Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

PETITION CITOYENNE : JOUER AVEC NOS VIES, CA SUFFIT ! PAS TOUCHE A NOS RETRAITES

mercredi 9 avril 2008

Pétition close

PETITION CITOYENNE POUR RECLAMER UNE GESTION SCRUPULEUSE ET CONFORME DU FONDS DE RESERVE POUR LES RETRAITES

SIGNER LA PETITION ICI

Le Canard Enchaîné du 9 avril 2008 a révélé en page 3 que le Fonds de Réserve des Retraites (FRR) créé en 1999 par le Gouvernement Jospin, et géré par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), venait de perdre 3.1 milliards d’euros suite à un placement boursier fort contestable et risqué.

Une note, dont un extrait est publié dans l’hebdomadaire, en date du 27 mars 2008, est pessimiste pour l’avenir et explique que "les risques portés par le FRR sont encore très concentrés sur les marchés actions, le rendant très vulnérable à un retournement" . En d’autres termes, les placements réalisés avec l’argent de ce Fonds ne sont pas sécurisés, et les pertes pourraient s’alourdir si la Bourse continuait à chuter et la crise à s’amplifier.

Contrairement à certaines interprétations journalistiques ou rumeurs,cette information n’a pas été réellement démentie par le FRR, qui s’est contenté de préciser que globalement, la performance annuelle du placement est bonne (6.3 % par an depuis 2003 selon le communiqué du FRR), et que le FRR n’a pas investi dans des "produits de titrisation" (c’est à dire, n’a pas investis sur des produits financiers directement liés aux subprimes).

- Nous, salariés, chômeurs, retraités, nous rappelons au gestionnaire de ce fonds, ainsi qu’à l’Etat français que son devoir est avant tout d’assurer la pérennité et la viabilité de cette institution, de protéger ses contribuables, les salariés qui travaillent et cotisent en France, et non d’enrichir les banques ou les actionnaires privilégiés, ni les caïds des marchés boursiers.

Personne ne comprend que l’on puisse jouer ainsi avec les économies durement réalisées, dans un but de solidarité, sur des vies et des vies de travail, parfois pénibles et mal rémunérées, alors même que les salaires n’augmentent pas et que les régimes de retraites viennent d’être profondément modifiés, en défaveur des salariés !

Alors même que certains (200 personnes ? 500 personnes ? 1000 maximum ?) ont bénéficié récemment de 15 milliards de cadeaux fiscaux !

- Pour celles et ceux d’entre nous qui sont syndiqués, nous exigeons également que les organisation syndicales de salariés représentés au FRR remplissent strictement leur mission de protection de nos intérêts, passés, présents et à venir, et ne s’improvisent pas "analystes financiers" ni "traders à la petite semaine".

- Nous exigeons donc que la CDC et l’Etat trouvent immédiatement une solution à leurs frais (et pas à ceux du contribuable) pour dégager la somme actuellement présente au FRR et la placer dans des structures et des institutions sécurisées, sans penser à la rentabilité financière de cette somme d’argent, sans penser à l’utiliser comme une "simple ressource financière".

- Nous exigeons aussi par la même occasion, que l’Etat tienne sa promesse d’abonder ce Fonds avec les recettes provenant des privatisations. Le Fonds devrait peser presque 300 milliards d’euros si le plan prévu avait été respecté annuellement depuis sa création, or, il ne comptabilise aujourd’hui que 30 milliards d’euros !

- Enfin, nous interdisons formellement à l’Etat de toucher à ce Fonds de Réserve des Retraites avant 2020 et lui rappelons qu’il ne saurait servir à autre chose qu’à financer nos pensions.

Cet argent est NOTRE argent.

Nous l’avons cotisé, il a été prélevé sur notre travail et il doit servir à nos retraites !

ARRETEZ DE JOUER AVEC NOS VIES !
PAS TOUCHE A NOS RETRAITES !

Nb : Cette pétition sera adressée aux personnes concernées et notamment au Gouvernement, à la CDC et aux syndicats.

Premiers signataires :

- Saddok Abed, PCF 69

- Giovani BRISSET, consultant en informatique

- Camille Barré, bibliothécaire, militante LGBT, (PCF 92)

- Elodie Tuaillon, juriste, (PCF 75 , CGT)

- Jean Jourdan, retraité PTT, (PCF 25 , CGT)

- Xavier Marchand, CUAL de Mèze

- Pascal Gabay, chanteur des Szgaboonistes

- Michel Peyret, retraité , ancien député de Gironde (PCF)

- Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao.org

- Nicolas Maury, enseignant, (PCF 13)

- CHERRUAULT Yann, rédacteur en chef DIGITAL HIP-HOP

- Jacques Monge, documentariste

- Patrice Bardet, militant CGT

- Bruno Pochesci, (Sirieix) musicien

- Laurent Garlin

- François Pellarin, retraité

- Charles Van der Elst, producteur, ingénieur du son

- Monique Pellarin

- Fabrice Selingant, enseignant, syndicaliste, élu local


Reliés par les site internet suivant :

- cualdemeze

- Le blog de René Blanchemanche

- SLOVAR les nouvelles - expressions libres

- Paperblog

- Nicolas Maury

- RADICAL D’AVIOLO’S

- le grand soir

- Le blog de carcassonne

- sarkostique

- cozop

- antiliberal

- le merle moqueur

- lebonheurestilinterdit

- domik27

- La Louve

- e-torpedo

- turandot

- lamauragne

- Mekbrun

- collectifnord91

Messages

  • il parait impératif de porter à la connaissance des contribuables :

    la nature de l’abondement des fonds de stabilisation retraites et ce depuis leur création.en principe doivent correspondre aux produits des privatisations
    confortés d’interets.,et ce hors retraits éventuels aux fins d’équilibre budgétaire ou autre et non signalé

    l’exercice de la gestion apparemment n’est guère transparent !y a t’il des représentants de la société civile ? il serait interessant de savoir qui encadre la dite gestion avec qualité pour placements et arbitrages financiers.

    j’ose espérer que l’on ne retrouve pas les habitués du CAC 40 et conseil administration (Minc Bebear etc)

  • Il est absolument insupportable d’entendre certaines personnes nous expliquer que l’on peut faire "du placement à risque" si c’est du long terme, que "ça rapporte de l’argent et que de l’argent, on en a besoin pour les retraites".

    Non, non et non !

    Halte à l’hypocrisie, aux discours lénifiants, aux sophismes, aux mensonges !

    CA SUFFIT. SORTONS LE BRAS DE CET ENGRENAGE INFERNAL.

    Il suffit de commencer par "penser autrement". hors des cadres, hors des "évidences". Hors de la "pensée unique". Faites-le vous verrez, ça change tout !

    Non, on ne veut pas que notre argent soit placé en Bourse. Non, on ne veut pas "prendre de risque". ON NE VEUT PAS. Et nous n’avons pas donné mandat à ces gens pour le faire.

    Oui nous sommes "rétrogrades" de ce point de vue, si ça leur fait plaisir. J’assume. J’aurais pas papa-maman et 5 générations de banquiers derrière moi pour me permettre de vivre décemment quand je serai à la retraite !

    L’argument qui consiste à dire "Tout le monde le fait en Europe" c’est ni plus ni moins que du panurgisme ! Amis, camarades, on nous prend pour des moutons !

    De l’argent pour les retraites, il y en a :

    - L’Etat doit verser le produit des privatisations comme convenu.

    - Il faut créer des emplois, augmenter les salaires, et nos retraites, on pourra les garder et mieux, les augmenter, les porter à des niveaux enfin décents !

    - Il faut taxer les revenus de capitaux financiers, les transactions, mettre des barrières aux entreprises délocalisantes, les poursuivre pour leur réclamer le remboursement des aides et subventions perçues indument...

    Un Etat socialiste qui aurait fait son boulot cela permettrait au moins cela !

    Non, on ne "soutient" pas "l’économie" en investissant en Bourse l’argent des retraites, on ENGRAISSE les gros actionnaires qui, en plus ,nettoieront les "petits porteurs" qui ont cru à ce mirage !

    Cet argent est doublement le nôtre, que ce soient les cotisations salariales ou patronales, c’est le fruit de notre travail !

    On nous prend notre fric, on nous traite comme des mineurs sous tutelle, et ensuite, circulez, y’a rien à voir ?!

    Où elle est, la justice sociale, là dedans ? Où il est, le respect de la dignité des gens ?

    Assez bons pour voter mais trop cons pour décider, c’est ça ?

    REVOLTONS NOUS ! LEVONS NOUS !

    La Louve

    • bonjour à tous

      D’accord avec toi la louve et je rajoute que si l’état payais ses charges à la Sécu
      ont n’aurais pas le trou actuel, ce qui permetrait de supprimer la csg,la rds,ce qui ferait vraiment de l’augmentation du pouvoir d’achat et je passe sur le cadeau fiscal !...

      j’ai signé évidemment la pétition

      Marin

    • Il suffit de voir comment cela se passe aux USA : On voit dans le métro des femmes et des hommes de 75 ans et plus qui balaient en se tenant les reins car ils n’en peuvent plus et que leur retraite s’est évaporée .Au moment où ils devaient la toucher,plus rien ,leur argent après avoir fait profiter des grosses gueules,s’est "volatilisé" et ils n’ont rien pour vivre et doivent encore travailler.

