Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Archives Bellaciao FR - 2002 -2021 Archives : IT | EN | ES

ADRESSE AUX PARLEMENTAIRES REUNIS A VERSAILLES (video + photos)

lundi 4 février 2008


Discours de la Louve le 4 février 2008 à Versailles

Le 29 mai 2005, nous nous sommes exprimés à 55% contre un projet et contre un texte.

Le projet, c’est celui de l’Europe libérale, capitaliste, qui broie nos vies avec une brutalité croissante.

Le texte c’est celui de la constitution européenne, aujourd’hui appelée Traité de Lisbonne ou « mini traité », pour faire moins peur.

Personne n’est dupe. Le contenu est resté le même.

Le 29 mai 2005, nous avons voté NON à 55% par la voie référendaire, qui est la voie d’expression directe du peuple souverain.

Aujourd’hui, N. Sarkozy et l’UMP, aidés par des parlementaires du PS, ont décidé de nous dénier ce droit fondamental de l’expression directe.

Ils ont décidé, complices dans un coup d’Etat légal, mais illégitime, de violer notre voix sans aucun scrupule.

Ils vont se réunir, dans cette enceinte, pour passer par-dessus nos têtes et annuler notre choix du 29 mai 2005.

Une minorité de Français, qui sont les mandataires de la majorité d’entre nous, va nous dire que nous avons mal voté le 29 mai 2005.

Que nous sommes assez intelligents pour les élire, mais pas assez pour décider par nous-mêmes !

L’UMP et ses complices vont voter une révision de la constitution qui non seulement, va revenir sur notre choix, mais, plus grave, va leur permettre de gouverner sans nous à l’avenir, sur des questions pourtant fondamentales.

Et le PS, majoritairement, alors qu’il a les moyens d’empêcher cela, va s’abstenir et les laisser faire !

A un mois des municipales et des cantonales, nous sommes aussi là pour dire à ces élus du peuple : nous n’oublierons pas. Nous allons nous en souvenir, et nous allons vous sanctionner !

Le vote utile, nous le savons maintenant, nous a menés au pire. Il n’a été utile, en réalité, que pour les 500 familles les plus riches de France.

La situation sociale, culturelle, humaine est aujourd’hui catastrophique dans notre pays, et cela va sans doute s’aggraver car depuis mai 2007, les dés sont jetés pour environ 5 ans.

Alors, nous allons essayer, au moins, de profiter de ce désastre pour faire le ménage et entrer en résistance.

Il n’est pas admissible que des élus républicains participent à une telle forfaiture.

Mesdames et Messieurs les parlementaires, que cela vous plaise ou pas, nous sommes venus mettre nos pas dans ceux des sans-culotte et du Tiers Etat qui ont, ici même, il y a plus de deux siècles, voté l’abolition des privilèges et la naissance de la République !

Nous sommes venus défendre notre voix.

Cette voix, elle a dit NON.

Elle l’a bien dit et elle le dira encore !


Photos de Swâmi Petaramesh


Photos Roberto Ferrario

Les Szgaboonistes

Photos de Patrice Leclerc

Messages

  • 5 parlementaires socialistes dans les Landes,les 5 ont voté contre le traité.

    Pour sanctionner ça va être difficile(sourire)

    JCG

    • Tant mieux pour toi mon pote
      T’as bien de la veine . Mais s’il n’y avait que les Landes en France ça se saurait...

      Lis donc ce petit article de Reuters pour te donner un aperçu de la forfaiture et on en reparle...
      — -

      Le Congrès a entériné à Versailles la révision constitutionnelle préalable à la ratification du traité.

      La révision constitutionnelle préalable à la ratification du traité européen de Lisbonne a été entérinée lundi 4 février par le Congrès réuni à Versailles.
      L’adoption définitive du texte requerrait la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés, à savoir 445 voix sur 741.

      Or la révision a été approuvée par 560 voix contre 181. Sur les 907 parlementaires inscrits (un poste de sénateur vacant), 893 ont participé au vote.

      152 parlementaires se sont donc abstenus, dont une majorité de socialistes.

      Abstention des socialistes

      Les députés avaient adopté cette modification le 16 janvier dernier par 304 voix contre 77, l’UMP et le Nouveau centre ayant voté pour, et le PCF contre. Les socialistes s’étaient majoritairement abstenus. Mais une partie du groupe PS avait voté contre pour contester la décision du président Nicolas Sarkozy de passer par la voie parlementaire pour ratifier le nouveau traité.

