BELLACIAO
lundi 17 juin 2019 (18h40) :
Rendez-vous dans 100 ans.

De : L’iena rabbioso
JPEG - 164.8 ko
Que maudite soit la guerre

Rendez-vous dans 100 ans, c’est de la pure rhétorique.

Quand mon médecin consulte ma dernière analyse de sang, il a le même regard aller-retour que ma mère avait quand elle consultait mon bulletin trimestriel.

Donc, mon médecin insinue qu’à 149 ans, je ne serai sans doute pas en très bonne santé.

Il a fait 10 ans d’étude, et donc je dois me résoudre à écrire en gardant à l’esprit l’hypothèse probable de ma disparition en 2119.

Il y a une angoisse qui monte en moi depuis quelque temps.

La guerre.

Depuis le temps que j’entends que ma génération n’a jamais connu la guerre, et que grâce à l’Europe, la paix est garantie, depuis quelques temps, un doute s’insinue en moi.

L’Absurde neutralité des articles de la presse « normale » concernant les guerres en cours me posent de nombreuses questions. D’Abord en quoi c’est rendre service à la civilisation d’interdire la publication de photos de cadavres victimes de guerre.

Personne n’est assez naïf pour croire que les armes vendues par la France ne tuent pas des civils, mais la raison profonde cette pudibonderie doit être cherchée plus avant : l’horreur de la guerre ne doit pas être montrée.

Avez-vous remarquez, dans les grandes productions américaines, à quel point les balles dématérialisent les méchants et ne laissent aucunes traces ?

Aucune scène d’agonie, de souffrance, et surtout, aucune image montrant la vision immonde d’un corps en putréfaction.

Le monde actuel veut bien faire du bénéfice sur un cadavre inhumé, mais répugne à sentir l’odeur de sa décomposition.

La question simple de cette article est : est-ce que ma génération va connaître la guerre de son vivant ?

Remontons 100 ans en arrière, quand aucun d’entre nous n’était encore né. 1919.

La der des der après l’apocalypse de 1914-1918.

1916 est une bonne date pour décrire l’enfer.

Entre février et décembre, 700000 morts équitablement répartis entre français et allemands, avec un léger avantage aux français. Cela nous fait du 2333 morts par jour.

C’est à dire, à peu près, un twin towers par jour pendant 300 jours sans interruption.

Et durant cette période, il faut s’imaginer 50 millions d’obus dont le vacarme pouvait s’entendre à 100 kilomètres de distance. Pour être un peu plus clair, cela veut dire 166 666 obus par jour qui ont transformé un territoire entier en une surface lunaire.

On pourrait penser qu’une pause a été observée après 1918. C’est oublier 1923.

Cette année là (oui, comme la chanson), l’armée française envahie la Rhénanie, zone démilitarisée de l’Allemagne, suite à une histoire de gros sous. Bizarrement, cet exploit militaire (janvier 1923 – Août 1925) n’est pas célébrer en France, alors qu’il s’agit d’une authentique victoire. Un peu comme si l’équipe de France de Foot jouait contre une équipe d’Allemagne absente du terrain, triomphe assuré !

Un certain Adolf H. a par contre lourdement insisté sur cet exploit français pour convaincre le prolétariat allemand qu’il fallait donner une bonne leçon aux franzosische Schweine.

Ainsi débutent la plupart des guerres : par une erreur bête.

Maintenant nous sommes en 2019 et tout va bien, la Chine n’a aucune raison de nous envahir, les USA nous ont déjà envahi, et la Russie sait comment foutre la merde dans un pays sans arme.

Mais alors pourquoi cette inquiétude ? Justement cette tranquillité suspecte.

La guerre en Yougoslavie a peut-être converti les derniers incrédules à la religion "L’Europe c’est la Paix, et la Paix c’est l’Europe" mais tout de même la Yougoslavie n’était pas un pays du tiers monde.

Le seul pays qui a tenté de s’affranchir de l’amicale protection de l’URSS, et qui a d’ailleurs permis à de nombreux employeurs français du BTP d’avoir de la main d’œuvre pas chère dans les années 1970.

La Yougoslavie aurait pu être en Europe !

Mais l’Europe a préférer la guerre, le replis, la Yougoslavie est devenue une verrue bizarre, dont on entend parler qu’au foot quant la Croatie ou la Serbie se qualifient pour la coupe d’Europe... Car les Yougoslaves ont toujours été d’excellents footballeurs, avec ce mélange étrange de cultures, un peu comme la France qui ne connaît plus de guerre civile malgré l’antipathie manifeste entre parisiens et marseillais.

Et puis quand je vois une photo de la fille Le Pen, qui fait avec sa main droite un cercle avec son pouce et son index, et les trois autres levés, il faut vraiment être aveugle pour n’y voir qu’un nouveau signe de ralliement des suprémacistes blancs, alors que c’est clairement un symbole fasciste. C’est cet aveuglement qui m’inquiète. Que le mot « populisme » soit en train d’effacer le terme « fascisme ». Comme ceux qui n’ont compris en Darwin que la loi du plus fort, les fascistes n’ont compris de Nietzsche que la quête du surhomme doit consister à se précipiter vers la mort.

Ils sont sérieux et dangereux.

Voilà nous sommes en 2019 et il n’y a plus d’ancien combattants de 1914-1918. Il n’y a plus de voix. Plus de témoignage direct, et bientôt plus de tradition orale de la réalité de la première guerre mondiale. Et chaque 11 novembre, des généraux osent fêter la « victoire » de 1918.

Que les choses soient claires, je hais la guerre, pas les militaires. Vous retirer son uniforme et son arme à un militaire, et vous obtenez quasiment un homme.

Donc réponse à la question : Je ne suis pas presser de mourir, donc essayez de diffuser des messages pacifistes dans votre entourage en toute occasion.

L’Humanité vous en sera reconnaissante.


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article

> Version web de cet article