      D’autres personnes âgées revendent tout ce qu’ils ont,maison comprise,puis investissent dans un camping-car afin de pouvoir aller faire les saisons dans les hôtels,les palaces,stations de skis ...etc où ils font des boulots de merde pour pouvoir survivre.

      Tous ces gens, TRES NOMBREUX , ont cru aux retraites par capitalisation.Ils se sont fait avoir et n’ont plus que leurs yeux pour pleurer...

      JE NE VEUX PAS QU IL EN SOIT DE MEME POUR MES ENFANTS ET PETITS ENFANTS !!!

      Nous devons garder notre système de retraites par répartition qui est de très loin le seul valable.

      NON AUX SIRENES DU CAPITALISME OUI AU SOCIAL OUI A NOS AVANTAGES ACQUIS QUE NOUS ENTENDONS CONSERVER !!!

      TOUS ENSEMBLE !!!

      François Pellarin.

    • Dans toutes les solutions proposées, n’oublions pas la suppression des paradis fiscaux et la levée du secret bancaire.
      Oui, c’est bien d’une autre Europe qu’il nous faut.
      Nicole

    • Rien à redire : cent fois, autant de milliards de fois BRAVO que les sommes qu’ils nous volent.

    • Les charges ne sont pas à l’état pour la plus grandes parties.

      C’est les EXO patronales qui font le trou de la Sécu, notre salaire différé.

      Transférer le cout des cotisations patronales dans les dépenses de l’Etat, c’est être COCU par 2 fois.

      1 fois, car le trou de la sécu, des soins moins bons, une retraite remise en cause.

      2 fois, car l’argent de l’Etat, c’est nos impôts et taxes.

      alors une seule solution, l’arrêt des exonérations !

    • Bonjour,
      Rappel à tous : l’OMC existe ! C’est cette organisation qui a, voici des années, décrété la sécu et tous ces machins hors la loi, pour cause de non respect de la concurrence. Ils ont ordonné que peu à peu, tout ce qui n’est pas de l’ordre du rentable soit discrédité, afin de disparaître sans créer de révolution. Donc, vigilance, et le démantèlement du service public fait également partie de ces plans (AGCS). Que tout le monde se forme et s’instruise en étudiant l’OMC à fond ! C’est elle, notre pire ennemi.
      Un ennemi invisible est plus dangereux. Etudions-le, pour le combattre.

    • Bonjour
      il n’est jamais trop tard pour agir

      cependant le démentèlement du service public est dèjà bien avancé :
      la poste, l’hopital, bientôt l’école, évidemment la sécu et bien d’autres ....à venir ou déjà en cours ??!!!

      au sujet de la retraite 40 ans de travail ça suffit !!!
      surtout quand on a commence à 18 ans et que l’on nous annonce "encore quelques mois ou années" mme Parisot n’est pas complexée ...

      il faut savoir si on doit cotiser un nombre d’années ou bien si il y a un age de depart à la retraite arretons de nous imposer les 2 à la fois car ce sont toujours les mêmes qui paient ..

      "continuons le combat"

  • ben voyons , l’argent des retraites en bourse...ils n ont honte de rien ..
    faut dire qu apres la participation et l interessement , fruit de notre travail immediat ,que l ’on ne peut toucher que dans 5 ans , s il en reste apres investissement en bourse ( ou comment amortir les errements financiers de nos patrons avec l argent - qu ils n’ont meme pas encore touché-des employés )
    ils auraient tort de ne pas pousser le bouchon encore plus loin avec la complicité molle des sociaux-traitres.
    que faudra-t-il encore qu ils inventent ?
    quand y aura-t-il enfin une reaction de masse ?
    ava basta !
    Makhno

    • Les sociaux-traitres... j’allais y venir. Oui, que font les syndicats ? Je suis moi-même syndiqué de base et je dénonce sans cesse leur attitude passive quand elle n’est pas complice. A tour de rôle, ils se font graisser et imposent ensuite les couleuvres à avaler à un public qui ne les comprend plus depuis longtemps déjà

    • Que fais-tu toi, pour la cause, pour le syndicat ? Je suis toujours surprise d’entendre parler du (des) syndicats comme des machines à rêves. S’il s’agit de rêves, ils sont collectifs.
      Et qu’observe t on aujourd’hui ? Un individualisme forcené. Tout le monde je dis bien tout le monde se marre devant le journal des nuls (?!) sur Canal + à 20h (en clair), tout le monde rale sur son salaire (pas sur celui du voisin d’ailleurs !). Mais des que l’on parle de changer de planète (passer à la planète HUMAINE et quitter cette planète FRIC/CAPITAL), ils sont encore nombreux à répondre "qu’il y a toujours eu des riches et des pauvres".

      Le monde est désespérant, l’HOMME est désespérant.

  • Exigeons le remboursement des 3 milliards par ceux qui les ont placés, totalement à l’opposé de l’objectif majeur et définitif : perenniser ces fonds de retraite.

    Exigeons qu’on foute dehors des gens qui n’ont à l’évidence aucun esprit public et qui méprisent les années, le travail, la peine contenue dans cet argent, qui leur paye des gros salaires.

    Exigeons l’interdiction de placement autres qu’en bons du Trésor.

    Ca suffit les conneries. Il faut que les reponsables des trois milliards payent. Pour une fois.

    Pendant que cette graine de spéculateur perd notre argent, la SNCF, l’Etat, Sarko donc, supprime la carte "Famille nombreuse"...Le je m’en-foutisme le dispute au cynisme le plus intégral...

    Et pendant ce temps on s’indigne grâvement dans les profonds fauteuils de l’Assemblée, on sourit avec une tristesse grâve à la télé, avant d’aller papoter à la buvette. On est socialiste et on s’oppose, mais avec distinction, n’est-il pas ?...

    Soleil Sombre

  • Je signe en esperant que le faux camarade le dugiou démissionne.fraternellement.momo11

    • Chez les socialistes on ne s’oppose pas, on collabore parce qu’"on" a tout signé d’avance en disant "OUI" à MAASTRICHT, et au TCE. Quant au PCF, on a baissé les bras parce qu’"on" ne croit plus que le Peuple puisse relever la tête, parce qu’on s’est embourgeoisés grâce à 68 , donnés des dirigeants dignes fils et filles de leurs prédécesseurs "Programme Commun",plus consensuels avec le PS , qu’avec l’"ultra-Gauche" qui d’ailleurs ne sera jamais ce qu’elle prétend être. Nous arrivons au bord du gouffre, les moutons, poussés par les bergers s’apprêtent à sauter ! Si j’en suis là, c’est que je viens de lire la prose insipide de "Communistes" le petit journal réservé aux Communistes, où on se préoccupe plus du sort de la "Gauche" en nous préparant un coup à l’Italienne ( pardon si je froisse les Camarades enragés par le retour annoncé de Berlusconi) que de l’avenir du PCF. Je ne suis pas parano, mais je pense que la "Gauche" en Europe, s’arrange bien des victoires de la Droite à qui elles laissent "le sale boulot". J’appelle cela du cynisme. Ce nouveau coup sur les retraites aurait pu arriver sous un gouvernement socialiste. Je n’oublie pas que nos "camarades" socialistes ne critiquent pas le fond des réformes mais...la méthode employée. Et ce n’est pas de moi.Au Portugal, toutes les purges antipopulaires sont l’oeuvre des socialistes et les gens là-bas comme ici,comme en Italie, ne font plus confiance en Personne et perdent eux aussi la notion de "gauche". JdesP naïf comme toujours.

    • En quoi Le digou est-il responsable de cet embrouilli financier ? cessons de nous tromper
      de cible. Le Digou
      n’est qu’un salarié des FFR , et pourquoi n’aurait-il pas droit de terminer sa carriére comme cadre , alors
      que longtemps ses revenus ont été sacrifiés au syndicalisme, donc aux besoins de la cause salariale !

      ANGEL.

    • D’accord avec JdesP : Une petite différence , je ne suis pas pessimiste et suis de ceux qui feront tout pour que le PCF perdure. Je dirai et ne serai pas seul dans ce cas : Touchez pas au PCF et retour à Marx !

    • Tu as absolument raison.

      Les seuls qui restent sont à l’extrême-gauche et alternatifs, alters, verts très verts et autres électrons libres.

      Delenda est PS !

      Parti Suceur (de ce qu’on voudra, mais pas socialiste)

      Soleil Sombre

    • Pourquoi presque toutes les insultes sont-elles basées sur le fait d’avoir un pénis / d’être pénétré par un pénis ? Si tu veux vraiment les insulter, dis plutôt ce qu’ils sont vraiment. Si tu veux détourner les initiales PS, dis Pro-Sarko, je pense que c’est pas mal insultant et bien plus juste. Je n’ai et n’aurai jamais confiance dans des gens qui disent lutter contre l’oppression mais glorifient (sans même s’en apercevoir, il suffit de ne pas se poser de question) le mâle hétéro, le plus vieux patron du monde.

  • Bonjour, il me semble que les sommes correspondant a nos retraites ne doivent pas être gérées par les patrons ou par l’état mais par nous.
    Il faut se battre pour que la sécurité sociale et la caisse de retraite soient gérée par les salariés a travers leurs organisations syndicales.
    Il faut se battre pour que le législateur redonne la possibilité d’organiser des élections dans l’ensemble des entreprises sur ce problème.
    Luc Dardenne militant CGT et LCR de la Manche.