      Le Sénat l’a lui adoptée le 30 janvier, et dans les mêmes termes que l’Assemblée nationale, avec 210 voix pour, 48 contre et 62 abstentions. Tout en reconnaissant que "les avancées du traité sont importantes", le groupe socialiste au Sénat n’avait pas voté la révision constitutionnelle. Les communistes avaient, eux, voté contre.

      La révision constitutionnelle est la première étape vers la ratification par la France du traité signé par les Vingt-sept à Lisbonne le 13 décembre dernier.

      La France prend la présidence de l’UE le 1er juillet

      Le traité de Lisbonne lui-même sera ratifié par l’Assemblée nationale et le Sénat dans les jours qui suivront, à savoir le 7 février, avant la suspension le 9 février des travaux du Parlement pour les élections municipales.

      Nicolas Sarkozy souhaite que la France, qui prendra le 1er juillet la présidence tournante de l’Union européenne, soit l’un des premiers Etats-membres à ratifier ce traité, qui doit sortir l’UE de l’impasse créée par les "non" français et néerlandais au traité constitutionnel.
      Elle devrait être le quatrième pays de l’UE à le ratifier, après la Hongrie, la Slovénie et Malte.

    • D’après les informations recueillies seuls 4 parlementaires Landais sur 5 auraient votés NON....il n’y a pas de quoi se flatter. C’est une OPA sur le peuple Français qui a voté à 55% contre la constitution européenne le 29 Mai 2005.
      Il faut absolument que le peuple sache quels sont les parlementaires qui ont voté pour, contre ou qui se sont abstenus ?
      Les élections municipales et cantonales vont avoir lieu, comment est-il possible de s’accomplir politiquement dans la vie municipale ou cantonale quand des têtes de listes votent pour l’Europe telle que définie par le traité ?
      Enfin, c’est la FIN de la démocratie de proximité, c’est la fin de la décision du citoyen des villes et des campagnes, c’est la fin des services publics y compris communaux ;
      J’EN AI ASSEZ DE ME FAIRE ROULER DANS LA FARINE. LE VOTE PS ? JE N’Y CROIS PLUS !

    • Cher JPD 40 - 83.***.67.**

      Vous avez découvert le pot aux "roses"...

      Bienvenu au club...

      IS

    • ¿ 27 ans après ?

      Eh ben t’en as mis du temps camarade, mais cela tenderait à prouver qu’il n’est jamais trop tard...

      Et pour ceux ou celles qui votent encore, une seule consigne : Aux municipales, pas un vote aux vendus de quelque bord qu’ils soient !

    • A JCG
      Erreur mon ami si les 3 députés (Emmanuelli - Vidalis - Dufau) et un sénateur (Carrére) ont voté contre le dernier LE SENATEUR LABEYRIE (dit César) Maire actuel de Mont de Marsan et en campagne pour sa réélection s’est Abstenu d’aprés les résultats que j’ai pu avoir .
      Dont acte

      Pinier 40

  • Le 29 mai 2005, 61.17 % des Marseillais avaient rejeté le traité. Hier, leurs parlementaires l’ont approuvé à 78%.
    Le 29 mai 2005, 61.80 % des habitants des Bouches-du-Rhone avaient rejeté le traité. Hier, 80% de leurs parlementaires l’ont approuvé.
    Seulement 4 parlementaires sur 23 ont sauvé l’honneur (Andrieux, Bret, Vauzelle et Vaxès) ! C’est ça la démocratie et le respect du suffrage universel…

    Pour plus de détails, voir http://boulesteix.blog.lemonde.fr/2008/02/05/vous-avez-dit-democratie/

  • Cet évènement mérite une réflexion attentive.

    L’environnement règlementaire, social, démocratique vient d’être dégradé.

    Les conditions d’adoucissement et de réforme d’une Union Européenne ultra-libérale sont devenues d’un coup bien plus difficiles.

