Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Archives Bellaciao FR - 2002 -2021 Archives : IT | EN | ES

"ELECTIONS EUROPENNES : CONFIRMATION DU "NON" DE 2005 ET DEFAITE DE L’UMP"

lundi 8 juin 2009

de La Louve

Voilà.

Je suis contente.

Contrairement aux tristes sires "de gôche" qui pleurent sur le cadavre de la social-démocratie, ou qui sont affolés par le taux d’abstention, contrairement aussi, aux réformistes qui se réjouissent comme d’une grande victoire d’avoir obtenu 2 ou 3 sièges à un Parlement sans AUCUN pouvoir POLITIQUE, et contrairement enfin, à ceux qui paniquent (ou se pâment d’extase) devant le score d’une liste soi-disant "écolo" emmenée par une bande de comiques-troupiers qui n’ont pas compris, manifestement que, comme dit justement Gérard Filoche, "pour sauver la banquise, il faut d’abord être contre les banquiers", et qui ont été bien aidés (c’est un euphémisme) par la diffusion du film "Home" l’avant -veille du scrutin, aujourd’hui, je suis CONTENTE.

Et oui.

Que voulez-vous.

Je suis une optimiste de nature.

A peine cette satisfaction est-elle tempérée par les scores "honorables", mais en baisse, de l’extrême droite ( FN et Libertas).

D’abord, on le savait, si on était sérieux 5 minutes, pour la vraie gauche anticapitaliste (socialiste, communiste, révolutionnaire), il n’y avait pas (il n y’ a jamais eu !) grand-chose à attendre d’un tel scrutin, fort heureusement ( nous n’avons pas toutes et tous perdu la tête au point de devenir "européens convaincus" et de s’entre-déchirer sur des sujets aussi mineurs que l’enjeu d’une poignée d’élus à un parlement croupion).

Cela ne signifie pas qu’il n’y ait rien à dire sur le Front de Gauche, ou le NPA. Mais chaque chose en son temps.

"Europe écologie" - les 16 % d’électeurs (sur 40 % des inscrits donc) qui ont donné leur voix à cette liste emmenée par ce qui sera toujours, de mon point de vue , un charlatan politique, l’ont fait principalement parce qu’ils identifient l’écologie comme le seul enjeu véritable dont le Parlement puisse s’occuper ( ce qui n’est pas faux), parce que Cohn Bendit passe, à tort ou à raison pour un "vrai européen", un type qui connaît bien l’Union Européenne.

Et puis il faut dire aussi que c’est un vote "bonne conscience", largement favorisé par le tapage médiatique fait depuis des semaines autour du film Pinault-Arthus-Bertrand, et par la promotion en général, de l’écologie à la sauce libérale, (à moins qu’il s’agisse de libéralisme écologiste).

C’est vachement moins fatigant de mettre un bulletin soi disant écolo dans l’urne une fois tous les 5 ans, que de se battre sérieusement contre, d’abord, le capitalisme, qui bousille notre planète (et oui, on reparlera aussi de cette "écologie" qui désigne "les gens", le "citoyen" comme cause première déterminante de ce qui arrive à notre planète...)

Il faut s’appeler Cohn Bendit pour soutenir avec aplomb et sans rigoler, que l’écologie peut se moquer des clivages marxistes, et peut se passer du combat anti-capitaliste.

Bien sûr, on ne verra jamais Bové ni Joly à la porte d’une usine, Cohn Bendit ne mettra plus les pieds en France avant la prochaine élection où leur attelage pourra grappiller quelques bonnes places, ils ne construiront aucun relais associatif ni politique local, pour leur projet, (normal, ils n’en ont pas d’autres que d’aller siéger au Parlement européen, et c’est très bien comme ça) - et bon, il y a fort à parier, comme toutes les "forces vertes" capitalo-compatibles, celle-ci fera "pschitt" comme dirait Chirac ...

Pour les autres échéances, l’électorat de ce groupe ira ensuite probablement se fondre en partie dans la droite, dans la gauche, et dans l’abstention...

Le PS - ah le PS....!

Bon, il finit de mourir, "achevons-le, il souffre".