  • Et si on inventait notre propre banque de retraite, et la gérions nous même ?
    Il doit bien éxister des personnes compétentes financièrement dans notre camp,pour proposer un modèle, non ?
    Clotilde

    • j’ai lu que les 2,5 milliard restant serait récupéré par Sarko celui ci dénnonçant la mauvaise gestion du fond on croit rêver , il faut dire qu’on a des experts dont N.S et le trou de l’Imprimerie nationale vendue puis racheté x fois le prix de vente à un fond (en faillite à ce jour) nommé CARLLYLE ça ne vous dit rien ? clearstream et le 11 septembre patron du fond Carlucci l’homme de main financier des saoud... J’arrête là !

    • d’accord avec toi clothilde, avec un budget d’une fois et demi celui de l’état, il y a longtemps que nous pourrions avoir nos propres laboratoires, nos propres médecins, hopitaux, payès nos retraites etc.... enfin cela fait 60 ans que les fonds des cotisations lièes aux salaires ( les salaires différés) sont gérés oit disant pour la solidarité entre les générations et les travailleurs. En réalité ils ne servent qu’à financer les profits de l’économie privé, labo, medecine libérale, etc.... la sante pourrait être gratuite en france !!!! et je suis sur que géré de cette façon on ne parlerait plus de maladie orphelines (car peut profitables au capitalisme) et que depuis longtemps nous aurions des médicaments pour l’afrique et les pays pauvres.

      je suis pour l’abolition des charges salariales, toutes les charges salariales. que l’on arrête cette mascarade. que les salariés soient payès au prix ou ils coutent soit : salaire brut plus les soit disants charges patronales et que nous gérions seuls ces fonds récupérés par leur cotisations violontaires

      Aujourd’hui la masse financière dégagée par les cotisations est égale à prêt de 90% du montant total des salaires nets payés au salariés. c’est colossal !

      Quand à trouver des gestionnaires, il ne manquent pas de travailleurs qualifiés dans ce domaine, (grace à qui croyez vous que les banques s’enrichissent, c’est pas les tauliers qui planchent sur les écrans) la encore se sont des travailleurs qui font le boulot. comme dans les labos etc..

    • Oui, c’est une bonne idée ça. Faut voir si un syndicat, ou un groupe de citoyen a le droit de monter une banque, ou du moins de grouper de l’argent pour faire une gestion collective avec...Mais c’est sûr que ça serait plus sérieux, à l’abri qu’avec les Konnards de la Caisse des Dépots..!

      Soleil Sombre

  • eh oui, mauvaise gestion, mais pas pour nos députés qui se sont octroyés une bonne assurance chomage et une retraite trés agréable, droite ;centre et gauche compris , aucun parti politique en france n’aident les gens de classe moyenne et pauvre, voter pour ces gens , vraiment cela devient trés pénible et l’on s’oriente vers un mai 2008 , a ça ira , ça ira ; ; ; ; ;

    • Enfin quelqu’un qui parle des retraites des députés ! car même les députés Communistes ne sont pas élevés contre et ne l’ont pas dénoncé haut et fort. (j’étais communiste mais actuellement je ne suis plus adhérente, car certaines attitudes me déplaisent, mais mon coeur reste communiste). Je pense que c’est scandaleux qu’ils puissent augmenter leur retraites à ce point comme le salaire de Sarko et demander au "peuple" de faire des sacrifice (suppression d’emploi et autres...)

  • Je pensais que, contrairement aux retraites par capitalisation, les retraites par répartition ne font pas l’objet de placements spéculatifs mais qu’elles sont versées directement du travailleur cotisant au retraité et que ce sont ces milliards qui leur échappent que visent les spéculateurs ! Aussi restons fermement attachés à nos retraites par répartition qui échappent aux risques de mauvais placements ! ( cf. Enron et Maxwell )

    • La caisse en question est mise en danger, n’est pas la caisse de retraite à laquelle nous cotisons tous les jours. C’est un fond de retraite créé par le ministre Jospin, dont le but était de combler les déficits des retraites en 2020.

      Aujourd’hui, selon les révélations du Canard (béni soit-il) cette caisse lourde de 30 milliards (contre 300 milliards initialement prévus dans le plan ministériel) serait d’une part mise en danger par des spéculations boursières (dont le but premier était de gonfler la cagnotte) et d’autre part par les convoitises du gouvernement pour maquiller ses graves erreurs de gestion (et payer des petits fours dans les ministères ?). Après tout, dans 12 ans, tout le monde aura oublier la cagnotte, et les pauvres n’avaient qu’à travailler plus ... (humour).

    • Chers Camarades et Amis, désignés par notre section présentés par le PCF dans un canton de Droite nous avons obtenu 10,16% aux Cantonales sur des bases de luttes , notamment contre les Multinationales de l’eau et " de la propreté" comme dit Véolia, qui pillent nos finances et surexploitent leurs employés avec la complicité d’élus locaux Droite et PS qui désormais se cachent sous l’étiquette "Sans Etiquette" dans leurs communes. Nous avions le "soutien" théorique des Verts qui n’avaient pas les moyens de présenter un candidat. C’est la première fois que nous faisions un tel score et si Les électeurs Verts avaient voté en majorité pour nous, on aurait pu se maintenir au second tour. On l’aurait fait, même si la "GAUCHE" représentée par un "apparenté" PS (pourtant le PS a une section) cette fois, arrivait en tête. C’est cette "Gauche" qui n’a cessé de privatiser depuis 1983, jusqu’au plus petit niveau.Le PS a soufflé avec raison quand il a vu notre score plus élevé que d’habitude mais insuffisant : nous avons subi la censure de tous les médias à part lors de la présentation de notre candidature. Nous avons lors des remerciements, fait part de nos remarques disant que les idéaux de Gauche n’étant pas représentés au second tour et que les électeurs se déterminent eux-mêmes : 1/3 des électeurs s’est abstenu, la majorité a choisi le candidat "apparenté" contre celui de l’UMP pour la première fois.
      Tout cela pour dire qu’il ne faut pas baisser les bras : ce que nous avons fait, nous l’avons fait à une poignée de militants sur nos propres bases, celles des luttes et des idéaux marxistes du PCF, non sur les discours sociétaux et insipides de notre direction actuelle sans colonne vertébrale, sans combativité réelle suiviste vis à vis du PS, qui n’a pas eu le loisir de décider quoi que ce soit à notre place. Je suis militant syndical CGT, et je n’ai pas eu la chance de progresser dans ma carrière de facteur, au contraire, comme Le Digou et d’autres l’ont fait, j’ai subi des discriminations comme ceux qui ont résisté avec moi et je peux me permettre de juger ce syndicalisme européiste et PS, d’accompagnement ou d’abandon fortement présent désormais dans la CGT et pas seulement à La Poste où il existe une échelle spéciale de promotion-maison pour les cadres syndicaux.
      au niveau régional et national Je n’ai jamais fait politiquement et syndicalement confiance aux discours de Le Digou, sa position ne m’étonne pas... Nous sommes loins des "Bourses du Travail" des origines JdesP

    • Ca valait le coup de se battre pour ces cantonales !
      Dans le Gard, à Valleraugue, il n’y avait pas de candidat du PCF depuis des lustres.
      Ce coup ci, ils font 13,20%
      SAd

  • Une question supplémentaire, dans le même ordre d’idées : Où va le Livret A ?

  • Il serait temps de ervoir les petites retraites. 1% ou 2% ce n’est pas pareil quand on a 1.000 ou 4.000 € et cela depuis des lustres
    Paradoxe, il n’y a jamais eu autant de pauvres et jamais autant de riches

    • Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministres

      Plan Rouge Secours Retraite

      Nous, nos enfants avons le droit à une retraite digne de ce nom.

      Nous, nos enfants ne demandons pas la charité, simplement notre dû.

      Nous, les retraités ne peuvent excuser les spéculateurs.

      Ceux qui spéculent avec l’argent du FRR, doivent en répondre devant les français.

      Monsieur SARKOSY, au nom de la justice françsaise, traduiser ces spéculateurs devant un tribunal pour qu’ils réparent leurs fautes graves, et, paient de leur deniers propres ces erreurs inadmissibles.

      L’argent public, donc, celui des retraites appartient à tous les français.

      Va-t-on encore devoir payer pour ces ’’irresponsables" !!!

      Un scandale de plus, il est grand temps que notre Président explique à toutes ces "personnes", le devoir vis à vis de l’argent des Français, l’honnetté, le sercive publique. En quelques mots, ceux-ci ont perdu tout sens de la valeur travail pour les salariés et les retraités.

      Claude, Délégué Régional CGT.

  • Article de Pcf Paris 15, heureux de trouver d’autres qui réagissent dans le même sens.

    http://pcf-paris15.over-blog.com/article-18592650.html

    La bourse tue les retraites ! Le Fonds de réserves des retraites a perdu 3,1 milliards de sa valaur depuis le 1er janvier.

    La capitalisation tue la retraite par répartition : preuve par le Fonds de réserves des retraites

    Depuis le début de l’année, le fonds de réserves des retraites (FRR) a perdu 3,1 milliards d’euros sur les marchés financiers, 10% de son encours au 1er janvier. C’est ce que révèle la note interne dévoilée ce matin par le journal le Canard Enchaîné.