    Les conventions collectives vont se faire exploser par la gourmandise des marchands de chair humaine qui vont faire des dumpings salariaux en utilisant des travailleurs d’autres états sans respects des conventions collectives nationales (comme un jugement européen récent l’a montré : Vous croyiez voter pour une Europe Sociale ? ), la banque centrale européenne va pouvoir continuer de maudire le SMIG des postiers allemands (qui limite la concurrence postale par le dumping salarial en Allemagne) avec arrogance, ou cracher de haine contre les infirmières finlandaises qui ont obtenu de substantielles hausses de salaire par une lutte courageuse (voilà à quoi s’occupe le porte-parole , Mr Trichet, de la BCE en période de graves secousses mondiales de l’économie, s’en prendre à un salaire minima de 9 euros !).

    Cette Union Européenne là c’est celle qui casse l’Europe sociale, 200 ans de bataille pour des progrès démocratiques.

    En gravant dans le marbre règlementaire son fonctionnement, l’UMP et le PS créent les conditions pour que les tensions pour remettre l’Europe sur les rails de la liberté et du social, soient beaucoup plus importante.

    Ils ont barré la route à la réforme en douceur de l’UE par leur déni démocratique, le viol de la souveraineté populaire, obligeant les peuples qui voudraient avancer en union avec d’autres peuples ou seuls à avancer en rupture dure et explosive avec l’UE de la nomenclatura bourgeoise.

    Bref, cette évolution, vers moins de démocratie et plus de destructions sociales, rend nécessaire des alliances entre travailleurs en Europe, entre partis et oppositions sociales en Europe, et conduit à fermer la porte du réformisme (la réforme est cadenassée dans le traité) et ouvre la porte à la rupture dure comme seul mode de réorientation profond de l’Europe.

    On en connait les responsables, le pouvoir serakozyste et ses alliés de la malfaçon sur cette question essentielle, du MODEM au PS, en passant par certains verts.

    Ceux qui, à gauche, ont laissé passé cette régression, n’ont plus de "carrière" politique possible parmi nous. Leur positionnement les met en face.

    Ceux-là se verront sans cesse rappeler, partout où ils iront , leurs choix, publiquement et pas seulement dans de petits cercles. Ils auront à répondre, devant la population de leur irrespect de la démocratie.

    Pas une voix dans toutes élections contre ceux de droite ou de gauche qui se sont couchés et ont laissé passé ce qui dégrade la démocratie, les services publics, qui dégradent les conditions sociales.

    Les municipales doivent voir une première "vérité des prix", la question européenne est en fait très importante tant les politiques municipales sont dans une situation au concret dégradée par le libéralisme qui casse les services publics au concret. Demain se sera l’avancée encore plus loin de la privatisation de tout ce qui reste : de l’école publique à la santé, de l’eau aux transports, etc.

    Les municipales sont bien un des enjeux précis et concrets de la question européenne. Et ceux qui ont conduit à dégradation de l’Europe sociale en laissant passé cela, leurs souteneurs, doivent être signalés aux populations.

    Pas une voix pour ceux qui ont bâillonné leur population !

    • Nous à gauche, on n’a pas vu plus loin que le bout de notre nez, laissant le champ libre au monstre UMP d’enfler, dévastant tout notre social sur son passage, et pendant ce temps, que faisions-nous ? LA DESUNION, plus préoccupés de surveiller de près nos pré-carrés, que des conséquences de nos comportements. C’est sûr aujourd’hui, même certains hommes politiques d’un autre bord que nous, honnêtes à cet endroit là avec le peuple, n’hésitent pas à le dire, à le clamer très fort, que la France comme le reste de l’Europe, vont connaître des heures sombres sur le plan social à cause de ce traité de merde !

      Moralité de l’histoire : la désunion n’est pas bonne conseillère. Au fond, Besancenot est celui qui ait le mieux compris qu’il faut se rassembler sous une même bannière pour contrer les coups insupportables que les 80 % de la population vont avoir à subir. Il y a de la catastrophe humanitaire, de la régression sociale impitoyable dans l’air. Il faudra être prêts tous ensemble pour contrer massivement ces imbéciles de la politique, et notamment Sarkozy qui se prend pour le clône de Bush, celui-là même dont sa politique nationale et internationale est un vrai fiasco planétaire ! Surtout, surtout à ne pas singer, sous peine d’être irrémédiablement englouti dans l’anéantissement total, dont personne ne se relèvera de si tôt !

      Nos vies sont très courtes, ne les gâchons pas connement ! Réagissons vite !