Il s’est enterré en 2002 quand Jospin a lâché le morceau - " mon programme n’est pas socialiste" - , puis, le jour où l’appareil a décidé de renier le choix qui avait été fait par les militant-e-s pour la candidature à la présidentielle, quand l’état-major du PS a décidé de bafouer ouvertement le choix des adhérents en "coulant" littéralement la campagne de Royal (entendons-nous bien, ceci n’est pas un plaidoyer ni pour Royal ni pour un "parti démocrate", mais simplement un constat, une analyse, qui, je pense, se vérifiera : pour diverses raisons, à ce jour, la seule capable de "sauver le PS" en le tuant et donc, en le transformant profondément dans le sens du parti démocrate qu’il est déjà, c’est Royal et personne d’autre).

"Les gens" , comme ils disent au PS, sont peut être cons mais pas à ce point. Le message du PS aux adhérents et électeurs est très clair depuis presque 10 ans : c’est l’autisme politique complet. Royal a perdu et Sarkozy a gagné grâce au PS avant tout.

Bis repetita avec le Traité de Lisbonne adopté, personne ne l’oubliera, grâce à l’abstention PS.

On recommence avec la désignation foireuse de la première secrétaire ( ce pauvre Hamon est un symbole à lui tout seul des maladies séniles dont souffre le PS, et il a d’une certaine manière, mérité sa défaite, car politiquement, il a un comportement de baudet, ce dont il a témoigné il y a quelques mois en choisissant Aubry contre Royal).

Résultat : fort logiquement, aux Européennes, le PS est en 2ème position à égalité avec Europe Ecolo-bobo à 16 %, loin d’errière l’UMP. Ne rêvez pas, le PS ne s’en relèvera jamais. C’est la loi de l’histoire politique.

Et puis voilà, alors que Le Figaro, et toute la clique de journalistes soit carrément payés par la droite, soit aux ordres de celle-ci (y compris par auto-censure), alors que tous ces plumitifs et parlivores chantent à tue-tête la "victoire" de l’UMP, je regarde attentivement les résultats et je ne m’empêche pas d’afficher un grand sourire.

D’abord, c’est bien la confirmation appuyée du vote de 2005 contre le TCE.

Donc, où est la surprise ? Non, "les gens", décidément, ne sont pas si cons...et en tout cas ils gagnent en mémoire manifestement.

Ensuite, la droite est à nouveau divisée, alors qu’elle avait des programmes à peu près identiques.

Et ça c’est bien.

Et puis enfin, et surtout, 28.5 % de 40 % de votants, à un scrutin traditionnellement chouchouté par la droite, c’est une "grande victoire" pour l’UMP et Sarkozy ça ?

Sarkozy , le type qui a présidé l’Union Européenne pendant 6 mois ?

Elle est bien bonne celle- là !

Rafraichissons-nous la mémoire - en 2007, au premier tour, il y avait eu 83.77% de votants, et Sarkozy avait réalisé 31.18 % des suffrages.

Moi, personnellement, passer en 2 ans, de 31.18 % de 83.77 % de votants, à 28.5 % de 40 % de votants, j’appelle ça une grosse fessée (et ce n’est pas le nombre de députés envoyés au Parlement grâce à un tripatouillage des circonscriptions monstrueux qu’il faut prendre en compte).

Alors mes amis et camarades, oui, ça se fête !

L’étoile de notre Ceaucescu "à nous" a manifestement commencé de pâlir, et nous allons être débarrassés politiquement ( je l’espère), au moins momentanément, de quelques personnes nuisibles au pays...

En effet, nous avons bien un "boulevard" qui s’ouvre pour un mouvement anticapitaliste et révolutionnaire si on arrête de faire les cons, et qu’on s’attelle toutes et tous à la construction nécessaire d’un projet politique (je ne parle pas du catalogue de mesures qu’on a pris l’habitude de dénommer programme et qui "jaillit" en période de campagne électoral), dans le respect de nos diversités, maintenant.

Allons-y !

Messages

  •  RESULTATS*

     Nombre% Inscrits% Votants
    Inscrits44 282 679  
    Abstentions26 282 225 59,35 
    Votants18 000 454 40,65 
    Blancs ou nuls781 480 1,76  4,34
    Exprimés17 218 974 38,88  95,66

  • Ben bien sûr...si tu "oublies" juste les 60 % d’abstentionnistes, forcément ça va pas aller - à moins que, comme nos "camarades" bourgeois tu en fasses "60 % d’abrutis" qui n’ont rien compris à l’Europe ou "ne s’y intéressent pas"...

    Et si par hasard imaginons , soyons fous quoi, si par hasard dans ces 60 % il y en avait une grande majorité qui s’était tout simplement manifestée ENCORE UNE FOIS CONTRE l’UE des riches et des capitalistes ?