    A de nombreuses reprises nous avons dénoncé l’existence de ce fonds, créé par le gouvernement en 1999 qui n’est autre qu’un fonds de pension collectif au niveau national. Nous écrivions encore le 18 janvier :

    « Le FONDS DE RESERVES "POUR" LES RETRAITES s’avère n’être rien d’autre qu’un « fonds de pension » national. Dès le départ, nous en dénonçions quatre aspects :

    - Le « fonds de réserves » a servi et peut toujours servir de contrepartie hypocrite au démantèlement du financement par répartition.

    - Il a servi de prétexte aux privatisations dont une partie du produit lui a été affecté (avec d’autres recettes publiques et sociales détournées). On privatise (autoroutes, France Télécom, Crédit Lyonnais…) pour financer les retraites !! En matière de cynisme, il fallait le trouver.

    - L’argent du Fonds, capitalisé au moins jusqu’en 2020, est dirigé vers les marchés financiers. Cette logique de placement nourrit le cancer financier de l’économie tout en faisant peser un risque sur le financement final des retraites.

    - Enfin, le Fonds de réserve a été conçu comme un outil pour intégrer les représentants des salariés à la logique de capitalisation. Le fonds est en effet géré de façon « paritaire » laissant de larges responsabilités aux représentants des organisations syndicales mais avec un poids prédominant des représentants de l’Etat et du patronat.

    Tout se vérifie. Comment les dirigeants syndicaux, dont Jean-Christophe Le Duigou pour la CGT, encore cité par le Canard, peuvent-ils après avoir cautionné le placement de 45% des sommes en actions avec le résultat que l’on voit, continuer à demander l’abondement du FRR ? Jusqu’à s’adresser le 7 janvier 2008 au Président de la République en promettant une « performance moyenne de 6,5% » aux placements sur les marchés financiers !

    Le financement des retraites passe par l’emploi, les salaires et la fin des 30 milliards d’euros par an d’exonérations de cotisations patronales, cette part socialisée du salaire, conquise à la Libération, en grande partie grâce à l’action de la CGT.
    Lien vers notre article complet du 18 janvier 2008. http://pcf-paris15.over-blog.com/article-15776786-6.html

    • Ouai ouai les camarades....

      C’est pour ça que vous vous empressez de ne surtout pas relayer la pétition sur votre site n’est -ce-pas ? :)

      C’est pour ça que Bellaciao (une "paille" dans le monde communiste sur le WEB n’est-ce-pas... qu’est ce que c’est, 30.000 lecteurs/jours ?? Depuis 6 ans ??? !! Pfff) n’est toujours pas représenté dans vos liens ( et depuis le temps que VOUS publiez chez nous) , mais que ça vous dérange pas de venir faire votre pub ici à la moindre occasion ! La "réciprocité" ça vous parle ?

      "Qu’on partage VOTRE" avis, c’est la seule chose qui vous intéresse ?

      Mais vous n’êtes pas les seuls à penser quand même, dans la galaxie communiste, au cas où ça vous aurait échappé.

      Et c’est pour ça, par ce que "d’autres partagent votre avis", que la seule chose que vous faites le 9 avril suite au lancement de cette pétition, c’est de remettre votre article du 18 janvier ici et ailleurs ??? Mais toujours pas la pétition ?

      Allez.. Tss tsstss... c’est pas sérieux et ça n’est pas collectif. Du tout.

      Faites une bonne action, mettez la pétition sur votre site ....comme d’autres l’ont déjà fait, sans pb.

      Ensuite, on verra que faire "ensemble", effectivement. Mais là, le travail de certains d’entre vous ressemble de plus en plus à une "petite bataille" pour imposer un courant sur un autre au sein du PC et nous , sur Bellaciao, c’est pas notre rôle de servir à ça.

      Bien fraternellement
      La Louve

    • Trés bien cette pétition , qu’elle soit relayée , encore mieux !
      Juste quelques interrogations , pourquoi des pseudos ?
      certains signataires ont ils si peu de courage qu’ils se cachent derrière !
      quelle valeur a une pétition qui ne serait pas nominative ?
      D’accord ! l’important est de participer , allez vous dire !

      mais l’engagement demande quand méme un minimun d’investissement
      personnel , et pour moi cela commence par afficher haut et fort celui ci !
      De combattre à découvert et de ne point cacher son drapeau dans la poche !
      Fraternité et poing levé .

      Christian Faber , élu de Saulnes ( 54 )

    • Alors, Christian
      Salut Merci de ton soutien.

      Pourquoi des pseudos ? Ben ça me semble évident....

      Est ce que les gens qui ont des pseudos "manquent de courage" ?

      J’ai envie de te répondre sur le même mode que le tien (un chouille "donneur de leçons") : facile de dire ça quand on est un élu et que ton revenu ne dépend pas /plus de la volonté d’un patron.... Retourne à l’usine ou au bureau et on verra si c’est "facile" de coller ton nom sur une pétition anticapitaliste !

      Evidemment c’est une réplique un peu agressive, mais faut pas faire la morale aux gens comme ça. Soyons conscients des difficultés que l’engagement politique "à découvert" apporte à certains et on favorisera le militantisme.

      LL

    • La Louve a tout dit : c’est une prise de risque que de signer ce genre de pétition de ses vrais nom et prénom quand on est simple salarié.

      Risque que j’ai accepté de prendre, mais n’ayant que moi-même à charge, je saurais me débrouiller si cela devait me porter préjudice... ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde.

      Giovani Brisset aka (k)G.B.

    • Salut LL

      Je tiens à te précisé que élu ne veut pas forcément dire rémunéré , voir
      rentier , je ne suis qu’un conseiller municipal , donc non-indemnisé !
      Si un jour je suis proposé pour etre adjoint , je reverserai mon indemnité
      au parti , ce qui est pratiqué par la plupart de mes camarades ! Du PCF .

      Pour ce qui est du travail en usine , j’ai donné ,La sidérurgie en France , puis
      le Luxembourg ou on a autant de droit , de grève ou simplement de l’ouvrir
      que sous Pinochet au Chili .

      Je suis toujours salarié , et je vis de mon salaire , car rien d’autre !

      Et puis franchement ! camarade , crois tu que ton tollier , il a que ça a faire
      que de surveiller ce site , il a d’autres ouvriers , pardon !de chats à fouétter !

      Je ne donne pas de leçon , mais je ne me cache pas non plus !

      Voilà Camarade , sans rancune !

      Christian Faber , ancien délégué CGT de la sidé , conseiller municipal
      de Saulnes ( 54 ) près de Longwy

    • Re salut camarade
      bien sûr je te l’ai dit c’était une sorte de pique juste pour te dire "respectons" celles et ceux qui portent des pseudos.
      La parano est parfois justifiée, souvent pas du tout mais bon.
      C’est pas gravissime si "le pseudo" est dans les luttes où il faut quand il faut.
      L’essentiel c’est lire, comprendre ,signer, se battre, comme on peut.
      Tous ensemble.
      JE t’ai un peu charrié m’en veux pas - respect, et sans rancune surtout.

      La Louve (au PCf également, à la Cgt aussi ;))

    • La Louve, je respecte ton choix de rester anonyme, tu n’es pa parano cela existe vraiment, moi je signe mon nom, ils vont me faire quoi, pire n’est pas possible belle et rebelle, lorsque j’étais jeune on disait cela de moi, et s’il n’en reste qu’une je serai celle là. maintenant à deux doigts de la retraite, malade et je ne me tais plus, mais respect pour toi. Bien à toi maryse

  • La CGT a déjà expliqué qu’elle ne pratiquerait plus "la chaise vide" alors que le bilan de cette attitude montre qu’elle nuit gravement aux salariés et empêche tout contrôle. Il ne sert donc à rien de lui faire un procès via J-C Le Duigou...

    Par contre, toute lutte pour contrôler et revendiquer est favorable à un meilleur rapport de forces. C’est à cela que cette pétition travaille et elle est bien plus intéressante que la position des communistes du 15° arrondissement de Paris.
    Car elle rassemble au lieu de diviser.

    Quand on revendique, on est bien plus forts rassemblés sur une même revendication que dispersés. Tout syndicaliste le sait.
    Alors bravo aux initiateurs de cette pétition !
    Elle est en bonne place sur mon blog, avec la référence à Bellaciao.

    LE MERLE MOQUEUR.

    • salut Camarade !

      ce n’est aucunement une charge personnelle contre Le Duigou : outre que ce ne serait pas très "correct", cela n’aurait aucun intérêt.

      Mais il s’agit bien de se battre contre une dérive réformiste d’une partie de la direction confédérale, épousant les thèses des capitalistes. Ce n’est pas moi qui ai écrit l’interview de Le Duigou.

      Allons expliquer aux jeunes que la seule solution pour les retraites, c’est la répartition, après un tel cautionnement d’un de nos "dirigeants" confédéraux !

      La situation est dramatique : où je travaille (à la Sécu, dans une caisse de retraite) des jeunes souscrivent à crédit pour des fonds de pension...

      Posons le débat, c’est ce que fait cette pétition

      salutations fraternelles

      Patrice

  • Et vive la retraite par répartition !!!!!!!!!

    Pas de placements boursiers à risque !!!!!!!!!!!!!!! et pas de placements boursiers du tout !!!!
    Quelle honte, mais les médias sont restés muets,non ?