  • Discours du vrai, discours de l’audace, discours tenace et généreux de ceux qui ne renoncent pas, de celle qui porte-voix des sans voix, fait aujourd’hui démonstration de résistance.

    Aujourd’hui à mon boulot les tracts sont ouverts lus, et les collègues profs s’exaspèrent de tant de duplicité de leurs élus qui votent ce qu’eux, ils ont refusé par expression directe.

    Le mensonge d’un traité différent de la constitution proposée fait long feu, en Espagne on prétexte que c’est bien le même texte pour leur arguer qu’ayant voté oui, ils n’ont pas besoin de revoter...

    Salut fraternel à toi Louve.

    Le Rouge-gorge

  • Chers amis et camarades, vous ne pouvez pas savoir mon désappointement d’etrre arrivé un peu après seize heures, du fait d’un certain nombre de béni- oui-ouistes, qui se sont donnés le mot pour me coincer sur l’autoroute. Mais j’ai quand meme remarqué un certain nombre de choses : d’abord, le fait que, arrivant derrière les policiers citoyens, j’ai apprécié la diction impeccable d’Elodie, la sono d’excellente facture, bref, je n’ai pas perdu une miette de son discours, alors que n’arrivais pas à saisir un traitre mot de ce que disaient les fonctionnaires de police, sans compter leurs radios de bord, règlées à la " va comme je te poussee ". De plus, un nombre non négligeable de citoyens policiers s’étaient arrangés pour afficher un discret soutien au thème de la manifestation. En effet, certains d’entre eux ( voir photos ) portaient au dos en grosses lettres " 3B ". Il s’agissait évidemment de " Besancenot-Bové-Brunz ". D’autres, tout en exécutant formellement les ordres d’empecher l’accès au Chateau, ( les deux gendarmes de Toulouse ), m’ont laissé faire le trajet inverse ( du Chateau à la manif ). Leur façon à eux de soutenir sans en avoir l’air. Pour connaitre les nombres respectifs de citoyens activement manifestants et de citoyens-policiers passivement manifestants, il suffit d’un peu d’expérience pour voir que nous étions quelques dizaines de milliers. Je trouve d’ailleurs que le pouvoir traite de plus en plus mal ses fonctionnaires. Car, je vous le dis mes biens chers frères, entasser des Camarades Républicains Sincères derrière des barrières comme autant de harengs en caque, les obliger à porter tous le meme casque ( dont il est bien connu qu’il empeche le cerveau de pousser ), plus tout une série d’équipements de jardinier, complètement inutiles dans ce genre de situation, alors que les manifestants de métier s’habillent comme ils veulent, disposent chacun de plusieurs mètres carrés, chantent, dansent, sifflent des godets, etc etc..... eh bien, je vous le dis mes biens chers frères, un tel régime est condamné à finir dans les poubelles de l’histoire. Vieux stal borné.

    • Bravo VSB c’es t toi le meilleur
      tu m’as fait vraiment hurler de rire !!!!
       :-))
      LL

    • belle description de nos Camarades Républicains Sincères de leurs us et coutumes, cette peuplade brimée a vraiment besoin de notre soutien, 3B, le deuxième B présidentiable c’étai Buffet ;)

      Besancenot, Buffet, Bové : eux, nos Camarades Républicains Sincères, n’ont pas oublié !

      Salut fraternel VSB.

      Le Renard Rouge

    • Mais on sait RR !!! C’était une vanne
      Et puis tu sais le B du PCf (à la différence des 2 autres) i l n’est même pas venu, même pas 5 minutes avec la "racaille" le 4... alors on l’a remplacé par Brunz :-))