  • Tout à fait d’accord avec vous, La Louve.

    Maintenant l’UMP triomphe, laissons la triompher. Sarko a déjà annoncé de "nouvelles initiatives" dans les prochains jours. Gageons qu’il va continuer les "réformes", il va supprimer la sécu pour le moins, ou les congés payés.

    Tant mieux :
    Plus il sera sûr de lui en gobant sa propre propagande, plus vite il fera la connerie, la réforme de trop, qui réveillera les français pour qu’enfin la rue balaye ce type et sa clique dans les poubelles de l’histoire.

    • Je crois que la donnée essentielle de ce scrutin inutile est le recul important du PS,comme il fut un temps du PCF.Chacun son tour sur le plan historique .D’autres socialistes vont faire comme Mélenchon dans les mois qui viennent pour sauver leurs sièges d’élus aux régionales car la dynamique de l’échec amplifié par la crise du capitalisme va obligé l’électorat de gauche de regarder ailleurs pour défendre ses intérêts ...

      Le Front révolutionnaire populaire peut offrir une alternative très crédible en ces temps dramatiques pour les travailleurs.Les militants du PCF doivent imposer leurs choix politiques de renversement du système capitaliste et promouvoir la socièté communiste autogestionnaire avec la destruction de l’Etat coercitif .Répèter les mêmes erreurs stratégiques démobilisent les militants .La direction du PCF est à la croisée du chemin en décidant de rompre avec le PS bourgeois incapable de renouer avec le marxisme révolutionnaire .Tendons la main fraternelle aux camarades du NPA-LO-POI et autres écologistes révolutionnaires en désaccord avec la ligne des verts cohn-benditisme et bovéisme ...Cette stratégie d’union révolutionnaire a une autre gueule que le Front de gauche imposé par Mélenchon .

      Le peuple boude les urnes,la moyenne et grande bourgeoise votent pour son système en classe disciplinée conscientes des enjeux en ces temps de turbulences graves de son système. Nous ne pouvons attendre une autre élection pour abattre ce système à bout de souffle.Dés aujourd’hui proposons au peuple de prendre le pouvoir sans apparatchiks institutionnels bien payés.L’autogestion partout et tout de suite ..D’abord inventons notre propre système de communication pour rendre la télé-carpette inaudible ...Les journaleux qui occupent les ondes en racontant la voix de son maître sont à mettre au chômage de l’écoute ou de la vision du peuple ..Déjà Internet démontre cette possibilité ...

      Je propose à Bellaciao d’organiser une rencontre entre les internautes révolutionnaires de son site pour débattre de cette question.Nous pouvons être un contre-pouvoir efficace pour faire bouger les directions des partis qui se réclament du marxisme .Trop de camarades s’usent à distribuer des tracts,à coller des affiches inutilement au profit d’élus qui les méprisent le plus souvent .

      Les termes actuels de la militance autour d’un leader,d’un chef de file ou d’une tête de liste commence à agacer vraiment la "valetaille" de base .

      Soyons offensifs nous sommes le pouvoir..Sarko et autres comparses ne sont forts que de notre inutilité. L’abstention massive démontre qu’il ya de nouvelles voies de militance politique à défricher ...Les sentiers battus et rebattus de l’exercice militante n’ont plus aucun intérêt à l’heure de la conquête spatiale ...et des satellites de télécommunication .Sarko l’a compris,aucune affiche et tracts de l’UMP n’ont sali les murs et les boîtes aux lettres de ma bonne ville d’Aubagne.les militants de l’UMP n’ont tenu que les bureaux de vote,et encore surtout dans les bureaux qui leur sont favorables ...Les militants communistes ont fait le boulot de tenir les bureaux et le dépouillement pour eux sans aucune contre-partie électorale pour le front de Gauche qui s’est trainé loin derrière l’UMP avec ses 28 % ....Il faut vraiment revoir toute cette institutionnalisation bourgeoise du vote citoyen .

      Mais changer les habitudes ce sera vraiment la preuve que nous sommes prêts à assumer notre rôle de révolutionnaire communiste .

      Bernard SARTON,section d’Aubagne

    • Parfaitement d’accord avec toi camarade, je pense, ( même si on doit supporter les conséquences de ces conneries )qu’il faille le laisser faire ces put..ns de réformes il finira bien par en faire une de trop qui réveillera ce peuple endormi, pour qu’enfin on se débarrasse de ce facho napolénien et de sa politique anti sociale et anti démocratique.