    Par contre on nous beaucoup parlé des pirates de la mer Rouge !!!!!!!!!!

    Pour nous endormir ??????

  • futur retraité avec les boules contre cette république bananiere ump la caste des castes

  • Libé du 18 04 2008 :

    La Caisse des dépôts fait des bénéfices records (2,5 milliards d’euros en 2007, en hausse de 47 % )

    • les camarades morts-nés qui ne peuvent se penser "communistes" du fait que la police dominante domine aussi leur for intérieur, ils n’ont que le vote secret pour exprimer leur "communisme mort né" : une fois dans l’isoloir, ils jettent le "bébé mort" à la corbeille ou comme "bulletin nul".

      Oui, il est pour beaucoup de "prolétaires" impossible de s’assumer comme "porteurs d’une conscience de prolétaire", car tout porteur d’une telle conscience a le sentiment d’être un "sous-homme" s’il ne peut s’exprimer sans que sa dignité de personne humaine ou sa survie soit menacée :

      le rôle du chômage de masse inventé par le système capitaliste pour perdurer , c’est bien de tenir ainsi en laisse le prolétaire précarisé avec cette menace :

      - "si je rencontre "mon employeur" au coin de la rue alors que j’assume le port d’un emblème compromettant, mon compte est bon" !

      la Résistance, Elle, n’exigeait pas que l’on s’expose ainsi, car la clandestinité allait de soi, mais "la démocratie bourgeoise " proclame qu’elle règne sans terrorisme, et qu’on serait bien "lâche" de ne pas se rendre avec tous nos secrets "inutiles" :

      Gardons nous de nous rendre ainsi naïvement, sachons que la démocratie est fausse et que le danger menace hypocritement : il nous faut un parti qui ne soit pas constitué que de "salariés protégés" et de retraités, alors, laissons adhérer des "clandestins"...

      Sans oublier combien sera "révolutionnaire " la révolte des "clandestins".

    • Magnifique texte Alain,
      plein de vérité et très bien écrit.
      Bravo et merci.
      La Louve (anonyme si on veut :))

  • moi j’aurais investie chez EDF.
    mais je suis trop jeune, et ces vieux politiciens ne m’ont pas ecouté.
    ils m’ont prie pour une racaille, mis dans un panier a salade avant de me nettoyer au karcher.
    moi j’aurais investie chez EDF. mais y parait que ça rapporte trop d’sous (allez demander aux cadres, ils le savent bien eux que ça rapporte des action a EDF ), mais a mon avis ce n’étais pas le but de l’opération.
    j’pourrais certainement penser qu’ils ont investie chez bouyges mais si je pense il risque de m’expulsé. et leur dire que je suis né en creuse n’y changera rien.

  • Juste dommage que la plupart des grands donneurs de leçon (tous dans le même sac ou quasi), toujours si prompts à signer la moindre chose susceptible de les mettre en avant 5 minutes (MAIS à condition qu’on les ait préalablement suppliés de le faire, à condition qu’on leur ait juré que s’ils n’étaient pas dans les premiers signataires, le monde allait s’arrêter de tourner, à condition que chacun ait pu mettre son "petit caca" - ici une virgule, là on enlève un mot, et on en met un autre - à condition que chacun chacune donc ait pu mettre "sa patte" avant de signer, de telle sorte que, finalement, le texte est informe ou sort 8 jours trop tard , etc) aucune de ces grandes âmes qui se veulent tellement en pointe de nos "libertés" et de notre " démocratie", que par exemple, elles proposent la suppression de deux articles du Traité européen, ou qu’elles s’unissent pour dénoncer la casse du service public ( à juste titre mais avec des mots ô combien édifiants), ne trouvent pas opportun de signer cette pétition ou seulement, de la diffuser (je comprends qu’on ne signe pas si on n’est pas d’accord ou qu’on trouve le texte ambigu - cela étant dit, venant d’asso’ qui parlent dans la même ligne de leur dernier texte de "service public" et "d’efficacité économique", les scrupules me feraient carrément rigoler)).

    Ben non, ils /elles n’ont pas signé, et nous ne sommes pas allés implorer leur parrainage à genoux... Alors, pas de signature et surtout, pas de diffusion.

    L’Huma, pareil - RAS. Ben oui, qu’est ce que c’est qu’une pétition citoyenne sans "people" hein ? Aucun intérêt. Non, vous comprenez, il faut demander, il faut insister pour avoir une signature, ou un entrefilet.

    Heureusement que nous, on ne fait pas comme ça, et que au moins, on diffuse toujours toutes les initiatives (même si on ne les signe pas) d’où qu’elles viennent (ou presque ;)) "à gauche" .

    Quel dommage, pour certains, d’avoir l’esprit aussi "boutiquier".

    Qui nous veut libres, au fond ? On peut finir par se poser la question. Moi je me la pose de plus en plus. Cela me met de plus en plus mal à l’aise face aux "partis politiques" ou embryons de partis qu’on voit poindre dans certains regroupements.

    Et si tout cela, partis, associations, n’était que des instruments de pouvoir, destinés à nous contraindre, au prétexte de nous "organiser", si tout cela n’était que des instruments bourgeois, donc des instruments de domination, évoluant dans le cadre du pouvoir bourgeois, ne cherchant pas vraiment, au fond, à en sortir ni à en faire autre chose autrement, finalement ?

    Amis, camarades, signez, faites signer, diffusez ! Ce qu’on ne fait pas pour nous il va falloir que nous réapprenions rapidement à le faire nous même.
    Hors "nous même", point de salut.

    La Louve

  • Ne réclamons pas des fonds "bien gérés", cela ne peut être qu’à notre désavantage.
    Je m’explique : nous avons le choix entre un système de REPARTITION (les jeunes paient les pensions des ainés) ou un système par CAPITALISATION (nous épargnons et plus tard, nous récupérons NOTRE argent).
    Alors que le premier système a la particularité de pouvoir toujours fonctionner (quel que soit l’état du pays, les personnes en capacité de produire des ressources financent les plus âgés), le second implique des placements. Pour réaliser ces placements, il faut des intermédiaires qui placent au meilleur taux, rapportant un maximum de rendement. Ces gestionnaires font ainsi pression sur les entreprises pour produire au "meilleur coût".
    Le résultat est que les entreprises "pressent" et licencient leurs travailleurs et détruisent les ressources communes... Tout cela au nom des travailleurs !!! Le serpent se mord la queue.
    D’autant que, même bien gérés, tous les placements "financiers" ont un risque. Un crash boursier important, et c’est la ruine des actions (et le crash à venir s’annonce extraordinaire) ; une inflation galopante et s’en est fini des placements financiers (et l’on parle actuellement d’hyperinflation à venir). Même l’immobilier n’est pas sans risque...

    Donc, surtout, ne réclamons pas de fonds, réclamons un système basé sur la SOLIDARITÉ intergénérationelle

    Je regrette de ne pas avoir le temps de développer, mais soyons vigilants. Sous prétexte de "sécurité", de "responsabilité", de "raison économique" et de tant d’autres choses, on organise la paupérisation des plus nombreux !!

  • Bonjour,
    Il est vraisemblable que cela ne soit pas la première fois que les apprentis sorciers de la CDC perdent l’argent des retraites en bourse. Pour avoir travaillé aux Etats-Unis en 2001 et 2002 durant l’explosion de la bulle internet et l’affaire Enron, je sais que des institutions françaises ont été lourdement affectées par la crise à ce moment là. Elles auraient fait les mêmes placements spéculatifs que Calpers, le fond de pension des retraites publiques en Californie. D’après les informations que j’avais eu à l’époque mais impossibles à vérifier, et donc au conditionnel, les sommes perdues par les investisseurs français dans cette affaire proviendraient des fonds de retraites de sociétés publiques ou para publiques comme la SNCF, la RATP, EDF-GDF. Le manque à gagner aurait été compensé en organisant le transfert de certains régimes spéciaux sur le régime général, notamment au travers de privatisations menées à marche forcée. N’étant pas spécialiste de ces questions, je n’ai bien sur pas pu vérifier tout cela. Mais il n’y a pas de fumée sans feu. Surtout si l’on s’interroge réellement sur les raisons de l’allongement des cotisations prévu de 37 à 41 ans (4 ans de plus, ça fait quand même beaucoup).

  • Il me semble qu’il est revenu le temps de redescendre dans la rue pour reprendre un contrôle qui nous échappe à tous. Faire enfin de la politique, de la vraie. Créer des systèmes de représentation et de contrôle où la population française (européenne, je préfèrerais) serait représentée dans sa diversité. Les divergences nous obligerait à prendre plus de temps pour arriver à des décisions voire à éviter d’aller dans des actions mettant en péril notre chère planète.
    Il me semble que c’est un grand philosophe grec qui a dit "Je préfère que beaucoup de personnes décident des actions à mener même s’ils prennent beaucoup de temps que peu décidant trop rapidement". Je ne jurerai pas de l’exactitude des termes mais il me semble que c’est le fonds du problème.
    C’est pourquoi il faut faire une pose et faire du tri.

    titi04

  • J’ai signé cette petition , mais ne valait-il pas mieux voter pour la gauche , même si c’est un peu de gauche , plutôt que pour ce president et cette droite qui ne rêve que de casse sociale . Ce qui se passe est le resultat des presidentielles .DOMAGE

    • Non. Il eut peut être mieux valu voter pour ROyal si on avait arrêté de dire qu’elle était "de gauche".
      Elle aurait fait quasi exactement la mêem chose que l’UMP mais au nom de "la gauche". Tu imagines le carnage ? Et puis franchement, ils disent quoi au ps sur tout ça ? Ben pas grand chose....au contraire !
      Aucun regret donc, sauf si on avait présenté ROyal et le PS comme des soutiens du capitalisme, éventuellement, en prônant le "moindre mal" ouvertement et de façon cohérente "entre deux dirigeants bourgeois dans un état bourgeois, les travailleurs doivent choisir le moins mauvais". Jaurès ça, il l’avait bien rappelé mais nos amis du PS l’ont manifestement "oublié"....
      Mais ça on n’a pas voulu. Le pb est là.
      Mettons nos forces à autre chose qu’à des faux choix qui ne résolvent finalement jamais les vrais pbs.