      la bise fraternelle
      LL

    • Meme chose, Renard Rouge. Tout bien réfléchi, j’aurais du écrire : Camarades Révolutionnaires Sincères, on sous-estime complètement leur potentiel progressiste et humain. Si si, je vous assure ( ho ho ho ). Elle doit etre vraiment petitoune, Elodie, j’ai dragué toute la manif ainsi que les troquets environnants, que dalle. Mais je pense que la saloperie de hier, c’est : poussons, poussons l’escarpolette. Plus ça montera haut, dans le sens du capitalisme, et plus ça déménagera quand ça repartira dans l’autre sens celui du communisme. J’ai quelques idées d’action à terme en ce moment, et ça se résume en un seul mot : éducation du prolétariat, en commençant par ceux qui sont tout en bas de l’échelle sociale capitaliste, mais qui ont la volonté d’avancer. Je gamberge la chose, et Bellaciao pourrait bien fournir l’assistance technique : je pense à des " cours ", ( le mot m’écorche les oreilles, mais je n’en ai pas trouvé d’autres ) par vidéo, de sciences et techniques, ( Newton et Freud ), sciences humaines ( Freud, pour Damien qui n’y connait rien, ha ha ha ) et Marx, dont j’ai entendu parler, mais que je n’arrive pas à situer exactement. S’il y en a que ce genre de manip branche, je pense qu’on pourrait s’y mettre à plusieurs, le principe de fonctionnement étant l’échange : chacun à son tour est " élève " ou " professeur ". En attendant d’éventuelles réponses, salut fraternel à tous. Vieux stal borné.

    • AU TOP VSB - vive les "cours" !
      Ouai bon j’suis pas hyper grande ,d’ac
      1.60 mètre de la tête aux pieds et donc on va dire que au garrot ça fait...euh..chais pas...
      En même temps j’avais une doudoune ROUGE c’est dur de faire invisible mais bon....
      Vu que je suis myope à mort ... BRef, dommage dommage que je t’aie pas vu ça m’aurait fait tellement plaisir de te faire un "gros poutou" !!!!
      la bise

    • Pour ma part j’ai déjà vu ta doudoune rouge...

      et puis pour la myopie, ça donne ce regard qui détaille tellement qu’on croirait de la drague, c’est charmant.

      quant aux cours, bien sur ouvrons les largement... une université du lien, une école des luttes, à propos le nom féminin Lycée signifie colline aux loups...

      Salut fraternel.

      LRR

    • J’savions point, M’dame, que t’avais une doudoune rouge. Je viens de voir une " idée " bizarre dans un autre post : dérouiller les flics. Non pas que ce soit impossible, ça serait meme relativement facile. Je dis relativement, parce que c’est une question de jugeote. Mais, admettons, que se passe-t’il si, mettons à Versailles, on leur fait panpan cucul ? Pour arriver à la bonne solution, on pose le problème autrement : qu’est-ce qui fait avancer le schmillblic, trois mille manifestants qui dérouillent mille cinq cents flics, ou trente millions de salariés qui se prononcent pour des transformations économiques réelles ? Le 4 février n’était que la suite logique d’avril-mai 2007. Pour ce qui est de mettre des " cours " sur pied, le but est de " sortir " de la fausse conscience que le capital a fabriquée auux salariés. Une prévision facile à faire : un mode de production " communiste " sera saboté puis liquidé par ses bénéficiaires, si ceux-ci se déterminent sur les réflexes de Pavlov, conditionnés par le capital, à savoir interet personnel égoiste principalement. Voir par exemple la disparition de l’URSS et la privatisation des télécoms : contexte différent, mais dans les deux cas, pas " d’idéal " fraternel et solidaire, mais tentative de nager suivie de noyade dans " les eaux glacées ( et troubles ) du calcul égoiste ". Je dois etre à Paris deuxième quinzaine de février, on peut essayer de démarrer par une " assemblée constituante " : on se comprend plus facilement en parlant qu’en écrivant. De plus, il y a pas mal de prolos que ce genre d’échange pourrait aider à progresser professionnellement. J’ai vu les ravages que pouvait causer la désertion des cadres techniques dans des pays ou le socialisme essayait de mettre sur pied un appareil industriel. Mais on en reparlera certainement. Gros poutous et à plus. Vieux stal borné.

    • Sciences et techniques je voulais dire Newton et Einstein, entre autres. Vieux stal borné.

    • Que découvre-je ?
      On fait de moi un 3e "B" en puissance ?

      Faudra qu’on en reparle lorsque Born to be stal remontera sur Paname...
       :)

      Brunz

      (sehr grossssssss kopf !)

    • Alors là, mon petit père, si tu escomptes demander de la thune pour " utilisation sans autorisation de la première lettre de ton patronyme ", tu te fourres le doigt dans l’oeil jusqu’au trou de balle, comme dirait l’inspecteur principal Bérurier ( Alexandre-Benoit ). Mais comme tu as l’air d’etre une bonne nature, t’auras droit à un coup à boire de consolation. Vieux stal borné.