstream à l’époque. Tous les éditorialistes étaient tous unis contre Denis Robert et il avait du faire face à l’adversité avec les seuls soutiens de sa défense, de ses ami-e-s, de son éditeur et du public qui le soutenait sur le net.

A croire qu’il ne faut pas avoir lu les livres de Denis Robert pour l’attaquer si stupidement ici en deux, trois cuillères à pot. Désolé de le dire mais c’est vraiment montrer le signe de son ignorance crasse dans toute cette affaire.

Quand au bonhomme Christian Eckert, l’ancien militant PS "d’extraction ouvrière" qui s’est soit-disant - selon ses propres dires - fait berné par le rusé Macron BCBG , c’est plus à sa crucifixion à laquelle on assiste ici sur le plateau télévisé du Media qu’à une congratulation en bonne et due forme entre deux personnes qui se connaissent.

Denis Robert en tant que journaliste est impeccable :

Il ne lâche pas son interlocuteur, il le questionne sur les questions qui fâchent sans détours et le bon maitre Eckert fini à la fin de l’émission plus comme Pierre Beregovoy au lac de Paladru que comme Crésus à la bourse.

Nous assistons via Monsieur Eckert au naufrage d’un homme faussement naïf qui cherche à enfumer la galerie pour se dédouaner de la politique immonde qu’il servait servilement sous la mandature Hollande & Valls.

Il n’a par contre absolument rien compris ou fait semblant de le croire, aux personnes cyniques qui gravitaient autour de lui.

A travers son portrait piteux donné par lui-même, nous assistons au naufrage d’un homme et par voie de conséquence au naufrage politique d’une escroquerie mentale que fut pendant plusieurs décennies - depuis 1983 - le Parti Socialiste Français.

Ce parti dit soi-disant " de gauche " qui a menti aux salariées, aux salariés, aux chômeuses, aux chômeurs sur la nature néolibérale de l’Union Européenne en leur faisant avaler au final, du canigou à la place du caviar.

Le P.S, ce parti politique qui a œuvré pendant plusieurs décennies sous faux drapeau et qui a préparé la régression morale, philosophique, sociale et économique dans laquelle maintenant nous tentons de survivre sous l’ère Macron, le clone de Nicolas Sarkozy tendance Le Pen-Castaner.

Rien que pour ce moment d’un énième décillement politique :

Merci Denis ! Merci le Media !




Le Media relève le gant ! Bravo à Denis Robert et à toute son équipe revigorée !
15 juin 2019 - 01h38 - Posté par irae - 77.***.198.***

Mais qui a besoin de denis robert pour comprendre ce qu’est un eckert ? Aucun besoin de cette démonstration pour comprendre que ce précédent gouvernement était composé de demeurés intéressés par leurs seuls intérêts personnels. Et en plus le crétin d’Alsace qui essaie de nous faire croire que macron les aurait bernés alors qu’ils ont contribué à son ascension. Il ajoute l’injure au mépris.
Non vraiment cette séquence de papouilles a bien sa place sur bfm ou lci.
Marre de voir le media donner audience à ceux qui l’ont déjà trop partout. D’ailleurs c’est simple je ne regarde plus.



Le Media relève le gant ! Bravo à Denis Robert et à toute son équipe revigorée !
15 juin 2019 - 01h38 - Posté par irae - 77.***.198.***

Mais qui a besoin de denis robert pour comprendre ce qu’est un eckert ? Aucun besoin de cette démonstration pour comprendre que ce précédent gouvernement était composé de demeurés intéressés par leurs seuls intérêts personnels. Et en plus le crétin d’Alsace qui essaie de nous faire croire que macron les aurait bernés alors qu’ils ont contribué à son ascension. Il ajoute l’injure au mépris.
Non vraiment cette séquence de papouilles a bien sa place sur bfm ou lci.
Marre de voir le media donner audience à ceux qui l’ont déjà trop partout. D’ailleurs c’est simple je ne regarde plus.



Le Media en passe de rejoindre les rangs de la merdiacratie de connivence
15 juin 2019 - 01h45 - Posté par irae - 77.***.198.***

J’ajoute que sa méthode d’interview à couper sans cesse la parole genre bourdin m’insupporte.
Et puisque vous faites dans l’injure je vous fais remarquer que vous aussi racontez n’importe quoi et invectivez en guise d’argument. Tiens là aussi c’est très media dominant.





> Version web de cet article