      LL

    • Il n’y avait pas de candidat de gauche au 2ème tour !

      Peut-être aurait-il fallu "battre Sarkozy" en votant pour Royal ? Mais la partie du peuple français qui fait basculer ce type de résultats dans ce type d’élection, face à la politique pro-capitaliste du PS n’aurait-elle pas été amenée à faire comme en Italie ou en Grande-Bretagne, à savoir voter pour les néo-fascistes, populistes ?

      Quel boulot pour reconstruire un espoir de vraie gauche capable de s’appuyer sur des luttes de gauche et mettre en oeuvre une politique de gauche !

    • une précision sur les luttes de Gauche il y a en ce moment plus de luttes qu’au début de Mai 68 dixit Louis Viannet lors d’une conférence début Mai en Avignon (Morières les A) à la différence toujours d’aprés lui qu’à cette époque les gens avaient espoir d’une vie meilleure pour leurs enfants ce qui n’a plus l’air d’être le cas aujourd’hui.
      en cette fin de Mois même les patrons sont en lutte : patrons pécheurs, les Jeunes Agriculteurs (Potes de la FNSEA), UNOSTRA patrons transporteurs et les infirmiers libéraux et les taxis à la seule différence que si ils arrivent à obtenir un carburant professionnel ce sera aux salariés de le payer !!!

      Jean-Christophe d’Avignon

    • royal et le Ps n’a rien a voir avec le Ps de mitterand, l’ump et le chef des didacteur sarko n’a rien a voir avec chirac, mais la droite pure et dure d’avant mai 68, voulant tous controler, moraliser la societe,ajoutant les religions, le comunautarisme, se calant sur les modeles americain, ou les riches se gave et le peuple d’en bas se partage les mietes.
      c’est vrai pour trouver des vrais socialiste, il faut aller vers les extremes,
      comme le LCR, dans l’esprit de partage des richesses, pour le bien du peuple.
      aujourd’hui et comme avant la monté du pouvoir d’hitler, l’échec du capitalisme est évident, on fait la queue partout, car on reduit les effectifs de personnel,
      ceux qui reste doivent travailler plus contraint et soumis au systeme dictatural
      économique.
      quand les gens en aurront marre peut être que tous ensemble nous inventerons autres choses que ce systeme non équitable et discriminatoire,
      qu’est le capitalisme.
      la bourse c’est déjà une chose a supprimer, la mondialisation des marcandises
      aussi, et les autres solopperie comme les OGM aussi.
      le nuclaire pour le moment on a besoin, au moins encore pour 100 ans.
      le charbon, petrole et gaz a supprimer
      l’idéal panneau solaire, voiture electrique ou autres mais plus de voiture a moteur thermique.
      le systeme ideal reste a inventer, afin de profiter de la retraite en restant
      en bonne santé le plus longtemps possible, avoir un revenue identique quelques que soit la fonction prof. dans un partage équitable non discriminatoire,chanqun pourrais ce faire plaisir et redistribuer dans l’économie,
      en reduisant les ecarts de salaires, un retraiter qui touche 700 euro et un autre 2000 euro est ce normal, si les deux toucherais 1300 euro ne serait pas mieux ?
      Pensez vous qu’avec un smic et le prix que coute l’alimentation et le loyer
      on peut mettre de l’argent de coté ? pour sa retraitre ?

      le capitalise ultra liberal nous fait allais dans les derives les plus extremes,
      nuis a notre environnement, notre santé, pourris la planéte.
      s’il y a une reforme a faire ses de revenir aux controles des prix
      en finir avec les industries polluantes, économie verte, technologie supra controler comme les ondes radios nuisible pour notre cerveaux.
      vivre longtemps sans trop de soucis, confortablement et sainement doit devenir une obligation pour tous, en laissant de co^té tous ce qui nous a pourris la vie depuis 200 ans.

      alors jeunes et moins jeunes avant d’arriver a 70 ans ayons la volonter de créer autres choses comme modele de societer que le capitalisme qui apporte tous les maux, sucide, souffrance, famine, guerre reflechissons a une societé
      d’amour de partage, d’amitié de solidarité, pour le biens de tous.

  • Vous pouvez compter sur moi pour ma solidarité et le lien sur mon blog pour d’autres signataires : http://deslivresetmoi.20minutes-blogs.fr/

  • Bonjour,
    Pour que cela a encore plus d’impact, j’ai mis votre artcle sur mon blog ainsi que la pétition.
    http://philippemarx.blogspot.com/
    NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE, REAGISSONS NOM DE DIEU

  • Et si on s’attaquait aux retraites des vrais nantis, pas les fonctionnaires de base mais les hauts fonctionnaires comme ministres, présidents, députés...
    Et Juppé qui s’est bien foutu de la gueule des autres en prenant sa retraite en pleines manifestationsde 2003 ?
    Et si on réduisait le train de vie de ces gens-là ?

  • Arrêtons-les, ils dilapident tout !!!
    Déjà ,le trou de la sécu, c’est eux ,ils ne versent pas leurs cotisations !!
    L’agence de l’eau a été pillée !!
    Et maintenant ,la réserve des retraites !!
    Et tout cela ,pour combler les riches avec le bouclier fiscal,c’est honteux !!!

    • La Sécu, j’y travaille : je vois donc depuis des années les conditions de travail se dégrader. Diminution du personnel et le travail qui ne baisse pas. Au contraire, avec les "assurés" qui viennent de plus en plus nombreux pour se plaindre des délais de réglements et de traitement des dossiers ! Cela ne s’arrangera pas car tout est délocalisé petit à petit : Cartes vitales 2 à Rouen, Remboursements soins à l’étranger à Vannes, Capitaux décès à Digne etc... Les franchises médicales, les participations forfaitaires cette année pour culpabiliser les malades et les faire payer toujours plus tout en déremboursant les médicaments de base ! Ce n’est pas fini.
      Ceux qui ont voté Sarko : MERCI pour les autres !
      Ce qu’il faut c’est un nouveau Mai 68 en 2008 ! Mais les gens râlent beaucoup dans leur coin ; et quand il faut agir, manifester dans la rue : il n’y a plus personne... On laisse faire les autres.... Une prise de conscience aigue s’impose si vous ne voulez pas vous retrouver à la rue et perdre les acquits gagnés à la lutte par nos parents, grands-parents depuis 1936 ! A vous de voir, réfléchissez bien.
      Le 15 mai et le 22 mai seront un moyen de pression contre le gouvernement d’ultra-droite de Sarko !
      Sans oublier le prix des carburants dont +80% sont des taxes perçues par l’Etat ENCORE ! Il faut rétablir la TIPP. Et aussi réguler les manipulations boursières sur les aliments de base (blé, riz, lait...) qui affame une grande partie du tiers monde et nous attaque aussi. Trop c’est TROP !...
      Je suis syndiquée CGT et je ne comprends pas que cela ne bouge pas plus LA HAUT !... Chaque corps de métier fait sa petite manif dans son coin, alors que tout est lié : éducation, santé, Sécu, retraites,...
      Il faut y aller ENSEMBLE, c’est possible. On nous prend assez pour des vaches à lait depuis trop d’années pendant que les GROS amassent le fric ! STOP !...

    • Entièrement d’accord avec vous !
      Il faut que les leaders syndicaux arrêtent de jouer la mouche du coche, et se mettent d’accord pour un mouvement unitaire.
      Il faut que certains de ces leaders arrêtent de vendre les employés ouvriers au MEDEF.
      SEULE UNE ACTION D’ENVERGURE FERA PLIER CE GOUVERNEMENT QUI CHERCHE A ENRICHIR TOUJOURS PLUS LES RICHES

    • moi je ne pétitionne pas pour que le fonds de réserve Jospin pour alimenter les marchés financiers soit bien géré ; c’est vrai que c’est scandaleux que ses placements soient des pertes , mais ce Fonds contre nos retraites , et soi -disant pour lisser une catastrophe démographique qui en réalité n’ en est pas une, moi j’ai toujours été contre , on peut financer la retraite par répartition : emploi ; salaires , réforme de progrès des cotisations patronales , cotisation sur les revenus financiers , défendons la retraite par répartition qui contribue à un nouveau type de croissance , contre la capitalisation branchée sur las marchés financiers , avec les résultats qu’ on connaît, le fonds de réserve introduit le ver dans le fruit , la logique de la capitalisation pour miner la répartition , moi je suis contre un point c’est tout , d’autres réformes sont indispensables !