    • C’est peut être en train d’arriver... Ils nous resservent la retraite - on l’attendait mais ont ils assez tétanisé le mouvement social ?

      On va rigoler...

  • 28% de 40% de votants cela ne fait que 11.2%des inscrits.Pour la victoire ,le nabot repassera !C’est le parti de l’abstention qui marque un point par rapport a l’europe capitaliste.Ils ont oublié le NON a 53%et le déni de démocratie de celui qui tente de réduire le peuple en esclavage.Alors ,les politiciens de tous bords,réfléchissez au 60% ,qu’allez vous faire pour contrer la révolte qui gronde.momo11

  • Bonne analyse

    A chaque élection européenne, celle ci perd de sa crédibilité ; l’abstention pour 2009 est de 60%. Ce qui veut dire, en clair, que de moins en moins d’électeurs veut cette Europe. Le référendum de 2005 en a été la première preuve. Ajoutons la forfaiture du traité de Lisbonne par le parlement, à l’initiative du président de la république, en février 2008 ; et nous avons un taux record d’abstentions.

    A cette élection, tout le monde est perdant, sauf les nouveaux partis à gauche s’ils veulent bien s’entendre. L’UMP avec 28% des voix pour 40% de participation se retrouve avec 11% des électeurs soit une perte de 30% de ses voix par rapport à la présidentielle et 16%, avec le même calcul, par rapport au premier tour des législatives de 2007. Le PS est aussi mal loti. Quant à Europe écologie avec 6% des inscrits, n’ayant pas la maîtrise financière que peut-il faire ? Donc, pas de quoi pavoiser.

    Le plus grave, c’est qu’avec cette très faible confiance l’Ump est légitimée pour gouverner et appliquer des décisions européennes restées dans les tiroirs, qui n’ont pas voulu être débattu, et pour cause, pendant la campagne

  • bien sur qu’ils ont gagné, pendant 5 ans ils vont toucher 7000 et quelques euros par mois, se pavaner dans les médias et quelques obscures commissions, dati se payer 3 ou 4 bagouses en or ou diamant, barnier va contempler la merde qu’il a foutu chez ces pauvres cons fnseisé de paysans, bref tout ce joli monde va se la couler douce pendant ces quelques années de crise.

    • Tu penses que pour ça on peut dire qu’ils ont gagné ? Putain mais t’es naïf mon pote ! Ici la thune ils l’ont direct à la source. Eux et nous on vit pas dans la même dimension. Et bien plus qu’avec un poste de député européen quand ils ont un ministère. Barnier c’est différent il vise en plus la Commission.

      Là bas ils vont devoir faire un peu la danse du ventre et ils taperont aussi dans la caisse des "autres" européens... c’est nettement moins facile quand même que de mettre la main direct dans la caisse.

  • Départementalisation de Mayotte, les mauvais calculs électoraux du PS
    Au lendemain du vote des « électeurs de Mayotte » pour la départementalisation de Mayotte, Martine Aubry secrétaire du parti socialiste avait déclaré : « Le vote massif en faveur de la départementalisation de Mayotte est une "étape décisive dans la longue marche vers l’égalité des droits" ». Le député PS de Guadeloupe Victorin Lurel avait salué "le vote franc, massif et historique des Mahorais qui ont choisi de faire de Mayotte le 101ème département français". Le parti socialiste prend ainsi une autre position que celle des anciens dignitaires du parti. Lors de son voyage aux Comores en 1990, le Président François Mitterrand avait déclaré « la loi séparant Mayotte des Comores est une loi injuste ». Lundi 28 janvier 2000, à Washington Michel Rocard avait déclaré : « au regard du droit international, l’administration de Mayotte par la France est illégale ». Malgré le soutien du PS pour une départementalisation illégale de Mayotte (voir les nombreuses résolutions de l’ONU condamnant la France), le ps n’a recueilli que 3468 voix à Mayotte. Malgré son opposition pour la départementalisation de Mayotte, le communiste réunionnais Elie Hoarau obtient 20% des suffrages (4.590 voix).

    Jean H

    Source : http://wongo.skyrock.com/

  • Les résultats (provisoires) sont d’autant plus réjouissants qu’ils ont baissé : l’UMP a récolté 27,8% de 40,48%, soit 11,25 % des électeurs inscrits !

  • Suite à des actes de malveillance, les contributions "sous proxy" (anonymisers, TOR...) ne seront désormais plus validées, et ce quel que soit le contenu du message.

    les petit provocateur que ont utilise des proxy en Chine ou dans les USA on du voir que leur commentaires sur cet article sont disparuchhhhhhh.... ;-)

  • Le vrai résultat, le voilà (en % des électeurs inscrits et non en fonction des seuls "suffrages exprimés") :

    Abstention : 60 %

    UMP : 11,1 %
    Parti socialiste : 6,7 %
    Verts : 6,4 %
    MoDem : 3,4 %
    Front National : 2,6 %
    Front de gauche : 2,5 %
    NPA : 1,9 %

    pas de quoi se la ramener chez l’UMP, comme chez les autres....

  • "(...) Si on compare les chiffres de cette élection avec ceux du référendum un constat saute aux yeux : les partis du OUI (UMP, PS, Verts, MODEM), avec un peu moins de 12 millions de voix, retrouvent peu ou prou leur score de 2005.

    A l’inverse les partis du NON, avec moins de 4 millions de voix retrouvent à peine un quart de leurs voix de 2005 (15 millions de votants) !

    L’abstention est là !(...)"

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article87166

    • Nous sommes un troupeau confronté à l’obligation de dépasser son statut de troupeau :

      l’intelligence du genre humain est convoquée par la nature comme par l’histoire au rendez-vous de sa propre imperfection :

      "Dame Nature" ne nous commande rien d’autre que de mettre en service tout le potentiel d’intelligence disponible, car elle est à la fois la violence destructrice aveugle et la matrice de nos devenirs (le Capital suit une logique "naturelle" et l’autodestruction commence avec la destruction environnementale)

      Pris, donc, dans la tempête soi-diant "naturelle" dont nous sommes potentiellement capables de connaissance il nous faut assumer un "commandement humain" implicitement "attendu" par la nature elle-même, pour faire "émerger" un devenir humain "désirable" et non pas seulement flotter un radeau de survie, un devenir qui sauve aussi la "nature" en question.

      Chaque mouvement, écologiste, socialiste, communiste, (altermondialiste etc), peut et doit à la fois assumer le sens propre qu’il porte, donc hisser haut son propre drapeau, et "penser aujourd’hui" le sens de ses mots d’ordre pour former avec ceux des autres une "phrase d’appel" qui ait du sens pour mobiliser l’ensemble dans un "front du progrés", dont la ligne frontale soit claire face aux régressions programmées "naturellement" par le système capitaliste.

      Ce sont les plus frappés par la crise qui se sont abstenus, comme le faisait remarquer sur une radio publique hier Chérèque, et cette observation venant d’un partenaire longtemps attendu du "front syndical enfin uni" m’a fait penser que le devoir des partis et mouvements prétendant "porter de l’espoir" est bien de travailler à former un "front politique uni" s’inspirant des actes unitaires accomplis par les "dirigeants" syndicaux face aux exigences du mouvement social, et contre "la désespérance sociale".

      Etre "identitaire" est un droit et un devoir pour devenir "unitaire" , comme on doit veiller au sens de chaque mot d’une phrase avant d’admettre que le sens de la phrase qui en résulte puisse changer lui-même le sens de chaque mot :

      Dans cette "union politique", ce qui doit résulter sera plus "significatif" que chacune des composantes, et c’est ce changement là qui permettra de "dépasser" l’impuissance actuelle des citoyens face aux "fatalités".

      Bien sûr j’attends fermement qu’on m’accuse de "phraséologie"...

      A+

  • Nuances de listesVoix% ExprimésSièges
    Listes d’extrême-gauche (LEXG) 1 050 170 6,10
    Listes du PCF et du Parti de gauche (LCOP) 1 041 755 6,054
    Listes du Parti socialiste (LSOC) 2 837 674 16,4814
    Listes divers gauche (LDVG) 81 045 0,471
    Listes des Verts (LVEC) 2 802 950 16,2814
    Listes régionaliste (LREG) 42 969 0,25
    Autres liste (LAUT) 768 375 4,46
    Listes centre-MoDem (LCMD) 1 455 225 8,456
    Listes de la majorité (LMAJ) 4 798 921 27,8729
    Listes divers droite (LDVD) 1 160 933 6,741
    Listes du Front national (LFN) 1 091 681 6,343
    Listes d’extrême-droite (LEXD) 87 276 0,51