    • Catherine tu fais la même erreur (mais c’est en partie de notre faute à cause du titre on e na déjà parlé plus haut) que d’autres sur ce sujet.

      On pétitionne contre ce système de la capitalisation ,c’est écrit très clairement dans le corps de la pétition il me semble - on demande le retrait des fonds MAIS avec le moins de pertes possibles pour NOTRE FRIC (ce n’est pas à toi que je vais expliquer comment fonctionne un fonds, la bourse , les liquidations de position en période baissière la couverture des risques etc etc...et que cela implique donc une bonne gestion dU RETRAIT de nos fonds)

      Je crois que le nombre de signataires pour ne pétition soutenue par PERSONNE (aucun parti, ni attac ni rien ) démontre amplement que qui veut comprendre comprend et que l’initiative est JUSTE.

      bien fraternellement à toi
      LA Louve

  • Salut les ami(e)s,
    Je ne suis pas un moraliste mais citoyen comme vous, je me pose des questions sur l’honneteté des politiques, Chirac, premier délinquant de france et rien,les actionnaires , il y en des bons (ceux qui sauvent leurs boites ex : EDF) puis il y a les autres.
    Les vautours qui gagnent des milliards sur la nourriture actuellement, les armes, l’energie et maintenent la santé, ou vas t-on ?
    Je ne suis plus d’age à me révolter, si je pouvais comme le chantait style Jean FERRAT " faire sauter toutes les places bourssières"afin de faire fuire les pourritures qui se didonnent avec leurs gros porte-feuilles...."
    La retraite, Sarko lui s’en problème, mais ceux qui ont comme moi, on fait avancer la france on leurs promet une retraite de misère !!! Est-ce qui l’est temps de bouger, oui le 15 mai et le 22 mai pour être dans la rue. J’y serais si c’est la seule raison, pour faire "chier" Nicolas et carla est les autres.

    Salut, Domi50

  • certains syndicalistes ont acceptés ce fonds de réserve en jurant que ce n’etait pas un fonds de pension mais on constate que notre argent est joué en bourse et cette décision de la gauche plurielle qui dans son ensemble ne veut pas s’attaquer àla racine du mal le capitalisme est négative je signe la pétition

    a bientot fernand

  • Le 18 septembre dernier au cours d’une conférence devant l’Association des journalistes de l’information sociale le Président de la République persiste et signe. Dans son discours de politique "sociale", Monsieur Sarkozy a indiqué aux journalistes qu’il avait demandé à son gouvernement -et NOUS n’avons pas voix au chapitre- de réfléchir sur les pathologies qui devait relever de la solidarité nationale et celles dont le traitement devait rester à la charge du malade par le biais d’une couverture complémentaire individuelle.

    En quelques mots, notre doux pays-le pays des droits de l’Homme, en tout cas, c’est le bruit qui coure encore dans les discours officiels- vient de faire un GRAND PAS EN ARRIERE.

    Comme je crois l’avoir déjà écrit : ne pas poser la question du financement de notre système de santé serait irresponsable... mais la poser en termes d’économies à réaliser est une grossièreté et une insulte pour les malades. L’appréhender sous cet angle - avec des œillères de cheval, on y verrait pas plus clair- revient à tenir le discours suivant : ils sont malades alors qu’ils payent leurs soins, leurs médicaments sinon qu’ils crèvent... Nos comptes s’en porteront mieux... Et d’une pierre deux coups : la question du financement des retraites trouvera son REMEDE DE CHEVAL !!!!!!!! Idem pour les chômeurs et tous les fainéants qui vivent au crochet de la société.

    Voilà le monde que l’on fabrique à nos enfants...

    http://labourseoulavie.canalblog.com/

    • Petit rappel historique

      La sécurité sociale et les retraites par répartitions ont été crées à la libération, dans un pays ruiné par la guerre où les Allemands avaien pillé l’équivalent de cent années de PIB, pays dans lequel la productivité du travail était très faible du fait de la destruction des usines des moyens de communications et des outils de travail, la productivité du niveau de 1936 n’a été retrouvée que vers la fin des années 50 et a depuis cette période été multipliée par trente, faisant de la France le champion toutes catégories, de richesses produites en un temps déterminé,

      à l’époque de la création des retraite et de la sécu, il n’y avait pas de fond de caisse, personne n’ayant cotisé avant, chaque assuré couvrait beaucoup de personnes les familles étant nombreuses et peu de femmes etant salariées , ceci n’empêchait pas de rembouser TOUS les médicaments et les soins à 80 % y compris les lunettes et les soins dentaires, prothèses Etc... , les personnes qui étaient à 100 % étaient remboursées intégralement de tous les soins y compris pour les pathologies qui ne relevaient pas directement de la maladie invalidente, ON EN EST LOUIN aujourd’hui.

      Aujourd’hui alors que le taux de productivité a explosé, que le pays est des milliers de fois plus riche il deviendrait impossible de financer la solidarité intergénérationnelle, c’est vraiment prendre les gens pour des demeurés, il est évident que ces mesures réac ont pour but de satisfaire la rapacité des actionnaires des caisses et assurances privées. J’ajouterai pour ceux dont la principale motivation est de cracher sur les communiste, que les mesures de solidarité arrachées à la libération ont été l’oeuvre des ministres communistes :A Croizat min du travail et des affaires soc, Thorez statut fonction publique,M Paul énergie EDF Etc... le parti faisait 28% A MEDITER

  • Faux citoyen SARKOZY tu es à vomir. j’en ai conserver des blessures indélébiles et une augmentation de handicap grâce au zèle de certaines crapules de policiers prêts à chier dans nos bottes pour ralentir notre marche. Je suis à 80% de handicap Aujourd’hui et les policiers qui ont tabassé l’handicapé de 55 ans que j’étais alors ont été absout par un non lieu et moi considéré comme ayant porté plainte abusivement.

    Je suis maintenant à la retraite (844 € en tout par mois y compris les 84 € en supplément pour enfant mineur à charge) Bravo ! Après 172 trimestres de cotisations, le calcul est fait arbitrairement sur 160, les 12 restant passant à la trappe. 4 personnes au foyer. Quand j’ai payé le loyer, le gaz, l’électricité, l’eau, la mutuelle, les assurances, il reste 4 € pour vivre. J’étais responsable d’agence d’architecture et j’ai commencé à travaillé à 14 ans.

    Toute ma génération a payé pour les anciens (je fais parti du Baby-Boom) et pourtant je ne perçois que des clopinettes de toutes mes cotisations, de toutes ces semaines de 6o heures en moyennes, des nuits blanches.

    Maintenant soigné à domicile pour raison de santé, aggravé par les coups et blessures policières, je suis coupable de cet état et, comme tout citoyen, doit payer une participation aux frais de médicaments, d’examens biologiques, de soins à domicile, de kinésithérapie, de radio, synthigraphie, scanner et frais de déplacement, d’hospitalisation et j’en passe.

    UMP= Union de Malfaisants Politicards avec à leur t^te un homme qui voudrait se faire nommer UMPérator de tous les français, mais qui remet en cause le droit à la citoyenneté.

    Il y a aussi cette CSG que l’on paye deux fois : une fois prise directement sur le salaire ou la retraite et qu’on ne peut déduire des impôts.

    Pendant ce temps, nos élus s’octroient un maximum de privilèges, (transport, prêt à 0% pendant 18 ans, plusieurs paires de lunettes par ans.
    Ils s’auto-amnistient leurs fautes, "RESPONSABLE mais pas COUPBLE". ils s’augmentent leurs émoluments pendant que la France devient exangue.

    Nous n’avons pas d’autre choix que de combattre ce système où eul l’argent règne en maître et ou l’individu n’a plus d’identité vis à vis de ses voisins, même les plus proches. Combien, autour de vous, vous connaissent et parlent avec vous ?

  • Je n’ecrirais qu’une chose c’est une honte a notre epoque rien na changer c’est toujour l’exploitation de l’homme par l’homme.

  • Oui effectivement ce gouvernement ne s’adosse que sur un seul DOGME celui du Secteur "MARCHAND".

    Tout est fait pour écoeurer les Français de leurs systèmes (santé, retraite, chomage, etc... etc... etc..), les désabuser à un point tel, qu’ils décident d’investir dans des systèmes venant du secteur PRIVÉ.

  • J’ai également un lien permanent en colonne avec la petition depuis plusieurs semaines :
    http://domi40.wordpress.com

    du monde à Auch cette semaine( 1500 a 2000) dans la rue...et grande représentativité syndicale j’ai trouvé, pas que les grandes orga...

  • mais surtout :

    CONTRE CE SYSTEME DE GESTION qui aux retraités n’apporte rien de plus que le précédent si ce n’est des risques inévitables,
    vu que le système est mis en place justement pour alimenter la bourse et la spéculation financière d’économies reconnues en crise,
    et à qui il faut toujours plus de liquidités sous peine de désamorçage et d’effondrement du système tout entier.

    • c est vrai mais la faute a qui ? A CEUX QUI CROIENT AUX PROMESSES .....

    • bonjour
      je pense que depuis un certain temps les seuls gens considérés en france sont ceux qui vivent sur le dos des autres ; un peu comme des poux . on a trouvé intelligent des gens qui font de l’argent avec de l’argent , en d’autre temps on a appelé cela des usuriers , mais aujourdhui c’est des entrepreneurs , le seul problème , c’est qu’il s’amuse avec l’argent des autres , voir des petites gens , qu’ils se disent bon français, mais sitôt qu’ils ont une stature , ils vont mettre leur bien au soleil, voir dans un paradis fiscal ; et pendant ce temps nous autres ouvriers , ont rempli leur poche.
      le monde ne change pas malgré toutes les conneries que l’on nous fait avalés , les loups ne se mangent pas entre eux.
      il y en aurai tant à dire , et la vie est si courte ; il suffit de regarder autour de soi pour voir le nombre d’arriviste .
      allez bonsoir

    • Cher Ami, la faute à pas de chance ? que nenni... les collabos de la gauche caviar encouragé et accompagné en cela par la CFDT "réformiste"qui depuis plus de vingt ans nous encu..., avec de la vaseline soit, hé bien force est de le reconnaître que ces trublions restent encore à ce jour néfaste pour la démocratie !
      S’émanciper c’est aussi se faire violence et s’informer puis prendre parti dans une organisation politique ou s’investir dans une association et ainsi rencontrer l’autre. Nous pouvons nous rendre compte des luttes engagées ces derniers temps dans nombres de domaines suite à la présence du grand timonier j’ai nommé le tyran Sarkozy, et à part la gauche radicale et certains syndicats le PS est aux abonnés absents, donc par voix de conséquences collabo ! Le PS reste un parti de droite complexé, et il faut qu’il crève enfin "n’en déplaise aux cocus vieillissant"le plus vite possible pour qu’enfin nous puissions renaître dans une dynamique constructive et que naisse enfin l’espoir.
      Joël

    • Bravo !
      enfin j ai trouvé le site qu il me fallait.
      J entends tout le monde gemir,se plaindre,mais chacun sa merde apparrement !!
      personne bouge ca me saoule !!!! les Francais ne sont pas fraternesl ,solidaires.

  • Bonjour a tous

    Je suis EVS depuis 2 ans et je vais avoir 58 ans et comme l’année précédente je me fais beaucoup de soucis. Je vis seule et il faut encore travailler 2 ans.

    Après enquête auprès de certains services il m a été répondu que normalement les EVS (Education Nationale) n’étaient pas reconduits mais qu’éventuellement il y aurait peut-être des exceptions ?... Mais qu’il fallait attendre la fin de ce mois ou tout simplement début septembre. Voyez le moral...

    Annie/Aube

  • Je viens d’évaluer ma retraite .
    Née en 1949 si je m’arrête à 60 ans :211euros + 100 euros de complémentaire
    si je ne meurs pas avant 65 ans :500 euros + 250 euros
    J’ai eu le tort de vouloir élever mes enfants (2) ; Aujourd’hui divorcée sans pension la retraite va être une partie de plaisir même si je suis une adepte de la simplicité volontaire (loyer 600 euros ) .
    IL FAUT SIGNER !!!!

  • Bonjour ,tout à fait d’accord avec votre approche du sujet , mais vous avez oublié comme beaucoup d’analystes à l’heure actuel , le hold up réalisé par l’ensemble du monde parlementaire de droite comme de gauche qui se sont créé un espace privilégié pour leur propre retraite dans le cadre de la république .

    Ceci est intolérable car il ont voté l’amélioration de leur situation dans la plus grande discrétion avant d’entreprendre le démantellement orchestré des acquis contenus dans le Programme du CNR , dont les retraites ne sont qu’un aspect .

    Le combat qu’il y a à mener est celui de la justice sociale , de la solidarité , de l’égalité , d’une autre répartition des richesses , contre toute forme de corporatisme ou de communautarisme pour construire un monde meilleur .

    ALDEG

  • je signe . :
    en plus il faut savoir que vg il y a + de 30 ans a mis a la secu donc a la retrai
    1 ) les agricul et qui nous doivent + de 15 ans de secu ?
    2 ) berlier idem
    3) l’armée idem + de 15 ans
    4) les commercants
    5) les representants
    (4 et 5 ) leurs caisses ont fait Failli.......
    6 ) et il y a des boites a ce jour qui ne payent pas si non ils déposent le dépos de bilants et ils vont ailleur SSSSSS ;
    — > a méditer sur cela . Excuse des fautes MERCI :

  • Messieurs, Mesdames,

    Ne serait-il pas judicieux de porter plainte contre l’état au lieu de faire une petition

    Merci

  • Je suis heureux d’être le 5 000ème signataire ; mais c’est inssuffisant. Il faut continuer.

    Daniel.

  • Un mot pour qualifier le système de retraite français : MADOFF !

    Prendre l’argent des nouveaux souscripteurs pour le reverser aux plus anciens… Cela ne vous rappelle-t-il rien ?
    Lorsqu’il s’agit de nos retraites, cela s’appelle tout simplement de la « répartition ». Ce qui se présente comme une escroquerie dans l’affaire Madoff porte le nom de « solidarité » lorsqu’il s’agit de la sécurité sociale. Cherchez l’erreur !

    Il est difficile de trouver des différences entre notre système de retraite et le jeu de financement pyramidal auquel s’est prêté Madoff pendant toutes ces années. Les seules que l’on pourrait évoquer jouent en la défaveur de l’escroc présumé et l’ont mené à sa perte. Madoff n’avait pas de clientèle captive et ne pouvait pas rendre la souscription obligatoire. Il ne pouvait pas, non plus, augmenter unilatéralement les cotisations et baisser les taux de rendement. Manque de chance… si Madoff avait été président d’une caisse de retraite française, il n’aurait pas eu à craindre pour sa liberté.

    A vos réflexions...

  • Bonjour
    Même en admettant l’impérieuse obligation de repousser au plus vite le départ à 62 ans, je crains fort que le gouvernement ait confondu vitesse et précipitation. Si la loi Fillon votée en 2003 avait retenue intelligemment une période transitoire pour passer de 40 à 41 annuités en l’étalant de 2008 à 2012, le projet gouvernemental de 2010 prévoit une "brutale" application dès le milieu 2011 avec des conséquences que manifestement il n’a pas mesurées.
    La mise en application de cette loi aurait des impacts désastreux sur tous les seniors de plus de 57 ans actuellement au chômage. Parmi les 490.000 chômeurs de plus de 50 ans recensées par l’INSEE durant le 1er trimestre 2010, il doit bien y avoir au moins 100.000 personnes nées entre le 1er juillet 1951 et 31 décembre 1953.
    Cette population, dont je fais partie, s’est généralement retrouvée au chômage avec un montage financier où les indemnités de licenciement associées aux indemnités Assedic (pendant 3 ans) permettaient de "tenir le coup" financièrement jusqu’au départ en retraite fixée à 60 ans (avec un engagement fort de Nicolas Sarkozy en 2007 pour ne pas remettre en cause cet âge clé).
    Ainsi, toutes ces personnes licenciées depuis juillet 2008 pouvaient être relativement sereines, ils toucheraient le premières pension de retraite dès le mois suivant l’anniversaire de leur 60 ans.
    Avec les dispositions prévues par le gouvernement, ces dizaines de milliers de personnes vont se retrouver sans la moindre ressource pendant 4, 8 ou 12 mois selon qu’elles sont nées en 1951, 1952 ou 1953 !
    J’en appelle à l’ensemble de la classe politique et des syndicats pour amender le projet de loi :
    • soit en repoussant à janvier 2014 la prise d’effet de ces mesures pour les appliquer aux générations nées en 1956 et après,
    • soit en modifiant les dispositions d’indemnisation des Assedic qui auraient à prendre en charge respectivement 40, 44, 48 mois de chômage pour les populations nées en 1951, 1952, 1952.
    Sans un tel amendement, ce projet gouvernemental plongerait dans la précarité la plus totale plusieurs dizaines de milliers de foyers.

    J’ai voté Sarkosy au election presidentielle et je vais réviser ma position au prochaine

    • Bonjour,

      Franchement pour moi tout ceci est un grand coup de Bluff.
      On a tout à fait les moyens de payer les retraites en France, si les cotisations mise en place pour cela sont réellement versées à la caisse retraite... de plus leur calcul déficitaire est une aberration : nous sommes en décroissance nataliste à 2.1 soit disant, ce qui veut dire que sur 200 personnes, 201 naissent. Quelle décroissance ? enfin nous sommes censés prendre 1 trimestre d’espérance de vie tout les 2-3 ans dû aux progrès de la médecine... pas mal sachant que pour changer d’organe cela concerne 1% de la population et je ne sais pas si on vit sur la même planète là : les conséquences de la pollution sur la population commence à se faire sentir donc parler d’augmentation d’espérance de vie....

      L’élitisme en France est toujours à pleurer… au moins le monde Anglo saxon, malgré son système sociale, leur gouvernement à la décence de ne pas s’exclure des réformes… nous non seulement ils s’excluent, nous dise que l’on ne comprend rien, et franchement je pense que toute notre administration (gouvernementale j’entends bien) : partant de la Mairie et jusqu’au haut fonctionnariat nous coute une véritable fortune alors au lieu de s’acharner sur les fonctionnaires des écoles, de santé, des Telecom, SNCF et tutti quanti notre gouvernement pourrait commencer par un plan de licenciement et des reformes pour sont propres secteur.

      Signée une statisticienne de métier qui n’en peut plus de ces aberrations